Faurecia

Faurecia
Faurecia
Création 1997
Dates clés 2009 - Rachat d'Emcon Technologies
Forme juridique Société par actions simplifiés
Slogan « La perfection technique,
la passion automobile »
Siège social Drapeau de France Nanterre (France)
Direction Yann Delabrière
Actionnaires PSA Peugeot Citroën
Activité Équipement automobile
Produits Sièges - Échappements - Intérieurs Véhicule - Extérieurs Véhicule
Effectif 75 000 (2010)
Site web www.faurecia.fr
Chiffre d’affaires en augmentation 13,8 milliards d'€ (2010)
Résultat net en augmentation 202 millions d'€ (2010)

Faurecia est un groupe français d'ingéniérie et de production d'équipements automobiles.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : PSA Peugeot-Citroën.

Le groupe naît de la fusion d'ECIA, filiale de PSA Peugeot Citroën créée en 1987 à partir d'anciennes divisions du groupe[1], et du producteur de sièges automobiles Bertrand Faure. En 2001, Faurecia achète l'équipementier automobile Sommer-Allibert. Faurecia reste une filiale à 57,43% de PSA. Le désengagement de PSA est fréquemment évoqué, mais PSA a toujours démenti une telle intention.

Malgré la crise économique, Faurecia a réussi en 2008 à maintenir une marge opérationnelle positive à 0,8 % (91,2 millions d’euros) contre 1 % en 2007 (121,1 millions d’euros). Des charges de restructurations ont cependant creusé sa perte nette à 574,8 millions d'euros, contre 237,5 millions en 2007. L'entreprise table sur une chute de l’activité de 20 % de son chiffre d’affaires en Europe et de 30 % en Amérique du Nord. Une augmentation de capital de 450 millions d’euros, garantie à 100 % par PSA, sera soumise au vote des actionnaires le 23 avril 2009[2].

Confronté à un outil industriel peu performant (coûts de production, qualité insuffisante...) au début des années 2000 et à l'écart de la forte croissance aux USA, le groupe a traversé en 2005/2006 une période difficile alors que l’industrie automobile profitait globalement de la croissance du marché. En 2007 et 2008, malgré la modernisation de l'entreprise, la crise l'a durement touché lors de l'impact de la crise économique fin 2008. Le plan Challenge 2009 alors adopté a pour objectif d’abaisser le point mort de 15 % pour créer un effet de levier au retour de la croissance[3].

Faurecia a particulièrement souffert sur les échappements, où l'entreprise était très implantée aux USA, alors que la résistance de Volkswagen ou BMW a permis de limiter les pertes dans le secteur des sièges. Faurecia réalise 25 % de son chiffre d’affaires avec le groupe Volkswagen (contre 23 % avec PSA), dont 12 % avec Audi, devenue son premier client[3].

Faurecia a pour challenge la réduction de la masse des composants, alors que siège, équipement intérieur, pare-chocs et échappement représentent de 15 à 20 % de la masse totale d’un véhicule. Pour l’échappement, Faurecia prépare de nouveaux systèmes de dépollution pour les moteurs Diesel et pour la diminution des oxydes d’azote exigées par les normes Euro 5 et Euro 6[3].

Métiers

Faurecia conçoit, fabrique et commercialise des équipements automobiles. L'entreprise est présente dans 33 pays, sur 238 sites de production et 38 centres de R&D, et pour un total d'environ 75 000 employés (61000 en 2007, 58000 en 2008, 62 000 en 2009).

En 2010, le chiffre d'affaires de Faurecia s'est élevé à 13,8 milliards d'euros.

Faurecia a quatre métiers et fabrique les modules automobiles suivants :

En 2010, Faurecia était le 6e équipementier automobile mondial, en étant parmi les 3 premiers mondiaux dans chacun de ses principaux métiers (leader mondial pour intérieur véhicules et échappement, n°3 mondial pour sièges et n°2 pour bloc avant). En 2010, c'est toujours le 3e équipementier automobile européen (sièges, cockpits, systèmes d'échappement, etc.), derrière Bosch et Continental.

Aujourd'hui le slogan du groupe est « la perfection technique, la passion automobile ».

Principaux concurrents

Les sociétés américaines Johnson Controls et Visteon sont les principales concurrentes du groupe Faurecia. On compte aussi Tenneco, Lear, Magna et Plastic Omnium parmi ses concurrents.

Direction de l'entreprise

Conseil d'administration

La société ne possède pas de conseil de surveillance.

Au 16 février 2007 :

Yann Delabrière auparavant en charge des affaires financières de PSA Peugeot-Citroën a succédé à Grégoire Olivier, nommé le 8 septembre 2006 ; ce dernier reste dans le groupe PSA en charge de la direction des programmes.

Suite à la démission de Pierre Lévi, la direction de l'entreprise avait été assurée, à titre provisoire, par :

  • Jean-Claude Hanus : président du conseil d'administration
  • Frank Imbert : directeur général par intérim.

Au 29 mai 2007, l'AG des actionnaires a nommé Sylvie Rucar en remplacement de Grégoire Olivier, Jean-Pierre Clamadieu à la place de Daniel Dewavrin et Robert Peugeot, de Louis Defline[4].

Affaire Faurecia

En juillet 2006, la justice allemande a ouvert une enquête portant sur des soupçons de versements de pots-de-vin à des cadres des constructeurs automobiles de BMW et Volkswagen. Après avoir reconnu être au courant de ces agissements antérieurs à son arrivée à la tête de Faurecia et de ne pas y avoir mis fin assez rapidement, son PDG d'alors a remis sa démission au conseil d'administration de Faurecia le 2 août 2006[5]. L'affaire impliquerait les marques Vokswagen, Audi, BMW et Seat, mais d'autres équipementiers comme Lear seraient visés.

Résultats 2009

Au premier semestre 2009, Faurecia a dégagé un chiffre d’affaires de 4,38 milliards d’euros, en baisse de 29,9 % (-35 % au premier trimestre avec un pic à -43 % en février, -24,9 % au second). Les effectifs totaux ont été diminués de 18,2 % entre juin 2008 et juin 2009. Le résultat net consolidé part du groupe affiche une perte de 364,6 millions d’euros, contre 22,2 millions au premier semestre 2008. La marge opérationnelle est passée de –159,7 millions au premier trimestre à –27,6 millions au deuxième trimestre. L’endettement a cependant été réduit de 1,6 milliard fin 2008 à 1,46 milliard au 31 juin. L’américain Johnson Controls a lui enregistré un bénéfice net de 163 millions de dollars au troisième trimestre de son exercice terminé fin juin 2009, en recul de 63 % sur un an[6].

Données financières

Données financières en millions d'euros
Années 2005 2006 2007 2008 2009 2010
Chiffres d'affaires 10 978,5 11 648,7 12 660,7 12 010,7 9 292,2 13 795,9
Marge opérationnelle 267,2 69,2 121,1 91,2 - 91,7 455,6
Résultats nets part du groupe (182,5) (447,9) (237,5) (574,8) (-433,6) (201,7)
Fonds propres 0 0 0 0 0 0
Dettes financières 1 604,2 1 698,5 1 616,0 1 604,8 1 401,2 1 196,8

Données boursières

  • Actions cotées à la bourse de Paris
  • Membre de l'indice CAC Mid 100
  • Code Valeur ISIN = FR0000121147
  • Valeur nominale = euro
  • Actionnaires principaux (2010) : FCPE Faurecia Actionnariat 0,15%, Autodétention 0,24%, Flottant 42,18 %, Peugeot 57,43 %.

Suite à des négociations financières, PSA ne peut descendre sous 40 % de parts, le covenant de la principale ligne de crédit prévoit une participation minimale de PSA à 40 %", évoquant de facto la possibilité d'un rapprochement avec un concurrent[7].

Implantations

Le siège social du groupe se trouve à Nanterre. Le groupe est présent dans 33 pays par 200 sites de production et 38 centres de R&D. (chiffres 2010). Le site de Brières-les-Scellés (Essonne) est la deuxième localisation stratégique du groupe en France. Plusieurs usines se trouvent dans les communes environnantes de Flers, ainsi qu'autour de Sochaux et Redon. Le groupe est présent également en Europe, en Amérique du Nord et du Sud, en Afrique et en Asie. En 2008, il a ouvert des implantations en Russie, Mexique, Thaïlande et Inde.

Concurrents

  • Trèves (société)

Annexes

Articles connexes

Lien externe

Sources

  1. Actes du Gerpisa, page 24
  2. Faurecia double sa perte nette en 2008 mais montre des signes de résistance, Autoactu.com (payant), 11 février 2009. Consulté le 15 février 2009
  3. a, b et c Faurecia a assaini sa situation, mais beaucoup reste à faire, L'Usine nouvelle, 21 juillet 2009. Consulté le 21 juillet 2009
  4. Le Revenu
  5. Le Monde, 4 août 2006, page 10
  6. Faurecia : perte nette de 364 millions au premier semestre, L'Usine nouvelle, 21 juillet 2009. Consulté le 21 juillet 2009
  7. Faurecia : Peugeot ne descendra pas sous les 40 % du capital, Boursier.com, 21 juillet 2009. Consulté le 21 juillet 2009

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Faurecia de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Faurecia — Rechtsform S.A. Gründung Mai 1999 Sitz Nanterre …   Deutsch Wikipedia

  • Faurecia — Тип …   Википедия

  • Faurecia — Infobox Company name = Faurecia company type = Public foundation = 1997 location city = flagicon|France 2 reu Hennape, Nanterre location country = France location = locations = 26 countries key people = Yann Delabrière, CEO area served =… …   Wikipedia

  • PSA-Gruppe — PSA Peugeot Citroën Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • PSA-Konzern — PSA Peugeot Citroën Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • PSA Group — PSA Peugeot Citroën Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • PSA Peugeot-Citroen — PSA Peugeot Citroën Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • PSA Peugeot-Citroën — Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • PSA Peugeot Citroen — PSA Peugeot Citroën Unternehmensform Aktiengesellschaft ISIN …   Deutsch Wikipedia

  • Dieselpartikelfilter — Diesel Partikelfilter (oben links) in einem Peugeot Ein Dieselrußpartikelfilter ist eine Einrichtung zur Reduzierung der im Abgas von Dieselmotoren vorhandenen Partikel. Der Partikelfilter wird auch nach der Partikelherkunft Dieselpartikelfilter… …   Deutsch Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»