Flavius Magnentius


Flavius Magnentius

Magnence

Magnence
Usurpateur romain
148 Magnentius.jpg
Profil de Magnence sur une pièce de monnaie.

Règne
349/18 janvier 350 - 11 août 353 (~3 ans)
Empire romain d'Occident
/ Gaule
Empereur(s) Constant Ier et Constance II
puis Constance II seul
Co-usurpateur(s) Vetranio (350) et Décence
Usurpateur(s) Népotien (juin 350)
Biographie
Naissance 303 - Samarobriva (Belgique)
Nom originel Flavius Magnentius
Décès 11 août 353 (~50 ans)
Lugdunum

{{{liste souverains}}}
Liste des usurpateurs romains
Série Rome antique

Magnence (Flavius Magnentius) (303 – 11 août 353) usurpe le titre impérial du 18 janvier 350 au 11 août 353.

Né à Amiens (Samarobriva), il est fait prisonnier fort jeune et prend du service chez les Romains, devenant capitaine des gardes de l'empereur Constant Ier. Il se fait proclamer empereur à Augustodunum (Autun) en 349, et bat Constant qui périt dans sa fuite en 350. Marchant sur Rome, il y défait et tue Népotien, autre usurpateur, et proposa à Constance II de le reconnaître empereur d'Occident.

La mémoire de cet empereur devient honnie en raison de la politique religieuse qu'il mène sous son règne. En effet, Magnence est un païen convaincu[1], qui restaure les temples et fait célébrer en grande pompe des sacrifices nocturnes (que Constant avait prohibé en 341). Pragmatique, il ne persécute pas les chrétiens et fait même graver le chrisme sur quelques unes de ses monnaies afin de se concilier les autorités de l'Église. Cependant, à Rome, il favorise nettement les tenants de l'ancienne religion en ne nommant que des païens aux postes haut-placés (préfecture urbaine, de l'annone, etc.). Les sacrifices en l'honneur de Cybèle reparaissent dès 350 sur la colline du Vatican, et l'on a retrouvé là-bas la dédicace d'un prêtre païen remerciant Magnence d'avoir mis fin à la « longue nuit » chrétienne qui s'était, selon lui, abattue sur Rome.

Constance II marche rapidement contre lui et le battit à Mursa sur la Drave en Illyrie et le contraignit à prendre la fuite. Magnence se donne la mort à Lugdunum (Lyon), en 353. Après la chute de l'usurpateur, Constance II, arien et persécuteur des catholiques, des Juifs et des païens, revient sur les décisions de Magnence par un édit lapidaire, daté du 23 novembre 353 : Que soient abolis les sacrifices nocturnes célébrés sur ordre de Magnence, et qu'une telle licence impie soit désormais écartée.

Notes

Commons-logo.svg

  1. si l'on en croit les sources antiques, notamment Zosime et Philostorge.

Voir aussi

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Magnence ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Flavius Magnentius de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Magnentius — Flavius Magnus Magnentius usurper of the Roman Empire Although Magnentius restored certain rights to the Pagans, the reverse of this coin bears a prominent Christian chi rho …   Wikipedia

  • Flavius Claudius Iulianus — (griechisch Φλάβιος Κλαύδιος Ἰουλιανός, * 331 in Konstantinopel; † 26. Juni 363 in der Nähe von Maranga am Tigris), bekannt als Julian Apostata (griechisch Ἰουλιανὸς ὁ Ἀποστάτης ‚Julian der Abtrünnige‘), sehr selten auch als Julian II. bezeichnet …   Deutsch Wikipedia

  • Flavius Claudius Julianus — Flavius Claudius Iulianus (griechisch Φλάβιος Κλαύδιος Ἰουλιανός, * 331 in Konstantinopel; † 26. Juni 363 in der Nähe von Maranga am Tigris), bekannt als Julian Apostata (griechisch Ἰουλιανὸς ὁ Ἀποστάτης ‚Julian der Abtrünnige‘), sehr selten auch …   Deutsch Wikipedia

  • Magnentius — Centeni …   Deutsch Wikipedia

  • Flavius — was the name of a gens in ancient Rome, meaning blond . The feminine form was Flavia.After the end of the popular Flavian dynasty of emperors, Flavius/Flavia became a praenomen , common especially among royalty: the adoption of this praenomen by… …   Wikipedia

  • Flavius Julius Constantius —     Flavius Julius Constantius     † Catholic Encyclopedia ► Flavius Julius Constantius     Roman emperor (337 361), born in Illyria, 7 Aug., 317; died at the Springs of Mopsus (Mopsokrene near Tarsus), 3 Nov., 361. He was the son of Constantine… …   Catholic encyclopedia

  • Magnentĭus — Magnentĭus, Flavius Magnus, ein Franke aus Gallien, gewann bei Kaiser Constans durch Tapferkeit großes Ansehen u. wurde zum Befehlshaber der kaiserlichen Leibgarden, der Jovianer u. Herculianer, ernannt; 350 n. Chr. ermordete er den Constans u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Magnentĭus — Magnentĭus, Flavius Magnus M., röm. Kaiser 350–353, von Geburt ein Franke aus Gallien, stieß 350 in Augustodunum (Autun) als germanischer Truppenführer mit Hilfe des Marcellinus den verhaßt gewordenen Constans vom Thron und wurde in Gallien,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Flavius Martinus — was a vicarius of Roman Britain c. 353 under Constantius II.He tried to control the violent recriminations following the defeat of Magnentius. Martinus tried to rein in the vengeance of Constantius notary Paulus Catena who had been sent to… …   Wikipedia

  • Magnentius — ▪ Roman emperor in full  Flavius Magnus Magnentius   died Aug. 11, 353, Gaul       usurping Roman emperor from Jan. 18, 350, to Aug. 11, 353. His career forms one episode in the struggles for imperial power that occurred after the death of… …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.