Frioul-Venetie julienne


Frioul-Venetie julienne

Frioul-Vénétie julienne

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Frioul (homonymie).
Frioul-Vénétie julienne
Friuli-Venezia Giulia-Flag.png
Informations
Pays Italie Italie
Zone Italie du nord-est
Capitale Trieste
Superficie (km²) 7.845 km²
Population 1.207.087habitants (2005)
Densité de pop. (h./km²) 154
Provinces 4
Communes 219
Président Renzo Tondo
Code ISO 3166-2 IT-36
Italy Regions Friuli-Venezia Giulia Map.png

  Le Frioul-Vénétie julienne (en italien Friuli-Venezia Giulia, en frioulan Friûl-Vignesie Julie, en slovène Furlanija-Julijska krajina, en allemand Friaul-Julisch Venetien) est une région autonome de l'Italie septentrionale, peuplée de 1,2 million d'habitants, avec une superficie de 7 845 km². Elle a comme capitale Trieste.  

Sommaire

Géographie

Le Frioul-Vénétie julienne est composé de deux régions distinctes : le Frioul, qui représente 90 % du territoire régional, et la Vénétie julienne. Cette dernière incluait aussi toute la péninsule d’Istrie, mais après la Seconde Guerre mondiale la plupart de son territoire passa à la Fédération yougoslave. Le toponyme Vénétie julienne fut créé par le linguiste Graziadio Isaia Ascoli en raison du fait que ce territoire appartint à la République de Venise pendant des siècles, à l'exception de Trieste, port autrichien de 1382 à 1918.

La région autonome est baignée par la mer Adriatique et est bordée par l’Autriche au nord, la Slovénie à l’est, la Vénétie à l’ouest. Le territoire est caractérisé par des montagnes et des collines (42,5% et 19,3% respectivement) et par la Plaine du Pô. Les fleuves principaux sont le Tagliamento et l’Isonzo, théâtre de plusieurs batailles pendant la Première Guerre Mondiale.

Subdivisions

La Région est divisée en 4 provinces et 219 communes. La province de Pordenone, celle d’Udine et une petite partie de la province de Gorizia constituent le Frioul. Le reste de la province de Goriza et toute la province de Trieste appartiennent à la Vénétie julienne.

Province Plaque d’immatriculation Population (2006) Superficie (km²) Densité (hab./km²)
Province de Gorizia GO 141.229 466 303
Province de Pordenone PN 303.258 2.178 139
Province de Trieste TS 236.512 212 1.115
Province d'Udine UD 531.603 4.905 108
Frioul-Vénétie julienne 1.212.602 7.845 154

  Les communes de plus de 10.000 habitants sont répertoriées ci-dessous (ISTAT: 31. décembre 2006).

Commune Habitants Province
Trieste 208.621 TS
Udine 96.750 UD
Pordenone 50.518 PN
Gorizia 36.172 GO
Monfalcone 27.701 GO
Sacile 19.577 PN
Cordenons 18.247 PN
Codroipo 15.159 UD
Porcia 14.792 PN
Azzano Decimo 14.457 PN
San Vito al Tagliamento 14.241 PN
Tavagnacco 13.783 UD
Muggia 13.414 TS
Latisana 13.037 UD
Cervignano del Friuli 12.861 UD
Ronchi dei Legionari 11.810 GO
Spilimbergo 11.733 PN
Maniago 11.632 PN
Cividale del Friuli 11.515 UD
Gemona del Friuli 11.080 UD
Fiume Veneto 10.903 PN
Fontanafredda 10.719 PN
Tolmezzo 10.539 UD

 

Histoire

Le Frioul devint italien en 1866, suite à la victoire prussienne dans la Bataille de Sadowa (l’Italie étant alliée de la Prussie contre l’Autriche). La Vénétie Julienne encore autrichienne passa au Royaume d’Italie comme conséquence de la Première Guerre Mondiale.

Après la Deuxième Guerre Mondiale, l’appartenance du Frioul à la République italienne ne fut pas contestée, celle de la Vénétie julienne par contre fut remise en cause. La plupart de l’Istrie passa à la Yougoslavie. En plus, le traité de Paris créa un Territoire libre de Trieste sous contrôle de l'ONU, coupé en deux zones, l'une anglo-américaine, avec 311.000 habitants comprenant la ville de Trieste (zone A), l'autre yougoslave avec 54.000 habitants et comprenant la ville de Capodistria (zone B). La plupart de la population originaire (40.000 Italiens, mais aussi des Croates et Slovènes) abandonne la zone B entre 1947 et 1956, poussée par le climat de terreur yougoslave créé par les massacres des foibe et autres intimidations. Le 26 octobre 1954, la zone alliée (partie A) retourna à l'Italie. En 1963, le Frioul-Vénétie julienne fut finalement crée et doté d’un statut d’autonomie, en raison des minorités linguistiques et également pour soutenir l'économie d’une région à la frontière avec le rideau de fer.

En 1976, le Frioul subit un important séisme qui provoqua 965 morts : 45.000 personnes restèrent sans abri.  

Langues

La langue officielle du Frioul-Vénétie julienne est l’italien, parlé par tous ses habitants comme première ou deuxième langue. En vertu de la loi n. 482/1999 le frioulan, le slovène et l’allemand sont reconnus comme langues minoritaires.
  Dans le Val Canale, à Timau – Tischelwang, hameau de la commune Paluzza et à Sauris (Zahre en dialecte local) on parle des dialectes allemands. Dans la région, on compte moins de 5.000 locuteurs germanophones.   Dans les provinces de Trieste et de Gorizia il existe une forte minorité de locuteurs slovènes (7,1% et 7,4% des résidents). Dans l’ensemble 56 000 Slovènes habitent dans la région, lesquels bénéficient d’une protection juridique particulière. Ils ont des écoles dans leur langue maternelle, ils font leur bac en slovène, équivalent à celui en italien. La RAI, la télévision publique italienne, offre des programmes dans leur langue. Dans les relations avec l’administration publique, la minorité slovène a le droit d’utiliser sa langue  maternelle.   Pendant les dernières années, le gouvernement régional a fait beaucoup d’efforts pour établir le frioulan comme langue officielle, surtout dans les provinces de Pordenone et d'Udine. Comme résultat de cette politique, la signalisation routière dans le Frioul est en train de devenir systématiquement bilingue. De plus, on a commencé à introduire une heure d’enseignement du frioulan dans les écoles locales, mais il est possible de faire une demande explicite de dispense.   À Erto e Casso, dans les Dolomites frioulanes, province de Pordenone, on parle aussi très minoritairement le ladin occidental. Au sud de la même province, on parle aussi le vénitien, de même que vers Monfalcone (province de Gorizia). Dans la province de Trieste, on parle aussi le dialecte vénéte triestin. Ces dialectes ne jouissent d’aucune reconnaissance officielle.  

 

Autonomie

Le Frioul-Vénétie julienne est une région autonome à statut spécial, jouissant d’une large autonomie administrative, législative et financière : 60% de la plupart des impôts restent à disposition du gouvernement régional.  

Politique

Région traditionnellement conservatrice, elle a été gouvernée par la Démocratie chrétienne jusqu’au début des années 1990. Dès lors, elle a été gouvernée par des coalitions de centre-droit, sauf une brève présidence menée par les démocrates de gauche en 1994 et la législature 2003-2008, quand Riccardo Illy, chef d’une coalition de centre-gauche, fut président de la région. Après les élections régionales de 2008, Renzo Tondo, candidat de la Maison des Libertés, reconquit la présidence du Frioul-Vénétie Julienne.  

Économie

L’agriculture a un rôle mineur dans la production de maïs et de betteraves (sucre). Il existe une viticulture très spécialisée qui garantit du vin de grande qualité. Les produits les plus connus sont le jambon cru de San Daniele del Friuli et le fromage Montasio.

En ce qui concerne l’industrie, il y a, comme d’habitude dans le nord-est d’Italie, des petites et moyennes entreprises à gestion familiale, dans les secteurs textile) et de la production de meubles.

Mais il y a aussi des entreprises de dimension majeure. Trieste héberge Illycaffè S.p.A, qui produit et commercialise du café pour le monde entier. La capitale de la région est aussi le siège principal de Assicurazioni Generali, premier assureur italien dirigé par le Français Antoine Bernheim.

Le Frioul-Vénétie Julienne a un revenu brut par habitant de 27 263 €. En termes de pouvoir d’achat, la région a atteint un valeur de 117,7 par rapport à la moyenne européenne de 100. [1]

Tourisme

Le territoire très varié et les monuments des ses villes accompagnés par la gastronomie locale diversifiée, dont les produits typiques sont la « cueste » (le travers de porc grillé), la « lujagne » (saucisse grillée aux herbes), le « baccalà », le « frico » avec des pommes de terre (fromage Montasio ou autre et pommes de terre frites à la poêle), démontrent un potentiel touristique très fort.

Actuellement le secteur le plus développé du "Frioul-Vénétie Julienne" est le tourisme balnéaire. Les plages de Grado et de Lignano Sabbiadoro sont parmi les plus fréquentées du littoral adriatique.  

Personnages de la région

  • L’écrivain Italo Svevo est né à Trieste, où il habita pendant la plus grande partie de sa vie.
  • Le réalisateur et poète Pier Paolo Pasolini, bien qu’il ne fût pas originaire de la région, vécut assez longtemps à Casarsa della Delizia, la ville d'origine de sa mère, où il est enterré.
  • Les footballeurs et entraineur Enzo Bearzot, Dino Zoff et Fabio Capello sont originaires du Frioul.

 

Notes et références

Liens externes


 

  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Frioul-V%C3%A9n%C3%A9tie julienne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Frioul-Venetie julienne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Frioul-Vénétie-Julienne — Pour les articles homonymes, voir Frioul (homonymie). Frioul Vénétie julienne …   Wikipédia en Français

  • Frioul-Vénétie Julienne — Pour les articles homonymes, voir Frioul (homonymie). Frioul Vénétie julienne …   Wikipédia en Français

  • Frioul-vénétie julienne — Pour les articles homonymes, voir Frioul (homonymie). Frioul Vénétie julienne …   Wikipédia en Français

  • FRIOUL-VÉNÉTIE JULIENNE — La région Frioul Vénétie Julienne (7 844 km2) est l’une des cinq grandes provinces italiennes; sa capitale est Trieste. Depuis 1963, la région (dont le nombre d’habitants était de 1 216 398 lors du recensement de 1991) jouit d’un statut spécial… …   Encyclopédie Universelle

  • Frioul-Vénétie julienne — Pour les articles homonymes, voir Frioul (homonymie). Frioul Vénétie julienne Administration …   Wikipédia en Français

  • Aéroport du Frioul-Vénétie julienne — Aéroport de Trieste Aeroporto di Trieste Ronchi dei Legionari L aérogare et la piste. Code AITA Code OACI …   Wikipédia en Français

  • Tour du Frioul-Vénétie julienne — Infobox compétition sportive Tour du Frioul Vénétie julienne Giro del Friuli Venezia Giulia (it) Création 1962 Organisateur(s) Gruppo Sportivo Giro Ciclistico del Friuli Venezia Giulia Éditions …   Wikipédia en Français

  • Aéroport de Frioul-Vénétie julienne — Aéroport du Frioul Vénétie julienne Le couloir réservé aux taxis face à la sortie de l aérogare consacrée aux arrivées. L aéroport de Frioul Vénétie julienne est un aéroport italien situé dans le Frioul Vénétie julienne au nord de Trieste. Son …   Wikipédia en Français

  • Frioul-et-Vénétie-Julienne — Frioul Vénétie julienne Pour les articles homonymes, voir Frioul (homonymie). Frioul Vénétie julienne …   Wikipédia en Français

  • Vénétie julienne — Le Littoral autrichien en 1897. La Vénétie julienne (Italien : Venezia Giulia; Slovène: Julijska Krajina; Allemand : Julisch Venetien), partie orientale du Triveneto, est une ancienne région politique du sud est de l Europe située à l… …   Wikipédia en Français