Flic


Flic

Flic

Flic est un terme d'argot pour désigner un policier, un agent de Police et par extension tout membre des services de la Police et assimilés. Ce terme est également utilisé pour désigner les gendarmes, même s'ils sont des militaires et non des policiers.

Étymologie

Le mot flic est relativement récent. L'étymologie de ce mot est très incertaine, mais pour cette raison très intéressante :

Les premières citations de « fligue » ou « flique » sont de la première moitié du XIXe siècle. C'est à cette époque en mars 1829 qu'apparaissent les premiers services de Police en uniforme de drap bleu et boutons dorés aux armes de la ville de Paris. Debelleyme vient à Paris de réorganiser la police municipale en créant - pour la première fois en Europe - un corps de sergents de ville armés de cannes à pommeau blanches. Ce premier corps était composé de 48 sergents payés 100 francs par mois. Ils furent entre autres affectés à la surveillance des filles publiques qui virent parallèlement l'impôt de trois francs qui les frappaient à l'époque tout simplement supprimé.

Jusqu'alors la Police faisait appel à des « mouchards » - c'était l'époque de Vidocq - qui étaient en civil. On peut supposer que l'argot, langue à la particularité de s'adapter très vite, surnomma rapidement ces anciens mouchards armés d'une canne de « mouches à dard ». Notons, qu'à cette époque tous les insectes étaient appelés par simplification « mouche », même les abeilles qui n'étaient que des « mouches à miel ».

On trouve dans le "Nouveau dictionnaire national - Bescherelle Aîné - en quatre volumes - 1887 le terme « fligue à dard » s. m. Arg. Sergent de ville, agent de police qui porte une épée ; et une ligne plus loin « flique » s. m. Arg. Commissaire de police. Mais aucune trace de ces deux mots dans le Littré de 1873.

Pour faire la liaison entre "mouchard" / "mouche à dard" et le « fligue à dard » ou le « flique », il faut d'abord essayer de comprendre le système rapide* de formation des mots argotiques par synonyme, par "analogie de sens" et par "analogie de son (homonymie totale ou partielle)". Exemple de formation d'un mot par analogie de sens:
"police" qui devient "poulet" a l'époque où l'on pouvait encore commercer sur les berges de la Seine à Paris, et où le 36 quai des Orfèvres se trouvait sur le quai où l'on vendait les poulets.

  • l'argot est tout d'abord une langue codée pour ne pas être comprise de ceux qui ne font pas partie du cercle des initiés. Cette langue doit sans cesse évoluer pour rester incompréhensible.

Le ou les maillons manquants entre "mouchard" et "flique" se trouve certainement dans la définition des mots suivants également tirés du Bescherelle de 1887 :

  1. - dardant. s. m. Arg. L'amour personnifié. Cupidon.
  2. - darder ... par analogie lancer un regard vif, animé, perçant, pénétrant. Darder les yeux. Darder un regard sur quelqu'un.
  3. - flèche. s. f. (ét. moy. haut allem., flitsch même signif.) ... Charc. Flèche de lard. Ce qu'on a levé d'un cochon, depuis l'épaule jusqu'à la cuisse. Acheter une flèche de lard.
  4. - flécher. couvrir une femelle ; se dit du bélier.
  5. - fligue à dard. s. m. Arg. Sergent de ville, agent de police qui porte une épée.
  6. - flique. s. m. Arg. Commissaire de police.
  • Lien entre "flèche de lard" et "flique" :

"Fliche, quartier de porc salé, morceau de lard, lmâ. fliches, flichia. Fliche nous est resté sous la forme flèche, dans l'expression flèche de lard, et Roquefort dit que ce morceau enlevé sur l'un des côtés d'un cochon, a été appelé ainsi à cause de sa longueur qui le fait ressembler à un trait, à une flèche. Cette étymologie ne serait pas si ridicule qu'on a bien voulu le dire ; car nous voyons haste signifier aussi une pièce de chair (R.d.l.V. p. 300. 1) Toutefois l'origine du mot fliche est autre, il dérive de l'ahal.* flicci, perna (Haupt, Zeitschr. f. D. A. p.197 1re col.); anglo saxon flicce, anglais flitch, islandais flycke, flèche ; suéd. fläsk, un demi cochon. Tous ces mots affiliés à fleck, flick, morceau, pièce. V. Schwenk D. W. fleisch" [Glossaire étymologique par G.F. Burguy / Grammaire de la langue d'oïl ou grammaire des dialectes français au XIIe et XIIIe siècles. Tome III - 1870]Glossaire étymologique par G.F. Burguy / Grammaire de la langue d'oïl ou grammaire des dialectes français au XIIe et XIIIe siècles. Tome III - 1870]

  • Lien entre "mouche" et "flèche"

"Mosche, mousche, mouske, mousque, mouche ; de la moschet, mousket, mouské, ... ; moschete, mouschete, mouskete, lmâ muscheta, espèce de trait lancé par les machines de guerre ; espèce d'arbalète ; notre mousquet. G. Guiart II, 333 emploie mouche dans le même sens que moschete. À mosche se rapporte encore notre moucheter. Guyet avait déjà pensé à la dérivation indiqué ici, Ménage l'adopta puis la rejeta à tort." par G.F. Burguy / Grammaire de la langue d'oïl ou grammaire des dialectes français au XIIe [Glossaire étymologique par G.F. Burguy / Grammaire de la langue d'oïl ou grammaire des dialectes français au XIIe et XIIIe siècles. Tome III - 1870]Glossaire étymologique par G.F. Burguy / Grammaire de la langue d'oïl ou grammaire des dialectes français au XIIe et XIIIe siècles. Tome III 1870]

Argot

Le mot flic s'est lui-même transformé en "Keuf" suite à la mode du verlan (Keu-Fli > Keuf).

Ce document provient de « Flic ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Flic de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • flic — flic …   Dictionnaire des rimes

  • flic — [ flik ] n. m. • 1856; fligue « commissaire » v. 1830; fligman 1792; p. ê. all. Fliege « mouche, policier » 1 ♦ Fam. Agent de police et par ext. Policier. ⇒ cogne, poulet; arg. 3. bourre, vache. Appeler les flics. Se faire embarquer par les flics …   Encyclopédie Universelle

  • Flic — [flik] der; s, s <aus gleichbed. fr. flic, weitere Herkunft ungeklärt> (ugs.) franz. Polizist …   Das große Fremdwörterbuch

  • Flic — [flɪk ], der; s, s <französisch> (französisch umgangssprachlich für Polizist) …   Die deutsche Rechtschreibung

  • flic — Flic, Vox ficta a sono …   Thresor de la langue françoyse

  • flic — [flēk] n. [Fr] Informal a policeman …   English World dictionary

  • flic — af·flic·tion; con·flic·tion; con·flic·tive; con·flic·tu·al; flic; flic·flac; in·flic·tion; in·flic·tive; in·flic·tor; …   English syllables

  • Flic — Flịc 〈m. 6; volkstüml., umg. frz. Bez. für〉 Polizist [<rotw. flick „Knabe“] * * * Flịc , der; s, s [frz. flic, wohl < rotwelsch Flick = Knabe]: volkstüml. frz. Bez. für: Polizist. * * * Flic   [flɪk, französisch] der, s/ s, volkstümliche …   Universal-Lexikon

  • flic — m Un policier, quelle que soit sa catégorie, en uniforme ou en civil. Le mot d’usage banal est employé par les policiers eux mêmes et n’a plus guère d’aspect marginal . • À Paris, un ministre a jour et nuit un flic devant la porte de son domicile …   Le petit dico du grand français familier

  • flic — noun Etymology: French Date: 1899 a French police officer …   New Collegiate Dictionary