Folkspartei


Folkspartei

Le Folkspartei (yiddish: Yidishe folkspartay; Parti démocratique du peuple ou parti folkiste) a été fondé en 1905-1906 (après les pogroms de 1905) par Simon Dubnow et Israel Efrojkin. Il a participé à diverses élections en Pologne et en Lituanie pendant l'entre-deux-guerres et n'a pas survécu à la Shoah.

Son inspirateur idéologique était l'historien Simon Dubnow (1860-1941), pour qui les Juifs forment une nation sur le plan spirituel et intellectuel et doivent lutter pour leur autonomie nationale et culturelle. « Comment alors l'autonomie juive devrait-elle s'affirmer ? Cela doit, bien sûr, être en plein accord avec le caractère de l'idée nationale juive. Les Juifs, en tant que nation spirituelle et culturelle, ne peuvent pas chercher dans la diaspora le séparatisme territorial ou politique, mais seulement une autonomie sociale ou nationale-culturelle »[1].

Proche du Bund par l'accent mis sur le yiddish et sur sa culture, il s'en différenciait par sa base sociale, constituée de petits bourgeois, d'artisans, d'intellectuels, mais également sur le plan idéologique, Dubnow considérant par exemple, au contraire des bundistes, que l'assimilation n'était pas un phénomène naturel et que le combat politique juif devait se centrer sur une autonomie juive basée sur la communauté, la langue et l'éducation, et non sur les luttes de classes comme le prônaient les théoriciens bundistes[2].

Sommaire

Le Folkspartei en Pologne

Une section locale et un quotidien, Warszawer Togblat (Le quotidien de Varsovie, rebaptisé ultérieurement Der Moment), furent mis sur pied en 1916 à Varsovie avant les élections municipales qui s'y déroulèrent sous occupation allemande. Le Folkspartei y obtint 4 élus, dont Nojech (Noah) Pryłucki[2].

Au sein du Sejm (parlement polonais) de 1922-27, il y avait 1 député folkiste sur les 35 élus juifs (dont 25 sionistes et aucun bundiste).

Le parti se scinda en 1927 en deux groupes, celui de Varsovie dirigé par Pryłucki et celui de Vilnius (ville polonaise à l'époque) par le Dr. Zemach (Tsemach) Shabad (Szabad)(1864-1935), un moment élu député au Sejm, moins hostile au sionisme mais plus centré sur la langue yiddish[3].

Après cette scission, le parti semble avoir décliné, malgré une tentative de le faire renaître à Varsovie en 1935. Aux élections communautaires juives à Varsovie en 1936, le Folkspartei n'obtint qu'un siège sur 50, alors que le Bund en recueillit 15.

Le Folkspartei en Lituanie

Une liste commune juive entre les sionistes, Agoudat Israel et le Folkspartei obtint 6 sièges sur 112 à l'Assemblée constituante lituanienne (Seimas) élue en 1920. Le parti y fut représenté, après le décès de N. Friedman, avocat élu sans étiquette, par le juriste et banquier Shmuel Landoi (Landau). Landau fut par la suite conseiller municipal à Ponevezh (lituanien: Panevėžys) jusque dans les années 1930[4].

Les élections suivantes, en 1922, firent l'objet de manipulations contre les minorités polonaise et juive, le Seimas fut dissout et une autre folkiste, E. Finkelstein, fut élu en 1923 sur une liste regroupant les minorités nationales. Le parlement lituanien fut dissout un an après le coup d'État de décembre 1926 par Antanas Smetona et Augustinas Voldemaras.

Le journal du Folkspartei en Lituanie était le Folkblatt, publié à Kaunas.

sources

  1. Koppel S. Pinson, Simon Dubnow, Nationalism and History, The Jewish Publication Society of America, Philadelphia, 1958
  2. a et b Annette Wieviorka, "Les Juifs de Varsovie à la veille de la Seconde Guerre mondiale", in Les Cahiers de la Shoah n° 1, 1994
  3. Joseph Marcus, Social and Political History of the Jews in Poland, 1919-1939, Mouton Publishers, Berlin - New York - Amsterdam
  4. Joseph Rosin, Panevezys (Ponevezh)

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Folkspartei de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Folkspartei — Saltar a navegación, búsqueda El Folkspartei (yidish:יידישע פאלקספאָרטייָ Yiddishe Folkspartay , o Partido Popular Demócrata) fue fundado después de los pogromos de 1905 en Rusia por Simon Dubnow e Israel Efrojkin. El partido participó en varias… …   Wikipedia Español

  • Folkspartei — The Folkspartei ( yi. ייִדישע פֿאָלקספּאַרטײַ, yidishe folkspartei , Jewish People s Party, folkist party) was founded after the 1905 pogroms in Russia by Simon Dubnow and Israel Efrojkin. The party took part to several elections in Poland and… …   Wikipedia

  • FOLKSPARTEI (Poland) — FOLKSPARTEI (Poland), Yidishe Folkspartei in Polyn (popularly known as Folkist Party), Jewish populist party in Poland organized during World War I and active in the interwar period; followed the ideology of the Russian folkspartei . The Folkist… …   Encyclopedia of Judaism

  • FOLKSPARTEI (Russia) — FOLKSPARTEI (Russia), populist party; Jewish political party influential in most of Eastern Europe and active from 1906 to 1939. Its founder and mentor was simon dubnow , who formulated with associates the party program on the basis of his… …   Encyclopedia of Judaism

  • Folkpartay — Folkspartei Les Juifs et le judaïsme Généralités Qui est Juif ? · Terminologie · Conversion Judaïsme : Principes de foi Noms de Dieu dans le judaïsme Tanakh (Bible hébraïque) : Torah · …   Wikipédia en Français

  • Simon Dubnow — (alternatively spelled Dubnov, Russian: Семён Маркович Дубнов/Semyon Markovich Dubnov; Yiddish: שמעון דובנאָװ Shimen Dubnov; September 10, 1860 – December 8, 1941) was a Jewish historian, writer and activist. He is the father in law of Henryk… …   Wikipedia

  • Noach Pryłucki — photo probably taken between 1919 and 1927, when he was a Sejm member Noach (Nojach) Pryłucki (born October 1 1882 in Berdichev, died in 1944 in Vilnius) was a Jewish Polish politician from the Folkspartei. In the years 1910 1936 he was the… …   Wikipedia

  • LITHUANIA — (Lithuanian Lietuva; Pol. Litwa; Rus. Litva; Heb. Lita ליטא or ליטה; Yid. Lite ליטע), southernmost of Baltic states of N.E. Europe; from 1940 Lithuanian S.S.R. (for early period, see poland lithuania ). (See Map: Lithuanian Communities). For the… …   Encyclopedia of Judaism

  • MINORITY BLOC — (1922–30), political alliance of representatives of the national minorities in Poland created with the aim of obtaining representation in the Sejm corresponding to their numbers in the population – up to 40%. The Bloc was formed in 1922 in… …   Encyclopedia of Judaism

  • Political parties of minorities — Ethnic parties aim to represent an ethnic group in a political system, be it a sovereign state or a subnational entity. An alternate designation is Political parties of minorities , but they should not be mistaken with regionalist or separatist… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.