France 5


France 5
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec TV5, La 5 ni La Cinq ni France Five.
Logo France 5.svg

Création 13 décembre 1994
Propriétaire France Télévisions
Slogan « Explorer, étonner, éclairer »
Format d'image 576i (SDTV), 1080i (HDTV)
Diffusion Analogique terrestre, Numérique terrestre, Satellite, Câble, ADSL et Web
Langue Français
Pays Drapeau de France France
Statut Thématique nationale publique
Ancien nom La Cinquième (1994-2002)
Siège social Issy-les-Moulineaux
Site Web www.france5.fr

France 5 est une chaîne de télévision française de service public dont les programmes sont axés sur l'éducation, le savoir et la connaissance. Elle est disponible sur le réseau hertzien terrestre, la TNT, le câble, le satellite et l'ADSL.

Sommaire

Histoire de la chaîne

La Cinquième

La chaîne est créée par la loi du 1er février 1994 sur décision du gouvernement d'Édouard Balladur. Sous le nom de La Cinquième, elle doit occuper dans la journée le cinquième réseau hertzien laissé vacant par la mort de La Cinq en 1992. Le gouvernement la définit comme la « télévision du savoir, de la formation et de l'emploi ».

Jean-Marie Cavada, journaliste et producteur de l'émission phare du service public, La Marche du siècle, est nommé président de cette nouvelle chaîne. Le philosophe Michel Serres est président du Conseil scientifique de La Cinquième tandis que Jacqueline Baudrier est présidente du Comité d'orientation des programmes. Le 1er décembre 1994, un groupement d’intérêt économique (GIE) est créé avec La Sept-ARTE, dont la présidence est tournante tous les six mois. La création de cette nouvelle télévision publique est assez fortement critiquée à l'Assemblée Nationale et au Sénat par des parlementaires comme Jean Cluzel et Alain Griotteray. Certains quotidiens, dont Le Monde, lui font la vie dure[réf. nécessaire].

Création

Le 13 décembre 1994 à 18 h, La Cinquième commence ses émissions par une inauguration en grande pompe en présence du Premier ministre, Édouard Balladur et de plusieurs centaines d'invités du « Tout média », du Tout Paris et de collégiens, sous la pyramide du Louvre. Phil Marboeuf signe la musique. À partir du lendemain, la chaîne diffuse tous les jours de 7h à 19h sur le cinquième réseau hertzien en complément de la chaîne franco-allemande, Arte, puis sur le canal 21 du réseau parisien TV câble (Noos) de 19h à minuit à partir du 3 novembre 1995. Les programmes éducatifs de La Cinquième sont à cette époque constitués de formats courts (jamais plus de 13 minutes), destinés à rapprocher la télévision et l'école. Ils cohabitent avec d'autres formats plus longs.

Sortiront de cette première mouture des rendez-vous intéressants comme Les écrans du savoir, Va savoir avec Gérard Klein, L'Esprit du sport avec Cyril Viguier ou encore Inventer demain qui donne la parole à des chercheurs, chaque matin à 7 h 45 pour présenter leur domaine. Mais, cette première grille de programmes est enserrée par la vocation pédagogique de la chaîne et surveillée étroitement par les instances éducatives. Organisée dans une forme de puzzle conçue par Jean-Marie Cavada et Jean Mino, la programmation de La Cinquième doit lutter pour que le commun des téléspectateurs y retrouve son compte. Le fond est là, mais la recette n’est pas encore totalement au point malgré quelques créations d’émissions qui vont perdurer : le magazine de décryptage de la télévision, Arrêt sur images animée et présentée par Daniel Schneidermann, Le journal de la santé (qui s'appelle désormais Le Magazine de la santé) avec Michel Cymes et Marina Carrère d'Encausse, ou bien Les Lumières du music-hall de Jacques Pessis

Décidées par la Direction de la Communication, qui a pour directeur Jacques Bouzerand (venu de l'hebdomadaire Le Point), de puissantes campagnes de publicité imaginées d'abord par le publicitaire Daniel Robert (lancement) puis par l'agence DDB les Arts, assurent néanmoins d'emblée à la chaîne une visibilité relativement forte et une part d'audience de 3,5 points dès les premiers mois et de 4,5 points la première année. La campagne de lancement par voie d'affiche ne passe pas inaperçue : divers personnages hauts en couleurs demandent : « Éduquons ! C'est une insulte ? ». Cette campagne vise à préciser le rôle de la future chaîne qui bannit à la fois l'élitisme culturel et la vulgarité du divertissement pour lui-même.

En 1996, La Cinquième est l'une des premières chaînes françaises à créer son site Web.

Un mariage avec Arte

En mars 1997, le gouvernement Lionel Jospin impose la fusion avec La Sept-ARTE dont elle partage le même canal. Cette cohabitation hertzienne ne se fait pas sans heurts et le mariage est donc de raison à défaut d'être passionné. Jean-Marie Cavada démissionne et Jérôme Clément, président d'Arte, devient PDG de La Cinquième. Sous sa houlette, seront créés un nouvel habillage, un nouveau logo et plusieurs nouvelles émissions dont Ripostes, magazine dominical de Serge Moati, qui demeure, 10 ans plus tard, l'un des grands succès d’audience de France 5.

Le 31 janvier 1998, la chaîne est diffusée de 6 h à minuit en continu sur le canal 45 de CanalSatellite, et sur le canal 5 de TPS le 16 février. Le 10 août 1999, le GIE constitué par La Cinquième et La Sept-ARTE fait son entrée à hauteur de 25 % dans le capital de la chaîne internationale francophone TV5, à la faveur d'une redistribution du capital détenu par les entreprises publiques françaises.

L’intégration à France Télévisions

Le 27 mai 1999, l'Assemblée nationale adopte en première lecture le projet de loi sur l'audiovisuel présenté par Catherine Trautmann qui prévoit de regrouper les chaînes publiques en holding. Le 2 août 2000, La Cinquième est intégrée au groupe France Télévisions, que préside Marc Tessier. Sa direction est confiée à Jean-Pierre Cottet qui va lui donner un nouveau coup de fouet. Sa grille, renouvelée à 80 %, est présentée le 27 août 2001 au Pavillon Gabriel (Les Maternelles, et C dans l'air font leur apparition)[1]. Le 7 janvier 2002 La Cinquième devient France 5 et change à nouveau d'habillage le 20 mars 2002 en même temps que toutes les chaînes du groupe France Télévisions. Jean-Pierre Cottet dirige encore, deux années durant, la chaîne avant de quitter France Télévisions en janvier 2004 pour rejoindre le groupe Lagardère. Daniel Goudineau lui succède, secondé par Geneviève Giard (programmes). Celle-ci sera ensuite nommée directrice de France 3 par Patrick de Carolis qui nomme à la direction de France 5, Claude-Yves Robin, en août 2005. La progression de l'audience se poursuit jusqu'en 2007, mais ensuite - effet TNT ? -elle chute légèrement. La réforme entreprise en 2008 par Patrick de Carolis, intégrant dans un ensemble unique les directions éditoriales et en centralisant autour de la direction de France Télévisions les décisions, a fait perdre à France 5 de la spécificité qui faisait sa force et son exemplarité. Le successeur de Carolis, Rémy Pflimlin, conscient de cet appauvrissement, envisage en 2010 de rendre à chaque chaîne, et notamment à France 5 sa pleine capacité éditoriale.

La réforme de Carolis

Avant d'être chassé de la présidence de France Télévisions, Patrick de Carolis a initié une réforme du système induisant une intégration des chaînes dans une organisation globale. De ce fait France 5 a perdu une large part de son autonomie. L'organisation du groupe France Télévisions a ainsi été modifiée par la publication de la loi 2009 – 258 du 5 mars 2009 relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service public de la télévision qui organise, le transfert à la société France Télévisions de l'ensemble des biens, droits et obligations des sociétés France 2, France 3, France 4, France 5 et Réseau France Outre-mer dans le cadre d'une fusion-absorption réalisée du seul fait de la loi, prenant effet à la date du 1er janvier 2009. Cette loi rend effective, sur le plan juridique, la transformation du groupe France Télévisions en entreprise commune : France Télévisions regroupe les entités France Télévisions SA, France 2, France 3, France 4, France 5, RFO ainsi que les deux GIE FTVI et FTS, dissous de droit. En conséquence, France Télévisions possède dès lors un cahier des charges unique qui précise le positionnement et la ligne éditoriale des antennes. Par ailleurs, cette même loi, dans son article 28, instaure la disparition de l'essentiel de la publicité commerciale sur les antennes entre 20 heures et 6 heures du matin. Cette suppression sera en principe étendue à l'ensemble de la journée avec le passage au tout-numérique.

Identité visuelle

Logos

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Slogans

  • 1994 : « Éduquons ! C'est une insulte ? »
  • 1995 : « Vivre au XXIe siècle »
  • 2007 : « Faisons connaissances »
  • 2011 : « Explorer, étonner, éclairer »

Organisation

L'organisation initiale a été modifiée en 2010. Elle se traduit par une intégration dans France Télévisions[2].

Dirigeants

Présidents-directeurs généraux :

À partir du 2 août 2000, voir les dirigeants de France Télévisions.

Directeurs généraux :

Après la réforme de 2010 [2]:

Directeurs des programmes :

Directeurs de la Communication:

Médiateurs:

Capital

Le capital de France 5 est détenu à 100% par France Télévisions SA.

Mission

France 5 est une chaîne généraliste chargée de concevoir et de programmer des émissions de télévision à caractère familial et favorisant l'accès à la connaissance, à la formation et à l'emploi. Cette programmation doit également contribuer à l'image et aux médias.

Siège

Le siège social de France 5 est situé au 10-12 rue Horace Vernet à Issy-les-Moulineaux dans les Hauts-de-Seine. Une partie de ses services (programmes, communication…) occupe des locaux avenue Marceau à Issy-les-Moulineaux.

Audiences

Audiences pour la période 3h - 19h :

Audiences France5.PNG
  • 1994 : 4,5 %
  • 1995 : 4,6 %
  • 1996 : 4,5 %
  • 1997 : 4,6 %
  • 1998 : 4,7 %
  • 1999 : 4,7 %
  • 2000 : 5,0 %
  • 2001 : 5,0 %
  • 2002 : 5,1 %
  • 2003 : 6,4 %
  • 2004 : 6,7 %
  • 2005 : 7,3 % (record jusqu'à présent)
  • 2006 : 7,2 %
  • 2007 : 6,5 %
  • 2008 : 5,5 %
  • 2009 : 5,1 %
  • 2010 : 4,7 %

Source : Médiamétrie (pda mensuelles)

Audiences pour France 5 24h/24 :

  • 1995 : 1,3 %
  • 1996 : 1,6 %
  • 1997 : 1,8 %
  • 1998 : 1,9 %
  • 1999 : 1,9 %
  • 2000 : 1,8 %
  • 2001 : 1,9 %
  • 2002 : 2,3 %
  • 2003 : 2,9 %
  • 2004 : 3,0 %
  • 2005 : 3,1 %
  • 2006 : 3,1 %
  • 2007 : 3,3 %
  • 2008 : 3,0 %
  • 2009 : 3,1 %
  • 2010 : 3,2 %

Programmes

Grille de programmes

Les documentaires sont en vert ; les émissions en marron doré et les fictions en marron.

08 h 55 10 h 00 10 h 15 11 h 10 12 h 13 h 35 14 h 30 15 h 05 17 h 30 17 h 45 19 h 20 h 20 h 25 20 h 35 21 h 25
Lundi Les Maternelles Allô Rufo Documentaire Le doc sauvage Zouzous Le Magazine de la santé Allô Docteurs Documentaires C à dire ?! C dans l'air C à vous Entrée libre C à vous la suite Fiction
Mardi Le monde en face
Mercredi La maison France 5 Silence, ça pousse !
Jeudi La Grande Librairie Un soir
Vendredi On n'est pas que des cobayes ! Empreintes
06 h 50 09 h 00 10 h 15 11 h 05 12 h 12 h 30 13 h 30 14 h 16 h 55 17 h 55 19 h 19 h 30 20 h 20 h 35 22 h 05
Samedi Zouzous Silence, ça pousse ! La maison France 5 Les escapades de Petitrenaud Documentaire In Vivo, l'intégrale Documentaires J'irai dormir chez vous C à vous le meilleur Revu et corrigé Échappées belles Documentaire
08 h 00 09 h 00 10 h 05 11 h 00 12 h 30 13 h 35 14 h 05 15 h 05 16 h 40 17 h 40 19 h 20 h 25 20 h 35 21 h 30
Dimanche Empreintes La Grande Librairie Documentaires Médias, le magazine Documentaire Tété où Dédé ? Échappées belles Documentaire C politique Les uns, les autres Avis de sorties Le doc du dimanche C'est notre affaire

Émissions

  • Émissions diffusées sur La Cinquième de 1994 à 2002
  • Émissions diffusées sur France 5

Émissions à l'antenne

Émissions disparues

  • Ça déméninge !, diffusé de 1994 à 1997
  • Les écrans du savoir : magazine de documentaires diffusé de 1994 à 2001, animé par Olivier Minne et Élizabeth Tchoungui entre autres (2000 - 2001)
  • L'Esprit du sport : magazine du sport diffusé de 1994 à 1999
  • 100 % Question : jeu de questions présenté par Pascal Hernandez et diffusé tous les midis et tous les soirs de 1998 à 2004
  • Va savoir : magazine de découverte, animé par Gérard Klein diffusé de 1994 à 2004
  • CULT : l'émission CULT a reçu le premier Emmy Award de la meilleure émission interactive en mars 2006 à Cannes
  • La semaine de l'économie : magazine d'actualité économique diffusé le samedi matin de 2001 à 2003, présenté Gérard Bonos et Dominique Nora lors de la première saison, puis par Dominique Nora et Françoise Laborde pour la seconde
  • Cas d’école : magazine du samedi matin à destination des parents présenté par Françoise Laborde, jusqu'à fin 2005
  • En juin ça sera bien : émission hebdomadaire pour les jeunes diffusées le mercredi. Présentée par Gaël Leforestier puis Alexandre Jaffray. Chroniqueurs : Alexis Birambeau, Mehdi Harbaoui, Jennifer, Vanessa, Aurélie Bambuck, Fred Haffner
  • Arrêt sur images : émission hebdomadaire de décryptage des médias
  • Caméra 5 : magazine d'investigation diffusé chaque mois
  • Studio 5 : magazine musical
  • Ça tourne Bromby : émission jeunesse présenté par Serge Bromberg et diffusé de 1997 à 2000
  • C'est tout bête : programme de documentaires animaliers diffusé tous les samedis de 1998 à 2001
  • État Généraux : magazine d'actualité présenté par Paul Amar
  • L'atelier de la mode : magazine de la mode et des tendances diffusé le week-end
  • Les Lumières du music-hall de Jacques Pessis
  • Ripostes : débat présenté par Serge Moati
  • Ludo Zouzous émission jeunesse remplacée par Zouzous.
  • Les Zouzous : émission jeunesse remplacée par Ludo Zouzous
  • Les 109 : talk show présenté par Paul Amar
  • Le Rendez-Vous : magazine sur la vie quotidienne diffusé du lundi au vendredi à 12h30
  • Le Sens de l'histoire : magazine historique diffusé tous les dimanches après-midi
  • Les Enfant de John : magazine pour la jeunesse composé de reportages et de petites fictions diffusé tous les après-midi
  • Cellulo : émission jeunesse diffusée le midi remplacée par Midi les zouzous

Diffusion

France 5 émet de 3h à 19 heures sur le cinquième réseau analogique hertzien et 24h/24h sur la TNT, le câble, le satellite et l'ADSL.

Depuis le 7 avril 2008, elle est désormais diffusée en 16/9.

France 5 est disponible en HD depuis le 6 octobre 2011 sur l'ADSL.

Bibliographie

  • "En savoir plus sur La Cinquième, les enjeux d'une chaîne éducative" par Guy Zilberstein, préface de Michel Serres, postface de Jean-Marie Cavada, 90 pages, novembre 1995, édition La Cinquième

Notes et références

  1. Les 10 ans du succès pour France 5 - Alexandre Raveleau, toutelatele.com, 13 décembre 2004
  2. a et b http://www.francetelevisions.fr/groupe/comite-executif.php

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article France 5 de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • France TV — France Télévisions Logo de France Télévisions Création 1er août 2000 …   Wikipédia en Français

  • FRANCE — Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • FRANCE 2 —  Cet article concerne la chaîne de télévision française. Pour les autres significations du nom France 2, voir France II et F2. Création 21 d …   Wikipédia en Français

  • France* — France Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • France. — Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • France IV — France Musique Création 1954 Slogan « Le plaisir » Langue Français Pays  …   Wikipédia en Français

  • France — • Geography, statistics, and history Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. France     France     † …   Catholic encyclopedia

  • FRANCE — (Heb. פְרַאנְצִיָּה and צָרְפַת), country in Western Europe. This entry is arranged according to the following outline: from the first settlements unil the revolution the roman and merovingian periods from the carolingians until the eve of the… …   Encyclopedia of Judaism

  • France 24 — Launched 6 December 2006 Network Société de l audiovisuel extérieur de la France Owned by France Télévisions Picture format 16:9 ( …   Wikipedia

  • France O — France Ô Création 25 mars 1998 Slogan « Ma télévision, c est France Ô » Langue Français Pays d origine …   Wikipédia en Français

  • France 3 — Saltar a navegación, búsqueda France 3 Nombre público France 3 Tipo Televisión pública Propietario France Télévisions País …   Wikipedia Español


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.