Fort-CH


Fort-CH

FORT – CH (Fortifications – Suisse) est l’entité faîtière suisse qui fédère tous les organisations civiles suisses travaillant à la préservation et à la valorisation des fortifications et des installations militaires helvétiques, que ce soit dans un but scientifique, historique ou de valorisation auprès du grand public.

Sommaire

Objectif

FORT – CH vise à préserver un échantillonnage du patrimoine fortifié suisse d’époque moderne qui soit géographiquement et topologiquement représentatif.

Les organismes membres de FORT – CH travaillent à sauvegarder et à valoriser le patrimoine fortifié moderne[1] dans leur canton et région respective, ainsi que les installations militaires des forces terrestres et aériennes.

Buts et statuts

FORT – CH :

  1. assure la liaison entre ces organisations et les institutions de droit public de la Suisse, dans le but de préserver les ouvrages fortifiés, les installations militaires, le matériel et la documentation en tant que biens culturels et/ou éléments historiques, et coordonne les moyens mis en œuvre ;
  2. représente et défend l’ensemble des intérêts de ces organismes et des institutions de droit public vis-à-vis du Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) ;
  3. évalue les ouvrages fortifiés déclassés par le DDPS en fonction de leur degré de désarmement et coordonne les demandes de matériel aux conditions les plus favorables pour ces organisations et les institutions de droit public ;
  4. évalue les ouvrages fortifiés et les objets militaires déclassés par le DDPS en fonction de leur reprise par ces organismes et par les institutions de droit public ;
  5. coordonne les intérêts historiques et touristiques en Suisse et vis-à-vis de l’étranger.

Le patrimoine fortifié de la Suisse

Contrairement à la plupart des nations européennes, l’armée suisse a conservé opérationnel jusqu’à la fin du XXe siècle le gros des fortifications datant de l’époque de la Seconde Guerre mondiale, en les modifiant et en les modernisant partiellement.

Durant l’époque de la guerre froide, la Confédération suisse a continué à renforcer le terrain et à construire des ouvrages défensifs dans les régions frontières, ainsi que sur le plateau suisse et dans le Réduit alpin. Ce patrimoine militaire comprend des barricades sur route, des obstacles antichars, des ouvrages minés semi-permanents, des abris, des ouvrages d’artillerie et des bunkers de défense antichars, mais aussi des postes de commandement, des installations logistiques, des cavernes d’aviation, sans oublier les abris antiatomiques militaires et civils.

Entre 1993 et 2006, le Département de la défense, de la protection de la population et du Sport (DDPS) a établi, pour chaque canton, un inventaire des fortifications, en leur attribuant un degré d’importance national, régional ou local en fonction de leur intérêt et de leur spécificité.

Suite à la déclassification d’une partie des ouvrages fortifiés et des renforcements du terrain, s’est posée la question de la reprise de ces fortifications modernes. Le fait que ces installations sont demeurées pleinement opérationnelles jusqu’à leur déclassement a contribué à les maintenir, tant du point de vue des installations techniques que de l’armement. C’est la raison pour laquelle la plupart des fortifications aujourd’hui ouvertes au public sont intactes, complètes et en parfait état.

Grâce à l’inventaire historique établi par le DDPS, au classement des installations d’importance nationale et à l’initiative d’institutions privées, communales ou cantonales, la préservation d’une grande partie de ce patrimoine fortifié est aujourd’hui désormais assurée.

Les organismes membres de FORT – CH entretiennent et exploitent ce patrimoine militaire national non seulement pour la génération présente, mais surtout pour la mémoire des générations passées et futures. La valeur de ce patrimoine culturel dépasse de beaucoup le simple intérêt purement militaire et historique, car ces installations ont également un grande importance du point de vue de l’histoire architecturale et industrielle de la Suisse, sans parler de l’aspect humain et social.

Organisations membres de FORT – CH

Créé en 1997, FORT – CH rassemblait au départ treize organisations membres. En 2007, FORT – CH regroupe 42 organisations réparties dans dix-huit cantons et espère intégrer de nouvelles organisations encore en cours de constitution.

Les organisations membres de FORT – CH sont indépendantes. Elles reflètent une prise de conscience générale visant à sauvegarder le patrimoine fortifié et son histoire dans chacune des régions du pays. FORT – CH prend des initiatives pour les soutenir et les appuyer, mais travaille aussi à la préservation de certaines installations spéciales dignes d’être conservées.

Les organisations affiliés à FORT – CH sont autonomes du point de vue de leur gestion, de leur mode d’exploitation et de leur financement. La fédération de ces associations dans le cadre de l’association faîtière FORT – CH permet toutefois d’établir des synergies et de les mettre en œuvre.

Les conditions d’admission dans FORT – CH sont les suivantes :

  • Institution de droit publique ou
  • Personne juridique selon le droit civil suisse
  • Préservation d’installations fortifiées ou militaires dans une perspective historique et
  • Ouverture des installations fortifiées au public.

Les 43 organisations membres de FORT – CH ont différents statuts légaux : on dénombre un canton, trois communes, vingt-cinq associations, douze fondations et une société anonyme.

Le patrimoine militaire représenté par FORT - CH

Le nombre des fortifications gérées par les différents organismes membres de FORT – CH est impressionnant et représente un patrimoine de valeur internationale.

Ce patrimoine comprend en effet vingt gros ouvrages d’artillerie, plusieurs centaines de fortifications de tous types comprenant des ouvrages et des bunkers d’infanterie, des barrages antichars et des positions d’artillerie, ainsi que de nombreuses autres installations militaires de tous genres.

Certaines organisations gèrent en outre des musées ayant un caractère unique ou très spécifique, comme le musée militaire des troupes du train à St. Luzisteig (SG), l’impressionnante collection de véhicules militaire du Schweizerische Militärmuseum à Full (AG), la base de missiles antiaériens BL-64 ZG Bloodhound à Menzingen (ZG) ou encore le musée de la Garde suisse pontificale dans le fort d’artillerie de Naters (VS).

L’ensemble de ces fortifications, de ces installations et de ces musées militaires constitue l’un des plus grands complexes historiques et monumentaux de la Suisse.

Liste des organisations de FORT – CH par canton

  • Canton d’Argovie
    • Festungsmuseum Reuenthal OA, OI, MA
    • Ortsgemeinde Magden OI
  • Canton de Berne
    • Stiftung Artilleriewerk Faulensee OA
    • Stiftung Infanteriebunker Fischbalmen OI
  • Canton de Fribourg
    • Sentier historique du Mt. Vully, Fortifikation Murten OI, PA
    • Gruyère Fortifications OA, OI
  • Canton des Grisons
    • Burgenverein Domleschg OI
    • Fortezzas Grischunas OA, OI
    • Militärhistorische Stiftung Graubünden OA, OI, MA
    • STEPSA AG; Tschingel OA
    • Verein Festungsmuseum Crestawald & OA, OI, MA
  • Canton du Jura et Canton de Berne
    • Fondation du patrimoine militaire de la Brigade frontière 3 OI
  • Canton de Lucerne
    • Artilleriewerk Vitznau OA, OI, MA
  • Canton de Neuchâtel
    • Association pour la sauvegarde du patrimoine militaire région Neuchâtel OI
    • Pro Fortins Neuchâtel OI
  • Canton de Nidwald
    • Nidwaldner Museum, Festung Fürigen OA
  • Canton de Schaffhouse
    • Festungswerke am Rheinfall && OI
  • Canton de Schwyz
    • Stiftung Schwyzer Festungswerke OA, OI
  • Canton de Soleure
    • Bunkerverein Kleinlützel OI
    • Verein Festungswerke Solothurner Jura OI
  • Canton de Saint-Gall
    • Artilleriefort Magletsch; Sargans OA, MA
    • Festungsmuseum Heldsberg; St. Margrethen OA, OI, MA
  • Canton du Tessin
    • Associazione Amici del Forte Airolo OA
    • Associazione FOR.TI / Opere fortificate del Cantone Ticino; Biasca OA, MA
    • Associazione Testimonianza Brigata Frontiera 9; Sottoceneri OI
    • Fondazione Sasso San Gottardo OA
    • Museo Forte Ospizio San Gottardo OA, OI
  • Canton de Thurgovie
    • Festungswerke am Rheinfall && OI
    • Verein Festungsgürtel Kreuzlingen OI
  • Canton de Vaud
    • Association de la ligne fortifiée de la Promenthouse OI
    • Fondation du Fort de Vallorbe; Fort de Pré-Giroud OA, OI, MA
  • Canton du Valais
    • Association Fort de Litroz; Col de la Forclaz OI
    • Association pour la promotion et le soutien de la forteresse helvétique ---
    • Festung Naters OA
    • Fondation Forteresse historique de St.-Maurice OA, OI
    • Pro Forteresse; Champex OA, OI
    • Stiftung Simplon OI
  • Canton de Zoug
    • Militärhistorische Stiftung des Kantons Zug OI, PA, BL-64
  • Canton de Zurich
    • Festungswerke am Rheinfall && OI
    • Festungswerke Ebersberg OA, OI
    • Festungswerke Rheinau OI
    • Festungswerke Zürcher Unterland OI
    • Militärhistorische Stiftung des Kantons Zürich OA, OI
    • Ortsmuseum Dietikon OI

Légende :

  • OA Ouvrages d’artillerie
  • PA Positions d’artillerie
  • OI Ouvrages d’infanterie
  • MA Musée d’armement ou de matériels
  • BL-64 Base de missiles antiaériens BL-64 "Bloodhound"
  • & Betriebsgesellschaft Artilleriefort Crestawald (Militärhistorische Stiftung Graubünden)
  • && Ouvrages répartis sur trois cantons (Zürich, Schaffhouse et Thurgovie)

Relations internationales

FORT – CH se tient à disposition des organisations étrangères œuvrant dans le domaine historique ou de la fortification et souhaiterait établir des contacts étroits avec d’autres organisations similaires. FORT – CH verrait d’une manière positive la création d’une entité fédérative européenne ou mondiale regroupant toutes les organisations relatives à la fortifications.

Notes

  1. Installations et ouvrages fortifiés datant du XIXe siècle et du XXe siècle.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fort-CH de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • fort — fort …   Dictionnaire des rimes

  • fort — fort, orte (for, for t ; le t ne se lie pas : un homme for et hardi ; au pluriel, l s ne se lie pas : des hommes for et hardis ; cependant quelques uns lient cette s : des hommes for z et hardis ; quand fort est employé pour le superlatif absolu …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • fort — FORT, [for]te. adj. Robuste, vigoureux dans son espece. Un homme fort, extremement fort. un homme grand & fort. un homme fort & ramassé. avoir le bras fort, la main forte. c est un homme fort, & qui resiste au travail, à la fatigue. il n est pas… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Fort — Fort, adverb. so wohl des Ortes, als auch der Zeit. 1. Des Ortes. 1) Eigentlich. (a) Vorwärts. Immer weiter fort. Es will mit der Sache nicht fort, sie gehet nicht nach Wunsche. Es will mit ihm nicht fort, sagt man von einem Menschen, dessen… …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart

  • Fort D — Fort D, Cape Girardeau, MissouriThe earthwork walls are the original Fort D, as constructed in 1861 and restored in 1936. A palisade wall, probably made of upright logs, constituted the rear wall and was pierced by a gate. The gap in the south… …   Wikipedia

  • Fort Le Bœuf — Fort Le Boeuf Fort Le Boeuf était un fort construit par les Français en 1753 à l époque de la Louisiane française, près de l actuelle Waterford, au nord ouest de la Pennsylvanie. Il faisait partie d une ligne de fortifications comprenant entre… …   Wikipédia en Français

  • fort — FORT, forturi, s.n. Lucrare de fortificaţie construită din zidărie, cu contur poligonal, care face parte dintr un sistem de întărituri şi care este menită să apere un centru important sau o linie strategică. – Din fr. fort. Trimis de cata,… …   Dicționar Român

  • Fort — Sn Befestigungsanlage per. Wortschatz fach. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. fort m., einer Substantivierung von frz. fort stark , dieses aus l. fortis.    Ebenso nndl. fort, ne. fort, nfrz. fort, ndn. fort, nschw. fort, nnorw. fort;… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • FORT (P.) — FORT PAUL (1872 1960) Fils d’un minotier champenois qui s’installe à Paris en 1878, Paul Fort fait ses études secondaires au lycée Louis le Grand et se lie d’amitié avec Pierre Louys et André Gide, élèves de l’École alsacienne. Se destinant à… …   Encyclopédie Universelle

  • Fort 8 — est un fort à Hoboken, un district d Anvers. Histoire Le fort est construit de 1859 jusqu à 1864. Maintenant, il y a un Sportschuur et beaucoup d associations de jeunesse. Portail de l’architecture et de l’urbanisme …   Wikipédia en Français