Fondation Zellidja


Fondation Zellidja

La Fondation Zellidja, sous l’égide de la Fondation de France, assure la distribution et le financement des bourses de voyage Zellidja. Ces bourses sont attribuées à des jeunes âgés de 16 à 20 ans qui ont élaboré un projet de voyage individuel avec un budget limité. Renouvelée en 2004, la nouvelle fondation a permis d’accroître le nombre de bourses Zellidja, auparavant gérées exclusivement par l’Association des Lauréats Zellidja, en particulier grâce au mécénat d’entreprise.

Sommaire

Histoire

De 1947 à 1974

La Fondation nationale des Bourses Zellidja - son appellation d'origine - a été initialement fondée en 1947 par l'architecte français Jean Walter, huit ans après qu'il eut créé les bourses du même nom. Son idée est née d'un voyage de 6 000 km qu'il avait effectué en 1899 à bicyclette jusqu'à Istanbul lorsqu'il était étudiant. Il avait vécu cette expérience comme une épreuve passionnante mais difficile. La création des bourses de voyage Zellidja quarante ans plus tard avait pour but de donner à de jeunes gens l'opportunité de vivre une expérience d'autonomie similaire qui favoriserait leur réussite professionnelle[1]. Il attribua à ces bourses le nom "Zellidja", en référence aux mines de plomb et de zinc qu'il avait découvert en 1924 et qu'il exploitait dans le village de Zellidja Sidi Boubker au Maroc.

Jusqu'en 1956, Jean Walter gère personnellement son œuvre, d’abord seul, puis dans le cadre de la fondation avec le concours du ministère de l’Éducation nationale. Afin d’en assurer la pérennité, il confie la direction de cette fondation à l’Académie française. Jules Romains en tant que président, Marcel Pagnol et Maurice Genevoix en tant qu’administrateurs, assument son fonctionnement. Jean Walter décède le 11 juin 1957. La Fondation est reconnue d’utilité publique le 27 septembre 1963.

Dans ses meilleures années, la fondation décerne jusqu'à 200 bourses de premier voyage et 50 bourses de deuxième voyage. Les voyageurs rendant un bon dossier à l'issue du deuxième voyage sont déclarés lauréats, et les meilleurs sont distingués.

Parallèlement, L’Association des Lauréats Zellidja est créée en 1949. Elle regroupe les jeunes ayant été déclarés lauréats à l’issue de leurs deux voyages. L’objectif de l’Association des Lauréats Zellidja est de faire connaître l’aventure Zellidja et de développer les liens d’amitié entre ses membres.

La Fondation est dissoute en 1974, mais l'Association perdure.

De 1979 à 2004

En 1979, l’Association des Lauréats Zellidja reprend à son compte les bourses Zellidja, persuadée de l’intérêt et de l’actualité de cette expérience pour les jeunes. Les premières bourses sont financées par ses membres. Le relais est rapidement pris par différents mécènes qui se succèdent aux côtés de l’association (ministère de la Jeunesse et des Sports, ministère de l’Agriculture, ministère de l’Industrie et de l’Aménagement du territoire, la Région Aquitaine, le Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France, Télécom Paris, TDF, ANVAR, Fondation de France, Commission des Communautés européennes, entreprises privées...) grâce à des contributions qui permettent de faire partir chaque année 50 à 100 boursiers[2].

Depuis 2004

En 2004, des lauréats Zellidja constituent une nouvelle Fondation Zellidja sous l’égide de la Fondation de France, qui assure la pérennité des bourses Zellidja. Son objectif est de continuer à augmenter le nombre de bourses chaque année et toucher des jeunes de plus en plus nombreux et de toutes origines.

Les bourses sont financées par des subventions publiques (Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, ministère de l'Éducation nationale), par le mécénat privé (Fondation La Poste, Fondation Orange, Caisses d'Epargne, Saint-Gobain, entre autres), et par les dons des lauréats Zellidja et autres dons philanthropiques. En parallèle, l’Association organise la sélection des candidats et la promotion des bourses.

En 2008, la fondation a distribué 203 bourses. Afin d'élargir son audience, l'Association des Lauréats devient en 2010 Association Zellidja, et regroupe boursiers et lauréats. La même année, l'Association fonde le Fonds de dotation Zellidja, afin de pouvoir recueillir dans de meilleures conditions dons et legs.

Principes

Fidèle à l’esprit de la fondation, l’Association Zellidja propose des bourses aux jeunes de 16 à 20 ans afin qu’ils puissent, à l’occasion d’un voyage en solitaire mené dans des conditions modestes, approfondir un sujet qui leur tient à cœur.

Le choix des candidats se fait sur présentation d'un projet d'une dizaine de pages. Le futur jeune voyageur peut prétendre à une bourse s'élevant jusqu'à 900 € pour un premier voyage, et à 1 100 € pour un second voyage[3].

Au retour, le jeune doit présenter un carnet de route, un rapport d'étude sur le thème de son choix, et un journal de comptes[2].

Plusieurs rapports (anciens ou récents) sont publiés chaque année, notamment aux Éditions L'Harmattan[4]. Les deux derniers ouvrages par exemple traitent des kibboutzim en Israël[5] ou encore du déclin de la Sibérie[6]. Tous les rapports sont répertoriés au siège de l'association, à Paris. Les rapports doivent par ailleurs être transmis à la bibliothèque nationale de France courant 2011.

Voir aussi

Liens externes

Bibliographie

Jean Walter & Zellidja ou le Devenir-homme , par Jean-Pierre-Clerc (Editions Keraban, 2010)

Notes

  1. Revue Le Cycliste, juillet 1965
  2. a et b Site de la Fondation
  3. Chiffres 2008
  4. Site des Bourses Zellidja
  5. Quel avenir pour les kibboutzim d’Israël?, Géraldine Gudefin (2008)
  6. La Sibérie en Défis, Sébastien Eugène (2009)



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fondation Zellidja de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Zellidja — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Les Bourses Zellidja sont des bourses de voyage attribuées par la fondation Zellidja afin de permettre aux jeunes de 16 à 20 ans de découvrir le monde. La …   Wikipédia en Français

  • Jean Walter — Pour les articles homonymes, voir Walter. Jean Walter, né à Montbéliard en 1883 et mort à Dordives en 1957, est un architecte français qui s’est illustré dans quatre domaines : le logement social, l’architecture hospitalière et la… …   Wikipédia en Français

  • FONDATIONS — Au sens large, créer une «fondation», c’est, pour une personne privée, affecter tout ou partie de sa fortune à une œuvre désintéressée, utile au bien commun. Au sens étroit, cette expression s’entend quand il y a création, à cet effet, d’une… …   Encyclopédie Universelle

  • Marc Ladreit de Lacharrière — en 2008 Naissance 6 n …   Wikipédia en Français

  • Jean Baubérot — Naissance 26 juillet 1941 Châteauponsac (Haute Vienne) Nationalité  France Profession …   Wikipédia en Français

  • Philippe Madelin — est un écrivain et journaliste d investigation français né à Orléans le 6 juillet 1935 et mort le 9 février 2010[1]. Docteur en sciences de gestion, diplômé en 2005 de l université d Évry. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • ZIS Stiftung für Studienreisen — Rechtsform: Gemeinnützige Stiftung des bürgerlichen Rechts Zweck: Die Förderung von Jugendlichen durch Vergabe von Stipendien für Studienreisen im Ausland Vorsitz …   Deutsch Wikipedia

  • Académie française — L Institut de France, où siège l Académie française. L’Académie française, fondée en 1635, sous le règne de Louis XIII, par le cardinal de Richelieu, est une institution de France dont la fonction est de normaliser et de perfectionner la …   Wikipédia en Français

  • Academie francaise — Académie française L Institut de France où siège l Académie française L’Académie française, fondée en 1635, sous le règne de Louis XIII, par le cardinal de Richelieu, est une institution de France dont la fon …   Wikipédia en Français

  • Académie Française — L Institut de France où siège l Académie française L’Académie française, fondée en 1635, sous le règne de Louis XIII, par le cardinal de Richelieu, est une institution de France dont la fon …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.