Famille Colbert


Famille Colbert
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colbert.
Colbert
Blason de la famille de Colbert
Blasonnement : D'or, à une couleuvre ondoyante en pal d'azur[1]
Devise(s) : « Servat et Abstinet[1] »
Branche(s) : de Seignelay
de Chabanais
de Croissy
de Maulévrier
Allégeance(s) : Royaume de France Royaume de France
Flag of the Sovereign Military Order of Malta.svg Ordre souverain de Malte
Drapeau de l'Empire français Empire français
Flag of the Kingdom of France (1814-1830).svg Royaume de France
Drapeau français Royaume des Français
Drapeau français Empire français
Fonction(s) civile(s) : Intendant des finances
Président à mortier au parlement de Paris
Fonction(s) militaire(s) : Général des galères de l'Ordre de Malte
Fonction(s) ecclésiastique(s) : Archevêque de Rouen
Archevêque de Toulouse
Évêques de Luçon,
d'Auxerre,
de Mâcon
de Montauban
Récompense(s) civile(s) : Ordre du Saint-Esprit
Bailli Grand-croix de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem

Outre le célèbre ministre de Louis XIV, la famille Colbert a donné de nombreux dignitaires à l'État français de la seconde moitié du XVIIe siècle au début du XVIIIe siècle. De cette époque à la Révolution française, elle a appartenu à la haute noblesse du royaume de France. Elle se perpétue de nos jours.

Elle compte dans ses rangs des ministres, des prélats, des généraux, et fut l'une des principales familles de la noblesse de France de la fin de l'Ancien Régime. Issue d'une lignée de marchands rémois, elle accéda à la noblesse avec son personnage le plus illustre, Jean-Baptiste Colbert.

À la suite de Jean-Baptiste Colbert, conseiller de Mazarin qui, à la mort du cardinal, entra au service de Louis XIV pour devenir son ministre, la Maison de Colbert sut pendant longtemps conserver les bénéfices de l'ascension sociale du ministre de Louis XIV et ainsi s'illustrer au sein de l'histoire de France.

Sommaire

Ascendance

Jean-Baptiste Colbert rédigea ainsi son ascendance (douteuse et non reconnue en France, mais qui fut en revanche approuvée par le roi d'Écosse), ceci dans le but de se distinguer de la vieille famille écossaise Colobert de Wharcklow, à laquelle cette généalogie ne la rattache pas, en dépit d'une seigneurie commune sur la baronnie de Castlehill (seigneurie des Colbert ou Cuthbert/Cudbert jusqu'au XIII ème siècle, et ensuite des Colobert par héritage)  :

  • Jacques Ier Colbert, baron de Castlehill, marié à Élisabeth Lyon de Glames ;
  • Georges Ier Colbert, baron de Castlehill, marié à Catherine Dundar de Tarbet ;
  • Jacques II Colbert, baron de Castlehill, marié à Joan Fraser de Foyers ;
  • Georges II Colbert, baron de Castlehill, marié à Marie Rose ;
  • Édouard Ier Colbert, sieur de Castlehill marié à Marie Lindsay, en 1285, il partit en France, où il eut trois fils et mourut à Reims ;
  • Édouard II Colbert, sieur de Crèvecoeur, marié à Walburge Canard ;
  • Foulques Colbert, seigneur de Crèvecoeur, marié à Jeanne de Bussy ;
  • Gilles Colbert, seigneur de Crèvecoeur, marié à Anne de Compans ;
  • Édouard III Colbert, seigneur de Crèvecoeur et de Magneux, marié à Louise de Journée ;
  • Gérard Ier Colbert, seigneur de Crèvecoeur et de Magneux, marié à Marguerite d'Y de Seraucourt ;
  • Hector Colbert, écuyer seigneur de Magneux marié à Jeanne Cauchon ;
  • Nicolas Ier Colbert, seigneur de Magneux, vicomte d'Ormont, commissaire des guerres, capitaine et gouverneur de Fismes, marié à Barbe Martin ;
  • Jean Ier Colbert, écuyer seigneur du Terron, conseiller du roi, contrôleur-général des finances en Bourgogne et en Picardie, marié à Marie Bachelier ;
  • Nicolas III Colbert, (3e fils de Jean Ier Colbert), écuyer, seigneur de Vendière, capitaine des villes et tour de Fismes, secrétaire du roi, maître d'hôtel ordinaire de Sa Majesté, et enfin conseiller d'état, marié à Marie Pussort ;
  • Jean-Baptiste Colbert.

Principales personnalités

Branche « de Saint-Pouange » puis « de Chabanais »

Gilbert Colbert de Saint-Pouange était un fils puîné de Jean-Baptiste Michel Colbert (° 20 novembre 1602 - Troyes29 avril 1663 - Paris), seigneur de Saint-Pouange et de Villacerf, maître des requêtes au Conseil d'État, conseiller d'État (1631), intendant de Lorraine et Barrois (1657-1661), puis de Picardie et d'Artois (1661), et de Claude (« Claudine ») (° 1604octobre 1644), fille de Michel II Le Tellier Page d'aide sur l'homonymie (° 15756 mai 1617), seigneur de Chaville et de Villacoublay, magistrat financier, conseiller du Roi en la cour des aides de Paris.

Les Colbert-Chabanais comptent parmi les familles subsistantes de la noblesse française.

Source 
  • Colbert, roglo.eu. Consulté le 15 octobre 2011 ;
  • de Colbert, roglo.eu. Consulté le 15 octobre 2011 ;

Armoiries

Figure Blasonnement
CroissyBeaubourg.JPG Armes de la famille Colbert

D'or, à une couleuvre ondoyante en pal d'azur.[1],[4]

Couronne 
de marquis.
Supports 
deux licornes regardantes, au naturel[1].
Devise 
« Servat et Abstinet[1] ».
Timbre malte.png
Blason Antoine Martin Colbert de Seignelay (1659-1689).svg
Antoine Martin Colbert de Seignelay (1659-1689), bailli Grand-croix de l'Ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, général des galères de l'Ordre

De Colbert, au chef de gueules chargé d'une croix d'argent.[4]

French heraldic crowns - marquis v2.svg
Blason François Édouard Henri Colbert de Maulévrier (1727-1748).svg
François Édouard Henri René Colbert (° 5 janvier 1727 - Maulévrier30 janvier 1748), marquis de Maulévrier, sous-lieutenant des gendarmes anglais

Écartelé : aux 1 et 4, d'azur, à trois fleurs-de-lis d'argent, au chef d'or (d'Estaing) ; aux 2 et 3, d'argent, au sautoir de gueules denché de sable (de Froulay). Sur le tout d'or à une couleuvre ondoyant en pal d'azur (Colbert).[1]

Supports 
deux licornes.
Ornements extérieurs Archevêques.svg
Colbert.svg
Jean-Baptiste-Michel Colbert de Saint-Pouange (1640-1710), évêque nommé de Lavaur (1673), puis évêque de Montauban (1674-1687), puis archevêque de Toulouse (1693-1710),

D'or, à la couleuvre d'azur, passée d'argent.[5]

Ornements extérieurs Patriarches et Primats.svg
Colbert.svg
Jacques Nicolas Colbert (1655-1707), archevêque de Rouen et primat de Normandie, archevêque de Carthage, abbé du Bec-Hellouin, membre de l'Académie française

D'or, à la bisse d'azur, posée en pal et ondoyante.[6]

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason Charles Colbert de Seigneley de Castle-Hill (1736-1813).svg
Charles Colbert de Seigneley de Castlehill (1736-1813), évêque de Rodez

Écartelé : aux I et IV, d'or, à la bordure nébulée d'argent sur azur, le champ ch. d'une aigle de gueules, becquée et membrée d'azur (de Fürstenberg), ch. sur l'estomac d'un écusson écartelé : aux 1 et 4, de gueules, au gonfanon d'argent (Werdenberg) ; aux 2 et 3, d'argent, à la bande vivrée de sable (Heiligenberg) ; aux II et III, contre-écartelé : aux 1 et 4 d'argent au lion de gueules, armé lampassé et couronné d'or (Goyon) ; aux 2 d'azur à trois fleurs de lys d'or, au lambel d'argent en chef et bâton d'argent brochant (Orléans-Longueville) ; au 3, d'azur à trois fleurs de lys d'or, au bâton de gueules brochant (Bourbon) ; sur le tout d'or, à une couleuvre ondoyante en pal d'azur (de Colbert).[4]

Orn ext baron de l'Empire CLH.svg
Blason Auguste-François de Colbert (1777-1809).svg
Auguste François-Marie de Colbert-Chabanais (18 octobre 1777 - Paris3 janvier 1809 - Cacabelos), Général de brigade (24 décembre 1805), 1er baron de Colbert et de l'Empire (2 juillet 1808), membre de la Légion d'honneur (19 frimaire an XII), chevalier de l'ordre de la Couronne de fer,

D'or; à la couleuvre d'azur, franc-quartier des barons militaires.[7],[8],[9]

Orn ext baron de l'Empire ComLH.svg
Blason Pierre David de Colbert (1774-1853).svg
Orn ext Comte (baron-pair) GCLH.svg
Blason Colbert.svg
Pierre David "Edouard" de Colbert-Chabanais (° 18 octobre 1774 - Paris28 décembre 1853 - Paris), général de division (25 novembre 1813), colonel du corps royal des lanciers de France (1814-1815), Baron Colbert et de l'Empire (titre accordé par décret du 19 mars 1808 et lettres patentes du 28 mai 1808, signées à Ebersdorf), Légionnaire (14 mars 1806), puis, Officier (14 mai 1807), puis, Commandant (17 juillet 1809), puis, Grand officier (29 octobre 1828), puis, Grand-croix de la Légion d'honneur (30 mai 1837), Commandeur de l'ordre militaire de Maximilien-Joseph de Bavière (1810), appelé « comte » de Colbert-Chabanais à titre de courtoisie,
Armes de baron de l'Empire 
D'or à la couleuvre d'azur en pal vinrée [vivrée] surmontée d'une lambel à trois lambeaux du même franc-quartier des barons tirés de l'armée.[7],[8],[9]
Le même, pair de France (11 octobre 1832
D'or, à une couleuvre ondoyante en pal d'azur.[4]
Orn ext Marquis (baron-pair) CLH.svg
Blason Colbert.svg
Alexandre-Louis-Gilbert Colbert, marquis de Chabanais (° 27 mars 1781 - Paris30 novembre 1857 - Paris), Pair de France (baron-pair le 5 novembre 1827), Chevalier de la Légion d'honneur (21 mai 1825[10])

D'or, à une couleuvre ondoyante en pal d'azur.[4]

Aujourd'hui,
Image Armoiries
Blason Croissy-Beaubourg.svg la commune de :

porte les « armes pleines » de la maison de Colbert.

Blason blainville-sur-Orne.svg Blainville-sur-Orne (Calvados) :

Écartelé : au premier et au quatrième d'azur aux trois fleurs de lys d'or ordonnées en chevron contourné, au deuxième et au troisième de sinople au sautoir ondé enté d'argent chargé d'une bande soudée d'or et d'une barre du même, la barre brochant sur la bande : sur le tout d'argent à la bisse ondoyante de sinople posée en pal.[11]

Blason ville fr Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine).svg Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine) porte :

Parti, au 1er, de gueules à la branche de châtaignier d'or garnie de ses fruits d'argent, au 2e, d'or à la couleuvre ondoyante d'azur en pal.[réf. nécessaire]

Blason modèle fr Armes parlantes.svg Armes parlantes (Châtaignier / châtaignes ⇒ Châtenay).

Notes et références

  1. a, b, c, d, e et f (en) Jean-Baptiste Rietstap, armorial général (tome 1 et 2), Gouda, 1884-7  et et ses Compléments sur www.euraldic.com. Consulté le 14 octobre 2011
  2. Luc-Normand Tellier, Face aux Colbert, Editions : Pu Quebec (1987). (ISBN 2760504611)
  3. « Colbert (Ambroise), entra au service sous-lieutenant dans le 2e régiment de dragons, émigra en 1792, fut soldat dans un corps nommé Royal émigrant, se distingua particulièrement à la sortie de Menin, où il reçut plusieurs blessures, et est mort à la Martinique, laissant une famille nombreuse, sans avoir pu réclamer pour elle la récompense de services rendus à la cause royale. »

    — Antoine-Vincent Arnault Arnault, Antoine Jay, Étienne de Jouy et Jacques Marquet de Norvins, baron de Montbreton, Biographie nouvelle des contemporains : ou Dictionnaire historique et raisonné de tous les hommes qui, depuis la révolution française, ont acquis de la célébrité par leurs actions, leurs écrits, leurs erreurs ou leurs crimes, soit en France, soit dans les pays étrangers; précédée d'un tableau par ordre chronologique des époques célèbres et des événemens remarquables, tant en France qu'à l'étranger, depuis 1787 jusqu'à ce jour, et d'une table alphabétique des assemblées législatives, à partir de l'assemblée constituante jusqu'aux dernières chambres des pairs et des députés, vol. 4, Librairie historique, 1822 [lire en ligne] 

  4. a, b, c, d et e Arnaud Bunel, « Maison Colbert puis de Colbert » sur www.heraldique-europeenne.org. Consulté le 11 juillet 2011
  5. Diocèse de Montauban, Jean-Baptiste Michel de Colbert sur catholique-montauban.cef.fr. Consulté le 31 octobre 2011
  6. Jules Thieury, Armorial des archevêques de Rouen, Imprimerie de F. et A. Lecointe Frères, Rouen, 1864, p. 90
  7. a, b et c BB/29/966 page 363., Titre de baron, accordé par décret du 19 mars 1808, à Pierre, David Colbert. Ebersdorf (28 mai 1809). sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France). Consulté le 4 juin 2011
  8. a et b Les amis du patrimoine napoléonien - Premier et Second Empire, COLBERT-CHABANAIS Pierre-David Edouard - Général d'Empire sur lesapn.forumactif.fr. Consulté le 13 août 2011
  9. a et b Source: Armorial du Premier Empire, Vicomte Albert Révérend, Comte E. Villeroy
  10. Notice no LH/563/19, sur la base Léonore, ministère de la Culture
  11. http://www.newgaso.fr/homepag2.php3

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Jean-Louis Bourgeon, Les Colbert avant Colbert
  • François de Colbert, Histoire des Colbert du XVe siècle au XXe siècle
  • Régis Valette, Catalogue de la noblesse française subsistante au XXIe siècle
  • Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables à la fin du XIXe siècle
  • Henri Jougla de Morenas, Grand armorial de France
  • Daniel Pennac, Aux fruits de la passion
  • M. le chevalier de Courcelles : Histoire généalogique et héraldique des pairs de France, des grands dignitaires de la couronne, des principales familles nobles du royaume, et des maisons princières de l'Europe

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Famille Colbert de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Colbert — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Patronyme 2 Toponyme 3 Titre …   Wikipédia en Français

  • Famille du Bouchet de Sourches — La famille du Bouchet de Sourches est une famille aristocratique française. Elle est éteinte dans les mâles en 1845 avec Olivier du Bouchet de Sourches, duc de Tourzel. Elle a possédé les titres de marquis de Sourches, comte de Montsoreau,… …   Wikipédia en Français

  • Famille De Barrau — Famille française de noblesse d extraction. Originaire de la province du Rouergue elle accède à la noblesse par la vie noble. A la fin du XVIIe siècle, son statut social est cependant remis en cause dans le cadre des recherches sur la noblesse… …   Wikipédia en Français

  • Famille de barrau — Famille française de noblesse d extraction. Originaire de la province du Rouergue elle accède à la noblesse par la vie noble. A la fin du XVIIe siècle, son statut social est cependant remis en cause dans le cadre des recherches sur la noblesse… …   Wikipédia en Français

  • Famille de Rougé — La famille de Rougé est une ancienne famille noble d extraction chevaleresque de Bretagne mentionnée dès 1045. Sommaire 1 Origines …   Wikipédia en Français

  • Famille De Vassé — Armes des Vassé : d or à 3 fasces d azur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Famille …   Wikipédia en Français

  • Famille de Vasse — Famille de Vassé Armes des Vassé : d or à 3 fasces d azur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Famille …   Wikipédia en Français

  • Famille de vassé — Armes des Vassé : d or à 3 fasces d azur Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Famille …   Wikipédia en Français

  • Famille d'Escoubleau de Sourdis — La famille d Escoubleau de Sourdis tire son nom du château d Escoubleau, situé près de Châtillon sur Sèvres (commune fusionnée aujourd hui à Mauléon). Cette famille, dont on n a jamais mis en doute la filiation depuis Geoffroy d Escoubleau qui… …   Wikipédia en Français

  • Famille Alies — L Hôtel d Alies de Montauban, actuelle mairie La famille Alies est une famille de magistrats quercynois (Montauban) anoblie par la charge de capitoul en 1539 . Sommaire 1 …   Wikipédia en Français