Francesco De Marchi


Francesco De Marchi

Francesco De Marchi (né à Bologne en 1504, mort à L'Aquila en 1576) est in ingénieur militaire italien aujourd'hui reconnu pour avoir réalisé la première ascension officielle de la cime principale du Gran Sasso.

Sommaire

Biographie

Son parcours

Francesco De Marchi naît à Bologne dans une famille humble originaire de la ville de Crema. Il est de formation autodidacte. Il participe et est le témoin d'évènements militaires de première importance tels que la bataille de Pavie du 23 février 1525 et le siège de Florence de 1529-1530 qu'il décrit avec détails dans ses chroniques. Certains historiens supposent qu'il a milité dans les troupes de l'empereur Charles Quint.

En 1533, suite à la restauration des Médicis à Florence — effectué par l'empereur dans le but de se faire pardonner le terrible sac de Rome de 1527 — De Marchi entre au service du nouveau duc de Florence, Alexandre de Médicis, dit le Maure. En 1536 celui-ci épouse Marguerite d'Autriche, fille naturelle de l'empereur Charles Quint, la laissant veuve après un an de mariage après son l'assassinat par son cousin Lorenzino de Médicis.

Pendant quarante ans, De Marchi reste fidèle à Marguerite d'Autriche.

Une vie aventureuse

De Marchi est un aventurier animé d'une curiosité scientifique propre à la période renaissance. Son rôle dans la suite de Marguerite d'Autriche, gouverneur de la Flandre et gouverneur de l'Aquila, lui permet de se rendre fréquemment de Rome à Naples, dans l'Abruzzo et à la mer Tyrrhénienne.

Chercheur passionné d'ingénierie militaire, il écrit le traité De l'Architecture Militaire[1] et au cours des siècles qui suivent, ses contributions à l'architecture des bastions, des barbacanes et des systèmes de fortifications font référence. Un de ses plans conservé au musée du génie au Castel Sant'Angelo représente une fortification à la Vauban.

Animé d'un esprit aventureux, De Marchi réalise en 1535, une entreprise extraordinaire pour son temps : protégé par un rudimentaire scaphandre, il s'immerge dans le lac de Nemi à la recherche du bateau de l'empereur Caligula présent dans les eaux du lac.

Poursuivi par des corsaires à Ponza, naufragé dans l'estuaire du Tibre, témoin d'une éruption volcanique dans le golfe de Naples, la vie de Francesco De Marchi ressemble plus à une épopée qu'à une vie princière.

Déjà présent dans les Abruzzes entre 1535 et 1547, De Marchi est rapidement attiré par le Gran Sasso, si bien que dans sa chronique de l'ascension il raconte: « le dit mont, il y avait trente-deux ans que je désirais l'escalader ». Fasciné par la montagne, étudiant les légendes des monts Sibillini, à l'âge vénérable de 69 ans, Francesco De Marchi s'élance dans une nouvelle aventure : la première escalade du Corno Grande.

Accompagné du Milanais Cesare Schiafinato et de Diomede dell'Aquila, en août 1573 De Marchi se rend à Assergi (« Sercio ») à la recherche de quelques montagnards pour lui servir de guides. Il trouve un chasseur de chamois, Francesco Di Domenico, qui avait déjà escaladé la cime et il recrute les deux frères Simone et Giovampietro Di Giulio qu'il utilise comme porteurs. Ainsi le 19 août 1573, non sans effort, en cinq heures, la cime du Corno Grande (il « Corno Monte ») est conquise : « regardant autour de moins, je semblais être dans les airs ». Le jour suivant, le groupe explore la grotte A Male (« grotte Amare ») et d'autres cavernes autour de Assergi, « des endroits qu'il faut passer avec la ventre par terre ».

Francesco De Marchi meurt trois ans après, en 1576, à l'Aquila, et sera enterré Piazza Palazzo, dans l'église San Francesco, aujourd'hui détruite.

Publications

  • Traité De l'Architecture Militaire, Brescia, 1599

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. Bulletin du Bibiophile publié par Techener 1840-1841, page 889: « Magnifique édition du premier et du plus grand ouvrage d'architecture militaire. L'auteur vivoit dans le XVIe siècle. Lorsque l'invention de la poudre vint créer un nouvel art militaire, De Marchi sentit le besoin de créer une nouvelle architecture militaire. Après lui on a modifié, perfectionné cet art; mais à lui seul le mérite de la création. »

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Francesco De Marchi de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marchi — (spr. Marki), Francesco, Baumeister, geb. 1506 in Bologna; trat in die Dienste des Großherzogs von Florenz, Alexander von Medici, diente dann dem Papst Paul III. u. soll hier zum Theil die Befestigung von Rom 1545 angegeben haben; er ging später… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Marchi — (spr. márki), Francesco, Kriegsbaumeister, geb. 1506 in Bologna, gest. um 1574, diente dem Herzog Alessandro de Medici von Florenz, dann dem Herzog Ottavio Farnese von Parma (Leitung des Artilleriewesens, Befestigung von Piacenza, Verteidigung… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Francesco Paolo Frontini — (Catania, August 6, 1860 – Catania, July 26, 1939) was an Italian composer. He studied music with his father, composer Martino Frontini; he also studied the violin with Santi D Amico, playing a concert with him at the town concert hall at the age …   Wikipedia

  • Francesco Salviati — Pour les articles homonymes, voir Francesco Salviati (homonymie). La danse de David devant la Sainte Arche de Francesco Salviati Francesco Salviati, pseudonyme de Francesco de Rossi ( …   Wikipédia en Français

  • Basilique San Francesco (Bologne) — Basilique San Francesco   …   Wikipédia en Français

  • Église San Francesco (Bologne) — Façade de l église San Francesco …   Wikipédia en Français

  • Corno Grande — the east face Elevation …   Wikipedia

  • Si Dios me quita la vida — País originario México Canal El Canal de las Estrellas Horario de transmisión Lunes a viernes a las 21:30 h Transmisión 20 de febrero de 1995 …   Wikipedia Español

  • Alessandro Farnese (1545-1592) — Alexandre Farnèse (1545 1592) Pour les articles homonymes, voir Alexandre Farnèse et Alexandre Ier.  Pour les autres membres de la famille, voir : Maison Farnèse …   Wikipédia en Français

  • Alexandre Farnese (1545-1592) — Alexandre Farnèse (1545 1592) Pour les articles homonymes, voir Alexandre Farnèse et Alexandre Ier.  Pour les autres membres de la famille, voir : Maison Farnèse …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.