Franz-Anton Mesmer


Franz-Anton Mesmer
Franz-Anton Mesmer
Franz mesmer.jpg

Naissance 23 mai 1734
Iznang, diocèse de Constance (aujourd'hui Moos)
Décès 5 mars 1815
Meersburg
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemagne

Franz-Anton Mesmer (23 mai 17345 mars 1815 sur les bords du lac de Constance) est un médecin autrichien, fondateur de la théorie du magnétisme animal, aussi connue sous le nom de mesmérisme.

Sommaire

Biographie

Mesmer est né le 23 mai 1734 à Iznang, petit village près du Lac de Constance.

En 1752, il s'inscrit à l'école de théologie des jésuites de Dillingen et en 1754 à l'université jésuite d'Ingolstadt pour sa troisième année de théologie. Il s'inscrit en droit à l'université de Vienne en 1759, puis en médecine en 1760.

En 1766, Mesmer publie sa thèse de doctorat, De l'influence des planètes sur le corps humain, dans laquelle on retrouve l'influence des théories sur le magnétisme du médecin suisse Paracelse, du médecin belge Jan Baptist van Helmont (Le traitement magnétique des plaies, 1621), du médecin écossais William Maxwell (De Medicina Magnetica, 1679), du jésuite allemand Athanasius Kircher et de Ferdinand Santanelli (Geheime Philosophie oder magish-magnetische Heilkunde, 1723).

En 1767, Mesmer épouse la riche veuve Maria Anna von Posch. De nombreux musiciens viennois fréquentent leur maison, notamment Mozart, Haydn et Gluck.

En 1773, il entreprend son premier traitement sur la base des idées d'un fluide universel. Pour cela, il utilise les plaques aimantées inventées par le père jésuite Maximilian Hell. Suite à une polémique avec Hell sur la paternité de ce procédé, Mesmer insistera sur le fait que le magnétisme animal est distinct du fluide magnétique minéral. En 1775, Mesmer est amené à donner son avis à l'Académie des Sciences de Munich sur les exorcismes du père Johann Joseph Gassner. En 1777, il quitte Vienne, pour éviter un scandale avec le père de la musicienne aveugle Maria Theresia von Paradis qui tenait à conserver sa pension d'invalidité.

Arrivé à Paris en 1778, il publie son Mémoire sur la découverte du magnétisme animal en 1779 avec le soutien de son disciple Charles Deslon, médecin personnel du Comte d'Artois. Les thèses principales de ce Mémoire sont les suivantes:

  • Un fluide physique subtil emplit l'univers, servant d'intermédiaire entre l'homme, la terre et les corps célestes, et entre les hommes eux-mêmes;
  • La maladie résulte d'une mauvaise répartition de ce fluide dans le corps humain et la guérison revient à restaurer cet équilibre perdu;
  • Grâce à des techniques, ce fluide est susceptible d'être canalisé, emmagasiné et transmis à d'autres personnes, provoquant des « crises » chez les malades pour les guérir;

Selon Mesmer, le magnétisme animal est la capacité de tout homme à guérir son prochain grâce à un fluide naturel dont le magnétiseur serait la source, et qu'il diffuserait grâce à des passes, dites « passes mesmériennes », sur tout le corps.

En 1780, ayant plus de patients qu'il n'en peut traiter individuellement, Mesmer introduit la méthode de traitement collectif dite du baquet. C'est notamment lors de ces traitements collectifs que se manifestent des phénomènes contagieux de « crises magnétiques » au cours desquelles les femmes de la meilleure société parisienne perdent leur contrôle, éclatent d'un rire « hystérique », se pâment, sont prises de convulsions...

Mesmer est vivement attaqué par la faculté de médecine mais obtient des clients influents, tels le juriste Nicolas Bergasse et le banquier Guillaume Kornmann et en 1781, il publie son Précis historique des faits relatifs au magnétisme animal.

En 1782, apprenant que Charles Deslon s'est lui-même constitué une clientèle de magnétisme animal, Mesmer organise avec l'aide de Nicolas Bergasse et Guillaume Kornmann, une souscription pour acheter le « secret de Mesmer ». Pour cela, ils créent la Société de l'Harmonie Universelle, qui se révèle être un énorme succès financier. Armand Marc Jacques de Chastenet de Puységur et ses deux frères seront membres de cette société.

En 1784, Louis XVI nomme deux commissions pour étudier la pratique du magnétisme animal, l'une de l'Académie des Sciences, l'autre de la Société royale de Médecine. Les commissaires, l'astronome Jean Sylvain Bailly, le médecin Joseph-Ignace Guillotin, le chimiste Antoine Lavoisier, l'ambassadeur des États-Unis Benjamin Franklin et le botaniste Antoine Laurent de Jussieu se fondent sur l'observation du travail de Charles Deslon. Jean Sylvain Bailly conclut que « l'imagination sans magnétisme produit des convulsions... le magnétisme sans imagination ne produit rien », il déclare aussi, dans un rapport secret que « le traitement magnétique ne peut être que dangereux pour les moeurs ». En revanche, Antoine Laurent de Jussieu déclare que « l'influence physique de l'homme sur l'homme doit être admise ».

En 1785, Mesmer quitte la France, reprochant à ses élèves de ne pas avoir gardé son « secret ». Sa renommée dans le monde anglophone sera telle que le verbe « hypnotiser » (au propre et au figuré) se dit non seulement "to hypnotize" en anglais , mais également to mesmerize.

Mécénat musical

Grand amateur de musique et riche mécène, Mesmer commande au jeune Wolfgang Amadeus Mozart, alors âgé de douze ans, son second opéra, Bastien und Bastienne, pièce bucolique dans le goût champêtre de l’époque qui sera créé en son théâtre privé le 1er octobre 1768.

Œuvres

  • De l'influence des planètes sur le corps humain, 1766
  • Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, 1779, Wikisource-logo.svg Édition numérique disponible sur wikisource. Il y a aussi une édition papier chez Allia, 2006, (ISBN 2844852262).
  • Précis historique des faits relatifs au magnétisme animal. I, 1781, L'Harmattan, 2005, (ISBN 2747590542)

Postérité

Honoré de Balzac était un adepte du mesmerisme et du magnétisme animal. Il s'étend longuement sur le sujet dans son roman Ursule Mirouët où l'on voit le sceptique docteur Minoret se laisser convaincre de traiter sa pupille : Ursule.

En 1936, le Docteur Jean Vinchon a publié chez Amédée Legrand, éditeur, une étude intitulée Mesmer et son secret[1].

En 1994, Roger Spottiswoode réalise le film Mesmer, sur la vie du docteur (surtout le côté hypnose), avec Alan Rickman dans le rôle de Franz Anton Mesmer[2].

Mesmer est évoqué dans le film Cure, de Kiyoshi Kurosawa, où un ancien étudiant en psychologie devenu fou a d'inquiétants pouvoirs hypnotiques.

Également cité par Abraham Van Helsing, dans Dracula de Francis Ford Coppola.

Le roman de Brian O'Doherty "L'étrange cas de mademoiselle P." (1992) est consacré à l'affaire du traitement de la musicienne aveugle Maria Theresia von Paradis.

Notes

  1. Jean Vinchon, Mesmer et son secret, l'Harmattan, 1999 (ISBN 2-7384-7426-8) . Disponible aujourd'hui aux éditions l'Harmattan (le lien permet la lecture de quelques pages de l'ouvrage)
  2. Mesmer (1994) sur l'IMDb.

Annexe

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Franz-Anton Mesmer de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Franz Anton Mesmer — Franz Anto …   Deutsch Wikipedia

  • Franz Anton Mesmer — Nacimiento 23 de mayo de 1734 …   Wikipedia Español

  • Franz Anton Mesmer — Franz Anton Mesmer (23 mai 1734 – 5 mars 1815 sur les bords du lac de Constance) est un médecin allemand, fondateur de la théorie du magnétisme animal, aussi connue sous le nom de mesmérisme …   Wikipédia en Français

  • Franz Anton Mesmer — (23 de mayo de 1734 – 5 de marzo de 1815) descubrió lo que él llamó magnetismo animal y otros después llamaron mesmerismo. La evolución de las ideas y prácticas de Mesmer hicieron que James Braid (1795 1860) desarrollara la hipnosis en 1842.… …   Enciclopedia Universal

  • Franz Anton Mesmer — noun Austrian physician who tried to treat diseases with a form of hypnotism (1734 1815) • Syn: ↑Mesmer, ↑Friedrich Anton Mesmer • Derivationally related forms: ↑mesmerize (for: ↑Mesmer), ↑mesmerise ( …   Useful english dictionary

  • Anton Mesmer — Franz Anton Mesmer Franz Anton Mesmer Franz Anton Mesmer (23 mai 1734 – 5 mars 1815 sur les bords du lac de Constance) est un médecin allemand, fondateur de la théorie du magnétisme animal, aussi connue sous le nom de mesmérisme …   Wikipédia en Français

  • MESMER Franz Antón — (1734 1814) (retrato) [véase http://www.iqb.es/diccio/m/me.htm#mesmer]: médico austríaco célebro por las curaciones que realizada mediante imposición de manos (magnetismo animal), precursor de la hipnosis y de la sugestión como herramientas… …   Diccionario médico

  • Mesmer, Franz Anton — born May 23, 1734, Iznang, Swabia died March 5, 1815, Meersburg German physician. After studying medicine at the University of Vienna, he developed his theory of animal magnetism, which held that an invisible fluid in the body acted according to… …   Universalium

  • Mesmer, Franz Anton — (23 may. 1734, Iznang, Suabia 5 mar. 1815, Meersburg). Médico alemán. Después de estudiar medicina en la Universidad de Viena, desarrolló su teoría del magnetismo animal que postulaba que un fluido invisible del cuerpo actuaba de acuerdo a las… …   Enciclopedia Universal

  • Mesmer, Franz Anton, según otros, Friedrich Anton — ► (1734 1815) Médico alemán. Fundó el mesmerismo, doctrina que sostenía que las enfermedades eran perturbaciones magnéticas …   Enciclopedia Universal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.