Francois de La Noue


Francois de La Noue

François de La Noue

Sommaire

François de La Noue, seigneur de La Noue-Briord, de La Roche-Bernard et de Montreuil-Bonnin, né en 1531 au manoir de Briord, à Bourgneuf-en-Retz dans le Pays de Retz, et mort le 4 août 1591 à Moncontour, est un capitaine chevalier du roi de France.

Biographie

Descendant d'une famille illustre et dévouée aux ducs de Bretagne, il est appelé à la cour par François Ier en qualité de page du futur Henri II.

Guerres d'Italie

Il est envoyé en Piémont pour participer aux Guerres d'Italie, où il montre son habileté et son courage, et où il rencontre François de Coligny, seigneur d'Andelot, avec qui il noue des liens d'amitié, et qui le convertit à la Réforme en 1558.

Guerres de religion

Il prend part aux Guerres de religion sous les ordres de François de Coligny et de Louis Ier, prince de Condé ; il s'illustre dès 1567 en prenant Orléans et Saumur à la tête de seulement cinquante cavaliers.

Le 20 février 1569, le prince de Condé le nomme gouverneur de La Rochelle, du Poitou, d'Aunis et Saintonge, et il commande l'arrière garde huguenote lors de la bataille de Jarnac. Le 10 juin 1569, il est nommé commandant général de l'infanterie, mais est fait prisonnier en octobre 1569 à la bataille de Moncontour. Estimé par les catholiques, il est libéré en échange d'un prisonnier catholique. En 1570, il est blessé grièvement au Siège de Fontenay-le-Comte et doit être amputé du bras gauche. Un mécanicien de La Rochelle lui confectionne alors une prothèse métallique (ce qui lui vaut le surnom de Bras de fer).

Le 1er mai 1572, le roi Charles IX l'envoie soutenir le comté de Hainaut révolté contre son souverain, l’ultra-catholique roi d'Espagne Philippe II. Il échappe ainsi au massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572. Charles IX le charge alors d'une mission délicate de conciliation entre les habitants de La Rochelle et le pouvoir royal.

Les rochelais, ulcérés par la tragédie qui vient de se jouer, refusent toute négociation. N'oubliant pas ses convictions huguenotes et sentant que la guerre est proche, François de la Noue démissionne de ses engagements royaux et organise la défense de la ville. Le 2 février 1573, le duc d'Anjou, frère du roi et futur Henri III, l'incite à se rendre dans des conditions favorables, tout en exigeant une reddition sous trois jours. Faisant face au refus de ses coreligionnaires extrémistes, qui pour certains l'accusent de traîtrise, François de la Noue quitte la ville pour attendre l'issue du siège de La Rochelle au camp royal, sans prendre part aux combats. Il signe finalement la paix le 24 juin 1573, et occupe la fonction de général de La Rochelle de 1574 à 1578.

Fatigué des rivalités aux visées essentiellement politiques, il quitte la France pour apporter son soutien aux protestants révoltés des Pays-Bas, opprimé par Ferdinand Alvare de Tolède, duc d'Albe. Il prend de nombreuses villes et capture le comte d'Egmont, en 1580.

Détention

Il est fait prisonnier par les Espagnols le 9 mai 1580, et enfermé pendant cinq ans au château de Limbourg, où il rédige ses Discours politiques et militaires, publiés en 1587 à Bâle, en 1590 à La Rochelle, en 1592 et en 1612 à Francfort : C'est une œuvre historique d'un intérêt majeur, ayant eu une influence importante sur les armées de tous les pays en raison de l'étude approfondie de l'art et de la stratégie militaires qu'il y présente. Napoléon Ier qualifiera plus tard ces discours de « Bible du soldat ».

Célèbre pour sa galanterie, son honneur et sa pureté de caractère, François de La Noue force l'admiration de tous, ce qui va malheureusement concourir à rendre ses conditions de détention épouvantables, et les conditions de sa libération exagérées. Henri de Guise le fait finalement libérer en juin 1585, en échange de la libération du comte d'Egmont, d'autres prisonniers de valeur, d'une lourde rançon, ainsi que d'un engagement à ne plus prendre les armes contre les catholiques.

Exil à Genève

Entre 1586 à 1588, François de La Noue s'exile à Genève, où il rencontre Théodore de Bèze. Il fait publier ses Discours politiques et militaires, et laisse une abondante correspondance.

Prise de Lamballe

En 1589, François de La Noue rejoint Henri IV, et combat les catholiques à la Bataille d'Arques, du 15 septembre 1589 au 29 septembre 1589, et à la Bataille d'Ivry le 14 mars 1590. Puis Henri IV l'envoie en Bretagne, assister le prince de Dombes qui ne parvient pas à prendre la ville de Lamballe. Le 16 juillet 1591, ils investissent enfin la ville, mais François de La Noue est mortellement blessé durant l'assaut. Transporté à Moncontour pour y recevoir des soins, il y décède le 4 août 1591.

Anecdotes

François de La Noue a entretenu une correspondance et une longue amitié avec Sir Francis Walsingham, ministre protestant anglais, connu comme le « maître-espion » d'Élisabeth Ire.

Sources imprimées

Bibliographie

  • Nicole Vray, François de La Noue « Bras de Fer » 1531-1591, Geste éditions, 2001, 176 p.


Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Livres

  • Nicole Vray, François de la Noue, « bras de fer » (1531-1591), Geste éditions. ISBN : 2-84561-041-6

Notes et références de l'article

  • Portail du protestantisme Portail du protestantisme
Ce document provient de « Fran%C3%A7ois de La Noue ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francois de La Noue de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • François de La Noue — François de La Noue, dit Bras de fer, seigneur de La Noue Briord, de La Roche Bernard et de Montreuil Bonnin, né en 1531 au manoir de Briord, à Bourgneuf en Retz dans le Pays de Retz, et mort le 4 août 1591 à Moncontour, est un capitaine …   Wikipédia en Français

  • François De La Noue — Sommaire 1 Biographie 1.1 Guerres d Italie 1.2 Guerres de religion 1.3 Détention …   Wikipédia en Français

  • François de La Noüe — François de La Noue Sommaire 1 Biographie 1.1 Guerres d Italie 1.2 Guerres de religion 1.3 Détention …   Wikipédia en Français

  • François de la Noue — Sommaire 1 Biographie 1.1 Guerres d Italie 1.2 Guerres de religion 1.3 Détention …   Wikipédia en Français

  • François de la noue — Sommaire 1 Biographie 1.1 Guerres d Italie 1.2 Guerres de religion 1.3 Détention …   Wikipédia en Français

  • François de la Noue — (1531 August 14, 1591), called Bras de Fer, one of the Huguenot captains of the 16th century, was born near Nantes in 1531, of an ancient Breton family.He served in Italy under Marshal Brissac, and in the first Huguenot war, but his first great… …   Wikipedia

  • François de La Noue — François de La Noue, seigneur de La Noue Briord, genannt Bras de Fer (* 1531 in Nantes; † 4. August 1591 in Moncontour) war ein französischer Hugenottenführer und Schriftsteller. Leben La Noue stammte aus einer adligen Hugenottenfamilie und… …   Deutsch Wikipedia

  • Noue — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Noue est un nom qui connaît de nombreux emplois dans des domaines divers. Sommaire 1 Nom commun 2 Toponyme …   Wikipédia en Français

  • Francois Levaillant — François Levaillant François Levaillant François Levaillant (parfois écrit Le Vaillant), né le 6 août 1753 à Paramaribo, capitale de la Guyane néerlandaise (aujourd hui Surinam) et mort le 22 novembre  …   Wikipédia en Français

  • François Le Vaillant — François Levaillant François Levaillant François Levaillant (parfois écrit Le Vaillant), né le 6 août 1753 à Paramaribo, capitale de la Guyane néerlandaise (aujourd hui Surinam) et mort le 22 novembre  …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.