Extended-Range Twin-Engine Operation Performance Standards


Extended-Range Twin-Engine Operation Performance Standards

Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards

Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards (ETOPS) est un règlement de l'OACI (Organisation de l'aviation civile internationale) permettant aux avions commerciaux équipés de deux moteurs d'utiliser des routes aériennes comportant des secteurs à plus d'une heure d'un aéroport de secours donc, en particulier, les parcours océaniques.

En fonction d'une certification théorique puis de la fiabilité constatée des appareils et de leurs moteurs, un certificat ETOPS-90, ETOPS-120, ETOPS-180 est délivré. Cette dernière certification permet l'exploitation d'un avion sur 90% des destinations au prix, parfois, d'une route plus longue qu'avec un quadrimoteur.

Cette certification permet aux biréacteurs, essentiellement les Airbus A300, A320 et A330 ainsi que les Boeing B757, B767, B777 de faire des vols long-courrier au-dessus de zones inhabitées (océan, désert, pôles) à plus de 60 minutes d'un aéroport de déroutement (en cas de détresse).

Cette certification pourrait être prochainement remplacée ETOPS par une nouvelle baptisée LROPS, pour Long Range Operational Performance Standards, qui prend en compte tous les types d'avions et non plus seulement les bimoteurs.

En clair, zones autorisées aux avions ETOPS-120 sur la zone Europe-Afrique

Sommaire

Historique

Moteurs à piston

Le premier vol transatlantique date de 1919 (Alcock et Brown, 2 pilotes de la RAF sur un bimoteur Vickers Vimy) joignirent Terre-Neuve au Connemara (Ouest de l'Irlande). De tels vols avec des bimoteurs à piston étaient très risqués au vu de la faible fiabilité de ces moteurs. La FAA introduisit la règle des 60 minutes en 1953 pour les bimoteurs. Ceux-ci devaient donc tracer une route restant en permanence à moins de 60 minutes d'un aéroport, ce qui les excluait d'un certain nombre de routes et rallongeait beaucoup d'autres.

Réacteurs

Les turboréacteurs démontrèrent rapidement dès la fin des années 1950 une bien meilleure fiabilité et réserve de puissance que les moteurs à piston.

Lockheed L-1011
DC10-30

C'est ainsi que le triréacteur Boeing 727 présentant un bon historique put s'affranchir de la règle des 60 minutes et desservir des routes transatlantiques directes, ouvrant la voie aux grands triréacteurs Lockheed L-1011 et McDonnell Douglas DC-10.

Seuls les bimoteurs restaient dépendants de la règle des 60 minutes.

Airbus A300
Boeing 767

En dehors des États-Unis, les compagnies suivaient les règles de l'OACI qui avait choisi une limite à 90 minutes.

Airbus lança son gros biréacteur Airbus A300, utilisant les nouveaux réacteurs à double flux en 1974, avec des performances commerciales équivalentes aux DC10 et Tristar mais une taille et une masse réduites.

La meilleure rentabilité permit le succès du premier Airbus et ces nouveaux réacteurs se montrèrent au moins aussi fiables que leurs prédécesseurs à simple flux comme le JT8D. Boeing répliqua avec les B757 et B767, mais Airbus avait réussi une première percée !

Premières expériences ETOPS

L'OACI et la FAA constatèrent que les nouveaux modèles d'avions biréacteurs conçus pour les vols de longue durée pouvaient assurer des routes transocéaniques et rédigèrent les règles ETOPS pour une durée de déroutement de 120 minutes, permettant les vols transatlantiques directs. Aujourd'hui, la plupart des vols transatlantiques sont réalisés avec des biréacteurs. La première autorisation ETOPS-90 délivrée par la FAA fut obtenue par TWA pour opérer Saint Louis - Francfort avec un B767. Elle sera étendue à 120 minutes plus tard.

La vitesse de référence pour les règles ETOPS reste celle du B767 soit 389 nœuds (720 km/h).

Règles actuelles

Extensions des règles ETOPS

Airbus A330
Boeing 777

La FAA puis la JAA (Joint Aviation Authorities regroupant les autorités aéronautiques européennes) approuvèrent les règles ETOPS-180 sous réserve de critères techniques et des résultats d'au moins un an d'exploitation en ETOPS-120. Cette qualification fut décernée à partir de 1989, aux A300-600, A310, A320, A330, B757, B767 et certains B737 et permettait de joindre plus de 95% des terres habitées. Le succès des vols ETOPS brisa la carrière du McDonnell Douglas MD-11 et ralentit celle du B747.

Quelques ajustements récents ont ouvert les routes ETOPS-138 permettant les opérations sur l'Atlantique Nord même quand les aéroports d'Islande et du Groenland sont fermés pour cause de mauvais temps et ETOPS 207 sur le Pacifique Nord (en cas de fermeture des aéroports des Aléoutiennes), en grande partie sous la pression de Boeing pour assurer le succès de son B777 sur le Pacifique. Le JAA n'a pas approuvé cette extension.

Exclusion ETOPS

Quelques liaisons restent interdites aux bimoteurs dans le Pacifique Sud et l'océan Indien comme Perth-Johannesburg, et Auckland-Buenos Aires.

Obtention de l'approbation ETOPS

L'approbation ETOPS est un processus en deux étapes

Approbation de type

L'avion et chacun des types de moteurs envisagés pour des opérations ETOPS doivent intégrer les exigences ETOPS de base dans leur processus de certification de type. Les scénarios de test comprennent des survols océaniques avec un moteur éteint pendant la durée de déroutement envisagée (par exemple 3 heures pour ETOPS-180).

Ces tests doivent valider, outre la capacité de l'appareil à effectuer ce trajet, que l'équipage peut raisonnablement gérer la surcharge de travail nécessaire. Ils doivent également démontrer la probabilité quasi nulle d'une extinction simultanée du second moteur.

Approbation de l'opérateur

En complément de l'approbation de l'appareil chaque opérateur (compagnie aérienne) qui veut opérer des vols ETOPS doit répondre aux règlements de l'aviation civile de son pays respectif. Cet approbation opérationnelle exige la mise en place de procédures pour les équipes de maintenance et de navigants en complément des procédures de base pour lesquelles techniciens et pilotes doivent être formés et qualifiés. Cette seconde approbation peut être rapide pour des compagnies réputées par leur capacité à opérer de tels vols. Les compagnies moins reconnues doivent effectuer des vols de validation avant obtention de l'autorisation.

Le déroulement des vols ETOPS est suivi en permanence par les autorités de l'aviation civile qui enregistrent tous les incidents qui pourraient être préjudiciables à cette capacité.

Liste des avions certifiés ETOPS

(A compléter)

ETOPS 120

ETOPS 180

Liens externes

La réglementation canadienne en ligne.


  • Portail de l’aéronautique Portail de l’aéronautique

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Extended-Range Twin-Engine Operation Performance Standards de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Extended-range twin-engine operation performance standards — (ETOPS) est un règlement de l OACI (Organisation de l aviation civile internationale) permettant aux avions commerciaux équipés de deux moteurs d utiliser des routes aériennes comportant des secteurs à plus d une heure d un aéroport de secours… …   Wikipédia en Français

  • Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards — (ETOPS) est un règlement de l OACI (Organisation de l aviation civile internationale) permettant aux avions commerciaux équipés de deux moteurs d utiliser des routes aériennes comportant des secteurs à plus d une heure d un aéroport de secours… …   Wikipédia en Français

  • Extended-range Twin-engine Operation Performance Standards — ETOPS90 für den Atlantik ETOPS (Extended range Twin engine Operational Performance Standards) sind Regularien der ICAO, die es Verkehrsflugzeugen mit nur zwei Triebwerken (Zweimot), wie zum Beispiel Boeing 757, 767, 777 oder 787 beziehungsweise… …   Deutsch Wikipedia

  • Extended Range Operations for Twin-Engine Airplanes — ETOPS90 für den Atlantik ETOPS (Extended range Twin engine Operation Performance Standards) sind Regularien der ICAO, die es Verkehrsflugzeugen mit nur zwei Triebwerken (Zweimot), wie z. B. Boeing 757, 767 oder 777 bzw. Airbus A300, A310 …   Deutsch Wikipedia

  • Aircraft engine — An aircraft engine is a propulsion system for an aircraft. Aircraft engines are almost always a type of lightweight internal combustion engine. This article is an overview of the basic types of aircraft engines and the design concepts employed in …   Wikipedia

  • Oldsmobile V8 engine — The 1966Toronado s 425 V8, the first post war front wheel drive V8 application. The Oldsmobile Rocket V8 was the first post war OHV V8 at General Motors. Production started in 1949, with a new generation introduced in 1964. Like Pontiac, Olds… …   Wikipedia

  • ETOPS — Extended range Twin engine Operation Performance Standards Extended range Twin engine Operation Performance Standards (ETOPS) est un règlement de l OACI (Organisation de l aviation civile internationale) permettant aux avions commerciaux équipés… …   Wikipédia en Français

  • Abkürzungen/Luftfahrt/E–K — Dies ist der dritte Teil der Liste Abkürzungen/Luftfahrt. Liste der Abkürzungen Teil 1 A A Teil 2 B–D B; C; D Teil 3 E K E …   Deutsch Wikipedia

  • Airbus A330 — infobox Aircraft subtemplate= Infobox Airbus airliners name= Airbus A330 caption= Northwest Airlines A330 300 type= Wide body jet airliner manufacturer= Airbus first flight= 2 November 1992 introduced= January 1994 with Air Inter produced=… …   Wikipedia

  • Boeing 777 — Boeing 777 …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.