Fraction Du Pain


Fraction Du Pain

Fraction du pain

La fraction du pain est mentionnée dans le Nouveau Testament comme un geste fondamental de communion entre membres de l'Église primitive. Elle est une des sources, avec la Dernière Cène notamment, de la liturgie eucharistique traditionnelle.

Aspects historiques

Saint Luc est l'auteur des principales références à la Fraction dans le NT, soit comme substantif (Lc, 24, 35, Ac. 2, 42, soit comme verbe (Lc, 24, 30; Ac. 2, 46; 20, 7, 11; 27, 35). Dans tous ces passages, il s'agit d'un repas de type eucharistique. Plus précisément, le repas et l'eucharistie ne semblent pas y être deux choses différentes, le repas précédé de la fraction du pain devait être suivi des bénédictions habituelles de la birkat ha-mazon juive, auxquelles les chrétiens ajoutaient une coloration christologique, comme on le voit fort bien dans la Didachè: d'abord une "eucharistie" sur la coupe et sur le pain rompu, suivie du repas, lui-même suivi des trois bénédictions de la birkat ha-mazon (voir le texte et le commentaire ici).

Des allusions à la Fraction du pain comme un repas eucharistique se trouvent aussi dans d'autres passages du NT, comme I Co. 11, 24 et le récit de la multiplication des pains (Mt. 14, 19 et parallèles).

Dans cette forme d'eucharistie, il ne devait pas y avoir de références au récit de l'institution eucharistique par Jésus. Celui-ci, par contre, dans les communautés judéo-chrétiennes qui "rompaient le pain" quotidiennement, devait être commémoré durant la nuit pascale, dans le cadre d'une liturgie quartodécimane.

Aspects liturgiques

Dans le rite romain

La fraction du pain est un geste par lequel le prêtre va rompre l'hostie. Ce geste a un double sens :

  • Il manifeste que le Corps de Jésus est partagé. Cela rappelle la Cène
  • Il signifie que le Corps de Jésus est brisé. C'est un rappel de la mort de Jésus sur la Croix. Jésus qui se donne à nous est mort pour nous . C'est un Corps, celui d'une personne morte pour nous que nous allons recevoir.

Dans la pratique actuelle, on voit souvent le prêtre rompre le pain au moment de prononcer les paroles du Christ "ceci est mon corps" ("il prit du pain, rendit grâces, le rompit et le donna à ses disciples en disant: ceci est mon corps, etc."). Du point de vue de l'histoire de la liturgie, c'est une erreur. La fraction du pain et les autres gestes préparant la communion ont toujours lieu après les mémentos.

Ce document provient de « Fraction du pain ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fraction Du Pain de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fraction du pain — La fraction du pain est mentionnée dans le Nouveau Testament comme un geste fondamental de communion entre membres de l Église primitive. Elle est une des sources, avec la Dernière Cène notamment, de la liturgie eucharistique traditionnelle.… …   Wikipédia en Français

  • fraction — [ fraksjɔ̃ ] n. f. • 1187; « rupture » v. 1400; bas lat. fractio, de frangere « briser » I ♦ Liturg. La fraction du pain : action de rompre le pain eucharistique avant de communier. II ♦ 1 ♦ (1538) Math. Nombre rationnel, élément de l ensemble Q …   Encyclopédie Universelle

  • pain — PAIN. s. m. Aliment ordinaire fait de farine pestrie & cuite. Bon pain. mauvais pain. pain bis. pain blanc, bis blanc. pain noir. pain tendre. pain frais. pain rassis. pain dur. pain salé. pain sans levain. pain de froment. pain de segle. pain d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fraction — Fraction. subst. fem. Action par laquelle on rompt. En ce sens il n a d usage qu en certaines phrases consacrées. Les Pelerins d Emaüs connurent nostre Seigneur à la fraction du pain. le corps de Jesus Christ n est point rompu par la fraction de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fraction — (fra ksion ; en vers, de trois syllabes) s. f. 1°   Terme de liturgie. Action de rompre, de briser le pain eucharistique. •   Les calvinistes reprochaient aux luthériens que, dans la célébration de l eucharistie, ils omettaient la fraction dont l …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Fraction — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le mot fraction a la même origine que fracture. Il exprime le résultat (morceau) de la « cassure » (le fractionnement) d un objet réel ou… …   Wikipédia en Français

  • FRACTION — n. f. Portion, partie. Le sou était une fraction de la livre. Les opposants ne formaient qu’une très petite fraction de l’assemblée. Il se dit particulièrement, en termes d’Arithmétique, des Quantités qui contiennent un certain nombre de parties… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FRACTION — s. f. Action par laquelle on rompt, on divise. En ce sens, il n est usité que dans certaines phrases consacrées. Les pèlerins d Emmaüs connurent Notre Seigneur à la fraction du pain. Le corps de JÉSUS CHRIST n est point rompu par la fraction de l …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • pain — [ pɛ̃ ] n. m. • 1050; pan 980; lat. panis 1 ♦ Aliment fait de farine, d eau, de sel et de levain, pétri, fermenté et cuit au four (le pain, du pain); masse déterminée de cet aliment ayant une forme donnée (un pain). Pâte à pain. Faire du pain.… …   Encyclopédie Universelle

  • Fraction (musicien) — Pour les articles homonymes, voir Fraction. Sous le pseudonyme de Fraction se cache Eric Raynaud, musicien, artiste et producteur de musique électronique né en 1975 à Auray (France). Biographie D abord guitariste et influencé par le rock… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.