Freres chretiens


Freres chretiens

Frères chrétiens

Les Frères chrétiens forment une congrégation religieuse née à Waterford (Irlande) en 1802.

Son fondateur est le Bienheureux Edmund Ignatius Rice, qui à la suite de son veuvage en 1789, pensa d'abord se retirer dans la vie contemplative à l'exemple des moines irlandais des premiers siècles. Il l'a fondée pour l'éducation de la jeunesse.

Abus sexuels : le rapport qui accable l'Eglise irlandaise

Mais le voile se lève sur certains de ces établissements des freres chrétiens censés "éduquer" les enfants déshérités. Une commission d'enquête a publié mercredi un rapport dénonçant des décennies de violences, parfois «endémiques», survenues à partir des années 1930 dans les institutions pour enfants dirigées par l'Eglise catholique, accusée d'avoir gardé «le silence».

2.500 pages sans appel pour l'Eglise et le clergé irlandais. Une commission d'enquête a publié, mercredi à Dublin, un rapport dénonçant des décennies d'abus sexuels, parfois «endémiques», survenus à partir des années 1930 jusqu'en 1990 dans les institutions pour enfants sous administration catholique. Après neuf ans d'enquête auprès de plus de 200 d'écoles et institutions de l'île, la Commission, créée par le gouvernement en 2000, a révélé l'ampleur inouïe des mauvais traitements qu'ont subis des milliers de petits pensionnaires.

Pour la commission, le système tout entier traitait les enfants davantage comme des esclaves et des détenus que comme des êtres disposant de droits légaux. Les pensionnaires étaient «dénigrés et humiliés quotidiennement» et leurs draps souillés montrés en public. Les fratries étaient séparées et les contacts avec les familles limités. Les enfants souffraient «souvent de la faim». Les logements étaient glacials, spartiates et lugubres». «Les sanitaires étaient rudimentaires». «Un climat de peur, créé par des châtiments insidieux, excessifs et arbitraires a grandi dans la plupart des institutions et dans toutes celles accueillant des garçons», avance le rapport. «Les abus sexuels, viols et attentats à la pudeur, dans ces établissements dirigés par la congrégation des Frères chrétiens, étaient d'ailleurs endémiques», souligne-t-il.

«Une terreur quotidienne»

Le rapport pointe lourdement du doigt la responsabilité de l'Eglise catholique irlandaise, qui a gardé le «silence».

Le rapport formule aussi 21 propositions afin que le gouvernement reconnaisse les torts passés, notamment la construction d'un mémorial permanent, une aide psychologique aux victimes et l'amélioration des services de protection de l'enfance en Irlande. Mais sa portée reste limitée. Ses conclusions ne seront pas utilisées à des fins judiciaires. Les Frères chrétiens ont intenté avec succès une action contre la commission en 2004 pour que le rapport ne nomme aucun membre de la congrégation, mort ou en vie. A la grande colère des victimes. «Rien dans ce rapport n'était significatif en termes de justice rendue», a déploré un de leurs porte-paroles.


source Le Figaro du 21 mai 2009

Liens internes

Ce document provient de « Fr%C3%A8res chr%C3%A9tiens ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Freres chretiens de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Frères Chrétiens — Les Frères chrétiens forment une congrégation religieuse née à Waterford (Irlande) en 1802. Son fondateur est le Bienheureux Edmund Ignatius Rice, qui à la suite de son veuvage en 1789, pensa d abord se retirer dans la vie contemplative à l… …   Wikipédia en Français

  • Frères chrétiens — Portrait du bienheureux Edmund Rice Les Frères chrétiens (Congregatio Fratrum Christianorum), appelés en anglais Christian Brothers, forment une congrégation religieuse née à Waterford (Irlande) en 1802. Ils ne doivent pas être confondus avec les …   Wikipédia en Français

  • Freres Moraves — Frères Moraves Les Frères moraves désigne une branche du protestantisme issu de Moravie, apparentée aux Frères Tchèques et rassemblée aujourd hui dans la communion Unitas Fratrum. À la suite de l’excommunication, en 1412, et de la condamnation au …   Wikipédia en Français

  • Freres de la vie commune — Frères de la vie commune Les Frères de la vie commune sont les représentants d un mouvement chrétien apparu dans les Pays Bas à la fin du Moyen Âge. Sommaire 1 Origine 2 Discipline 3 Postérité 4 …   Wikipédia en Français

  • Frères De La Vie Commune — Les Frères de la vie commune sont les représentants d un mouvement chrétien apparu dans les Pays Bas à la fin du Moyen Âge. Sommaire 1 Origine 2 Discipline 3 Postérité 4 …   Wikipédia en Français

  • Frères moraves — Les Frères moraves désigne une branche du protestantisme issu de Moravie, apparentée aux Frères Tchèques et rassemblée aujourd hui dans la communion Unitas Fratrum. À la suite de l’excommunication, en 1412, et de la condamnation au bûcher, en… …   Wikipédia en Français

  • Freres de l'instruction chretienne de Ploermel — Frères de l instruction chrétienne de Ploërmel L ancien institut des Frères de l instruction chrétienne de Ploërmel à Saint Sauveur, Jersey Les Frères de l’instruction chrétienne de Ploërmel forment une congrégation religieuse laïque (au sens de… …   Wikipédia en Français

  • Frères De L'instruction Chrétienne De Ploërmel — L ancien institut des Frères de l instruction chrétienne de Ploërmel à Saint Sauveur, Jersey Les Frères de l’instruction chrétienne de Ploërmel forment une congrégation religieuse laïque (au sens de non sacerdotale) catholique d en …   Wikipédia en Français

  • Frères de l'Instruction Chrétienne de Ploërmel — L ancien institut des Frères de l instruction chrétienne de Ploërmel à Saint Sauveur, Jersey Les Frères de l’instruction chrétienne de Ploërmel forment une congrégation religieuse laïque (au sens de non sacerdotale) catholique d en …   Wikipédia en Français

  • Frères de l'instruction chrétienne de ploërmel — L ancien institut des Frères de l instruction chrétienne de Ploërmel à Saint Sauveur, Jersey Les Frères de l’instruction chrétienne de Ploërmel forment une congrégation religieuse laïque (au sens de non sacerdotale) catholique d en …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.