Fortuna (Mythologie)


Fortuna (Mythologie)

Fortuna (mythologie)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fortuna.

{{subst:Initialiser la page de traduction|Fortuna (mythologie)|88.187.61.169 (d) 26 septembre 2009 à 18:56 (CEST)|

Fortuna est une divinité italienne allégorique du hasard, de la chance. Son nom dérive du latin fors qui signifie « sort ». Elle est identifiée à la Tyché grecque. Elle était peut-être à l'origine "porteuse" de fertilité (lat. ferre, porter).

Hésiode la fait naître d'Océan et de Téthys. Mais selon Pindare, c'est Jupiter et l'une des Parques qui lui auraient donné le jour.

Elle n'était pas une des divinités les plus anciennes, car elle n'avait pas de flamine.

Sommaire

Origine

TomisFortuna2.JPG

Fors fortuna, elle représente le destin avec toutes ces inconnues. Son nom dérive de fero (porter, apporter). Dès la plus haute antiquité, elle était vénérée dans plusieurs provinces italiques, mais son culte le plus important se célébrait à Préneste dans le Latium, où un certain Numerius Suffustus, en creusant un rocher, avait découvert des « sortes » (tablettes) en chêne, sur lesquelles se trouvaient inscrites des formules mystérieuses qui servaient à rendre des oracles.

A Préneste, Fortuna était appelée Primigenia, primordiale[1] (de Jupiter) et, par une inconséquence qui n'est point rare dans l'histoire des anciens mythes, elle était considérée tout à la fois comme la fille et la nourrice de Jupiter.

Article détaillé : Préneste.

Fortuna Primigenia fut introduite à Rome en -204, à la fin de la deuxième Guerre punique. Mais les Romains possédaient déjà une Fortuna, qu'ils disaient avoir favorisé l'étonnante ascension politique de Servius Tullius, l'esclave devenu roi. Une légende faisait de Servius Tullius le fils de Fortuna ; une autre en faisait son amant : la déesse, pour le visiter, se serait glissée, pendant la nuit, par une lucarne. La Porta Fenestella, à Rome, rappelait ce souvenir.

Fortuna était honorée sous de nombreux vocables. À Rome, elle portait le nom de Fortuna publica populi romani. Sous le nom de Fortuna Muliebris, protectrice des matrones univirae (mariées une seule fois), avait décidé Coriolan à lever le siège de Rome sur les instances de sa mère et des femmes romaines.

Les citoyens qu'une chance ou un malheur notoire illustrait possédaient une Fortuna. Jules César, surpris en mer par une tempête, dit à son pilote effrayé : « Que crains-tu ? Tu portes César et Fortuna. » Une statuette en or de Fortuna ne devait point quitter la chambre à coucher des empereurs.

Culte

On prétendait que son culte avait été introduit à Rome par Servius Tullius. Les Romains s'adressaient à elle au moyen d'une grande variété d'épithètes exprimant soit des aspects de ses faveurs, soit les catégories de personnes auxquelles elle accordait celles-ci.

Temples

A Rome, elle avait de nombreux temples, par exemple au Forum Boarium, mais son sanctuaire le plus important se trouvait à Préneste. Elle demandait aux hommes de couvrir ses statues d'un voile épais pour symboliser le hasard aveugle.

Fêtes religieuses

Sa fête était célébrée le 24 juin à Rome. C'était une fête populaire à laquelle une foule nombreuse assistait, et parmi elle un grand nombre d'esclaves. L'autel était situé près du Tibre, à environ 2 km en aval de la cité.

Légende

Un voyageur qui après une longue marche s'endormit près d'un puits vit apparaître Fortuna qui lui demanda de se réveiller pour ne pas tomber. En effet s'il tombait, la réputation de la déesse en souffrirait alors que dans bien des cas, comme celui-là, ce sont les hommes qui s'attirent tout seuls les ennuis.

Mais une autre fois, un vieux fermier trouve un trésor dans la terre et remercie alors la déesse de la terre. Fortuna lui apparaît alors et se plaignit de l'ingratitude du fermier envers elle.

Attributs

Les représentations, innombrables, de la Fortune ont comme attributs principaux la roue, la sphère, le gouvernail, la proue de navire, la corne d'abondance. La déesse est tantôt assise, tantôt debout ; elle porte parfois des ailes.

proverbes :

  • latins : Audaces fortuna juvat, Fortes fortuna juvat (non littéralement : la fortune sourit aux audacieux)
  • la roue tourne, chacun est artisan de sa fortune , la fortune vient en dormant, il faut saisir la fortune aux cheveux, avoir les mains pleines des cheveux de la fortune (avoir saisi les bonnes occasions).
  1. Gilles Sauron « Sanctuaire de la Fortuna Primegenia (Préneste) », Encyclopédie Universalis, Universalis.fr

Bibliographie

  • Robert Harari et Gilles Lambert, Dictionnaire de la mythologie grecque et latine, Grand livre du mois, 2000
  • Université d'Oxford, Dictionnaire de l'Antiquité. Mythologie, littérature, civilisation, Robert Laffont, coll. « Bouquins », Paris, 1996 (ISBN 2221068009) 
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Fortuna (mythologie) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fortuna (Mythologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fortuna (Mythologie) — Fortuna (Mythologie), griechisch Tyche, die Tochter des Oceans und der Thetis, die mächtige Göttin des Glücks, die nach Willkür und Laune gibt und nimmt, und den Sterblichen Freude oder Jammer spendet, je nachdem es ihr gefällt. Sie hatte Tempel… …   Damen Conversations Lexikon

  • Fortuna (Mythologie) — Fortuna (lat. „Glück“, „Schicksal“; Fors Fortuna: „Macht des Schicksals“; Beiname Antias) ist die Glücks und Schicksalsgöttin der Römischen Mythologie, entspricht der Tyche in der Griechischen Mythologie und dem Heil bei den altnordischen Völkern …   Deutsch Wikipedia

  • Fortuna (mythologie) — Pour les articles homonymes, voir Fortuna. La statue de la Fortuna Primigenia (IIe siècle …   Wikipédia en Français

  • Fortuna Primigenia — 41.84042212.8925317Koordinaten: 41° 50′ N, 12° 54′ O …   Deutsch Wikipedia

  • Fortuna (Asteroid) — Asteroid (19) Fortuna Eigenschaften des Orbits (Simulation) Orbittyp Hauptgürtel Große Halbachse 2,4413  …   Deutsch Wikipedia

  • Fortuna — (lat. „Glück“, „Schicksal“; Fors Fortuna: „Macht des Schicksals“; Beiname Antias) ist die Glücks und Schicksalsgöttin der Römischen Mythologie, entspricht der Tyche in der Griechischen Mythologie und dem Heil bei den altnordischen Völkern.[1]… …   Deutsch Wikipedia

  • Fortuna (Begriffsklärung) — Fortuna bezeichnet: Fortuna, die Glücks und Schicksalsgöttin der Römischen Mythologie Hiervon direkt oder indirekt abgeleitet: Fortuna (Zigaretten) Fortuna (Euro House Band) Fortuna (Bier) Fortuna (Mineralwasser) Fortuna (Rose) Eine… …   Deutsch Wikipedia

  • Fortuna Muliebris — Fortuna Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1  Brésil 2  Costa Rica 3 …   Wikipédia en Français

  • FORTUNA — Possédant, à Rome, un statut d’une très grande ambiguïté, la notion de fortuna , qui correspondait originellement à «la chance», «la bonne chance» surtout, a sans doute été très tôt divinisée. Mais c’est en ce point qu’il faut essayer d’élucider… …   Encyclopédie Universelle

  • Mythologie der Griechen u. Römer — Mythologie der Griechen, Mythologie der Römer, die, hat mit allen Naturreligionen das Gemeinsame, daß sie die Natur vergöttert, den Schöpfer vom Geschöpfe nicht gehörig unterscheidet und ist weiter vorherrschend anthropomorphystischen Charakters …   Herders Conversations-Lexikon


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.