Fernand Braudel


Fernand Braudel
Fernand Braudel
Nom de naissance Fernand Braudel
Naissance 24 août 1902
Luméville-en-Ornois (Meuse)
Décès 27 novembre 1985 (à 83 ans)
Cluses (Haute-Savoie)
Nationalité Drapeau de la France Français
Diplôme Docteur en lettres
Profession Historien

Fernand Paul Achille Braudel, né le 24 août 1902 à Luméville-en-Ornois (Meuse) et mort le 27 novembre 1985 à Cluses (Haute-Savoie), est un historien français.

Il est l'un des représentants les plus populaires de « l'École des Annales » qui étudie entre autres les civilisations et les mouvements de longue durée en opposition à l'histoire événementielle.

Sommaire

Biographie

Enfance et influence

Fernand Braudel naît en 1902 dans un petit village de la Meuse, Luméville-en-Ornois, à une quarantaine de kilomètres au sud de Bar-le-Duc. Son père, instituteur en région parisienne, y est né le 13 septembre 1878 et y conserve toutes ses attaches familiales. De cette partie de la campagne lorraine qu'il a tant aimée dans sa jeunesse et qu'il évoquera dans sa vieillesse, il gardera la notion de l'importance de la vie quotidienne du peuple. « Je reste un historien de souche paysanne », peut-il dire avec fierté.

Fernand Braudel est vite conscient du poids de l'histoire dans cette région frontière : c'est un garçon de 12 ans très patriote qui voit la guerre passer si près de la région aimée.

« Au lieu d'avoir la France devant nous, autour de nous, nous, Lorrains, l'avons derrière nous. Nous sommes adossés à la France. » Le « nous, Lorrains » montre l'attachement à ses racines. Son rêve de jeunesse est de faire une carrière de professeur à Bar-le-Duc : « Si l'Université avait été gentille à mon endroit, j'aurais été nommé en 1923 au lycée de Bar-le-Duc, j'y aurais fait toute ma carrière. »

Formation

De 1908 à 1911, il suit les cours de son père instituteur. Il rejoint sa famille en région parisienne en 1909, avant de devenir élève du lycée Voltaire de 1913 à 1920[1], et a un cursus universitaire très bref. Reçu à l'agrégation d’histoire en 1923, à 21 ans il est nommé professeur en Algérie où il restera de 1924 à 1932, à Constantine, puis à Alger. Son mémoire d'études supérieures est basé sur Les trois premières années de la Révolution à Bar le duc. En 1928, il publie sa première communication : Les espagnols et l'afrique du nord de 1492 à 1577[1] De 1932 à 1935, il enseigne au lycée Pasteur, au lycée Condorcet et au lycée Henri-IV à Paris avant d’être intégré, de 1935 à 1936, dans la mission française d’enseignement au Brésil, à São Paulo. En 1937, il intègre l'École Pratique des Hautes Études en tant que directeur de la section philosophie de l’Histoire. Cette période de formation est située dans le sillage de Lucien Febvre (1878-1956), son futur directeur de thèse.

L'influence de Lucien Febvre, qu’il rencontra sur le bateau le ramenant d’Amérique latine en 1937, et des géographes qui l'ont formé dans les années 1920, font de Braudel un héritier direct de Paul Vidal de La Blache (1845-1918). Cette genèse explique le choix alors profondément novateur de prendre pour sujet de thèse un espace. La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II, soutenue en 1947 et publiée en 1949, reste sans conteste la grande œuvre de Braudel et un monument de l'historiographie du XXe siècle. Mais la menace hitlérienne grandissante entraîne sa mobilisation dans l’armée en 1938. Fait prisonnier à la suite de la capitulation française, il est détenu en Allemagne de 1940 à 1945, d'abord à Mayence, puis à partir de 1942 à Lübeck.

Libéré, il dirige de 1946 à 1968, au départ avec Lucien Febvre, puis seul, la Revue des Annales, avant de laisser la place à Jacques Le Goff. Il fonde en 1949 le Centre de recherche historique. Il occupe à partir de la même année la chaire d’histoire de la civilisation moderne au Collège de France, où il enseigne jusqu’en 1972. Succédant à Lucien Febvre, il préside de 1956 à 1972 la VIe section (créée en 1947) de l’École pratique des Hautes Études, devenue l’École des hautes études en sciences sociales en 1975. Il rédige une série d’articles méthodologiques qu’il publie en 1969 dans Écrits sur l'Histoire. Il écrit aussi L'identité de la France et se lance à la fin des années 1950 dans une œuvre monumentale, Civilisation matérielle, Économie et Capitalisme du XVe au XVIIIe siècle en 3 volumes et publiée en 1960.

Plaque commémorative sur le dernier domicile parisien de Fernand Braudel au 59, rue Brillat-Savarin.

En 1962, il crée la Fondation Maison des sciences de l'homme à Paris grâce au financement de la fondation Rockefeller. Sa réputation est mondiale : il est le correspondant de nombreuses académies étrangères, notamment celles de Budapest, Munich, Madrid, Belgrade ; il est nommé docteur honoris causa de plusieurs universités, notamment Oxford, Bruxelles, Madrid, Varsovie, Cambridge, Yale, Genève, Padoue, Leyde, Montréal, Cologne, Chicago. Ses écrits sont traduits dans le monde entier : La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II est publié en anglais, espagnol, allemand, portugais, polonais, turc, italien ; mais aussi en serbo-croate, en chinois, en hongrois, en coréen, en russe, en bulgare… Il est élu à l’Académie française, le 14 juin 1984, au fauteuil d’André Chamson. Il meurt le 27 novembre 1985 après avoir restructuré la recherche française et participé à l’élaboration d’une nouvelle méthode historique, dont La Méditerranée ... est un titre fondateur.

Œuvre

La Méditerranée et le Monde méditerranéen à l'époque de Philippe II

Mobilisé en 1938, il est capturé et fait prisonnier de guerre en Allemagne entre 1940 et 1945. Il dispense des cours d'histoire à ses camarades détenus et il commence la rédaction de sa thèse principale. Les fiches et les notes qu'il a accumulées par milliers dans les années 1930 sont mises en sécurité par son épouse Paule Braudel et c'est donc en se fiant à sa seule mémoire qu'il met par écrit tout son savoir sur La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II.

Sa thèse, soutenue en 1947 et publiée en 1949, porte sur le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II ; elle lui donne le titre de docteur ès lettres. Elle a un retentissement considérable parmi les historiens, jusque chez les non-spécialistes.

L'apport fondamental de son œuvre réside dans :

  • l'inversion volontaire de l'objet étudié (la Méditerranée au détriment de Philippe II) par rapport aux canons de l'histoire politique dominante alors ;
  • la mise en œuvre d'une nouvelle approche de la temporalité historique.

Il divise ce temps en trois parties :

  • l'histoire presque immobile, dont les fluctuations sont quasi-imperceptibles, qui a trait aux rapports de l'homme et du milieu (influence de Vidal de la Blache) ;
  • l'histoire lentement agitée, une histoire sociale, ayant trait aux groupes humains ;
  • l'histoire événementielle, celle de l'agitation de surface.

La thèse est rééditée à de nombreuses reprises, y compris en livre de poche.

Civilisation matérielle, économie et capitalisme, XVe-XVIIIe siècle

L'année 1979 marque le deuxième pic dans la carrière éditoriale de Fernand Braudel. Dans cet ouvrage, Braudel défend notamment l'idée que le capitalisme n'est pas une idéologie mais un système économique élaboré progressivement par le jeu de stratégies de pouvoirs. Ce livre eut un très grand retentissement international et notamment lors de sa traduction aux États-Unis[2].

Grammaire des civilisations

Dans cette œuvre parue sous ce titre en 1987 (le texte original datant de 1963), Braudel décrit de manière précise les mentalités, les identités et les particularités spécifiques de chaque civilisation dans le monde (civilisation arabo-islamique, chinoise, mongole, indienne, africaine, européenne...). Cet ouvrage a inspiré Samuel Huntington pour son œuvre phare, Le Choc des civilisations.

La revue des Annales

Prenant la suite des co-fondateurs de la revue, Marc Bloch et Lucien Febvre, il dirige de 1956 à 1968 la Revue des Annales qui publie alors les articles de Roland Barthes, Emmanuel Le Roy Ladurie ou Georges Duby.

Distinctions

Docteur honoris causa des universités suivantes :

Bibliographie

  • Les trois premières années de la Révolution à Bar-le-Duc (D.E.S., 1922), publié en feuilleton dans Le Réveil de la Meuse, 1922-1923.
  • « Les Espagnols et l’Afrique du Nord de 1492 à 1577 », in Revue africaine, 1928, p. 184-233 et 351-462 (acceptée en 1947 comme thèse secondaire)
  • « Les Espagnols en Algérie 1492-1792 », chapitre IX de Histoire et historiens de l’Algérie, Paris, 1931, p. 231-265.
  • La Méditerranée et le monde méditerranéen à l'époque de Philippe II, Paris, Armand Colin, 1949. Deuxième édition révisée, 1966.
  • Navires et marchandises à l’entrée du port de Livourne (1547-1611), en collaboration avec Ruggiero Romano, Armand Colin, 1951, 127 p.
  • « La longue durée », in Annales, 1958, p. 725-753.
  • « Histoire et sociologie », in Traité de sociologie, publié sous la direction de Georges Gurvitch, PUF, 1958.
  • « Le déclin de Venise au XVIIe siècle », en collaboration avec Pierre Jeannin, Jean Meuvret et Ruggiero Romano, in (it) Aspetti e cause della decadenza economica veneziana nel secolo XVII. Atti del convegno : 27 giugno-2 luglio 1957, Venise-Rome, 1961, p. 23-86.
  • (en) « European Expansion and Capitalism : 1450-1650 », in Chapters in Western Civilization, New York, 1961, p. 245-288.
  • Le monde actuel, en collaboration avec Suzanne Baille et Robert Philippe, P., Belin, 1963. Réédité en 1987 sous le titre Grammaire des civilisations.
  • (it) Carlo V, in I protagonisti della Storia universale, Milan, 1965, p. 113-140.
  • Civilisation matérielle, économie et capitalisme (XVe-XVIIIe siècle), tome 1, Paris, Armand Colin, 1967.
  • Écrits sur l’histoire, Paris, Flammarion, collection Science, 1969, 315 p. (ISBN 2080810235)
  • (it) Conclusion du tome II de la Storia d’Italia, Milan, Einaudi, 1974. Publié en français en 1989 sous le titre Le modèle italien.
  • (dir.) La Storia e le altre scienze sociale, Bari, Laterza, 1974, 386 p.
  • (dir.) Histoire économique et sociale de la France, Paris, PUF, 1977 (dir. avec Ernest Labrousse)
  • (dir.) La Méditerranée. L’espace et les hommes, Paris, Arts et métiers graphiques, 1977.
  • (dir.) La Méditerranée. Les hommes et l’héritage, Paris, Arts et métiers graphiques, 1978.
  • Civilisation matérielle, économie et capitalisme (XVe-XVIIIe siècles), Paris, Armand Colin, 3 volumes, 1979.
  • L’Europe, Paris, Arts et métiers graphiques, 1982.
  • Oltremare. Codice casanatense, Franco Maria Ricci, 1984.
  • Venise, photographies de Folco Quilici, Paris, Arthaud, 1984.
  • (dir.) Le monde de Jacques Cartier, Paris, Berger-Levrault, 1984, 317 p.
  • La dynamique du capitalisme, Paris, Arthaud, 1985 (ISBN 2080811924)
  • L'identité de la France, Paris, Arthaud, 3 volumes, 1986.
  • Discours de réception à l’Académie française, Paris, Arthaud, 1986.
  • Une leçon d’histoire, colloque de Châteauvallon, 1985, Paris, Arthaud, 1986.
  • Grammaire des civilisations, Paris, Arthaud, 1987 (cf. 1963)
  • Le modèle italien, Paris, Arthaud, 1989 (cf. 1974)
  • Écrits sur l’histoire, tome II, Paris, Arthaud, 1990 (ISBN 2080813048) (tome I : 1969)
  • Les écrits de Fernand Braudel. I : Autour de la Méditerranée, Paris, De Fallois, 1996.
  • Les écrits de Fernand Braudel. II : Les ambitions de l’histoire, Paris, De Fallois, 1997.
  • Les mémoires de la Méditerranée, Paris, De Fallois, 1998.
  • Les écrits de Fernand Braudel. III : L’histoire au quotidien, Paris, De Fallois, 2001.

Monographies sur Fernand Braudel

  • Brunhes (Alain), Fernand Braudel, Paris, Josette Lyon, 2001
  • Daix (Pierre), Braudel, Paris, Flammarion, 1996
  • Gemelli (Giuliana), Fernand Braudel, Paris, Odile Jacob, 1996
  • Lai, Cheng-chung. "Braudel's Concepts and Methodology Reconsidered." European Legacy 2000 5(1): 65-86. Issn: 1084-8770 Fulltext: PDF document
  • Lai, Cheng-Chung. Braudel's Historiography Reconsidered, Maryland: University Press of America, 2004. Book PDF file
  • Verschave (François-Xavier), La maison-monde. Libres leçons de Braudel, Paris, Charles-Léopold Mayer, 2005
  • Mélanges en l'honneur de Fernand Braudel (tome I : "Histoire économique du monde méditerranéen, 1450-1650" ; tome II : "Méthodologie de l'Histoire et des sciences humaines"), Toulouse, Privat, 1973 ; plus de 90 textes écrits en hommage à Braudel, parmi lesquels R. Aron, E. Le Roy Ladurie, P. Chaunu, J. Delumeau, G. Duby, J. Le Goff, C. Levi-Strauss, P. Nora, etc.
  • Lemoine (Yves), Fernand Braudel, ambition et inquiétude d'un historien, Paris, Michel de Maule, 2010 (ISBN 978-2-87623-252-5)

Notes et références

  1. a et b Fernand Braudel, ambition et inquiétude d'un historien, P. 21
  2. Information donnée par Maurice Druon dans le discours de réception prononcé lors de l'entrée de Fernand Braudel à l'Académie française, rediffusé sur France-Culture le 23 août 2010.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Précédé par
André Chamson
Fauteuil 15 de l’Académie française
1984-1985
Suivi par
Jacques Laurent

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Fernand Braudel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fernand Braudel — (August 24 1902 ndash;November 27 1985), was the foremost French historian of the postwar era, and a leader of the Annales School. He organized his scholarship around three great projects, each worth several decades of intense study: The… …   Wikipedia

  • Fernand Braudel — (* 24. August 1902 in Luméville en Ornois, heute Gondrecourt le Château, Département Meuse; † 28. November 1985 in Cluses, Département Haute Savoie) war ein französischer Historiker der Annales Schule. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Wirken 2… …   Deutsch Wikipedia

  • Fernand Braudel — Saltar a navegación, búsqueda Fernand Braudel (Lumeville en Ornois, Francia, 24 de agosto de 1902 – Haute, Francia, 27 de noviembre de 1985) fue un historiador francés que revolucionó la historiografía del siglo XX, al considerar los efectos de… …   Wikipedia Español

  • Fernand Braudel — (24 de agosto de 1902– 27 de noviembre de 1985) historiador francés, que revolucionó la historiografía del siglo XX, por considerar los efectos de economía y geografía en historia global, siendo uno de los miembros mas destacados de la escuela de …   Enciclopedia Universal

  • Fernand Braudel Center — The Fernand Braudel Center for the Study of Economies, Historical Systems, and Civilizations at Binghamton University, State University of New York was founded in September 1976 and serves as one of the preeminent centers for advanced study of… …   Wikipedia

  • Rue Fernand-Braudel — 13e arrt …   Wikipédia en Français

  • Braudel — Fernand Braudel Fernand Braudel Nom de naissance Fernand Braudel Naissance 24 août 1902 Luméville en Ornois (Meuse) Décès 27 novembre 1985 (à 83 ans) Cluses (Haute Savoie) Nationalité …   Wikipédia en Français

  • BRAUDEL (F.) — Fernand BRAUDEL 1902 1985 La personnalité de ce Lorrain, né à Lunéville en Ornois (Meuse) le 24 août 1902, a été à la fois celle d’un grand universitaire et d’un historien exceptionnel. Agrégé d’histoire à vingt et un ans, professeur aux lycées… …   Encyclopédie Universelle

  • Fernand — is a masculine name of French origin.It can refer to:PeopleReal peopleIn alphabetical order by surname:* Fernand Augereau, French cyclist * Fernand Auwera, Belgian writer * Fernand Baldet, French astronomer * Fernand Berckelaers, Belgian artist * …   Wikipedia

  • Fernand — ist ein männlicher Vorname und die französische Variante von Ferdinand. Bekannte Namensträger Fernand Bachmann, französischer Autorennfahrer Fernand Baldensperger (1871−1958), französischer Literaturhistoriker Fernand Baldet (1885−1964),… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.