Facteur d'activation plaquettaire


Facteur d'activation plaquettaire

Le facteur d'activation plaquettaire (ou PAF) est un glycérophospholipide (PL) contenant une liaison éther avec une chaîne grasse alkyle en position sn-1 du squelette du glycérol (le PAF est donc considéré comme un plasmalogène) et un acétyle en position sn-2. La position sn-3 est occupée par la phosphorylcholine. Le PAF est formé après l'action de la phospholipase A2 sur un dérivé alkyle de phosphatidylcholine pour former un précurseur inactif que l'on appelle lysoPAF.


Le PAF a comme effets physio(patho)logiques de provoquer une réaction inflammatoire aiguë par dégranulation histaminique des mastocytes et appel d'éicosanoïdes (leucotriènes, thromboxanes, prostaglandines...). Il peut aussi provoquer un choc anaphylactique avec un bronchospasme extrêmement violent ; il intervient dans la régulation de l'agrégation plaquettaire. À noter que le PAF est actif à très faible concentration (10 − 12M). Le PAF est excrété de façon juxtacrine et agit directement sur les mastocytes ou les polynucléaires.


Sa synthèse a lieu selon un processus de modification enzymatique d'un éther phospholipide (1-alkyl,2-arachidonoyl-glycérophosphocholine) dont le résidu arachidonoyle en Sn-2 est remplacé par un résidu acétyle. Dans un premier temps, la phospholipase A2 en présence de Ca2 + vient hydrolyser la liaison ester en Sn-2, libérant le LysoPAF (1-alkyl-glycérophosphocholine) et l'acide arachidonique, puis dans un second temps, la LysoPAF acétylCoA transférase ajoute le résidu acétyle au LysoPAF. Le PAF est la 1-alkyl,2-acétyl-glycérophosphocholine.

Il est hydrolysé en quelques secondes par la PAF acétylhydrolase, les produits de la réaction n'ayant plus les propriétés de messager du PAF.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Facteur d'activation plaquettaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Facteur de coagulation — Coagulation sanguine Pour les articles homonymes, voir coagulation. La coagulation sanguine est un processus complexe aboutissant à la formation de caillots sanguins. C’est une partie importante de l’hémostase où la paroi endommagée d’un vaisseau …   Wikipédia en Français

  • Facteur de la coagulation — Coagulation sanguine Pour les articles homonymes, voir coagulation. La coagulation sanguine est un processus complexe aboutissant à la formation de caillots sanguins. C’est une partie importante de l’hémostase où la paroi endommagée d’un vaisseau …   Wikipédia en Français

  • PAF-Acether — Facteur d activation plaquettaire Le facteur d activation plaquettaire (ou PAF) est un glycérophospholipide (PL) contenant une liaison éther avec une chaîne grasse alkyle en position sn 1 du squelette de glycérol et un acétyle en position sn 2.… …   Wikipédia en Français

  • Platelet Activating Factor — Facteur d activation plaquettaire Le facteur d activation plaquettaire (ou PAF) est un glycérophospholipide (PL) contenant une liaison éther avec une chaîne grasse alkyle en position sn 1 du squelette de glycérol et un acétyle en position sn 2.… …   Wikipédia en Français

  • Hydromnésie — Mémoire de l eau La mémoire de l’eau est le nom donné en 1988[1], au cours d une controverse médiatique, à une hypothèse du chercheur Jacques Benveniste selon laquelle l’eau qui a été en contact avec une substance conserve les propriétés de cette …   Wikipédia en Français

  • Memoire de l'eau — Mémoire de l eau La mémoire de l’eau est le nom donné en 1988[1], au cours d une controverse médiatique, à une hypothèse du chercheur Jacques Benveniste selon laquelle l’eau qui a été en contact avec une substance conserve les propriétés de cette …   Wikipédia en Français

  • Mémoire De L'eau — La mémoire de l’eau est le nom donné en 1988[1], au cours d une controverse médiatique, à une hypothèse du chercheur Jacques Benveniste selon laquelle l’eau qui a été en contact avec une substance conserve les propriétés de cette substance alors… …   Wikipédia en Français

  • Mémoire de l'eau — La mémoire de l’eau est le nom donné en 1988[1], au cours d une controverse médiatique, à une hypothèse du chercheur Jacques Benveniste selon laquelle l’eau qui a été en contact avec certaines substances conserve une empreinte de certaines… …   Wikipédia en Français

  • Mémoire de l’eau — Mémoire de l eau La mémoire de l’eau est le nom donné en 1988[1], au cours d une controverse médiatique, à une hypothèse du chercheur Jacques Benveniste selon laquelle l’eau qui a été en contact avec une substance conserve les propriétés de cette …   Wikipédia en Français

  • Catarrhe — Inflammation Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure, allergie… Un abcès sur la peau, montrant une zone rougie correspondant à l’inflammation. Un cercle concentrique… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.