Gao (Mali)


Gao (Mali)

Gao

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gao (homonymie).
Gao
Géographie
Pays Mali Mali
Région Gao
Cercle Gao
Superficie km²
Longitude 0° 02' 96.20" Ouest
Latitude 16° 16' 43.23" Nord
Altitude  ? m
Population
Commune (2005) hab.
Ville 57 978 hab.
Politique
Maire Sadou Diallo (ex Adéma-Pasj) (élu en 2009)
Localisation de Gao au Mali.

Gao est une ville du Mali, capitale de la septième région et située sur le fleuve Niger. Sa population est estimée à 57 978 habitants en 2005[1].

Sommaire

Histoire

Gao est une ville du Mali fondée au VIIe siècle au temps de l'empire songhaï. L'empire du Mali a ensuite conquis Gao en 1325, tout en laissant s'appliquer les lois songhaïs. Gao est alors devenue le centre d'un empire prospère de 70 000 personnes. C'est durant cette période que sera construit le tombeau des Askias en 1495. L'invasion marocaine de 1591 a largement détruit la ville, qui est restée de taille relativement moyenne jusqu'à la période de colonisation française aux XIXe siècle et XXe siècle. En novembre 1955, Gao devient une commune de moyen exercice du Soudan français.

Le 2 mars 1966, avec l'indépendance du Mali, Gao devient une commune de plein exercice.

Gao fut autrefois un important centre commercial, car elle située sur la route des caravanes qui assuraient le commerce transafricain et sur le fleuve Niger, voie de communication majeure dans toute l'Afrique occidentale. Une miniature jadis exposée au Musée des arts africains et océaniens montre l'activité d'un ancien marché de cette ville. La ville de Gao amorça son déclin lorsque les grands navires européens se mirent à contourner l'Afrique, rendant non-compétitives économiquement les caravanes qui la traversaient. Mais elle garde à l'instar de Tombouctou ou Samarcande, qui ont décliné pour la même raison, une place dans l'imaginaire collectif.

Économie

La ville de Gao possède un aéroport ouvert une grande partie de l'année. Elle reste une voie de communication importante sur le fleuve Niger où transitent hommes et marchandises.

Le pont Wabaria de Gao au Mali

Le tourisme y prend de plus en plus de l'importance et constitue une source importante de revenus. La ville possède en effet un patrimoine notable, notamment avec le tombeau des Askias inscrit au patrimoine de l'UNESCO depuis janvier 2005. La dune rose, nommée ainsi en raison des lumières données au moment du coucher du soleil, le long du fleuve Niger et située aux portes du désert, est également attractive pour les visiteurs qui descendent le fleuve.

Depuis le 22 septembre 2006, un pont enjambe le Niger, remplaçant ainsi le bac[2]. Il contribue dorénavant à l'essor de Gao, le pont le plus proche en aval se trouve à Niamey au Niger (600km environ), et ceux en amont à Markala (barrage) (900 km environ) puis Bamako (1 100 km environ)

Gao est relié à Koulikoro par la Compagnie malienne de navigation, pendant la saison des hautes eaux du Niger soit de quatre à cinq mois par an.

Culture

La 7e édition du Festival des arts et cultures songhay s’est tenu du 9 au 12 février 2007 à Gao[3].

Le guitariste Baba Salah est originaire de Gao.

Politique

Année Maire élu Parti politique
2004 Alassane Ali Touré RPM
2009 Sadou Diallo[4]. ex Adéma-Pasj

Sports

La ville de Gao est dotée d'un stade nommé Stade Kassé Keïta ; il a été inauguré pour la coupe d'Afrique des nations de football 2002.

Jumelage

Gao est jumelée avec Drapeau de la France Thionville (France). Par ailleurs une opération de coopération décentralisée dans le domaine de l'assainissement et des déchets est menée par le centre international de l'Eau de Nancy (NanciEau) en partenariat avec l'Association internationale des maires francophones (AIMF).

Notes et références

  1. Communiqué du Conseil des ministres du 3 janvier 2007
  2. Le pont de Gao, «un rêve devenu réalité», rfi.fr, 12 novembre 2006 [1]
  3. Festival des arts et cultures Songhay: Un facteur d’épanouissement de la région de Gao, Les Échos du 14 février 2007
  4. Ramata Diarra, Commune urbaine de Gao Sadou Diallo, transfuge de l’Adéma, élu maire, Les échos, 2 juin 2009, [2]
  • Portail du Mali Portail du Mali
Ce document provient de « Gao ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gao (Mali) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cercle de Gao (Mali) — Cercle de Gao Cercle de Gao Fichier:Cercle Gao.PNG Pays  Mali Région Gao Superficie ? km …   Wikipédia en Français

  • Gao International Airport — Infobox Airport name = Gao International Airport nativename = nativename a = nativename r = image width = caption = IATA = GAQ ICAO = GAGO type = Joint Public/Military owner = operator = city served = location = Gao, Mali elevation f = 870… …   Wikipedia

  • Gao — 16.266666666667 0.050000000000011 Koordinaten: 16° 16′ N, 0° 3′ W …   Deutsch Wikipedia

  • Gao school — Located in Gao, Mali and planned by architect Fabrizio Carola in the 20th century, the Gao School is a coeducational primary school. It aims to provide a better education at a reduced price for the children of the residents, allowing them to gain …   Wikipedia

  • Mali Empire — Manden Kurufa ← 1230s–1600s …   Wikipedia

  • Gao (region) — Gao (région) Pour les articles homonymes, voir Gao (homonymie). La région de Gao au Mali …   Wikipédia en Français

  • Gao (région) — Pour les articles homonymes, voir Gao (homonymie). La région de Gao au Mali …   Wikipédia en Français

  • GAO — steht für: Gao, eine Stadt in Mali Region Gao, eine Verwaltungsregion in Mali mit der Hauptstadt Gao Gao Reich, ein vorislamisches Reich am Nigerbogen Gao (Burkina Faso), eine Gemeinde und eine Departement in Burkina Faso Gao (Palme), eine in… …   Deutsch Wikipedia

  • Gao (Begriffsklärung) — Gao bezeichnet: Gao, Stadt in Mali Region Gao, Verwaltungsregion in Mali mit der Hauptstadt Gao Gao Reich, vorislamisches Reich am Nigerbogen Gao (Burkina Faso), Gemeinde und eine Departement in Burkina Faso Gao (Palme), in Kamerun beheimatete… …   Deutsch Wikipedia

  • Gao (mansa) — Gao was Mansa of the Mali Empire from 1300 to 1305. Mansa Gao was one of two sons of Kolonkan. Kolonkan was a sister of the legendary founder Sundiata Keita. The mansa assumed the throne following the murder of the usurper Sakura on his return… …   Wikipedia