Friedrich August von der Heydte


Friedrich August von der Heydte
Friedrich August von der Heydte en 1944

Friedrich August Freiherr von der Heydte, né le 30 mars 1907 à Munich et mort le 7 juillet 1994 à Aham, était un militaire, juriste constitutionnel et homme politique allemand.

Il fut officier de la Luftwaffe et servit dans les Fallschirmjäger pendant la Seconde Guerre mondiale, atteignant le rang de lieutenant-colonel. Il fut ensuite officier de réserve dans la Bundeswehr, avec le grade de général de brigade.

Von der Heydte commandait le 1er bataillon du 3ème Fallschirmjäger Regiment pendant la bataille de Crète en mai 1941. Son bataillon a été le premier à entrer dans la Canée, fait pour lequel il a reçu la Croix de chevalier de la croix de fer. Von der Heydte à également combattu en Russie et en Afrique du Nord.

Après l'opération Biting, il est chargé d'inspecter les débris restant du radar détruit. Il affirmera au lendemain de la guerre avoir bien réalisé le but de l'opération (récupérer les éléments essentiels du radar en faisant croire à sa destruction). Haïssant le nazisme et souhaitant l'effondrement du Troisième Reich, il n'en souffle mot à personne en février 1942.

Sur le front de l'ouest, il commanda un régiment de Fallschirmjäger à Carentan où lui et ses hommes furent surnommés " les Lions de Carentan" pendant la bataille de Normandie en juin 1944 et lors de la bataille des Ardennes en décembre 1944.

Après la guerre, il fut professeur de droit constitutionnel et international à l’université Johannes-Gutenberg de Mayence et à l’université de Wurtzbourg et président de la communauté universitaire chrétienne-démocrate. Membre de l’Union chrétienne-sociale en Bavière (CSU), il siégea de 1966 à 1970 au Landtag de Bavière.

Von der Heydte a accusé le magazine “Der Spiegel” , de haute trahison pour avoir publié des informations confidentielles sur la défense de la RFA. L’affaire du Spiegel fut marquée par plusieurs graves irrégularités et suscita un large mouvement de protestation dans l’opinion publique, la presse et les milieux intellectuels.

Bibliographie

  • Vanessa Conze, Das Europa der Deutschen: Ideen von Europa in Deutschland zwischen Reichstradition und Westorientierung (1920-1970), Oldenbourg-Wissenschaftsverlag, Munich, coll. « Studien zur Zeitgeschichte » nº 69, 2005 (ISBN 3-486-57757-3) , p. 63-71 [lire en ligne]

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Friedrich August von der Heydte de Wikipédia en français (auteurs)