FELIN


FELIN

Félin (arme)

Exemple d'un fantassin équipé de FELIN

Félin (FELIN, Fantassin à Equipement et Liaisons INtégrées) est le nom donné à un équipement destiné au fantassin français du XXIe siècle. Ce projet est développé par la société Sagem.

Cet équipement combine un fusil d'assaut FAMAS modifié et des capteurs intégrés. Un ordinateur ainsi que des systèmes de communication, de positionnement et de visualisation nocturne sont incorporés au casque Aramide MSA Gallet. Les tissus employés sont pare-balles et capables de résister à des éclats d'obus. L'ensemble est alimenté par deux batteries rechargeables Li-Ion, fournies essentiellement par le groupe Saft.

Sommaire

Historique

Entre 1997 et 2000 le programme était en phase de démonstration principalement centré sur: les communications, l'observation (de jour comme de nuit), la protection (discrétion visuelle et acoustique), l'autonomie en énergie et la mobilité (poids de l'équipement, ergonomie, mobilité).

En 2000 plusieurs essais opérationnels furent réalisés entre groupes de combattants équipés du Félin et groupes non équipés. Ces essais furent très concluants, démontrant un gain de capacité opérationnelle pour le Félin alors même que celui ci n'avait pas été optimisé en matière de poids et de volume.

La phase de définition du système commença en 2001. Elle avait pour objectifs de reprendre la conception du système pour tirer profit des essais de démonstration et mettre en concurrence les divers groupes industriels européens pouvant assurer la mise en œuvre du programme.

En mars 2004, c'est la société française Sagem qui fut désignée pour réaliser le programme Félin.

Les premiers équipements Félin devraient être livrés à partir de 2007. L'armée française en a commandé plus de 31 000.

La Russie semble être intéressé par le projet Félin qui estime que "les composantes électroniques du système Félin présentent un grand intérêt pour les militaires russes"[1].

Description

FELIN-openphotonet PICT6047.jpg
FELIN-openphotonet PICT6050.jpg
  • Tissu et protection : l’uniforme de base permet des mouvements aisés et une bonne capacité d’emport grâce à ses nombreuses poches. Il est pare-éclats et résiste au feu.
    Le gilet intègre toute l’électronique (calculateur, gestionnaire, radio, boîtier interface homme/machine, GPS, batteries, câbles et connecteurs), une gourde, les munitions, les grenades.
  • La plate forme électronique portable : c’est le cœur du système Félin. Elle comporte l’ensemble des ressources électroniques du gilet le tout architecturé autour d’un bus numérique de données Firewire IEEE1394.
  • Écran : Plaqué contre la poitrine, il peut être dégagé et permet au soldat de visualiser différentes informations, notamment la visée déportée de son Famas en baissant la tête.
  • Les sources individuelles d’énergie : elles permettent, grâce à des ports de connexion physiques, de recevoir des équipements périphériques. Le soldat emmène en opération des batteries lui assurant 24 heures d'autonomie.
  • Armes : le Famas est transformé en Famas Félin. Il reçoit une interface homme-machine, une seconde poignée et une lunette comprenant un imageur jour/nuit, une caméra vidéo, un système de visée et un oculaire de restitution.
    Le Famas Félin sera remplacé d’ici quelques années par le PAPOP.
    La mitrailleuse Minimi sera également dotée d’une lunette qui comportera les mêmes caractéristiques que celle du Famas Félin.
    Le fusil de précision FRF2 comportera une lunette de précision avec des capteurs infrarouges et un système de communication par radio.
  • Casque comportant 3 composants : protection de tête, bandeau de communication et équipements optroniques.
    • Le casque comprend une visière permettant de protéger le soldat de la pluie, du vent ou de la poussière. Une protection auditive est également possible grâce à des bouchons d’oreilles.
    • Un masque NBC est présent, il est d’ailleurs possible grâce à une pipette intégrée d’absorber de l’eau ou de la nourriture. Un module optionnel permet de pomper électriquement de l'air au travers des filtres du masque afin de limiter la fatigue du soldat, la buée sous le masque et les éventuelles fuites d'un masque mal ajusté par maintien d'une surpression.
    • Le bandeau de communication (indépendant du casque) sert d’écouteurs et de microphone. Il s'agit d'un système d'ostéophonie qui émet et capte le son directement vers l'oreille interne par vibration au travers des os. Cela permet de ne pas couper le soldat de son environnement sonore et de communiquer avec lui même s'il porte ses bouchons où qu'il est blessé aux oreilles.
    • Les équipements optroniques sont composés d’une surcoque d’interface missionnable, qui supporte l’optronique, d’une caméra de tête (technologie à intensification de lumière EBCMOS), de restituteurs (technologie OLED) permettant de visualiser les données et l’iconographie circulant sur le bus système, les images et la vidéo en provenance de l’arme ou de la caméra de tête. Le restituteur est fixé sur le casque : son écran peut être amené dans l’axe de l’œil du fantassin.
  • Le réseau d’information Félin : permet la communication et l’échange d’informations au sein du groupe. Il est basé sur la technologie DECT et fonctionne dans la bande 830 à 862 MHz affectée au Ministère de la Défense pour ses liaisons tactiques mobiles.

Les équipements spécifiques

  • Le système d’information terminal du combattant débarqué est composé d’un logiciel supporté par le calculateur, une interface homme - machine, et un boîtier d’interfaces de communication connecté à un poste radio PR4G portable.
  • La jumelle infrarouge multifonction pour chef de groupe est basée sur la technologie IR non refroidi.

Les équipements collectifs

  • Un moyen de rechargement collectif assure le rechargement des batteries individuelles des combattants. Il est basé sur la technologie des piles à combustible métal/air de type aluminium/air.
  • Des kits véhicules (AMX 10 P, VBCI, VAB) ont tous une architecture commune et sont conçus pour être aisément intégrables dans les véhicules, pour assurer l’alimentation électrique des systèmes des combattants embarqués.
  • Un conteneur de transport et de stockage est fourni afin de protéger le système des chocs et vibrations pendant le transport. Le conteneur est équipé d'un calage en mousse avec des empreintes spécifiques pour le fusil d'assaut et les équipements électroniques. Le conteneur est fabriqué par Hardigg Industries.

Références

Voir aussi

Lien interne

Liens externes

Commons-logo.svg


  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « F%C3%A9lin (arme) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article FELIN de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • félin — félin …   Dictionnaire des rimes

  • félin — félin, ine [ felɛ̃, in ] adj. et n. m. • 1792; lat. felinus, de felis « chat » 1 ♦ Qui tient du chat, ressemble au chat. La race féline. ♢ N. m. UN FÉLIN : un carnassier du type chat. ⇒ félidés. Les grands félins. ⇒ fauve. « Les serviteurs,… …   Encyclopédie Universelle

  • FÉLIN — (substantive big cat or feminine adjective ; Fantassin à Équipement et Liaisons In tégrés , Integrated Equipment and Communications Infantryman) is the name for the French infantry combat system of the 2000s.It combines a modified FAMAS rifle… …   Wikipedia

  • felin — FELÍN, Ă, felini, e s.f., adj. 1. s.f. (La pl.), Familie de animale mamifere carnivore, cu corpul zvelt, mlădios, gâtul scurt, capul rotund, coadă lungă, cu gheare, din care fac parte pisica, leul etc.; (şi la sg.) animal care face parte din… …   Dicționar Român

  • FELIN — (FELIN) bezeichnet einen Kampfanzug, siehe FÉLIN ein französisches Gewichtsmaß, siehe Felin (Einheit) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • félin — félin, ine 1. (fé lin, li n ) adj. Terme de zoologie. Qui a de la ressemblance avec le chat ; qui appartient au genre chat. La race féline, les chats.    Fig. Cette femme a des manières félines, une grâce toute féline. ÉTYMOLOGIE    Lat. felis,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Felin — (spr. Feläng), 1) früher Gold u. Silbergewicht in Brüssel, 1 F. = 8 As, 80 F s – 1 Unze; 2) ebenso in Paris, wo 10 F s = 1 Gros, 8 Gros = 1 Once waren …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Félin — (spr. läng, Ferlin), altfranz. Gewicht, = 1/4 Esterlin, in Belgien = 1 holl. Vierling …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Félin — (spr. läng), ehemal. Gold und Silbergewicht in Belgien und Frankreich = 0,38 g …   Kleines Konversations-Lexikon

  • felin — Felin, m. acut. Est la quatriesme partie de l esterlin, et contient deux karats, selon le poids de pierrerie: et selon une autre division, contient sept grains et un quart de grain …   Thresor de la langue françoyse