Fibre musculaire


Fibre musculaire

Myocyte

Vue globale d'une jonction neuromusculaire:
1. Axone
2. Jonction neuromusculaire
3. Fibre musculaire
4. Myofibrille
Une vue de coupe en bas du système musculaire squelettique

Les myocytes, ou fibres musculaires, sont des cellules capables de contraction.

On distingue principalement les myocytes striés des myocytes lisses. Les propriétés contractiles des cellules musculaires tiennent de la présence d'éléments du cytosquelette capables de se contracter à la suite d'une augmentation de la concentration en calcium intracellulaire.

Ces éléments contractiles élémentaires sont constitués de microfilaments d'actine couplés à des myofilaments de myosine. La myosine effectue un cycle de détachement/réattachement accompagné d'un mouvement transversal le long de l'actine quand la concentration de calcium intracellulaire augmente. Ce cycle aboutit à un raccourcissement de la fibre, qui est à la base de la contraction générale de la cellule. Ce cycle est accompagné d'une hydrolyse d'ATP qui fournit l'énergie nécessaire à la force mécanique développée et est régulé par le calcium.

Sommaire

Cycle contractile

Types cellulaires

Cellules musculaires lisses

Aussi appelées léiomyocytes.

Cellules musculaires striées

Cellules musculaires striées squelettiques

Aussi appelées rhabdomyocytes.

Cellules musculaires striées cardiaques

Généralités: Le myocyte cardiaque aussi appelé cardiomyocyte est un type particulier de muscle strié, il est mononucléé et se comporte comme un syncytium grâce à un couplage électrique entre cellules par des jonctions communicantes (GAP jonctions). Contrairement au myocyte du muscle strié squelettique son diamètre et sa longueur sont limités.


Le sarcomère: L'unité contractile du myocyte est le sarcomère. Si l'on considère schématiquement celui-ci, il se définit comme l'espace entre deux lignes Z, et est composé de filaments d'actine et de myosine enchevêtrés les uns dans les autres. Les filaments d'actine sont liés directement aux lignes Z alors que la myosine est maintenue au centre du sarcomère par une protéine: la titine elle-même liée à la ligne Z.

Contraction: La réception du stimuli nerveux induit un potentiel d'action , qui se propage le long de la membrane plasmique, pénètre dans les tubes transverses du réticulum sarcoplasmique (réticulum endoplasmique lisse du myocyte) et y déclenche la libération de l'ion calcium.[1] Ce calcium va, pour finir, se lier à une protéine particulière, la troponine-C (qui en temps normal inhibe l'interaction entre filaments d'actine et de myosine) et induire un changement de conformation de cette dernière pour permettre aux têtes de myosine de se lier aux filaments d'actine. Une fois l'interaction possible entre l'actine et la myosine et en présence bien sûr des nutriments nécessaires (ex. ATP) le sarcomère se raccourcit par l'action des myosines qui "marchent", vers les extremités du sarcomère, sur les filaments d'actine. Cela conduit à une contraction du muscle.

Décontraction: Lors de la disparition du potentiel d'action, le calcium est transporté activement dans les citernes du réticulum sarcoplasmique. Là le calcium se lie à une protéine (la calséquestrine), ce phénomène diminue la concentration de calcium libre. Quand il n'y à plus suffisamment de calcium cytosolique, les troponine-C retrouvent leurs fonction inhibitrice. L'étirement du sarcomère se fait grâce à la contraction d'un muscle antagoniste, ce qui amène à la décontraction du muscle. [2]

Notes et références

  1. biologie "Campbell"
  2. Biologie Campbell

Voir aussi

Ce document provient de « Myocyte ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fibre musculaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fibre musculaire — ● Fibre musculaire cellule allongée formant l élément essentiel du muscle …   Encyclopédie Universelle

  • fibre — [ fibr ] n. f. • 1372; lat. fibra 1 ♦ Anat. Formation élémentaire, végétale ou animale, d aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux. Fibre conjonctive, musculaire, nerveuse. ⇒ nerf. Petite fibre. ⇒ fibrille. ♢ Cour.… …   Encyclopédie Universelle

  • musculaire — [ myskylɛr ] adj. • 1765; du lat. musculus ♦ Relatif aux muscles, à leur structure, à leur activité. Système musculaire : la musculature. Fibres musculaires. Tissu musculaire. Force musculaire. Activité, contraction, tonus, travail musculaire.… …   Encyclopédie Universelle

  • Musculaire — Muscle Muscle du squelette Les muscles sont une forme contractile des tissus des animaux. Ils forment l un des quatre types majeurs de tissus, les autres étant le tissu épithélial, le tissu conjonctif, le tissu nerveux. Ce tissu forme, avec le… …   Wikipédia en Français

  • fibre — (fi br ) s. f. 1°   Terme d anatomie. Élément anatomique long et frêle. Fibre musculaire. Fibre nerveuse. Fibre tendineuse. L allongement, le relâchement des fibres. Cela relâche les fibres, la fibre. •   À considérer la composition de toute la… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MUSCULAIRE — adj. des deux genres T. d’Anatomie Qui a rapport aux muscles, ou qui est propre aux muscles. Système musculaire. Veine, artère musculaire. Tissu, fibre, cellule musculaire. Irritabilité musculaire. Tonus musculaire. Mouvement, action, force… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FIBRE — n. f. Chacun des filaments déliés qui se trouvent dans toutes les parties charnues ou membraneuses du corps de l’homme ou de l’animal. L’allongement, le relâchement, l’accourcissement des fibres. Cela relâche les fibres, la fibre. Les fibres des… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • FIBRE — s. f. Il se dit de Certains filaments déliés qui se trouvent dans toutes les parties charnues ou membraneuses du corps de l homme ou de l animal. L allongement des fibres. Le relâchement des fibres. L accourcissement des fibres. Cela relâche les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Contraction Musculaire — La contraction d un muscle résulte de la contraction coordonnée de chacune des cellules du muscle. On peut distinguer quatre phases au cours de la contraction d une cellule musculaire « type » : L excitation ou la stimulation qui… …   Wikipédia en Français

  • Contraction musculaire — La contraction d un muscle résulte de la contraction coordonnée de chacune des cellules du muscle. On peut distinguer quatre phases au cours de la contraction d une cellule musculaire « type » : L excitation ou la stimulation qui… …   Wikipédia en Français