Famille d'Aligre


Famille d'Aligre
d'Aligre
Blason de la famille de d'Aligre
Blasonnement : Burelé d'or et d'azur (de dix pièces), au chef du second, chargé de trois soleils du premier[1]
Devise(s) : « Non uno gens splendida sole »
(en français : « Une race qui ne brille pas que par un seul soleil »)
Allégeance(s) : Royaume de France Royaume de France
Flag of the Sovereign Military Order of Malta.svg Ordre souverain de Malte
Drapeau de l'Empire français Empire français
Flag of the Kingdom of France (1814-1830).svg Royaume de France
Drapeau français Royaume des Français
Fonction(s) civile(s) : Chancelier de France
Premier Président à mortier au Parlement de Paris
Pair de France (Chambre des pairs)
Récompense(s) civile(s) : Ordre du Saint-Esprit
Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem

La famille d'Aligre était une famille de la noblesse de robe originaire de Chartres, qui s'est éteinte dans la famille de Pomereu, devenue par ordonnance royale du 21 décembre 1825 "de Pomereu d'Aligre", héritière des titres, prérogatives et biens de la famille d'Aligre.

Sommaire

Histoire

La famille d'Aligre est originaire de Chartres, où elle est mentionnée dès le XVIe siècle, sous le nom Haligre tout d'abord, puis d'Aligre. Elle est illustre par le grand nombre de personnages éminents qu'elle donna à la France (magistrats, et hommes d'armes également), ainsi que par son immense fortune d'alors, qui fit d'elle une grande famille de bienfaiteurs, dont les traces se retrouvent dans de nombreuses villes et villages de France.

En 1777, Marans (Charente-Maritime) fut érigée en marquisat sous le nom d'Aligre par le roi Louis XVI en faveur de messire Étienne François d'Aligre.

Principaux membres

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Généalogie descendante

Étienne d'Aligre[2]
x :
│
├──> Raoul d'Aligre
│     x : Jeanne Lambert
│     │
│     ├──> Étienne Ier d'Aligre (1560-1635)
│     │     x : Élisabeth, fille de Jean-Jacques Chappelier, conseiller d'État, et de Madeleine le Boulanger
│     │     │
│     │     ├──> Étienne II d'Aligre (1592-1677)
│     │     │     x(1): Jeanne l'Huillier, fille de François, seigneur d'Interville, secrétaire du conseil, et d'Anne Brachet-de-Portmorand
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Louis d'Aligre (1581-1654), marquis d'Aligre, abbé de St-Jacques de Provins, lieutenant-général des armées du roi
│     │     │     │
│     │     │     ├──> mort jeune
│     │     │     │
│     │     │     ├──> François d'Aligre (1620-1712), chanoine de la congrégation de France, abbé de St-Jacques de Provins (1643)
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Michel d'Aligre (†1661), seigneur de Villenesle, Boislandry, conseiller au parlement, maître des requêtes, intendant d'Alençon
│     │     │     │     x(1) 1651 : Catherine de Machault (†1651)
│     │     │     │     x(2) : Marie Arragonet (†1657), fille d'Antoine, trésorier des Gardes-Françaises, et de Jeanne le Gendre
│     │     │     │     │
│     │     │     │     ├──> mort jeune
│     │     │     │     │
│     │     │     │     x(3) : Madeleine Blondeau (†1696), fille de Gilles, président de la chambre des comptes, et de Madeleine le Boults
│     │     │     │     │
│     │     │     │     ├──> Étienne III d'Aligre, seigneur de la Rivière, la Forêt, le Favril, Boilandry, Frétigny, Vieux-Château, président à mortier (1701)
│     │     │     │     │     x(1) 1684: Marie-Madeleine le Pelletier (†1702), fille de Claude, ministre d'État, contrôleur général des finances, président à mortier, et de Marie-Madeleine Fleuriau
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     ├──> Étienne, mort jeune
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     ├──> Étienne-Claude d'Aligre (1694-1752), seigneur de la Rivière, la Forêt, le Favril, la landes, le Plessis, comte de Marans, commissaire aux requêtes du Palais (1716), président à mortier (1724)
│     │     │     │     │     │     x(1) 1726 : Marie-Louise-Adélaïde Durey, fille de Jean-Baptiste Durey-de-Vieuxcourt, président du Grand Conseil, et de Louise le Gendre
│     │     │     │     │     │     │ 
│     │     │     │     │     │     ├──> Étienne-François, marquis d'Aligre (Marans et Andilly) (17 juillet 1727 - 21 février 1800)[3]
│     │     │     │     │     │     │     x 1748 : Françoise-Madeleine Talon (†1767), fille de Denis Omer, président à mortier, et de Françoise-Madeleine Chauvelin
│     │     │     │     │     │     │     x 1769 : Anne-Catherine-Louise Baudry de Villènes, veuve de Louis de Beauvarlet
│     │     │     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     │     │     ├──> Étienne-Jean-François-Charles, marquis d'Aligre, chamberllan de la princesse Caroline, reine de Naples, pair de France
│     │     │     │     │     │     │     │     x : Marie-Adélaïde-Charlotte Godefroy de Senneville
│     │     │     │     │     │     │     │     x : Louise-Charlotte-Aglaé Camus de Pointcarré
│     │     │     │     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     │     │     │     └──> ...
│     │     │     │     │     │     │     │           x : Michel-Marie, marquis de Pomereu
│     │     │     │     │     │     │     │           │
│     │     │     │     │     │     │     │           ├──> Étienne-Marie-Charles de Pomereu d'Aligre (1823)[4]
│     │     │     │     │     │     │     │           │     x : Marie de Préault
│     │     │     │     │     │     │     │           ...
│     │     │     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     │     │     └──> Catherine-Étienne-Claude
│     │     │     │     │     │     │           x : Hilaire Rouillé du Coudray, marquis de Boissy
│     │     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     │     ├──> Étienne-Jean-Baptiste (1729-1740)
│     │     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     │     ├──> Marie-Madeleine d'Aligre
│     │     │     │     │     │     │     x 1748 : Charles Jean-Baptiste des Gallois de La Tour, vicomte de Glené, fils de Jean-Charles et de Jeanne-Charlotte du Pré-de-la-Grange
│     │     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     │     ... + 2 filles
│     │     │     │     │     │ 
│     │     │     │     │     │     x(2) : Geneviève Parent
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     ├──> Madeleine-Françoise (1690-1730), abbesse de Saint-Cyr
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     ├──> Marie-Madeleine-Geneviève (1693-), religieuse à Sainte-Marie
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     ├──> Madeleine-Louise (1697-)
│     │     │     │     │           x : Guillaume de Lamoignon, seigneur de Blancmesnil, ancien chancelier de France
│     │     │     │     │
│     │     │     │     │     x(2) 1708 : Marie-Anne-Fontaine Desmontées (1680-1711), sœur d'Antoine(?) évêque de Nevers
│     │     │     │     │     x(3) 1711 : Madeleine-Catherine de Boivin, fille de feu Jean-Baptiste, seigneur de Bonnetot, Bacqueville, 1er président en la chambre des comptes, et cour des aides de Normandie, et de Jeanne-Marie Mallet
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     ├──> Étienne-Jean-François-Marie d'Aligre-de-Boislandry (1711-1757), conseiller au parlement, maître des requêtes, intendant de Pau puis Picardie
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     ├──> Jeanne-Madeleine-Catherine (1712-1738)
│     │     │     │     │     │     x 1735 : Henri-François de Bretagne, baron d'Avaugour, comte de Vertus et de Goello
│     │     │     │     │     │
│     │     │     │     │     └──> Marie-Catherine (1713-)
│     │     │     │     │           x 1735 : Louis-Michel-Robert le Pelletier-de-Saint-Fargeau, maître des requêtes, fil de Louis-Michel-Robert le Pelletier-des-Forts, ministre d'État, contrôleur-général des finances
│     │     │     │     │
│     │     │     │     └──> Gilles d'Aligre (†1711), seigneur de Boislandry, conseiller au parlement
│     │     │     │           x 1686 : Catherine Turgot-de-Saint-Clair, fille d'Antoine, seigneur de Saint-Clair, maître des requêtes, et de Marie-Louise de Lamoignon
│     │     │     │           │ 
│     │     │     │           └──> Jeanne-Élisabeth d'Aligre (1691-1692)
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Étienne d'Aligre (†1644), chevalier de Malte
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Charles d'Aligre (†1695), abbé de Saint-Riquier, conseiller au parlement de Paris (1660)
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Jean d'Aligre (1632-1710), chevalier de Malte, commandeur de Beauvoir les Abbeville
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Marie, né à Venise
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Élisabeth, né à Venise, abbesse de Saint-Cyr (Versailles)
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Anne, religieuse à Frontevrault, puis coadjutrice de Saint-Cyr
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Marie (1633-1724)
│     │     │     │     x(1): Michel de Verthamon, seigneur de Bréau, marquis de Manœuvre, maître des requêtes, conseiller d'État
│     │     │     │     │
│     │     │     │     └──> François-Michel de Verthamon (†1738), 1er président du Grand Conseil, ancien secrétaire des Ordres du roi
│     │     │     │
│     │     │     │     x(2) 1679: Godefroy, comte d'Estrades, chevalier des Ordres du roi, maréchal de France (2e femme)
│     │     │     │
│     │     │     ├──>  Hélène d'Aligre (†1712)
│     │     │     │     x 1655 : Claude de l'Aubespine (†1706), marquis de Verderonne, capitaine au régiment des gardes
│     │     │     │
│     │     │     ├──> Françoise (†1719), coadjutrice puis abbesse de Saint-Cyr
│     │     │     │
│     │     │     + Suzanne, Geneviève, et 2 filles mortes jeunes
│     │     │     │
│     │     │     └──> Marguerite d'Aligre (1641-1722)
│     │     │           x : Charles-Bonaventure, marquis de Manneville au pays de Caux
│     │     │           x : Charles-Louis d'Albert, duc de Luynes, pair de France, chevalier des Ordres du roi
│     │     │
│     │     │     x(2) : Geneviève Guynet (†1657), veuve de Jean de Gué, seigneur de Villetaneuse, maître des comptes; et fille de Nicolas Guynet, conseiller au Grand Conseil, et de Geneviève Gaslau
│     │     │     x(3) : Geneviève l'Huillier (†1685), veuve de Michel Moreau, lieutenant civil au Châtelet; fille de Jérôme l'Huillier, procureur en la chambre des comptes, et d'Isabelle Dreux
│     │     │
│     │     ├──> Louis, seigneur de Chouvilliers
│     │     │
│     │     ├──> Nicolas, abbé de Saint-Évroult, mort en Espagne le 26 octobre 1638
│     │     │
│     │     ├──> ..., religieuse au prieuré de Bellomer
│     │     │
│     │     ├──> Marguerite, prieure de Bellomer
│     │     │
│     │     ├──> ..., religieuse à l'abbaye de Gif
│     │     │
│     │     └──> Élisabeth
│     │           x : François de Courceulles, baron de Rouvray
│     │
│     └──> Marie d'Aligre
│           x : Louis Mineray, président à Chartres
│      
├──> Jean d'Aligre, seigneur de la Brosse, l'un des cent gentilshommes du roi
│     x : Marie d'Auvergne      
│      
└──> Denise d'Aligre
      x : Guillaume Rubantel

Seconde branche

Étienne Ier d'Aligre, avait pour cousin germain, Jean d'Aligre, valet de chambre du roi.

Jean d'Aligre
x : Catherine Trouillard
│
├──> Michel, baron de Saint-Lié (†1675), trésorier général des menus plaisirs du roi, intendant de Justice, Police et Finances en Catalogne, et Roussillon (1651)
│     x 1639 : Marie Perou
...   │
      ├──> Philippe-François (1639-1719), capitaine de vaisseaux, commandant de la Marine à Toulon
      │
      ├──> Étienne-Armand (†1724), chevalier, baron de Saint-Lié, lieutenant de vaisseau
      │     x 1693 : Marie Gauvriet
      │     │
      │     ├──> Michel-César, marquis d'Aligre (1711-), maître de camp de cavalerie(1757)
      │     │     x : Madeleine-Catherine-Françoise de Roussiac
      │     │     x 1754 : Philiberte-Catherine Baudry, fille d'André Baudry, conseiller au parlement, Grand Maître des Eaux et Forêt d'Artois, et de Catherine Lorancher 
      │     │
      │     ├──> René-Pierre, chevalier d'Aligre (1712-)
      │     │     x 1756 : ... Théard-du-Bordage
      │     │
      │     ├──> Guy, dit l'abbé d'Aligre (1718-), prieur de Fosse-Bellay et de Moussy-le-Neuf
      │     ...
      │
      └──> Marie-Thérèse
            x 1697 : Claude-Louis-Hyacinthe Ploumier, chevalier, seigneur de la Boulaye, commissaire-ordonnateur de la Marine

Châteaux

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Œuvres et monuments

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Armoiries

Figure Blasonnement
Chateau des Vaux Blason Aligre.jpg Armes de la famille d'Aligre

Burelé d'or et d'azur (de dix pièces), au chef du second, chargé de trois soleils du premier.[1],[5],[6],[7],[8]

Couronne 
de marquis.
Supports 
deux lions regardants, au naturel[1].
Devise 
« Non uno gens splendida sole »
(en français : « Une race qui ne brille pas que par un seul soleil »)
Blason fam fr Pomereu d'Aligre (de).svg Ces armoiries sont écartelées avec celles de Pomereu (d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois pommes tigées et feuillées, deux en chef, une en pointe) à partir de 1825, pour les descendants de l'alliance d'Aligre-de Pomereu.
Armes de la famille de Pomereu d'Aligre 
Écartelé au 1 et 4 d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois pommes d'or; au 2 et 3 burelé d'or et d'azur ; au chef du même, chargé de trois soleils d'or.[6]
Timbre malte.png
Blason Jean d'Aligre ( † 1710).svg
Jean d'Aligre ( † 1710), chevalier de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur de Beauvoir-lès-Abbeville

Sous un chef de gueules chargé d'une croix d'argent, les armes d'Aligre.[5]

Notes et références

  1. a, b et c (en) Jean-Baptiste Rietstap, armorial général (tome 1 et 2), Gouda, 1884-7  et et ses Compléments sur www.euraldic.com. Consulté le 14 octobre 2011
  2. Dictionnaire de la noblesse Par Badier, vol. 1, 2e éd., 1770. (pp. 170-176)
  3. La Noblesse de Saintonge et d'Aunis convoquée pour les États-Généraux de 1789 Par Léon Audebert de La Morinerie, 1861. (p. 304-305)
  4. Armorial historique de la noblesse de France Par Henri James Gabriel de Milleville, 1845. (p. 9)
  5. a et b Arnaud Bunel, « Maison d'Aligre (olim. Haligre) » sur www.heraldique-europeenne.org. Consulté le 11 juillet 2011
  6. a et b (en)François Velde, « Armory of the French Hereditary Peerage (1814-30) », Lay Peers sur www.heraldica.org, 27 septembre 2005. Consulté le 18 juin 2011
  7. Jean Baptiste Pierre Jullien de Courcelles, Histoire généalogique et héraldique des pairs de France : des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume et des maisons princières de l'Europe, précédée de la généalogie de la maison de France, vol. 6, 1826 [lire en ligne] 
  8. Recueil d'armoiries des maisons nobles de France Par Henri Gourdon de Genouillac, 1860. (p. 8)

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Famille d'Aligre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Aligre — Famille d Aligre La famille d Aligre est une famille noble de robe originaire de Chartres : Histoire Principaux membres Étienne Ier d Aligre (1550 1635), magistrat, chancelier de France. Étienne II d Aligre (1592 1677), magistrat, chancelier …   Wikipédia en Français

  • Famille de Rougé — La famille de Rougé est une ancienne famille noble d extraction chevaleresque de Bretagne mentionnée dès 1045. Sommaire 1 Origines …   Wikipédia en Français

  • Famille De Préaux — Famille de Preaulx Pour les articles homonymes, voir Préaux. La maison de Preaulx (ou de Preaux, ou de Préaux) est une famille d extraction chevaleresque normande dont le blason porte de gueules au lion d argent, armé, lampassé et couronné d or,… …   Wikipédia en Français

  • Famille de Preaux — Famille de Preaulx Pour les articles homonymes, voir Préaux. La maison de Preaulx (ou de Preaux, ou de Préaux) est une famille d extraction chevaleresque normande dont le blason porte de gueules au lion d argent, armé, lampassé et couronné d or,… …   Wikipédia en Français

  • Famille de Préaulx — Famille de Preaulx Pour les articles homonymes, voir Préaux. La maison de Preaulx (ou de Preaux, ou de Préaux) est une famille d extraction chevaleresque normande dont le blason porte de gueules au lion d argent, armé, lampassé et couronné d or,… …   Wikipédia en Français

  • Famille de Préaux — Famille de Preaulx Pour les articles homonymes, voir Préaux. La maison de Preaulx (ou de Preaux, ou de Préaux) est une famille d extraction chevaleresque normande dont le blason porte de gueules au lion d argent, armé, lampassé et couronné d or,… …   Wikipédia en Français

  • Famille de préaux — Famille de Preaulx Pour les articles homonymes, voir Préaux. La maison de Preaulx (ou de Preaux, ou de Préaux) est une famille d extraction chevaleresque normande dont le blason porte de gueules au lion d argent, armé, lampassé et couronné d or,… …   Wikipédia en Français

  • Famille de Beaurepaire de Louvagny — Blason des Beaurepaire de Louvagny : de sable à trois gerbes d’avoine d’argent. La famille de Beaurepaire de Louvagny appartient à la noblesse française. Elle est originaire de la province de Normandie. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Famille de Preaulx — Pour les articles homonymes, voir Préaux. La maison de Preaulx (ou de Preaux, ou de Préaux) est une famille d extraction chevaleresque originaire de Normandie. Les armoiries de cette famille sont: de gueules au lion d argent, armé, lampassé et… …   Wikipédia en Français

  • Étienne Jean François d'Aligre — Pour les articles homonymes, voir Étienne d Aligre. Pour les autres membres de la famille, voir : Famille d Aligre. Étienne Jean François d Aligre …   Wikipédia en Français