Furnes


Furnes
Drapeau communal Furnes
(nl) Veurne
L'Hôtel de Ville, le Beffroi et l'église Sainte-Walburge

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique
Furnes

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative
Furnes
Armoiries de la commune
Situation de la ville au sein de l'arrondissement de Furnes et de la province de Flandre-Occidentale
Géographie
Pays Drapeau de Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau : Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Furnes
Coordonnées 51° 04′ 00″ N 2° 39′ 00″ E / 51.066666666667, 2.6551° 04′ 00″ Nord
       2° 39′ 00″ Est
/ 51.066666666667, 2.65
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
96,34 km² (2005)
89,27 %
0,06 %
9,65 %
1,02 %
Données sociologiques
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
11 748 (1er janvier 2008)
48,57 %
51,43 %
122 hab./km²
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2008)
19,73 %
59,75 %
20,51 %
Étrangers 1,40 % (1er janvier 2008)
Économie
Taux de chômage 6,06 % (janvier 2009)
Revenu annuel moyen 12 358 €/hab. (2005)
Politique
Bourgmestre Jan Verfaillie (CD&V)
Majorité CD&V & VLD
Sièges
CD&V
VLD
SP.A
21
12
5
4
Sections de commune
Section Code postal
Furnes
Avekapelle
Booitshoeke
Bulskamp
Les Moëres
Eggewaartskapelle
Houthem
Steenkerke
Vinkem
Wulveringem
Zoutenaaie
8630
8630
8630
8630
8630
8630
8630
8630
8630
8630
8630
Autres informations
Gentilé (inconnu)
Zone téléphonique 058
Code INS 38025
Site officiel www.veurne.be

Furnes (en néerlandais Veurne) est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

Sommaire

Histoire

Des origines au XVe siècle

Le premier document attestant de l'existence de Furnes est romain et nomme l'endroit Furna. Le même nom est utilisé une seconde fois en 877 pour une possession de l'abbaye Saint-Bertin à Saint-Omer. Au IXe siècle, Furnes est une bourgade fortifiée suite aux raids des Normands. Elle est vite placée à la tête d'un large territoire comptant jusqu'à 42 paroisses, jurant allégeance au comte de Flandre. Furnes reçoit une charte communale au XIIe siècle. Durant ce siècle, le commerce entre les Flandres et l'Angleterre s'intensifia et Furnes s'affilie avec d'autres villes flamandes à la Hanse flamande de Londres. L'économie de la cité déclina cependant après un arrêt des relations anglo-flamandes en 1270. Le 20 août 1297, Furnes fut le théâtre d'une bataille dans la lutte incessante entre les villes flamandes et le roi de France. Les églises principales de la ville, Sainte-Walburge et Saint-Nicolas, datent de cette époque.

Du XVe siècle à la Révolution française

On construisit au XVe siècle un nouvel Hôtel de Ville, qui est aujourd'hui connu comme le Pavillon des officiers espagnols par son utilisation au XVIIe siècle comme quartiers généraux militaires. La plupart des bâtiments de la ville datent du règne prospère des archiducs Albert et Isabelle autour des années 1600. La procession des Pénitents est organisée pour la première fois en 1637 par des religieux norbertins. La seconde moitié de ce siècle sera marquée par les malheurs apportés dans la région par les guerres de Louis XIV. Vauban construisit d'épaisses fortifications autour de la ville dont on peut encore voir les traces aujourd'hui. Ces fortifications servirent à Furnes pour devenir une des places fortes de la Barrière.

Lors de ses réformes, Joseph II d'Autriche ferma de nombreuses institutions religieuses, mettant un terme à la procession des Pénitents, mais Léopold II la permit de nouveau en 1790. Les quelques cloîtres qui étaient encore ouverts furent fermés lors de l'occupation française.

XIXe et XXe siècles

A partir du mois d'octobre 1914, le roi Albert Ier de Belgique, qui tient à rester sur le territoire national belge, installe son quartier général à Furnes[1].

Géographie

La commune de Furnes comprend 11 sections : sa propre section qui est le plus gros centre urbain avec la population la plus importante, les autres sections étant des petits villages des Polders : Avekapelle, Booitshoeke, Bulskamp, Les Moëres, Eggewaartskapelle, Houthem, Steenkerke, Vinkem, Wulveringem et Zoutenaaie.

En 1971 les communes d'Avekapelle, Booitshoeke, Bulskamp, Eggewaartskapelle, Steenkerke, et de Zoutenaaie fusionnèrent avec Furnes. La même année, la commune des Moëres fut intégrée dans celle de Houtem et les villages jumeaux de Vinkem et de Wulveringem formèrent la commune de Beauvoorde. Ces quatre anciennes communes furent ensuite rattachées à Furnes en 1977.

# Nom Superficie km² Population (03/05/2007)
I Furnes 22,67 8.523
II Booitshoeke 3,35 96
III Avekapelle 4,58 377
IV Zoutenaaie 2,07 17
V Eggewaartskapelle 4,90 181
VI Steenkerke 11,79 427
VII Bulskamp 8,03 677
VIII Wulveringem 9,37 345
IX Vinkem 5,27 358
X Houthem 12,71 671
XI Les Moëres 11,58 129
Bron: officiële website stad Veurne
Communes limitrophes de Furnes
Adinkerke (La Panne) (a) Coxyde avec: Wulpen (b/c) Ramskapelle (Nieuport) (d)
Pervijze (Dixmude) (e) Furnes Les Moëres (Nord) (l),Ghyvelde (m)
Hondschoote (k) Alveringem (g) avec: Oeren (h), Izenberge (i), Leisele (j) Lampernisse (Dixmude) (f)

Carte

Furnes, ses sections et les communes voisines.

Patrimoine

C'est pendant le règne des archiducs Albert et Isabelle, période de prospérité, que furent construits la plupart des monuments.

Les principaux monuments de la ville sont :

  • L'église Sainte-Walburge et son parc
  • L'église Saint-Nicolas
  • L'ancienne Châtellenie et son beffroi
  • La halle aux viandes (actuelle bibliothèque municipale)
  • Le Pavillon des officiers espagnols
  • L'hôtel de ville
  • Le palais de justice
  • La grand-place

La Grand-Place de Furnes comporte de nombreux bâtiments datant de la Renaissance dont la plupart sont caractérisés par l'utilisation de la brique lors de leur construction. Il existe cependant quelques contrastes entre les différents bâtiments tous vêtus de briques jaunes de la région. Certains édifices comme par exemple le Pavillon des officiers espagnols se caractérise particulièrement par sa tour de style gothique.

Politique

Le bourgmestre de Furnes est Jan Verfaillie du parti CD&V. La mairie compte cinq échevins dont quatre du CD&V et un VLD. Le conseil municipal est constitué d'élus des trois partis tradionnels de Belgique : CD&V, VLD et SP.A. Le CD&V détient la majorité absolue et n'a pas besoin de former de coalition avec d'autres partis pour administrer la ville.

Culture et éducation

Enseignement secondaire :

  • Koninklijk Atheneum
  • Annuntiata-Instituut
  • Bisschoppelijk College
  • Vrij Technisch Instituut

Georges Simenon a utilisé Furnes comme décor à l'un de ses romans : Le Bourgmestre de Furnes.

Film tourné à Furnes

Événements

Spahis algériens de l'Armée française à Furnes, durant la Première Guerre mondiale.
  • Chaque année le lundi de Pentecôte, Furnes organise un grand marché aux fleurs.
  • Le dernier dimanche d'août a lieu un défilé international de musiques militaires.
  • Le dernier dimanche de juillet, la confrérie de la Soladité, fondée en 1637, organise dans la ville la procession des Pénitents, un défilé de chars où des groupes représentent la vie et la mort du Christ, suivi d'un cortège de pénitents, vêtus d'une sombre robe de bure, coiffés d'une cagoule, allant pieds nus et portant une lourde croix.
  • La confrérie de la Sodalité participe également à un chemin de croix dans les rues tous les vendredis soir pendant le carême, tous les soirs pendant la Semaine sainte et le Jeudi saint à minuit.

Personnalités

  • Paul Delvaux, artiste du mouvement surréaliste, y passa vingt années de sa vie et en devint citoyen d'honneur. Il est mort à Furnes.
  • Will Tura, chanteur, est né à Furnes.
  • Willem Vermandere, chanteur, auteur-compositeur-interprète et sculpteur flamand.
  • Jean van den Berghe, bailli de la ville et châtellainie de Furnes, auteur du traité juridique Dat Kaetspel Ghemoralizeert (1431).
  • Edmond Hanssens né à Furnes 1843, mort à Vivi (État indépendant du Congo) en 1884. Explorateur

Liens externes

Notes et références

  1. Rémy Porte in Le Dictionnaire de la Grande Guerre 1914-1918 sous la direction de François Cochet et Rémy Porte. Ed. Robert Laffont, S.A., Paris, 2008. p. 455. ISBN 978-2-221-10722-5

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Furnes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Furnes — (en néerl. Veurne) com. de Belgique (Flandre Occidentale) au carrefour de canaux dont l un (le canal de Furnes) mène à Dunkerque; ch. l. d arr.; 11 200 hab. Centre agric. égl. du XIVe s. Hôtel de ville Renaissance. Palais de justice (XVIIe s.).… …   Encyclopédie Universelle

  • Furnes — * Furnes, a former municipality in Norway. * the French name for Veurne previously used in English, a Belgian town located in West Flanders …   Wikipedia

  • Furnes [1] — Furnes (spr. Fürn, fläm. Veurne), 1) Bezirk in der belgischen Provinz Westflandern, 31,377 Ew.; 2) Hauptstadt darin, früher am Meere, jetzt eine Stunde davon entfernt, am Kanale von F. (von Brügge über Nieuport u. F. nach Dünkirchen), große… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Furnes [2] — Furnes, Richard, geb. 1791 zu Eyam in Derbyshire, erlernte das Gerberhandwerk, wurde aber später Schullehrer in Dorn bei Sheffield, wo er als Volksdichter auftrat u. 1858 starb; er schr.: Rag Bag u. Medicus Magus …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Furnes — (fläm. Veurne), Hauptstadt eines Arrondissements in der belg. Provinz Westflandern, Knotenpunkt der Staatsbahnlinien Lichtervelde F. und F. Ghyvelde, ist durch Kanäle mit Nieuport, Dünkirchen, Bergues und Loo verbunden. Bemerkenswert ist die… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Furnes — (spr. fürn), franz. Name der belg. Stadt Veurne …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Furnes — (Fürn), belg. Stadt an dem Kanale von Nieuport nach Dünkirchen, mit 5000 E., lebhaftem Verkehr …   Herders Conversations-Lexikon

  • Furnes — Veurne …   Deutsch Wikipedia

  • Furnes, Norway — Furnes is a former municipality in Hedmark county, Norway.Furnes was separated from Vang in 1891. It was merged with Ringsaker January 1, 1964.The nameThe Norse form of the name was (also) Furnes . The meaning of the first element is unknown, the …   Wikipedia

  • Le Bourgmestre de Furnes — Auteur Georges Simenon Genre Roman Pays d origine Belgique Lieu de parution Paris Éditeur Gallimard Date de parution 1939 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.