Friedrich Schiller


Friedrich Schiller

Friedrich von Schiller

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schiller.
Friedrich von Schiller
Portrait de Schiller par Anton Graf (1785)
Portrait de Schiller par Anton Graf (1785)

Nom de naissance Johann Christoph Friedrich Schiller
Activité(s) Poète, dramaturge
Naissance 10 novembre 1759
Marbach am Neckar
Décès 9 mai 1805
Weimar
Langue d'écriture Allemand
Mouvement(s) Romantisme, Sturm und Drang
Genre(s) Essai, Poésie, Théâtre, Roman
Œuvres principales
Compléments

Johann Christoph Friedrich von Schiller est un poète et écrivain allemand né le 10 novembre 1759 à Marbach am Neckar et mort le 9 mai 1805 à Weimar.

Sommaire

Biographie

Charlotte von Lengefeld
Monument en souvenir de Goethe et Schiller à Weimar

Johann Christoph Friedrich Schiller[1] est né en 1759 à Marbach am Neckar, d’un père militaire dans les armées du Wurtemberg. Quelques années plus tard, vers 1765 sa famille s’installe à Lorch et y reste jusqu’en 1780. Bien qu’il passe son enfance et sa jeunesse dans une certaine pauvreté, il capte l’attention du duc de Wurtemberg, Charles-Eugène , qui lui propose d’intégrer l’établissement qu’il a fondé, la Karlsschule. En 1773, Schiller commence à étudier le droit puis à partir de 1775 la médecine.

En 1780, il écrit son Diplomarbeit (mémoire de fin d’études) et devient médecin militaire à Stuttgart. En 1781, il publie Les Brigands anonymement. En 1782, Schiller se retrouve en détention quelques jours à Asperg pour cause d’éloignement non autorisé. Il était allé assister à Mannheim à la représentation de sa pièce Les Brigands sans autorisation.

En 1783, il travaille comme bibliothécaire et obtient un contrat jusqu’en 1785 comme poète de théâtre à Mannheim. Pendant quelques années, il déménage souvent (Leipzig, Dresde, Weimar) et rencontre pour la première fois Johann Wolfgang von Goethe en 1788. À la fin de cette année, il décroche une place de professeur d’histoire et philosophie à Iéna où il s’installe l’année suivante. Il écrit des œuvres historiques. Il sympathise alors avec un autre personnage célèbre de son temps : Wilhelm von Humboldt.

En 1790, il épouse Charlotte von Lengenfeld. En 1791, il devient pensionnaire du prince Frédéric-Christian d’Augustenbourg. En 1794, Goethe le pousse à écrire pour le journalisme satirique. En 1792, la France de la Révolution française lui donne la citoyenneté française, suite à ses nombreux écrits contre les tyrans ; il ne l’apprendra qu’en 1798. En 1799, il retourne à Weimar où Goethe le convainc d’écrire de nouvelles pièces de théâtre.

Il prend avec Goethe la direction du théâtre de la Cour grand-ducale qui se place très vite à la pointe de la scène théâtrale allemande, permettant une renaissance du genre dramatique. Schiller reste à Weimar jusqu’à sa mort. En 1802, il est anobli : la particule « von » est ajoutée à son nom. Il meurt trois ans plus tard, à l’âge de 45 ans, d’une dégénérescence pulmonaire.

Depuis 1934, l’université d'Iéna porte le nom de Friedrich-Schiller. Un musée lui était consacré à Châlons-en-Champagne qui a fermé le 31 décembre 2008.

Œuvres

Poésie

  • 1776 Le Soir
  • 1777 Le Conquérant
  • 1780 Élégie sur la mort d’un adolescent
  • 1785 Ode à la joie (Ode an die Freude) chantée dans le quatrième mouvement de la Symphonie n° 9 de Beethoven (Hymne à la joie)
  • 1789 Les Dieux de la Grèce, Les Artistes
  • 1795 L’Image voilée de Saïs
  • 1797 Ballades, Xénies (écrit avec Goethe)
  • 1799 Les Mots de l’illusion parlant du Droit, du Bonheur et de la Vérité
  • 1802 Cassandre
  • L’ancienne Pompéi est ressuscitée

Essais

  • 1777 : Sur les relations de la nature bestiale de l’homme avec sa nature mentale
  • 1793 : Sur la grâce et la dignité, Fragment sur le sublime, Du pathétique
  • 1795 : Sur la poésie naïve et sentimentale, Sur l’éducation esthétique de l’homme (in Lettres sur l'éducation esthétique de l'homme), Sur les limites du beau, Sur le danger des mœurs esthétiques et Sur l'utilité morale des mœurs esthétiques
  • 1797 : Sur la poésie épique et dramatique (écrit avec Goethe)
  • 1798 : Du sublime

Théâtre

Édition originale de Guillaume Tell illustrée par Georg Melchior Kraus
Traductions

Récits

  • 1786 : Le Criminel par infamie

Histoire

Correspondance

  • Lettres à Körner, Guillaume de Humboldt, Goethe, etc.

Réception

Johann Christoph Friedrich Schiller

Les problèmes que traite l’œuvre de Schiller, qu’ils soient politiques, éthiques ou tout simplement esthétiques, ont contribué de façon majeure à l’avancée des idées à la fin du XVIIIe siècle. Plus encore que Goethe, il a influencé le romantisme allemand.

Schiller a voulu, dans les dernières années de sa vie, doter l’Allemagne d’un "classicisme" qu’elle n’avait pas connu. Il a traduit la Phèdre de Racine pour Weimar, et emprunté des méthodes dramatiques à la tragédie grecque.

D’où ce double statut de classique et de romantique, et sa place centrale dans la littérature allemande et européenne.

Parmi les grands admirateurs de Schiller, on trouve Fedor Dostoïevski mais aussi Beethoven, Giuseppe Verdi et Thomas Mann.

Citations

  • « Contre la stupidité, les dieux eux-mêmes luttent en vain. » in Die Jungfrau von Orléans (1801)

Bibliographie

  • De la grâce et de la dignité, traduit de l'allemand par Adolphe Régnier, 1998
  • Du sublime, Éditions Sulliver, 2005. Ce vol. inclut Fragment sur le sublime et Du pathétique (1793) ; Sur les limites du beau, Sur le danger des mœurs esthétiques et Sur l'utilité morale des mœurs esthétiques (1795) et Du sublime (1798).

Filmographie

Voir aussi

Un musée Schiller existait à Châlons-en-Champagne, fermé par la municipalité au 31 décembre 2008.

Commons-logo.svg

Liens internes

Liens externes

Notes et références

  1. La particule ne sera ajoutée qu'en 1802.
  • Portail de la presse écrite Portail de la presse écrite
  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail du XVIIIe siècle Portail du XVIIIe siècle
  • Portail des Lumières Portail des Lumières
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
  • Portail de la poésie Portail de la poésie

Ce document provient de « Friedrich von Schiller ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Friedrich Schiller de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Friedrich Schiller — (von Ludovike Simanowiz, 1794) …   Deutsch Wikipedia

  • Friedrich Schiller — Retrato de …   Wikipedia Español

  • Friedrich Schiller — Infobox Writer name = Johann Christoph Friedrich von Schiller imagesize = 200px caption = pseudonym = birthdate = 10 November 1759 birthplace = Marbach am Neckar, Germany deathdate = 9 May 1805 deathplace = Weimar, Germany occupation = poet,… …   Wikipedia

  • Friedrich-Schiller-Gymnasium Zeulenroda — Schulform Gymnasium (Klassen 5 12) Gründung 1991 …   Deutsch Wikipedia

  • Friedrich-Schiller-Gymnasium — Schiller Gymnasium ist der Name folgender Schulen: Schiller Gymnasium Bautzen, Sachsen Schiller Gymnasium Hameln Schiller Gymnasium Heidenheim an der Brenz Schiller Gymnasium Hof an der Saale Schillergymnasium Münster, Westfalen Schiller… …   Deutsch Wikipedia

  • Friedrich-Schiller-Gymnasium Eisenberg — Friedrich Schiller Gymnasium Schulform Gymnasium Ort Eisenberg Land Thüringen Staat Deutschland Koordinaten …   Deutsch Wikipedia

  • Friedrich-Schiller-Gymnasium Königs Wusterhausen — Friedrich Schiller Gymnasium Schulform Gymnasium Gründung 1956 Ort Königs Wusterhausen Land Brandenburg Staat Deutschland Koordinaten …   Deutsch Wikipedia

  • Friedrich Schiller, triomphe d'un génie — (Friedrich Schiller Triumph eines Genies) est un film allemand de 102 min, réalisé par Herbert Maisch qui sortit en 1940. Il raconte les débuts du grand poète romantique Friedrich von Schiller. Le scénario de Lotte Neumann (sous le pseudonyme de… …   Wikipédia en Français

  • Friedrich-Schiller-Gymnasium Weimar — Friedrich Schiller Gymnasium Schulform Gymnasium Gründung 1930 Ort Weimar Land Thüringen Staat Deutschland Koordinaten …   Deutsch Wikipedia

  • Friedrich-Schiller-Gymnasium Pirna — Schulform Gymnasium Gründung 1899 Ort Pirna Land Sachsen Staat Deutschland Koordinaten …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.