Franz Schmidt (Musicien)


Franz Schmidt (Musicien)

Franz Schmidt (musicien)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schmidt et Franz Schmidt.

Franz Schmidt est un violoncelliste et compositeur post-romantique autrichien, né le 22 décembre 1874 à Presbourg (aujourd'hui Bratislava) et mort le 11 février 1939 à Perchtolsdorf (près de Vienne)

Sommaire

Biographie

Premier violoncelle de l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction de Gustav Mahler (qu'il admirait comme chef d'orchestre, mais pas comme compositeur) et contemporain exact d'Arnold Schönberg, Schmidt, qui fut l'un des derniers et des plus fidèles élèves d'Anton Bruckner n'en cultiva pas moins un style résolument tourné vers le passé, qui se distingue néanmoins par son originalité formelle et sa science de l'orchestration.

Professeur de piano à la Musikakademie de Vienne dès 1914, il en devient directeur en 1925, puis recteur de 1927 à 1937.

Œuvre

Il est l'auteur de quatre symphonies, dont les n° 2 et 4 sont les plus connues et/car les plus originales dans la forme : la seconde est en trois mouvements dont le deuxième est une suite de variations, deux desquelles font respectivement office de scherzo et d'adagio ; la très émouvante quatrième symphonie, dédiée à la mémoire de sa fille prématurément décédée, est quant à elle en un seul mouvement et anticipe sur ce point sur les créations ultérieures d'Allan Pettersson (symphonies N°6 et 9).

L'œuvre la plus importante de Schmidt est son gigantesque oratorio Le Livre aux sept sceaux (1938), qui demeure rarement joué en raison de la difficulté de son écriture chorale et soliste (la partie du narrateur, Jean, exige une tessiture de ténor particulièrement large ainsi qu’une énorme endurance). Curieusement, cette interprétation musicale de l'Apocalypse - reflet de la situation de l'époque - est exactement contemporaine de celle de Jean Françaix, dont l'approche musicale est sur tous les plans aux antipodes de la sienne. Schmidt a également écrit deux quatuors à cordes qui comptent parmi ses œuvres les plus contrapuntiques. S'y retrouve la forte influence de Johannes Brahms, vis-à-vis duquel Schmidt avait la plus grande admiration.

La dernière œuvre du compositeur, malade et désorienté, est une malheureuse cantate pro-nazie Résurrection allemande que la mort l'empêcha d'achever.

Discographie sélective

Liens externes

  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Franz Schmidt (musicien) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Franz Schmidt (Musicien) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Franz schmidt (musicien) — Pour les articles homonymes, voir Schmidt et Franz Schmidt. Franz Schmidt est un violoncelliste et compositeur post romantique autrichien, né le 22 décembre 1874 à Presbourg (aujourd hui Bratislava) et mort le 11 février 1939 à Perchtolsdorf… …   Wikipédia en Français

  • Franz Schmidt (musicien) — Pour les articles homonymes, voir Schmidt et Franz Schmidt. Franz Schmidt Naissance …   Wikipédia en Français

  • Franz Liszt — « Liszt » redirige ici. Pour les autres significations, voir Liszt (homonymie). Franz Liszt …   Wikipédia en Français

  • 11 février — Éphémérides Février 1er 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 …   Wikipédia en Français

  • Musique autrichienne — Sommaire 1 Musique classique 1.1 Période baroque 1.2 Période classique 1.3 Musique romantique …   Wikipédia en Français

  • Symphonies — Symphonie Pour les articles homonymes, voir Symphonie (homonymie). Une symphonie est une composition instrumentale savante, de proportions généralement vastes, comprenant plusieurs mouvements joints ou disjoints, et faisant appel aux ressources… …   Wikipédia en Français

  • Herbert Von Karajan — Herbert von Karajan, 1938 …   Wikipédia en Français

  • Herbert von Karajan — en 1938 Nom de naissance Heribert Ritter von Karajan …   Wikipédia en Français

  • Herbert von karajan — Herbert von Karajan, 1938 …   Wikipédia en Français

  • Karajan — Herbert von Karajan Herbert von Karajan, 1938 …   Wikipédia en Français