Fun TV


Fun TV
Funtv.gif
Logo de la chaîne Fun TV

Création 1er février 1997
Disparition 31 décembre 2008
Propriétaire Groupe M6
Slogan « La chaîne 100% tubes »
Langue français
Pays Drapeau de France France
Statut Thématique nationale privée
Diffusion

Fun TV était une chaîne de télévision musicale française, lancée le 1er février 1997 et arrêtée le 31 décembre 2008.

Sommaire

Histoire de la chaîne

À sa création, le 22 février 1997, Fun TV était la version télé de Fun Radio. Elle diffuse les programmes de la radio, les interventions des animateurs étant filmées dans les studios de la radio et les chansons étant diffusées sous forme de clips via un système de multiplexage totalement fabriqué pour la chaîne.

En 1998, Fun TV quitte les locaux de Fun Radio à la demande d'Axel Duroux, alors président des deux média et devient une filiale à 100 % du groupe M6 en fin d'année. Le 5 mars, elle devient une chaîne à part entière sans lien direct avec l'antenne de Fun Radio. De nouvelles émissions sont mises en place tout en gardant un côté interactif qui avait fait le succès de la chaîne lors de sa première version simultanée avec la radio.

Logos

Organisation

Dirigeants

Directeur général :

    • Frédéric Olivennes (1997-1997)
    • Ludovic Dazin (1997 - 1998)
    • Jérôme Fouqueray (1998-2000)
    • Frédéric de Vincelles (2001-2003)
    • Pierre Robert (2004-2008)

Directeur de la programmation musicale :

  • Alban Dechelle

Capital

Fun TV avait un capital de 39 000 € qui était détenu à 100 % par M6 Thématique.

Programmes

  • Émissions diffusées sur Fun TV

1997-2000 : De la radio filmée à la chaîne 100 % live

À sa création, l'antenne est dirigée par Stéphane Fernandes et Frédéric Olivenne qui commandent et installent l'identité visuelle et la marque FUN TV pendant les 8 premiers mois. Puis jusqu'en 2000, la chaîne est placée sous la responsabilité de Ludovic Dazin, directeur des programmes, qui laissera sa place à Jérôme Fouqueray.

De février 1997 à fin 1998

Fun TV a été lancée officiellement lors d'un Dance Machine le 22 février 1997. Le concept d'alors était d'apporter l'image à la radio une très grande liberté et des directs incroyables avec notamment Eric et Ramzy

Jusqu'en mars 1998, la chaîne suit le programme de la radio en simultané tout en mettant en scène les animateurs dans un décor futuriste. Chose nouvelle pour l'époque, les auditeurs peuvent enfin voir leurs animateurs en direct et les clips des disques écoutés à la radio.

À partir de mars 1998, la chaîne est découplée de la radio et lance ses propres programmes. Au départ, seules 6 heures d'antenne sont assurées en direct : de 16h à 18h, Fun VJ avec Barth, de 18h à 22h, Fun VJ avec David, puis raccrochage avec la radio pour le StarSystem de 22h à minuit. Puis, au fil des semaines, la programmation s'étoffe, avec l'apparition d'émissions de la radio remodelée pour la télé (Lovin'Fun avec Miguel et le Doc le mercredi après-midi, la Fun Force) ou des émissions nouvelles (Génération Fun avec Elsa Fayer, Fun VJ...). La programmation musicale est remodelée pour être plus en phase avec les attentes du public.

Saison 1998-1999

Septembre 1998, Dario crée et anime une première version de morning, Morning Fun. La légende veut que le premier numéro de cette émission ait été pirate :
Dario, rentré à la chaîne avec un collègue après une soirée bien arrosée, décide avec ce dernier de prendre l'antenne pour reveiller les gens. Vu l'audience confidentielle de la chaîne à l'époque, l'idée est de se marrer en direct ni vu ni connu... Mais le directeur des programmes Jérôme Fouqueray voit l'émission, aime l'idée et décide de la placer sur la grille. Depuis, elle changera maintes fois d'animateurs, de version, de nom, mais est restée la plus vieille émission de Fun TV.

Saison 1999-2000

Le « Fun Mix » fait son apparition, présenté par Dario.

Chaque soir à 18 heures, Elsa Fayer présente le magazine « Génération Fun », dédié aux 15-25 ans.

« Fun VJ » le soir de 21h à 22h30 avec Alex (alias Virginie Le Brun) fonctionne bien.

Un talk quotidien avec Barth voit également le jour.

2000-2003 : L'age d'or

C'est à cette période que l'émulation Fun TV bat son plein : beaucoup d'idées, une grosse part de direct où tout peut arriver et un seul mot d'ordre du directeur d'alors Frédéric de Vincelles : « Amusez-vous ! »

Saison 2000-2001

C'est au mois de juillet 2000 que l'émission « Morning Fun » devient « Morning Live ». Désormais en simultané sur la grande sœur M6, elle fut présentée en juillet par Michaël Youn puis en août par Arnaud Gidoin, la production ayant mis les deux animateurs en concurrence durant l'été pour choisir celui qui officierait en septembre. C'est Michael qui sort vainqueur de ce duel et qui tiendra les rênes de l'émission pendant presque 2 saisons. Dans cette tâche il sera aidé de deux personnes déjà présentes sur la dernière version du « Morning Fun » : Zuméo (Alexandre Dos Santos) qui, en plus de faire partie des animateurs, sera le réalisateur son de l'émission ainsi que Chloé, qui tiendra le standard en plus de l'animation. Pléthore de chroniqueurs viendront compléter l'équipe, entre autres sont passés par là Guillaume Stanczyk, Magloire Delcros Varaud (seul à être encore sur le morning d'M6 en 2008), Christophe Debonneuil (qui pour l'émission s'est invité au mariage de David Douillet pour serrer la main de Jacques Chirac et a réussi à jouer pendant le tournoi de Roland Garros), Sandrine Quétier, Jenny Del Pino et bien d'autres encore... Petit à petit, Michael a réussi à imposer sur l'émission ses 2 acolytes Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine. C'est en partie avec leur arrivée que l'émission décolle. Le trio deviendra célèbre grâce à leur groupe "Bratisla Boys" et leur Tube "Stach".

L'émission « Fun Player » voit le jour. 30 minutes hebdomadaires faisant le tour de l'actualité des jeux vidéo, PC et consoles. L'équipe est composée de Nicolas Beuglet, Lorène Cazals, Stéphane Bellaïche et Guillaume Lubrano.

Une émission de cinéma, « Coming Soon », présentée par Frédé(rique) Dubayle, Fabien Adda et Olivier Pannequin arrive le samedi matin. Elle est connue pour sa liberté de ton et surtout la franchise des animateurs n'hésitant pas à dire ce qu'ils pensent réellement des films qui sortent (ex : la rubrique « bande dénonce » parodiait chaque semaine un film « moyen » en détournant sa bande annonce).

« Génération Fun » devient « What's Fun » . Toujours présenté par Elsa Fayer désormais accompagnée de Tom alias David Lantin.

La « Fun Zone » (puis « Live Zone » quand elle a été diffusée sur M6) était présentée chaque soir par Barth Ruzza, accompagné de Frère Jérome (alias Jérome Drouet ou Djé) et de Sœur Dutilleul (alias Jessica ou Jess plus tard sur Fun TV). Les téléspectateurs appelaient l'animateur pour discuter autour de thèmes intéressant les 15-25 ans.

« Total Fun », l'émission pour dédicacer les clips arrive 3 fois par semaine. Le mercredi, elle est présentée par Zuméo et le Cyborg alias Aurélien Combelles qui fait également le son. Ce dernier ratait systématiquement en direct les sketches écrits à l'avance. Le week end, l'émission est présentée par Julie alias Julienne Bertaux et dure 4 heures au début puis sera raccourcie d'une heure.

Adrien Lemaître présente en voix-off un journal quotidien multidiffusé sur l'actualité musicale.

Tous les jours à 16 heures, Alex Fighter prend les commandes de « +2 Fun » avec des news musicales et des jeux.

« X Fun », émission au format 26 minutes présentant des images de sports extrêmes clipées débarque. Longtemps rediffusée, elle sera retirée de l'antenne quelques années plus tard.

Émissions spéciales

Au printemps 2001 Fun TV décide de fêter ses 4 ans avec 24h de direct et des tas d'invités.

Le Casting Live présenté par Lucas alias Sébastien Joseph fait une entrée fracassante sur l'antenne. Chaque jour des vacances scolaires et ce à partir du mois de février, un candidat amateur devient animateur sur Fun TV. Les télespectateurs votent pour lui et le grand vainqueur élu au mois de juin sera animateur à la rentrée.

Fun TV se met à l'heure de Loft Story 1 et propose « les News du loft » : pendant toute la durée du jeu un flash de 5 minutes toutes les heures et tous les jours pour décrire ce qui se passe en temps réel dans le loft.

Saison 2001-2002

Pour beaucoup le point culminant de la chaîne.

« Fun Player » s'agrandit et dure dorénavant 1 heure complète. Un nouveau chroniqueur arrive également : Benjamin, spécialisé dans les jeux réseau.

« Total Fun » n'existe plus le mercredi et est désormais présenté par les 2 finalistes du « Casting Live » : Audrey Garcia accompagnée de Mélanie Kah) le samedi et Audrey Sarrat le dimanche bientôt rejointe par Fifi ou Philippe Lachaud.

Le « Casting Live » revient en quotidienne désormais présenté par Julie ayant repris son vrai prénom (Julienne). L'émission sera un vrai vivier d'animateurs pour la chaîne mais également une vitrine pour de nombreux jeunes qu'on a pu retrouver par la suite sur d'autres chaînes ou dans des émissions de télé-réalité.

« Coming Soon » disparaît.

« 30 minutes sans pub » voit le jour, présentée par Barth Ruzza. Le concept est simple : 30 minutes et pas une de plus pour débattre d'un thème d'actualité avec les télespectateurs au télephone et en la présence d'un invité. Espace privilégié d'expression sur la chaîne, Barth recevra de nombreux invités de marque toujours avec la complicité d'une troupe de théâtre appelée « Le public » (Guillaume Martin, Arnaud Schmitt, Sophie Galitzine, Guillaume Bouchède et Florence Savignat) commententant depuis les loges avec un ton décalé tout ce qui se passe sur le plateau. Ont été reçus pêle-mêle Larusso, Cauet, IAM, Mouss Diouf, Clara Morgane, Bruno Salomone et bien d'autres...

Steevy Boulay devient animateur de « Fun Steevy » tous les mercredis midi. Quelques mois plus tôt, Frédéric de Vincelles, Patron de Fun TV est venu en direct sur M6 dans l'émission Loft Story1 proposer à Steevy un travail sur sa chaîne le jour où ce dernier a été éliminé.

« Le jeu », émission ultime de Fun TV. Tous les jours à 17h, Alex Fighter et Adrien Lemaître proposent aux télespectateurs de Fun TV de participer par téléphone à des jeux auxquels participent physiquement tous les membres de la chaîne, du patron au stagiaire en passant par l'équipe technique. Les jeux se passent sans le studio mais aussi dans la labzone (6 webcams disposées dans les différents bureaux de la chaîne : bureau de Frédéric de Vincelles, des divertissements, des magazines, banc de montage, loge maquillage et plateau). Les webcams de la labzone restent disponibles aux internautes 24h/24. Du grand n'importe quoi très apprécié et qui permet aux télespectateurs de remporter jusqu'à 1 000 euros. Le direct permet tous les dérapages... De nombreux invités viendront s'amuser en direct durant les trois saisons qu'a durée l'émission. « Le Jeu » proposera des éditions spéciales comme « Le Jeu de la peur » (en direct et en pleine nuit pour Halloween avec déco, costumes et maquillages de circonstance) ou « Le Jeu à ta mère » (avec les mamans des animateurs de la chaîne pour aider les candidats au téléphone).

Tous les mercredis, « Pelle et rateau » (qui va s'en rouler une ? qui va s'en prendre un ? dit le jingle), présenté par Magloire, remet Tournez manège au goût du jour et permet de suivre chaque semaine la soirée en amoureux que la chaîne a concoctée aux gagnants de la semaine précédente. C'est la seule émission encore à l'antenne en 2008 sur Fun TV et quasiment inchangée.

Devant l'augmentation importante des directs chaque jour, L'idée de produire une émission bêtisier germe dans la tête des programmateurs. Il y a matière à remplir une émission hebdomadaire : « Pour le meilleur et pour le fun » ou plus simplement « PLMPLF » débarque donc tous les samedis matins présentée par Frédé et Zuméo.

« C'est l'after » apparaît en juillet et en simultané sur M6. Présentée par Elsa Fayer et Zuméo, cette sorte d'évolution de « What's Fun » n'a pas marché et n'a pas survécu à l'été. À noter quand même la présence d'un chroniqueur fraîchement débauché du Club Med nommé Doudi, désormais plus connu sous le nom de Samantha dans le programme homonyme sur France 2.

Émission spéciales

Les « News du Loft » reviennent sous le nom « Clin d'oeil » (en raisons de problèmes de droits et en référence au logo du Loft) pendant toute la durée de Loft Story 2.

« Live Zone » disparait sous sa forme quotidienne pour devenir exceptionnelle (environ une par mois), uniquement sur Fun TV et dure de minuit à 4 heures environ sans publicités.

« 30 Minutes sans pub » se met à l'heure des élections au début 2002 et reçoit plusieurs présidentiables dont Roselyne Bachelot, Christiane Taubira, Olivier Besancenot, Noël Mamère ou encore Christine Boutin. Ce fut à ce jour la seule émission ayant traité de politique sur Fun TV.

Durant le coupe du monde de football, Fun TV a créé l'évènement en faisant sa propre coupe du monde de foot... sur console. Présenté par Frédéric Maillet (journaliste de la grnde sœur M6 et avec des joueurs de niveau national représentant chacun une des équipes engagées dans la vraie coupe et ce en suivant le calendrier officiel. Cette année-là c'est la France qui avait remporté la coupe du monde de Fun.

Saison 2002-2003

« Le Jeu » passe de 17h à midi afin d'être mieux exposée.

« Tubissimo » arrive en novembre et en simultané sur M6. Jeu présenté par Zuméo et Elsa Fayer. Les candidats peuvent gagner 500 euros en répondant à des questions musicales. Première émission de call tv de Fun TV (2e sur M6 après Star Six). Elsa partira en cours d'année pour rejoindre la bande à Ruquier et sera remplacée par Audrey Sarrat, puis par Anne-Gaëlle Riccio pour l'été.

« Coming soon » revient sous une nouvelle forme où Nicolas Beuglet remplace Frédé dans un décor de cinéma.

Fun TV rediffuse chaque fin de semaine le programme d'M6 Popstars diffusé la veille. Juste après cette rediffusion, Lucas présente sur Fun TV « Pop stars etc. » et propose aux téléspectateurs d'intervenir en direct pour parler du programme et poser leurs questions aux invités (généralement des candidats éliminés la veille, des membres du jury ou de la production).

Fun Player résiste encore, mais Stéphane Bellaïche est dorénavant aux commandes, sans Nicolas Beuglet (fondateur de l'émission) mais avec l'aide de Marcus, transfuge de Game One.

Faim de Séries apparaît en alternance avec Coming soon. Présentée par Clara (Anne-Sophie Dobetzky) accompagnée de chroniqueurs spécialistes en séries télé : Raphaëlle, Hugo et Thomas.

C'est aussi la période où le Morning Live version Michaël Youn s'arrête. Il est remplacé par une équipe composée de Laure De Lattre] de Loft Story 1, Guillaume Stanczyk, chroniqueur musique sur la précédente version et Audrey Sarrat au standard. Zuméo reste à sa place au son et à la co-animation. L'émission fait une audience correcte mais ne restera à l'antenne que jusqu'en juin.

PLMPLF(Pour le meilleur et pour le fun) est repris par Fifi et Mathilde Ménard (ex candidate du « Casting Live »).

2003-2008 : le déclin

Changement radical d'orientation pour Fun TV, ainsi que de dirigeant : Frédéric de Vincelles cède sa place à Pierre Robert. La chaîne abandonne progressivement les directs et rediffuse en majorité des programmes de M6 ainsi que des séries.

Saison 2003-2004

Le « Morning Live » change de version. Présentée par Cyril Hanouna, Ariane (de Opération séduction 1) et Djé (alias Jérome Drouet ou Frère Jérome) qui remplace Zuméo.

« Fun Player » est raccourcie à 30 minutes, n'est plus en direct et tous les chroniqueurs sont partis. Stéphane reste tout seul devant un fond vert à lancer des sujets sur les jeux vidéo.

"Faim de Séries" est de retour pour une deuxième saison. Le format de l'émission a changé : elle est désormais hebdomadaire et plus courte (2 modules inédits de 15 minutes par semaine). L'émission n'est plus en direct. Clara (Anne-Sophie Dobetzky) en assure, désormais seule, l'animation.

Dernière saison du « Jeu », l'émission s'essouffle après 3 saisons et un changement d'équipe de production et peine à se renouveler.

« E classement », présenté par Isabelle Labrousse, est le premier classement des télechargement légaux sur internet. L'émission a depuis déménagé sur W9.

Saisons 2004-2005

Le « Morning Live » change de nom : il s'appelle alors « C'est pas trop tôt » et marque un vrai tournant avec les précédentes versions : l'émission est désormais présentée par Max de Fun Radio. Tout le monde est assis autour d'une seule grande table dans un décor fait de centaines de réveille-matin (il est même arrivé que certains sonnent pendant le direct). Les chroniqueurs restent désormais toute la durée de l'émission. On y verra notamment Jérémy Michalak, Jérome Anthony, Sandra Lou, Magloire ou Mélanie Kah.

« 100 Choses interdites aux plus de 30 ans », présenté par Karine Ferri et Luigi propose des caméras cachées réalisées par une équipe de 3 filles (Jess, ex clip combat, Roxie et Ambre) et une équipe de 3 garçons (Sylvain, ex de la bande à Fifi, Samir et Farrat). L'émission est mal gérée, change plusieurs fois de formules et n'arrive pas à s'installer. Le résultat s'en ressent : c'est un ratage total, regretté par la plupart des personnes impliquées dans le projet.

Saison 2005-2006

Rentrée 2005, l'émission est remplacée par Morning Café avec le retour de Zuméo, au départ accompagné d'Annabelle Milot mais celle-ci quitte l'émission en cours d'année et ne sera pas remplacée. Les chroniqueurs restent sensiblement les mêmes et accueillent Julie Taton (Miss Belgique 2003), Laurent Artufel et Elodie Gossuin (Miss France 2001).

Saison 2006-2007

Pierre Mathieu prend les commandes du « Morning Café », pour la première fois de son histoire, le morning n'est plus en direct, la spontanéité de l'émission s'en ressent.

Les émissions cultes reviennent dans une nouvelle saison : « Pelle et Rateau » (5e) et « Fun people » (2e)

Deux émissions d'actu culturelle et de sports extrêmes sont arrivées en novembre 2006 : « News'n'Co » - « Riders'n'Co ». Pour la cinquième année consécutive, Nouvelle Star est sur Fun TV mais sans « Nouvelle Star...ça continue » qui part sur W9, une chaîne du groupe M6.

Saison 2007-2008

Plusieurs émissions de Fun TV ont le droit à une nouvelle saison

« Pelle et Rateau » (6e saison) « Fun People » (3e saison) « Riders'n'Co » (2e saison)

Le « Morning Café » devient « Le Morning » .

« Dédiclip » n'est pas reconduit.

À noter, depuis décembre une nouvelle émission de clip : « ClipTonic »

Fin 2008

À la rentrée de septembre 2008, l'émission Fun People n'apparaît plus à l'antenne, alors que se poursuivent Pelle et Rateau et La Spéciale désormais animé par Jenny Del Pino. Entre septembre et mi-novembre, aucune série n'est programmée avant le retour de Dark Angel.

Le 31 décembre 2008, après onze années d'existence, la chaîne s'arrête, le groupe M6 souhaitant alors se recentrer sur « les marques phares du groupe »[1].

Les séries et les films

Les séries

Depuis quelques années, les séries ont pris place sur Fun TV : on a pu voir: Gundam Wing, Moesha, La Vie à cinq, Popular, Roswell, Jake 2.0, Dark Angel, FreakyLinks, Ma Terminale, Haunted, Freaks and Geeks, Meme age, même adresse, Felicity, Petey And Jaydee, Les Nouvelles Aventures de Robin des Bois, Hot Dog Family, Code Eternity, Le monde perdu de Sir Arthur Conan Doyle, Shérifs à Los Angeles, Young Americans, Makaha Surf, Spy Girls, Esprits Rebelles

Les films

Fun TV s'était essayée à la diffusion de films issus du catalogue maison (M6). Elle en a diffusé quatre : Bouge, Chucky 3, Raï, Ils ne pensent qu'à ça

La cible

La cible de la chaîne avait donc littéralement changé entre le moment de la création et sa disparition. Elle était passée du statut de chaîne 100% live « artisanale », a celui d'une chaîne professionnalisée.


Notes et références

  1. (fr) Julien Mielcarek, « Fun TV cesse sa diffusion ce soir » sur Ozap.com, 31 décembre  2008

Article connexe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fun TV de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fun — [ fɶn ] n. m. • 1974; mot angl. « amusement » ♦ Anglic. Joie délirante et exubérante. Adjt Ils sont fun. ♢ Région. (Québec) FUN [ fɔn ] ou FONNE : amusement. C est le fun ! Avoir du fun, du plaisir, de l agrément. « Si t es pas venu ici pour… …   Encyclopédie Universelle

  • Fun — Fun, Fun, Fun Saltar a navegación, búsqueda «Fun, Fun, Fun» Sencillo de The Beach Boys del álbum Shut Down Volume 2 Lado B « Why Do Fools Fall In Love » Publicación 3 de febrero d …   Wikipedia Español

  • fun — /fun/, n., v., funned, funning, adj. n. 1. something that provides mirth or amusement: A picnic would be fun. 2. enjoyment or playfulness: She s full of fun. 3. for or in fun, as a joke; not seriously; playfully: His insults were only in fun. 4.… …   Universalium

  • fun — fun, jest, sport, game, play are comparable when they denote something (as an activity, an utterance, or a form of expression) that provides diversion or amusement or is intended to arouse laughter. Fun implies amusement or an engagement in what… …   New Dictionary of Synonyms

  • fun — [fun] n. [< ME fonne, a fool, foolish, or fonnen, to be foolish < ?] 1. a) lively, joyous play or playfulness; amusement, sport, recreation, etc. b) enjoyment or pleasure 2. a source or cause of amusement or merriment, as an amusing person… …   English World dictionary

  • Fun — 〈[fʌ̣n] m.; ; unz.; salopp〉 Spaß ● Fun haben Spaß haben, sich amüsieren, sich sorglos vergnügen [engl., „Spaß“] * * * Fun [fan ], der; s [engl. fun]: Spaß, den jmd. bei bestimmten Tätigkeiten hat: F. haben. * * * FUN   [Abk. für Free Universal …   Universal-Lexikon

  • fun — first recorded in 1700 and stigmatized by Dr Johnson as a ‘low cant word’ (i.e. ephemeral jargon), has long hovered on the brink of adjectival status (It was really fun) and more recently has taken a step further in informal attributive uses such …   Modern English usage

  • Fun — steht für: Spaß (Amerikanismus), oft in Verbindung mit Sportarten, Musikrichtungen etc.: z. B. Fun Punk Fun (Gewichtseinheit), eine Gewichts und Geldeinheit im alten japanischen Maßsystem Shakkanhō FUN steht für: Flughafen Funafuti in Tuvalu …   Deutsch Wikipedia

  • Fun — Fun, n. [Perh. of Celtic origin; cf. Ir. & Gael. fonn pleasure.] Sport; merriment; frolicsome amusement. Oddity, frolic, and fun. Goldsmith. [1913 Webster] {To make fun of}, to hold up to, or turn into, ridicule. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Fun it — «Fun it» Canción de Queen Álbum Jazz (album) Publicación 1978 Grabación …   Wikipedia Español

  • fun — ► NOUN 1) light hearted pleasure or amusement. 2) a source of this. 3) playfulness or good humour. ► ADJECTIVE informal ▪ enjoyable. ● make fun of Cf. ↑make fun of …   English terms dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.