Gan (Pyrenees-Atlantiques)


Gan (Pyrenees-Atlantiques)

Gan (Pyrénées-Atlantiques)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gan.
Gan
Carte de localisation de Gan
Pays France France
Région Aquitaine
Département Pyrénées-Atlantiques
Arrondissement Pau
Canton Jurançon
Code Insee 64230
Code postal 64290
Maire
Mandat en cours
Jean-Michel Tissanie
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées
Latitude
Longitude
43° 13′ 46″ Nord
       0° 23′ 11″ Ouest
/ 43.2294444444, -0.386388888889
Altitude 186 m (mini) – 478 m (maxi)
Superficie 39,62 km²
Population sans
doubles comptes
5 197 hab.
(2006)
Densité 131,2 hab./km²
Pyrenees-Atlantiques topographic map-fr.jpg
City locator 2.svg
Localisation sur la carte départementale

Gan est une commune française située dans le département des Pyrénées-Atlantiques et la région Aquitaine.

Le gentilé est Gantois[1].

Sommaire

Géographie

Situation

Gan est située à neuf kilomètres au sud de Pau.

Accès

liaisons routières

La commune est traversée par la route nationale 134, ainsi que par les routes départementales 134, 217 et 230.

bus interurbains

Gan est desservie par la Citram et la Sobetra.

Citram :

Sobetra :

  • La ligne 28 - Lasseube > Pôle Bosquet
liaisons ferroviaires

La ligne TER Aquitaine (Pau - Gare SNCF vers Oloron-Sainte-Marie) propose un arrêt à Gan.

Hydrographie

Les terres de la commune sont arrosées[2] par des affluents du gave de Pau, la Bayse (rejointe sur la commune par le ruisseau la Peyrouse), le Néez (ainsi que par ses tributaires, les ruisseaux de Trébessot et de Tolou) et las Hies et deux tributaires de ce dernier, les ruisseaux l'Arribeu et de Casabonne. Un affluent du ruisseau de Labagnère, qui rejoindra plus loin la Bayse, le ruisseau les Courrèges, traverse également le territoire de Gan.

Lieux-dits et hameaux

  • Acots
  • Haut-de-Gan
  • Ibos
  • Latapy
  • Saint-Georges

Communes limitrophes

Toponymie

Le toponyme Gan apparaît sous les formes Guan (1358[3], titres de Buzy[4]), Gant (1385[3], censier de Béarn[5]), Guant (1559[3], titres de Béarn[6]) et Gand (1675[3], réformation de Béarn[7]).

Acots est mentionné en 1863 (dictionnaire topographique Béarn-Pays basque[3]).

Histoire

Gan est une bastide fondée en 1335 par Gaston II de Foix-Béarn. Il lui donne ce nom, homonyme de Gand en Belgique, en souvenir de la campagne de Flandres à laquelle il a participé.

Important point de passage de la transhumance, elle s'étend rapidement. En 1385 Gan compte 175 feux[3], elle est à l'époque plus importante que Pau. Elle dépend alors du bailliage de Nay. La notairie de Gan englobait également Rébénacq[3].

Héraldique

Blason Blasonnement
D'or à trois pals de gueules, écartelé de gueules à chaines d'or passées en orle en croix et en sautoir, l'écu accompagné à la droite d'un gand d'azur de la main gauche, bordé d'or, et à la gauche deux vaches passantes de gueules accornées, accollées et clarinées d'azur[8].
Blason Blasonnement
Écartelé, au premier et au quatrième d'or à deux vaches de gueules passant l'une sur l'autre, au deuxième et au troisième, d'azur au gant renversé d'argent, le pouce à dextre.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1983 1990 Pierre Foussats - médecin généraliste
1869 1869 Jean-Urbain Barthes
1995 2006 Jean-Pierre Léris UDF Vice-Président de la Communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées
Conseiller général
2006 2008 Éliane Mounat UDF
2008 2014 Jean-Michel Tissanié PS
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Intercommunalité

Gan fait partie de l'aire urbaine de Pau et est membre de sept structures intercommunales :

  • agence publique de gestion locale ;
  • communauté d'agglomération de Pau-Pyrénées ;
  • syndicat AEP de la région de Jurançon ;
  • syndicat départemental d'électrification ;
  • syndicat intercommunal pour la construction et le fonctionnement du C.E.S. de Jurançon ;
  • syndicat intercommunal pour l'aménagement du bassin de Las Hies ;
  • syndicat intercommunal pour l'aménagement du Néez.

Démographie

Évolution démographique
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 552 2 848 2 819 3 017 3 027 3 150 3 237 3 076 3 136
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 051 3 018 3 115 2 830 2 759 3 274 2 700 2 672 2 698
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 710 2 660 2 528 2 262 2 363 2 182 2 326 2 395 2 643
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
2 915 3 125 3 543 4 047 4 724 4 971 5 197 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Gan fait partie de l'aire urbaine de Pau.

Économie

La commune fait partie des zones AOC du vignoble du Jurançon et du Béarn.
Dans une région de polyculture traditionnelle le paysage agricole se transforme avec une émergence des élevages de vaches blondes, une production laitière discrète et quelques troupeaux d'ovins.
La fromagerie des Chaumes (Bongrain), est installée à Gan.
Deux marbreries y sont en activité (marbrerie Tucoulat et marbrerie du Néez) ainsi qu'une miellerie (miellerie Michaud).

Culture et patrimoine

Patrimoine civil

La porte de la prison[9] date du XIVe siècle (1335).

D'autres éléments du patrimoine témoignent également du passé tels que :

  • les bains romains (1748) (eaux ferrugineuses et soufrées) ;
  • la maison de Bazirus (rue d'Ossau) ;
  • la maison de Guytou (sur la route de Lasseube) ;
  • les maisons d'Arrac (1548), d'Andoins (1593) et le château Marca antérieur à 1600 maison natale de Pierre de Marca.

Patrimoine religieux

L'église Saint-Pierre à Haut-de-Gan

L'église Saint-Barthélémy a été rebâtie à proximité de l'ancienne église Saint-Jean[10] qui fut restaurée en plusieurs phases entre 1811 et 1930. L'église Saint-Pierre[11] (Haut-de-Gan) date, elle, de 1838.

On découvre également dans ces églises des vitraux des maitres verriers Mauméjean (en plusieurs épisodes de 1891 à 1939), un chemin de croix (1937 - céramiques de E. Cazaux, artiste biarrot) et un retable en bois doré du XVIIIe siècle.

Patrimoine environnemental

Équipements

Éducation

La commune dispose de deux écoles élémentaires publiques (école de Haut de Gan : 1 classe, école Paule Constant : 10 classes), d'une école maternelle publique (école Pierre Emmanuel : 6 classes) ainsi que d'une école primaire privée (école Pierre de Marca).

Sport et équipements sportifs

Le marathon de Pau emprunte la route de Gan, en provenance de Jurançon.

Santé

Le pole santé est important :

  • deux maisons de soins et de convalescence
  • deux maisons d'accueil pour personnes agées
  • deux cabinets médicaux regroupant médecins et infirmières
  • deux pharmacies
  • kinésithérapeutes
Transports publics
Bus de la Stap

Gan est desservie par la STAP avec la ligne 10.

Ligne 10 - Gan Mairie <> Pôle Bosquet
Lieux Arrêt le plus proche Ligne
France Mairie Mairie de Gan 10
Poste de Gan Mairie de Gan 10
Gendarmerie Nationale Bidau 10
Maison de retraite Marie Blanque Marca 10
Maison Le Clos St Jean Pompe 10
Bibliothèque Mairie de Gan 10

Personnalités liées à la commune

nées au XVIe siècle
nées au XXe siècle

Notes et références

  1. Gentilé sur habitants.fr
  2. Notice du Sandre sur Gan, consultée le 2 décembre 2008
  3. a , b , c , d , e , f  et g Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. Titres de Buzy - Archives de la mairie de la commune
  5. Manuscrit du XIVe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  6. Titres de la vicomté de Béarn - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  7. Manuscrit du XVIe siècle au XVIIIe siècle - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. Armorial du Béarn, tome I (1696-1701) p.146
  9. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur la porte de la prison
  10. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Jean
  11. Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice sur l'église Saint-Pierre

Annexes

Commons-logo.svg

Articles connexes

Liens externes

  • Portail des communes de France Portail des communes de France
  • Portail des Pyrénées-Atlantiques Portail des Pyrénées-Atlantiques
Ce document provient de « Gan (Pyr%C3%A9n%C3%A9es-Atlantiques) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gan (Pyrenees-Atlantiques) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gan (pyrénées-atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Gan. Gan …   Wikipédia en Français

  • Gan, Pyrénées-Atlantiques — is a village and commune of the Pyrénées Atlantiques department of south western France.ee alsoCommunes of the Pyrénées Atlantiques department …   Wikipedia

  • Gan (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Gan. 43° 13′ 46″ N 0° 23′ 11″ W …   Wikipédia en Français

  • Pyrénées-Atlantiques — Pyrénées Atlantiques …   Wikipédia en Français

  • Sendets (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Sendets. 43° 18′ 02″ N 0° 15′ 32″ W …   Wikipédia en Français

  • Ousse (Pyrénées-Atlantiques) — Pour les articles homonymes, voir Ousse. 43° 17′ 06″ N 0° 16′ 03″ W …   Wikipédia en Français

  • Neez (Pyrenees-Atlantiques) — Néez (Pyrénées Atlantiques)  Ne doit pas être confondu avec Néez (Hautes Pyrénées). Néez de Gan Image à insérer Caractéristiques Longueur 26 1 km …   Wikipédia en Français

  • Néez (pyrénées-atlantiques) —  Ne doit pas être confondu avec Néez (Hautes Pyrénées). Néez de Gan Image à insérer Caractéristiques Longueur 26 1 km …   Wikipédia en Français

  • Néez (Pyrénées-Atlantiques) —  Ne doit pas être confondu avec Néez (Hautes Pyrénées). Néez de Gan Image à insérer Caractéristiques Longueur 26 1 km Bassin …   Wikipédia en Français

  • Bedeille (Pyrenees-Atlantiques) — Bédeille (Pyrénées Atlantiques) Pour les articles homonymes, voir Bédeille. Bédeille …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.