Federation francaise de baseball et softball


Federation francaise de baseball et softball

Fédération française de baseball et softball

Fédération française de baseball et softball
France baseball.jpg
Sigle FFBS
Sport(s) représenté(s) baseball et softball
Création 1924
Président Denis-Didier Rousseau
Siège 41 rue de Fécamp - Paris XII
Clubs 200 (2009)
Licenciés 7545 (2008)
Site Internet Site officiel de la FFBS

La Fédération Française de Baseball et Softball (FFBS) est l'unique instance gérant le baseball et le softball en France. Elle gère également le cricket au sein d'une commission indépendante, France Cricket. Elle a été fondée en octobre 1924 par Frantz Reichel qui en fut le premier président (1924-1931)[1].

Aujourd'hui, la FFBS participe à une mission reconnue d'utilité publique par le ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative. Elle fait partie du mouvement olympique (le baseball fut une discipline olympique entre 1992 et 2008) et est membre du Comité national olympique et sportif français. Elle est affiliée à la Confédération européenne de baseball, dont elle est l'un des membres fondateurs, ainsi qu'à la Fédération internationale de baseball.

Le baseball en France, ce sont plus de 7500 licenciés[2] répartis au sein de 200 clubs[3] en 2008.

Sommaire

Historique

Frantz Reichel, sportif français polyvalent et fondateur de plusieurs fédérations sportives
Frantz Reichel

Suite à sa création, la fédération a été très active sur le plan international. En conséquence, elle fut l'une des nations fondatrices de la Fédération européenne de baseball, ancêtre de l'actuelle Confédération européenne de baseball, créée en 1953[4] de concert avec l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Belgique.

La France a du malheureusement attendre la fin du siècle pour occuper un rôle stratégique d'envergure sur la scène internationale. C'est désormais chose faite puisque son président, Éric-Pierre Dufour, avait intégré la fonction de member at large au sein du comité exécutif de la Fédération internationale de baseball amateur (IBAF) en 2008.

Les dirigeants de la Fédération qui se sont succédé sont[5]:

  • Frantz Reichel : 1924-1931.
  • Georges Bruni : 1931-1945.
  • Thierry Blanchard : 1945-1955.
  • Jean Petitjean : 1955-1963.
  • Pierre Beteille : 1964.
  • Pierre Petitjean : 1965-1968.
  • Georges Adamoff : 1968.
  • Georges Lahuerta : 1968-1976.
  • Jacques Martineau : 1976-1987.
  • Patrick Tugault : 1981-1987.
  • Olivier Dubaut(intérim) : 1987.
  • Bruno Lesfargues : 1988-1990.
  • Olivier Dubaut : 1990-1997.
  • Émile Trehet : 1997-2001.
  • Éric-Pierre Dufour : 2001-2009.
  • Denis-Didier Rousseau: depuis 2009.

Organisation

Structure

Siégeant au 41 rue de Fécamp à Paris, la fédération emploie trois salariés à plein-temps[6], un directeur administratif et financier, un responsable marketing et communication et un responsable juridique. L'ensemble des forces vives (pour la plupart bénévoles) de la fédération sont réparties sur le territoire afin de répondre aux différents besoins de ses structures affiliées.

Comité directeur et Bureau

Le comité directeur est composé de vingt membres[7], élus par assemblée générale élective. Ce comité élit en son sein le bureau[8], qui s'occupe de la gestion des affaires courantes de la fédération. Le bureau regroupe aujourd'hui huit membres (en gris dans le tableau ci-dessous), un président, trois vice-présidents, un secrétaire général et un trésorier général disposant chacun d'un adjoint.

Comité Directeur de la FFBSC
Nom Qualité
Denis-Didier Rousseau Président
Serge Bastien Vice-président
Thierry Focone Vice-président
Marie-Madeleine Bissey Vice-présidente
Michel Dussart Secrétaire Général
Michèle Picard-Dufour Secrétaire Générale adjointe
Dominique Magnin Trésorier Général
Michel Touchard Trésorier Général adjoint
Virgile Amiot Membre
Gilles Bernard-Stoll Membre
Jamel Boutagra Membre
Vincent Buisson Membre
Fabien Carette-Legrand Membre
Franck Lecarpentier Membre
Michel Paradinas Membre
Xavier Rolland Membre
Didier Séminet Membre
Jean-Christophe Tiné Membre
Armand Varnat Membre
Marc Williamson Membre

Direction Technique Nationale

L'équipe DTN[9] est mise à disposition par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Derrière une triplette menée un directeur, Eric Elsensohn, assisté d'un adjoint et d'un conseiller technique national (CTN), ils sont cinq CTN missionnés sur le baseball et deux sur le softball, tous en charge du Haut Niveau.

Commissions

On en dénombre vingt. Chaque membre du comité directeur doit siéger dans au moins l'une d'entre elles[10]. Elles sont de trois types différents: les commissions fédérales, les commissions nationales et le conseil fédéral.

Commissions de la FFBS
Commissions fédérales Président Commissions nationales Président Conseil fédéral Président
Développement Thierry Focone Sportive baseball Franck Lecarpentier Conseil d'appel à pourvoir
Financière Céline Berton Sportive softball Gilles Bernard-Stoll
Juridique Serge Bastien Arbitrage baseball Fabien Carette-Legrand
Médicale Virgile Amiot Communication Armand Varnat
Discipline Patrice Bienfait
Dopage Patrick Tugault
Formation Caroline Martin
Réglementation Jean-Christophe Tiné
Femme et sport Michèle Picard-Dufour
Scorage et statistiques Michel Dussard
Technique Gérard Moulin
Terrains et équipements Manu Préveaux
Jeunes Patrice Messinguiral
Scolaire et universitaire Pascal Barthe
Sport et entreprise à pourvoir

Maillage national

Ligues et comités départementaux

Il y a actuellement vingt ligues réparties de façon homogène sur le territoire, dont deux en Outer Mer, en Guadeloupe et Nouvelle Calédonie. Parmi les plus dynamiques, les ligues d'Aquitaine, Midi-Pyrénées, Haute-Normandie, Champagne-Ardenne et Nord-Pas-de-Calais, qui font l'objet d'organisation de compétitions nationales ou sont pilotes de projets de développement fédéraux.

Les ligues sont le relais entre la fédération et les clubs. Organisées autour d'association loi 1901, elles mettent en application les décisions de la fédération et veillent à la bonne gestion du baseball à l'échelle locale. Ces aides se traduisent par des soutiens financiers ou matériels, mais aussi par la mise en place de formations et d'apports en conseil de tout type.

Elles sont appuyées dans leur travail par les comités départementaux, au nombre de quarante-cinq, dont on note une forte concentration en région Ile de France. Ces comités ont, comme les ligues, un rôle consistant à tisser des liens avec les acteurs locaux du monde du sport et doivent représenter le baseball dans toutes les grandes manifestations sportives et culturelles régionales.

Haut niveau: Pôles et CER

Cartes des Pôles et CER français de baseball
Localisation des Pôles et CER français

Le Haut Niveau est axé autour des Centres d'entrainement régionalisés et des Pôles. Il existe deux Pôles France, l'un à Rouen, l'autre à Toulouse, dont sont issus la quasi totalité des joueurs des équipes nationales. Ils forment les élites de 15 à 19 ans, voir 21 ans, qui ont été admises après avoir passé des tests de sélection. Financés directement par le ministère par convention d'intérêt, ils doivent aussi assurer le maintien d'un niveau scolaire minimum pour leurs élèves, la moitié de leur emploi du temps étant consacré aux cours, l'autre aux entrainements.

Quant aux CER, il en existe six aujourd'hui, dont un à Nouméa non représenté sur la carte. Fixes ou itinérants, ils mettent à disposition des clubs les cadres et entraineurs fédéraux pour des sessions de formation et d'entrainement. Ils sont amenés à se développer pour prendre la structure d'un Pôle.

Récemment, le Pôle France de Toulouse, qui travaille de concert avec la Major League Baseball European Academy de Tirrenia en Italie, a obtenu une subvention du Baseball Tomorrow Found programm (BTF) de 145.000 euros pour développer ses infrastructures et lui permettre de former les futurs élites dans les meilleures conditions possibles. Ce prix est la récompense de la dynamique de développement mise en place depuis plusieurs années par la Fédération par le BTF, qui soutient les projets de développement du baseball de par le monde.

Projet Fédéral

Le projet fédéral[11] est le document qui résume la politique fédérale pour l'olympiade en cours et décrit sa mise en place. Il est organisé autour de 5 objectifs majeurs. Outre la fédération, les acteurs de ce projet sont les ligues et les comités départementaux, en lien permanent avec les clubs.

Politique globale

En tant que discipline olympique, le baseball se doit d'avoir une vision olympique du sport. La fédération se conforme donc à la charte olympique[12] et aux règles du Comité international olympique, et se place plus simplement comme acteur du mouvement sportif français.

Concernant le projet en lui-même, il tient compte des problématiques spécifiques de fonctionnement et de développement propres aux fédérations de sports peu populaires qui possèdent un faible nombre de pratiquants et un budget limité. Ses actions sont donc orientées vers la création de clubs, l'amélioration de la communication et du faire-connaître de la pratique.

Les 5 objectifs

  • Encourager et favoriser la création de nouveaux clubs

Augmenter le nombre de clubs en termes de structures, de licenciés, de dirigeants bénévoles et de personnel d'encadrement tout en générant une augmentation d'offres de pratique.

  • Pérenniser les structures

Fidéliser les clubs via la formation, les partenariats et la labellisation en développant des projets adaptés et en soutenant le développement des structures, et ce de manière qualitative autant que quantitative.

  • Élargir les offres de pratique

S'ouvrir à de nouveaux publics en augmentant les offres de pratique, via l'émergence de projets locaux et la formation du plus grand nombre à ces offres.

  • Communiquer et valoriser les pratiques

Se faire connaître par le développement d'outils de communication, d'outils promotionnels, par un tissu relationnel assidu auprès des médias et des annonceurs.

  • Être dans le gotha européen des clubs d'élites et équipes nationales

En remplissant des objectifs au niveau de l'encadrement des athlètes, des filières de haut niveau, la création de centres d'entraînement et en assurant la formation et l'insertion professionnelle des athlètes.

A court terme, la fédération entend instaurer une dynamique d'actions, responsabiliser et crédibiliser les parties prenantes du projet en termes d'objectifs quantitatifs et qualitatifs: créer 80 clubs, passer de 8500 à 12000 licenciés, pérenniser ses structures, élargir ses offres de pratique et se positionner dans l'élite européenne et bien sur communiquer pour se faire-connaître.

Le Plan de Développement

C'est la traduction du projet fédéral en projets de développement. Chaque objectif est décliné en trois priorités.

Les projets

Tous les projets de la Fédération sont rassemblés dans ce tableau récapitulatif:

Sommaire des projets fédéraux 2004-2008
Projet n°1 Projet n°2 Projet n°3 Projet n°4 Projet n°5
Création de clubs Pérennisation des structures Élargissement des offres de pratique Communication et valorisation des pratiques Entrer dans le gotha européen des clubs et équipes nationales
Priorité n°1 Fournir une mallette du dirigeant comportant une documentation administrative, technique et des outils de gestion Développer la labellisation des structures et la mise en place de projets pour les clubs en développement ou en difficulté Définir des offres de pratiques adaptées à un large public et mettre en place des projets de proximité avec soutien technique et humain Développer des outils de communication plus performants et diffuser ses éléments aux médias et aux partenaires Mettre en place des Équipes Techniques Régionales missionnées sur la labellisation des CER en coordination avec la filière haut niveau
Priorité n°2 Fournir une aide à la formation des dirigeants, bénévoles, animateurs, etc. Aider à la formation de l'ensemble des acteurs et élaborer une politique d'animation de proximité avec des compétitions adaptées Pérenniser les événements et les valoriser par une communication forte et la mise en place d'un tissu relationnel local fort (entreprises, institutions, médias, etc.) Communiquer sur les valeurs des sports de batte par la mise en place d'outils de qualité et augmenter la présence dans les médias pour une large diffusion au public Développer les infrastructures de haut niveau par la formation, l'encadrement et des championnats adaptés
Priorité n°3 Offrir une aide attractive à la création de club par la mise à disposition de matériel ou réduction sur les licences par exemple Se montrer garant de la réglementation et facilitant les formalités administratives (ex:gestion des licences) et impliquer tous les acteurs afin de partager les connaissances et motiver le bénévolat S'appuyer sur les Équipes Techniques Régionales pour la mise en place d'événements adaptés à un large public Mettre l'accent sur la communication interne et externe par la mise en place d'outils (ex:échéanciers) et réduire les coûts papier Cibler les clubs comme lieu de formation du joueur, effectuer un suivi médical intégrant un projet de formation insertion et reconversion des internationaux

Les actions

Le Challenge Diamant[13]

La Labellisation des clubs[14]

Les projets pilotes

Notes


Liens externes


Baseball en France Flag of France.svg
Championnat Élite - Nationale 1 - Nationale 2 - Challenge de France - Équipe de France - Fédération
  • Portail du baseball Portail du baseball
Ce document provient de « F%C3%A9d%C3%A9ration fran%C3%A7aise de baseball et softball ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Federation francaise de baseball et softball de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.