FC Malines


FC Malines
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec le KRC Malines.
K.V. Mechelen
Logo du K.V. Mechelen
Généralités
Nom complet Yellow Red Koninklijke Voetbalclub Mechelen
Surnom(s) Malinwa, de Kakkers, les Sang et Or
Autre(s) nom(s) (Royal) Football Club Malinois
Koninklijke Voetbalclub Mechelen
Fondation 1904
Statut professionnel professionnel depuis 1974
Couleurs Rouge et Jaune
Stade(s) Stade Argos Achter de Kazerne
(13 123 places)
Siège Kleine Nieuwedijk, 53
2800 Mechelen
Championnat actuel Jupiler Pro League
Président Drapeau : Belgique Johan Timmermans
Entraîneur Drapeau : Belgique Marc Brijs
Site web http://www.kvmechelen.be/ (nl) (fr) (en)
Palmarès principal
National[1] Champion de Belgique(4)
Coupe de Belgique (2)
Champion de Belgique de D2 (6)
International[1] Coupe des Coupes (1)
Supercoupe de l'UEFA (1)
Maillots
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Troisième
Actualités
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Belgique de football 2011-2012
Dernière mise à jour : 19 juillet 2011.

Le FC Malines (KV Mechelen en néerlandais) est un club belge de football basé à Malines. Il est également appelé FC Malinois (d'où tire son nom la fédération de supporter Malinwa). Le club est présidé par Johan Timmermans et entraîné par Marc Brijs. Il évolue en 2011-2012 en première division belge. Le FC Malines est le dernier club belge à avoir remporté une coupe européenne (Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe en 1988).

Sommaire

Histoire

Repères historiques

1904 - 1940 : fondation et débuts

Le Football Club Malinois est fondé en 1904 [2]. Il est affilié à l'Union belge de football (URBSFA) depuis le 13/08/1906[3]. Il est le fruit d'une association entre des étudiants de l'Université de Louvain (du pensionnat Saint-Victor d'Alsemberg) et de joueurs du collège Saint-Rombout (Malines). Ceux-ci jouaient déjà chaque mois ensemble. Ils s'unissent pour fonder un club aux couleurs de la ville de Malines (le rouge et le jaune) et désigne à la tête de ce club Theophile Delvaulx. Pour l'anecdote, le premier match officiel du FC Malines fut disputé contre le Stade Louvaniste (0-9 pour les Louvanistes). Le club ne possédant pas encore de terrain, il joue d'abord sur un terrain d'entraînement militaire de l'Antwerpsesteenweg avant de louer un terrain aux Chemins de Fer Belges à la Pansisusdreef. Le site est surnommé "Blok 16" en référence au nom d'un poste d'aiguillage tout proche.

En 1906 le chanoine et footballeur Francis Dessain devient président. En 1911, celui-ci fait l'acquisition, avec quelques autres personnes, du terrain sur lequel le club joue encore actuellement. Il s'agit d'une parcelle située derrière une caserne d'artillerie, ce qui vaut au stade son surnom (Achter de kazerne: "derrière la caserne" en néerlandais) [4].

En 1926, le club reçoit de la fédération le numéro de matricule 25 et est champion au 2e niveau national[3]. Le 15 mai 1929, le club reçoit le titre de Société Royale et change sa dénomination en Royal Football Club Malinois' [5]. La même année, il s'installe pour de nombreuses saisons dans la division d'honneur (D1).

Années 1940 : trois titres

Au terme de la saison 1942-1943, le RFC Malinois, entraîné par Gabriël Noëth, remporte son premier titre de champion de Belgique en devançant de deux points le Beerschot. Malines met un point final à la saison en battant le Racing Club de Bruxelles par 7 buts à 1[6]. Le club malinois remporte son deuxième titre en 1945-1946 et son troisième en 1947-1948. Au cours de cette saison, le club enchaîne 17 victoires de suite. Parmi ses joueurs on trouve Bert De Cleyn, Rik Coppens et Victor « Torke » Lemberechts[7].

1950 - 1982 : une Coupe entre D1 et D2

En 1951, le président Francis Dessain décède. C'est son neveu Patrick Dessain qui prend la tête du club[7]. Le club est encore vice-champion en 1954 mais au terme de la saison 1955-1956, il termine dernier et est relégué en deuxième division. Après un titre en D2, il évolue à nouveau en D1 en 1963-1964 mais redescend en D2 au terme de la saison. L'année suivante, il est une nouvelle fois promu en D1. Il termine à la sixième place du championnat 1965-1966.

En 1966-1967, Malines accède à la finale de la Coupe de Belgique après avoir éliminé le FC Cappellen, Diest, le FC Bruges, le Daring Club de Bruxelles et le Sporting d'Anderlecht [8]. Le club perd cette finale 3-1 en prolongation contre le Standard de Liège. Fi Vanhoof, futur entraîneur du KV, joue alors pour l'équipe malinoise. En 1969, le club termine avant-dernier du championnat et redescend en D2 pour deux saisons. Le 1er juillet 1970, le club change sa dénomination officielle en Koninklijke Voetbalclub Mechelen [3]. En 1971-72, le club promu en D1 termine sixième du championnat. Il reste en D1 pour six saisons. En 1976-1977, il termine avant-dernier et est relégué.

1982 - 1992 : l'époque Cordier et la Coupe d'Europe

En 1981, le KV remonte en D1 mais termine dernier du championnat 1981-1982. Il remporte le championnat de D2 en 1983, est à nouveau promu en D1, termine à nouveau sixième après une promotion et s'apprête a écrire les plus belles pages de son histoire. En effet, suite à la promotion en D1 en 1981, la société Telindus dirigée par John Cordier devient sponsor du club. En 1982, John Cordier est nommé président du KV Mechelen. En 1987, il engage Aad De Mos comme entraîneur et professionnalise entièrement la structure du club[9]. Le club termine deuxième du championnat derrière Anderlecht. Cette seconde place lui assure déjà d'accéder aux compétitions européennes. La même année, le FC Malines effectue également un bon parcours en Coupe de Belgique en éliminant successivement Lommel, Antwerp, Seraing, Beveren et Winterslag. Le 14 juin 1987, Malines affronte en finale le Football Club Liégeois. Les Malinois remportent la seconde Coupe de Belgique de leur histoire grâce un but de Piet den Boer[9]. Cette victoire leur permet d'accéder à la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1988.

En Coupe d'Europe, Malines élimine successivement le Dinamo Bucarest, St Mirren, le FK Dynamo Minsk et Atalanta Bergamasca Calcio. Il accède ainsi à la finale à Strasbourg face à l'Ajax Amsterdam. Piet den Boer marque un but pour Malines qui tiendra le coup le reste du match[10]. Le petit club belge se fait ainsi une place parmi les grands d'Europe. En championnat, le FC Malines est vice-champion (pour la deuxième fois de son histoire) derrière le FC Bruges.

La saison suivante, l'entraîneur Aad De Mos quitte Malines pour Anderlecht et est remplacé par Ruud Krol. Malines est champion de Belgique pour la quatrième fois. En Coupe de Belgique, le club malinois est éliminé en demi-finale par Anderlecht. En Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe, Malines élimine FC Avenir Beggen (5-0, 3-1), Anderlecht (1-0, 2-0), Eintracht Francfort (0-0, 1-0) mais s'incline en demi-finale face à la Sampdoria (2-1, 0-3). Par contre, le club remporte la Supercoupe de l'UEFA contre le PSV Eindhoven.

En 1989-1990, Fi Vanhoof a remplacé Ruud Krol. Le FC Malines joue la Ligue des Champions et élimine Rosenborg BK et Malmö FF. En quart de finale, Malines affronte l'AC Milan. Le match aller au stade Heysel à Bruxelles se solde par un nul (0-0). Dans le stade de Milan, les Malinois résistent durant le temps réglementaire mais sont éliminés suite à deux buts milanais en prolongation. En championnat, Malines est troisième derrière Anderlecht et le FC Bruges qui est à nouveau champion.

En 1991, Malines s'incline en finale de la Coupe de Belgique contre le FC Bruges (3-1) et termine deuxième du championnat à trois points d'Anderlecht. Au niveau européen, Malines est éliminé au premier tour de la Coupe UEFA par le Sporting Lisbonne. L'année suivante, Malines est également éliminé au premier tour de la Coupe UEFA, cette fois par le PAOK Salonique. A nouveau finaliste de la Coupe de Belgique en 1992, les Malinois perdent face au Royal Antwerp FC (2-2, 9-8 aux tirs au but).

En 1992, John Cordier annonce qu'il quittera le monde du football au terme de la saison. Le club, alors entraîné par Georges Leekens, doit faire face à d'importants problèmes financiers. Plusieurs joueurs avaient été achetés par le président John Cordier lui-même. Celui-ci est forcé de les vendre pour ne pas mettre plus en péril sa société. Cela marque la fin d'une époque faste pour le club de Malines. Sportivement, le club est éliminé au deuxième tour de la Coupe de l'UEFA par Vitesse Arnhem. La saison suivante, Malines atteint le troisième tour et perd contre Cagliari. Willy Dussart reprend brièvement la présidence et cède sa place à Jef de Graef en mai 1994[11].

1993 - 2002 : descente et liquidation

Au cours des saisons suivantes, Malines continue sa descente au point d'être relégué en 2e division au terme du championnat 1996-1997. Jef de Graef laisse alors la présidence à Willy Van den Wijngaert[11]. Entre 1997 et 2003, Malines alterne entre les championnats de D2 et de D1 (D2 en 1998, 1999 et 2002; D1 en 2000, 2001 et 2003). Mais le club connaît surtout de graves problèmes extra-sportifs. Van den Wijngaert investit énormément dans le club mais ses investissements ne suffisent pas à combler les dettes. Aad de Mos est de retour au club en tant que directeur technique mais il semble que lui et d'autres managers soient en partie responsable des problèmes financiers[12]. En 2002, les salaires des joueurs ne sont plus payés régulièrement. En novembre 2002, Van den Wijngaert démissionne. Les affaires courantes sont alors confiées à un groupe de quatre personnes dont le porte-parole est Johan Willemen. Le 7 décembre 2002, le club est mis en liquidation[12],[13].

2002 : le sauvetage par les supporters

Malgré ses problèmes, le club peut compter sur ses supporters. C'est d'ailleurs en partie à ceux-ci que le FC Malines doit sa survie. Mark Uytterhoeven, Piet den Boer et Fi Vanhoof s'organisent pour sauver le club. L'asbl "Red KV" est créée et tente de se positionner comme repreneur potentiel du club. Il est proposé aux supporters d'investir 1 000 euros chacun. En cas d'échec ces 1 000 euros leur seraient reversés. Les employés du club acceptent également d'abandonner certains arriérés de traitement que leur doit le FC Malines. Le club est ainsi sauvé par différentes actions menées sous le slogan We doen het gewoon zelf (Nous le ferons nous-mêmes). Mark Uytterhoeven est président pour 12 jours. C'est ensuite Johan Timmermans qui reprend la direction du club. En championnat, l'équipe entraînée par Alex Czerniatynski parvient à terminer la saison avec ses jeunes, ses réservistes et des joueurs prêtés par d'autres clubs belges (Standard, Mouscron, Lokeren). Malines, avant-dernier du championnat et sportivement relégué en D2, ne demande pas sa licence pour l'année suivante et recommence donc la saison 2003-2004 en D3 (rétrogradation financière). Le 1er juillet 2003, le club est renommé Yellow-Red KV Mechelen[3].

En 2005, Malines remporte le titre en D3 et remonte en D2. Les Malinois sortent vainqueurs du tour final 2007 et reviennent en D1 pour la saison 2007-2008.

2008-2009 : Le renouveau

Après le maintien obtenu lors de la saison 2007-2008, le FC Malines réussit une belle saison 2008-2009. Avec le maintien assuré, le club se hisse en finale de la Coupe de Belgique (Cofidis cup) face au KRC Genk (finale perdue 2 buts à 0). Pour arriver au stade de cette compétition, ils ont éliminé Exc. Veldwezelt (3B) (4-2), RSC Anderlecht (2-1), KV Courtrai (Aller 1-0, Retour 0-0), et en demi-finale le CS Bruges (Aller 1-2, Retour 2-1, t.a.b. 5-3).

Anciens noms

  • 1904 : Football Club Malinois
  • 1929 : Royal Football Club Malinois
  • 1952 : Koninklijke Football Club Malinois
  • 1970 : Koninklijke Voetbalclub Mechelen
  • juin 2003 : Yellow-Red KV Mechelen
  • septembre 2003 : KV Mechelen

Couleurs et blason

Armes de Malines
Blason du club

Le club malinois porte simplement les couleurs de la ville de Malines : le rouge et le jaune. Son blason est également celui de la ville. Les armes actuelles (d'or à trois pals de gueules) correspondent à celles du Comté de Malines à partir de 1490, date à laquelle l'empereur Frédéric III autorisa l'ajout d'un aigle (aigle monocéphale de sable). Le blason du club est surmonté d'une couronne (signe du titre de société royale) et mentionne la date de fondation du club (1904) et son nom (K.V. Mechelen).

Le maillot des joueurs est traditionnellement rouge et jaune également, avec certaines variations au cours des saisons (emplacement et alternance des bandes par exemple). On constate par exemple en 2009 que la bande centrale du maillot est jaune et non rouge comme sur le blason (et les maillots de saisons précédentes).

Palmarès

Évolution du niveau

Le FC Malines a joué en:

  • D1 en 1922, en 1925, de 1926 à 1927, de 1929 à à 1956, en 1964, 1966 à 1969, de 1972 à 1977, en 1982, de 1984 à 1997, de 2000 à 2001, en 2003 (liquidation →D3), depuis 2008...
  • D2 en 1911 à 1914, de 1920 à 1921, de 1923 à 1924, en 1928, de 1957 à 1963, en 1965, de 1970 à 1971, de 1978 à 1981, en 1983, de 1998 à 1999, en 2002, de 2006 à
  • D3 de 2004 à 2005

Belgique

Europe

Compétition Participations Matchs joués Vict. Égal. Déf. bp bc +/-
Ligue des Champions 1 6 2 3 1 9 3 +6
Coupe des Vainqueurs de Coupe 2 17 13 3 1 26 8 +18
Coupe UEFA 4 14 3 5 6 14 15 -1
Supercoupe de l'UEFA 1 2 1 0 1 3 1 +2
Total 8 39 19 11 9 52 27 +25

Rencontres européennes

Saison Compétition Tour Club Domicile Extérieur Neutre
1987-88 Coupe des Vainqueurs
de Coupe
1er t Drapeau : Roumanie Dinamo Bucarest 1-0 2-0
1/8 Drapeau : Écosse St. Mirren FC 0-0 2-0
1/4 Drapeau de l'URSS FK Dynamo Minsk 1-0 1-1
1/2 Drapeau de l'Italie Atalanta Bergame 2-1 2-1
Finale Drapeau des Pays-Bas Ajax 1-0
1988 Supercoupe de l'UEFA Finale Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven 3-0 0-1
1988-89 Coupe des Vainqueurs
de Coupe
1er t Drapeau du Luxembourg FC Avenir Beggen 5-0 3-1
1/8 Drapeau de la Belgique RSC Anderlecht 1-0 2-0
1/4 Drapeau de l'Allemagne Eintracht Francfort 1-0 0-0
1/2 Drapeau de l'Italie UC Sampdoria 2-1 0-3
1989-90 Ligue des Champions 1er t Drapeau de la Norvège Rosenborg BK 5-0 0-0
2e t Drapeau de la Suède Malmö FF 4-1 0-0
1/4 Drapeau de l'Italie AC Milan 0-0 0-2 (prolong.)
1990-91 Coupe UEFA 1er t Drapeau du Portugal Sporting Lisbonne 2-2 0-1
1991-92 Coupe UEFA 1er t Drapeau de la Grèce PAOK Salonique 0-1 1-1
1992-93 Coupe UEFA 1er t Drapeau de la Suède Örebro SK 2-1 0-0
2e t Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem 0-1 0-1
1993-94 Coupe UEFA 1er t Drapeau de la Suède IFK Norrköping 1-1 (prolong.) 1-0
2e t Drapeau de la Hongrie MTK Hungária FC 5-0 1-1
1/8 Drapeau de l'Italie Cagliari Calcio 1-3 0-2

Autres trophées

Récompenses individuelles

 

Personnalités du club

Présidents

 

* Mark Uytterhoeven n'a été président que 12 jours avant de céder sa place à Johan Timmermans.

Entraîneurs

 

Quelques joueurs marquants

Équipe actuelle

Encadrement sportif et technique

  • Marc Brijs : entraîneur principal
  • Yves Cloots : entraîneur adjoint
  • Luc Duville : entraîneur des gardiens
  • Frédéric Renotte : préparateur physique

Effectif 2011-2012

Nom Date de naissance Lieu de naissance Nationalité sportive Fin de contrat Dernier club
Gardiens
23 Jérémy De Vriendt 22-03-1986 Sambreville Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 Standard de Liège
1 Yannick Thoelen 18-07-1990 Tessenderlo Drapeau de Belgique Belgique Juin 2010 KFC Verbroedering Geel
20 Wouter Biebauw 21-05-1984 Deerlijk Drapeau de Belgique Belgique Juin 2010 KSV Roulers
30 Olivier Renard 24-05-1979 Haine-Saint-Paul Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 Standard de Liège
Défenseurs
Boris Pandža 15-12-1986 Mostar Drapeau de Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine-Drapeau de Croatie Croatie Juin 2013 Hajduk Split
4 Jeroen Mellemans 16-08-1977 Hasselt Drapeau de Belgique Belgique Juin 2010 KFC Verbroedering Geel
5 Kenny Van Hoevelen 24-06-1983 Malines Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 Patro Maasmechelen
8 Xavier Chen 05-10-1983 Berchem-Sainte-Agathe Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 KV Courtrai
22 Romeo Van Dessel 09-04-1989 Reet Drapeau de Belgique Belgique Juin 2012 Lierse SK
Milieux de terrain
6 Koen Persoons 12-07-1983 Alost Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 FCV Dender EH
7 Kenneth Van Goethem 13-02-1984 Aarschot Drapeau de Belgique Belgique Juin 2010 RC Genk
10 Abdul-Yakuni Iddi 25-05-1986 Salaga (Gonja est, Ghana) Drapeau du Ghana Ghana Juin 2011 Feyenoord Rotterdam
13 Antun Dunkovic 07-06-1981 Virovitica (Croatie) Drapeau de Croatie Croatie Juin 2009 NK Croatia Sesvete
15 Julien Gorius 17-03-1985 Metz Drapeau de France France Juin 2012 FCM Brussels
16 Kevin Geudens 02-12-1980 Geel Drapeau de Belgique Belgique Juin 2010 KFC Verbroedering Geel
19 Maxime Biset 26-03-1986 Anvers Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 KV Hemiksem
24 Joren Dom 29-11-1989 Anvers Drapeau de Belgique Belgique Juin 2010 K Kontich FC
/ Tom Soetaers 21-07-1980 Tirlemont Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 KV Courtrai
Attaquants
9 Guiseppe Rossini 23-08-1986 Bari (Italie) Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 FC Utrecht
14 Aloys Nong 16-10-1983 Douala (Cameroun) Drapeau du Cameroun Cameroun Juin 2011 KV Courtrai
18 David Destorme 30-08-1979 Lovendegem Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 FCV Dender EH
21 Raoul Ngadrira Avansey 30-06-1989 Kinshasa (RD Congo) Drapeau de Belgique Belgique Juin 2011 RSC Anderlecht

Joueur(s) prêté(s) / loué(s)

Nom Date de naissance Lieu de naissance Nationalité sportive Fin de contrat Dernier club Club actuel
Jean-Paul Kielo Lezi 04-05-1984 Kinshasa (RD Congo) Drapeau : République démocratique du Congo RD Congo Juin 2010 KSC Lokeren FCM Brussels (D2 Belgique)

Structure

Forme juridique

Le club fonctionne sous la forme juridique d'une association sans but lucratif. Son nom officiel est "Yellow-Red KV Mechelen v.z.w." (v.z.w. pour "vereniging zonder winstoogmerk",'association sans but lucratif en néerlandais[14]). Cette association est née suite à la dissolution en mai 2003 de l'asbl KV Mechelen qui gérait le club précédemment[13]. L'assemblée générale compte une trentaine de membres. L'asbl est gérée par un conseil d'administration de vingt personnes. La gestion journalière est confiée à douze de ces administrateurs[15].

Direction de l'asbl

Gestion journalière

  • Johan Timmermans : président
  • Silveer Dauwe : vice-président
  • Yves Cloots : executive manager
  • Jan Van Asbroeck : coordinateur
  • Francis Van Campenhout : directeur du stade
  • Thierry Steemans : directeur financier
  • Fi Vanhoof : directeur technique
  • Marc Faes : directeur commercial
  • cinq autres administrateurs ont des fonctions
    administratives, logistiques ou de conseil.
 

Conseil d'administration

  • Silveer Dauwe
  • Marie-Paule De Bell
  • Jan De Craen
  • Chris Deprez
  • Marc Faes
  • Francis Goossens
  • Luc Houman
 
  • Karel Keuleers
  • Thierry Lammar
  • Stefaan Leroux
  • Thierry Steemans
  • Johan Timmermans
  • Koen Torfs
  • Jan Van Asbroeck
 
  • Francis Van Campenhout
  • Hans Van Der Biesen
  • Guy Vanherp
  • Fi Vanhoof
  • Rita Verlinden
  • Jurgen Vertongen

Stade

La parcelle actuelle a été acquise en 1906 par quelques personnes dont le président Francis Dessain. Le stade Veolia est surnommé Achter de Kazerne ("derrière la caserne") car la parcelle achetée se trouvait derrière une caserne d'artillerie. Le stade a une capacité de 13 123 places assises et debout.

Plan du Stade Veolia Achter de Kazerne
Plan du Stade Veolia Achter de Kazerne

Centre de formation

La Veolia Jeugdacademie (Académie Veolia des jeunes), est l'école des jeunes du club. Elle est dirigée par Guido Vanherp. La direction technique de l'académie est confiée à Zivicka Kanacki (entraîneur de l'équipe première entre 2004 et 2006), assisté de Tom Delay (jusqu'aux U10), Geert De Cock (jusqu'aux U14) et Rudy Geens (au-delà des U14). Guido Troch est responsable de la formation des gardiens[16]. Une vingtaine d'entraîneurs prennent en charge les différentes équipes de jeunes[17].

Annexes

Notes et références

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Le site officiel du club mentionne octobre 1904. Selon le Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA depuis 1895: "Lors de la requête auprès du cabinet du Roi, en 1929, pour obtenir le titre de société royale, Alfred Verdyck secrétaire général de l'Union royale belge des sociétés de football association (URBSFA) - reprenant "La pièce officielle émanant de l'Administration Communale de Malines [qui] portait comme date de fondation de ce club : 1903" - signale que "depuis que le club est affilié à notre Fédération (...), son papier à en-tête mentionne 1904 comme année de fondation"'. En fait, en 1912, le papier à en-tête du club mentionnait "Fondé en 1905". FOOT CENTENAIRE A.S.B.L. Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA.
  3. a, b, c et d FOOT CENTENAIRE a.s.b.l. Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA
  4. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: fondation. Consulté le 25 janvier 2009.
  5. Cette dénomination sera utilisée par le club jusqu'au 19/09/1946. Elle le sera aussi par le Moniteur belge jusqu'au 22/09/1951 et par les services administratifs de l'URBSFA jusqu'au 05/12/1953. Dans la pratique, la dénomination Koninklijke Football Club Malinois, bien qu'elle n'ait jamais été officialisée est utilisée à partir de 1953 (par le club à partir du 11/07/1953, par les services administratifs de l'URBSFA à partir du 08/08/1953 et par le Moniteur belge dès le 28/11/1953). FOOT CENTENAIRE A.S.B.L. Dictionnaire des clubs affiliés à l'URBSFA. Consulté le 25 janvier 2008
  6. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: le premier titre de champion. Consulté le 25 janvier 2009.
  7. a et b YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: le second et le troisième titre de champion. Consulté le 25 janvier 2009.
  8. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: la première finale de la Coupe de Belgique. Consulté le 25 janvier 2009.
  9. a et b YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: à nouveau en finale de la Coupe de Belgique. Consulté le 25 janvier 2009.
  10. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: une Coupe d'Europe. Consulté le 25 janvier 2009.
  11. a et b YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: le grand vide. Consulté le 25 janvier 2009.
  12. a et b YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. L'histoire: la liquidation. Consulté le 25 janvier 2009.
  13. a et b Voir la publication de l'asbl KV Mechelen au Moniteur belge en date du 2003-05-16.
  14. En Belgique, la mention "asbl" ou "vzw" (suivant la région) doit obligatoirement suivre ou précéder le nom de l'association dans toute publication officielle d'une association sans but lucratif
  15. YRKV Mechelen. KV Mechelen officiële website. Clubgegevens/Bestuur. Consulté le 15 février 2009 (nl)
  16. Jeugd-KVM. Jeugdwerking: Sportieve structuur. Consulté le 14 février 2009. (nl)
  17. Jeugd-KVM. Jeugdwerking: Jeugdtrainers. Consulté le 14 février 2009. (nl)

Articles connexes

Lien externe

Bibliographie

  • BRENNAN, M. 100 jaar KV Mechelen 100 jaar emotie. Book & Media Publishing (BMP): [s.l.], 2006. (nl)



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article FC Malines de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MALINES — Ville de la province d’Anvers, située sur la Dyle, au nord de Bruxelles, Malines (en néerlandais, Mechelen) est la métropole religieuse de la Belgique. Mentionnée pour la première fois au milieu du IXe siècle, lors du traité de Meersen, elle fut… …   Encyclopédie Universelle

  • MALINES (CONVERSATIONS DE) — MALINES CONVERSATIONS DE Série d’entretiens qui se déroulèrent de 1921 à 1926 entre des anglicans et des catholiques et qui, malgré leur échec, illustrent l’histoire de l’œcuménisme. L’ébranlement intellectuel et moral provoqué par la Première… …   Encyclopédie Universelle

  • MALINES — (Mechelen), transit camp established by the Nazis in Belgium, between its two largest Jewish communities, Antwerp and Brussels, in October 1941 to concentrate Jews before transporting them to Eastern Europe. An infrastructure was already in place …   Encyclopedia of Judaism

  • malines — [mə lēn′; ] Fr [ mȧ lēn′] n. [Fr, after MALINES] 1. MECHLIN2 2. a thin, somewhat stiff, silk net used in dressmaking, etc.: also maline …   English World dictionary

  • Malines — steht für: französischer Name der belgischen Stadt Mechelen. Bezeichnung für aus Mecheln stammende Klöppelspitzen. Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Malines [1] — Malines (fr.), Stadt, so v.w. Mecheln …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Malines [2] — Malines, melirte Concente von seinem Garne u. breit gewebt …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Malines [1] — Malines (spr. līn ), franz. Name für Mecheln (s. d.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Malines [2] — Malines (franz.), melierter, leinwandbindender, fester Stoff aus Kammgarn. Auch geklöppelte Spitzen von Mecheln in Belgien, bei denen das Muster von einem Faden umrandet ist …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Malines — (spr. lihn), franz. Name für Mecheln …   Kleines Konversations-Lexikon

  • malines — ville de Braban, Mechlima …   Thresor de la langue françoyse


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.