François Eygun


François Eygun

François Eygun, né le 18 mars 1898 à Poitiers et mort le 22 mai 1973 à Mouterre-sur-Blourde, Vienne, est un historien et archéologue français.

Sommaire

Biographie

Fils d’un officier mis à la retraite à cause du système des fiches du général André, passionné d’archéologie, il est admis à la Société des antiquaires de l'ouest en 1915. Il s’engage comme volontaire lors de la Première Guerre mondiale.

Il reprend ensuite ses études et obtient une licence de botanique. Il entre à l’École des chartes en 1922, et se retire sur ses terres, en Poitou, en 1926. Il commence une carrière d’historien avant d’obtenir la place de conservateur de la bibliothèque de Poitiers en 1937 et directeur des Antiquités. Il enseigne la paléographie à l’université de Poitiers.

Résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, il est membre du réseau SR Air 40 à Poitiers[1] et abrite des maquisards sur sa propriété de Pouillac.

Après guerre, il dirige les Antiquités historiques de la région et de nombreuses fouilles à ce titre :

Il encourage la fondation de la société historique du pays loudunais.

Le fonds Eygun du ministère de la culture contient plus de 4000 photos, dont 360 sont numérisées[2].

Œuvres

Il fait publier le journal des fouilles du Père Camille de la Croix aux Dunes : Le Cimetière gallo-romain des Dunes à Poitiers. Journal des fouilles du Père de la Croix et rapports du Cdt Rothmann (tome XI des Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest)

Il publie de nombreux compte-rendus dans Gallia.

  • Deux Suisses au service de la France, de Charles IX à Louis XIII, 1925
  • Catalogue des sceaux du Poitou jusqu’en 1515, thèse, 1926
  • Une borne milliaire d'Hadrien, trouvée à Cenon, 1928
  • Un thème iconographique commun aux églises romanes de Parthenay et aux sceaux de ses seigneurs, 1930
  • Manuel d’architecture romane, 1931
  • Le Trésor des monnaies gauloises du faubourg de Bessac, à Niort , 1932
  • Autour de quelques épitaphes d'officiers suisses du XVIIe siècle, 1933
  • L'Abbaye Notre-Dame de la Réau osa, étude historique et archéologique, thèse secondaire, tome XV des Mémoire de la Société des antiquaires de l'Ouest, 1937 (prix du président Henri de Montégut-Lamorélie de l'École des chartes)
  • Sigillographie du Poitou jusqu’en 1515 : : étude d'histoire provinciale sur les institutions, les arts et la civilisation d'après les sceaux, thèse d’État, 1938 (prix Engel de l’Académie des inscriptions et belles-lettres)
  • Les Trois Piliers de Poitiers, 1942 (portant sur un vestige d’institution judiciaire, visible dans un hôtel qui hébergeait alors la Gestapo de Poitiers)
  • La Topographie de Poitiers et de ses paroisses au XVIIe siècle par le Toisé de 1691 et le dénombrement du fief d'Anguitard de 1674 : . Publiés et annotés par François Eygun, 1947
  • L’art des pays d'Ouest, 1951, Arthaud, 2 éditions
  • Ce qu'on peut savoir de Mélusine et de son iconographie , 1951
  • La Pierre-Levée de Poitiers, 1953
  • Trois lettres inédites d'Eléonore Desmier d'Olbreuse, 1953
  • Saint-Porchaire de Poitiers, 1955
  • Saintonge romane, collection Zodiaque
  • Le château de Terre-Neuve à Fontenay-le-Comte, 1956
  • Réflexions sur les monuments mérovingiens de Poitiers : La datation du baptistère Saint-Jean, 1968
  • L’Abbaye de la Réau, 1973

En collaboration

  • avec Georges Thouvenin : Le Secret de Saint-Grégoire de Poitiers et la Sainte ampoule des rois d'Angleterre, 1944
  • avec Jean Coquet : Découvertes archéologiques à l'abbaye de Ligugé : Un martyrium martinien ? A propos des fouilles de Ligugé (1954)

Sources

Bibliographie

  • François Villard, Notice biographique, bibliothèque de l’École des Chartes, 1973, p 681-684

Notes

  1. Jean-Henri Calmon, Occupation, Résistance et Libération dans la Vienne en 30 questions, Geste éditions, coll. « 30 questions », Jean-Clément Martin (dir.), La Crèche, 2000, 63 p. (ISBN 2-910919-98-6), p 47.
  2. Catalogue des collections numérisées, disponible en ligne, [1], consulté le 20 août 2008

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article François Eygun de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Abbaye Notre-Dame de la Réau — Pour les articles homonymes, voir Abbaye Notre Dame. Abbaye Notre Dame de la Réau Vue générale Présentation …   Wikipédia en Français

  • Camille de la Croix — Camille de La Croix, dit le père de La Croix (né en 1831 et mort en 1911) est un historien et archéologue français, découvreur du site gallo romain de Sanxay. Sommaire 1 Les travaux du père de La Croix 1.1 Le baptistère Saint Jean 2 …   Wikipédia en Français

  • Camille de La Croix — Camille de La Croix, dit le père de La Croix est un historien et archéologue belge, découvreur du site gallo romain de Sanxay. Il naquit près de Tournai, au château de Mont Saint Aubert le 14 juillet 1831. Ses ancêtres, les La Croix d Ogimont,… …   Wikipédia en Français

  • NIORT — Hôtel de ville Détail …   Wikipédia en Français

  • Niort — 46° 19′ 33″ N 0° 27′ 38″ W / 46.3258333333, 0.460555556 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Florent (Deux-Sèvres) — Niort Niort Hôtel de ville Détail …   Wikipédia en Français

  • Saint-Liguaire — Niort Niort Hôtel de ville Détail …   Wikipédia en Français

  • Souché — Niort Niort Hôtel de ville Détail …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Sainte-Croix de Poitiers — Pour les articles homonymes, voir Sainte Croix. L’abbaye Sainte Croix de Poitiers est une ancienne abbaye de Poitiers, qui se trouve aujourd hui sur la commune de Saint Benoît. Sommaire 1 Historique …   Wikipédia en Français

  • Abbaye Sainte-Croix de la Cossonière — Abbaye Sainte Croix de Poitiers Pour les articles homonymes, voir Sainte Croix. L’abbaye Sainte Croix de Poitiers est une ancienne abbaye de Poitiers, qui se trouve aujourd hui sur la commune de Saint Benoît. Sommaire 1 Historique …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.