Forces Françaises Libres

Forces Françaises Libres

Forces françaises libres

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FFL.
Forces françaises libres, (FFL)
Flag of Free France 1940-1944.svg
Période 19401943
Pays France et Empire colonial français
Allégeance Drapeau de la France libre France libre
Taille 50 000 personnes
Guerres Seconde guerre mondiale
Batailles Campagne de Syrie
Bataille de Bir Hakeim
Bataille d'El Alamein
Commandant historique Charles de Gaulle

Les Forces françaises libres (FFL) étaient le nom donné aux forces armées ralliées à la France libre.

Sommaire

Histoire

Revue des troupes par de Gaulle.
Image de 1942 d'un des 15 000 Tchadiens qui servirent dans l'Armée française. Les FFL comptèrent beaucoup sur les troupes venues de l'Empire colonial français.

Leur emblème était la croix de Lorraine. On distingue, à l'intérieur des FFL, les Forces aériennes françaises libres (FAFL) et les Forces navales françaises libres (FNFL), les Forces terrestres de la France Libre n'ayant pas d'autre appellation que FFL.

L'un de leurs principaux succès militaires a été la bataille de Bir Hakeim, du 26 mai jusqu'au 11 juin 1942, en Libye, où la 1re Brigade française libre, sous le commandement du général Kœnig, stoppa durant 14 jours la ruée de l'Afrika Korps vers Suez, donnant ainsi le temps à la 8e armée britannique en déroute de se regrouper sur la ligne fortifiée d'El-Alamein, et d'y stopper définitivement l'avance de Rommel vers le canal de Suez. Cette victoire a montré aux Alliés que l'armée française venait de renaître. En effet durant ces 14 jours, ce sont 3 700 soldats qui résistent aux 40 000 hommes de Rommel. Même avec leurs chars, leurs avions et une supériorité numérique, ils ne réussirent pas à passer. Sur ces 3 700, il y eut 800 morts ou disparus.

Un combat moins connu est la guerre menée en Syrie et au Liban contre les forces de Vichy, en juin et juillet 1941.

Ces forces étaient constituées de volontaires appelés Français libres, venant de tous horizons et refusant l'armistice signé par le gouvernement de Vichy.

L'anecdote suivante, racontée par Pierre Clostermann[1], donne une idée de l'état d'esprit de l'époque ; à un commandant qui reprochait à un camarade de Clostermann d'avoir des chaussettes jaunes et un pull jaune sous son uniforme, ledit camarade répondit : « Mon Commandant, je suis un civil qui vient volontairement faire la guerre que les militaires ne veulent pas faire ! »

Les FFL ont cessé d'exister le 1er août 1943 à la suite de leur fusion avec l'Armée d'Afrique commandée par Henri Giraud, continuant leur combat dans les rangs de l'armée française de la Libération.

Officiers généraux des Forces françaises libres

Voir aussi

Liens internes

Bibliographie

  • Michel Chauvet, Le sable et la neige, Collection : Mémoires de vie, 1996, (ISBN 2-84273-00)
  • L'habit ne fait pas le moine, éd. Ulysse Duquesne, PD alias UL, 2007

Liens externes

Notes et références

  1. Pierre Clostermann, Une vie pas comme les autres, éd. Flammarion, 2005
  • Portail de la France Portail de la France
  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale Portail de la Seconde Guerre mondiale
Ce document provient de « Forces fran%C3%A7aises libres ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Forces Françaises Libres de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Forces Françaises libres — Pour les articles homonymes, voir FFL. Forces françaises libres, (FFL) …   Wikipédia en Français

  • Forces francaises libres — Forces françaises libres Pour les articles homonymes, voir FFL. Forces françaises libres, (FFL) …   Wikipédia en Français

  • Forces françaises Libres — Pour les articles homonymes, voir FFL. Forces françaises libres, (FFL) …   Wikipédia en Français

  • Forces Françaises Libres — Die Forces Françaises Libres (dt. Freie Französische Streitkräfte, kurz FFL) waren französische Truppen, die im Zweiten Weltkrieg nach der Niederlage Frankreichs im Juni 1940 unter alliiertem Kommando weiter gegen das Dritte Reich und das Vichy… …   Deutsch Wikipedia

  • Forces françaises libres — Pour les articles homonymes, voir FFL. Forces françaises libres, (FFL) …   Wikipédia en Français

  • Forces françaises libres — Die Forces françaises libres (dt. Freie Französische Streitkräfte, kurz FFL oder France libre) waren französische Truppen, die im Zweiten Weltkrieg nach der Niederlage Frankreichs im Juni 1940 an der Seite der Alliierten weiter gegen das… …   Deutsch Wikipedia

  • Forces françaises combattantes — France libre La France libre est l organisation de résistance extérieure fondée à Londres par le général de Gaulle à la suite de son appel le 18  juin 1940. Les forces armées ralliées à la France libre furent appelées Forces françaises… …   Wikipédia en Français

  • Forces Navales Françaises Libres — Les Forces navales françaises libres étaient les forces de marine militaire de la France libre durant la Seconde guerre mondiale. Sommaire 1 Composition des Forces navales françaises libres 1.1 Amiraux 1.2 Cuirassé …   Wikipédia en Français

  • Forces navales francaises libres — Forces navales françaises libres Les Forces navales françaises libres étaient les forces de marine militaire de la France libre durant la Seconde guerre mondiale. Sommaire 1 Composition des Forces navales françaises libres 1.1 Amiraux 1.2… …   Wikipédia en Français

  • Forces Aériennes Françaises Libres — Les Forces aériennes françaises libres (FAFL) sont l Armée de l Air de la France libre. Créées le 8 juillet 1940, elles commencent à exister réellement à l été 1941 avec la constitution des premiers groupes de chasse (GC) et groupes de… …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»