Ext3

Ext3

ext3

ext3
Diffuseur de logiciel Stephen Tweedie
Nom anglais Extended file system 3
Introduction novembre 2001 (Linux 2.4.15)
Identificateur de partition 0x83 (MBR)
Structures
Contenu des répertoires tableau, arbre h avec index de répertoires
Allocation de fichiers champs de bits (espace libre), table (metadata)
Mauvais blocs table
Limitations
Taille max. de fichier 16 Gio – 2 Tio
Nombre max. de fichiers variable[1]
Taille max. de nom de fichier 255 caractères
Taille max. de volume 2 Tio – 32 Tio
Caractères autorisés dans les noms de fichiers tous les caractères Unicode sauf NUL et '/'
Fonctionnalités
Dates enregistrées modification (mtime), modification d'attributs (ctime), accès
Plage de dates 14 décembre 1901 à 18 janvier 2038
Forks
Attributs no-atime, append-only, synchronous-write, no-dump,
h-tree (directory), immutable, journal, secure-delete, top (directory), allow-undelete
Droits du système de fichier droits Unix, ACLs
Compression intégrée non
Chiffrement intégré Linux, BSD, Windows

ext3 est le nom d'un système de fichiers utilisé notamment par GNU/Linux. C'est une évolution de ext2, le précédent système de fichiers utilisé par défaut par de nombreuses distributions GNU/Linux.

Sommaire

Histoire

Le premier à avoir annoncé travailler sur une amélioration de ext2 est Stephen Tweedie, qui annonce le 17 février 1999 avoir ajouté un fichier journal à ext2[2].

ext3 passe finalement dans la branche 2.4.15 de Linux en novembre 2001[3].

Ses successeurs désignés sont ext4 et à terme Btrfs [4].

Description

ext3 est une évolution de ext2 et a pour principale différence l'utilisation d'un fichier journal, lui permettant ainsi d'éviter la longue phase de récupération lors d'un arrêt brutal de la machine.

Bien que ses performances soient moins appréciées que certains de ses compétiteurs, comme ReiserFS ou XFS, il a l'avantage majeur de pouvoir être utilisé à partir d'une partition ext2, sans avoir à sauvegarder et à restaurer des données (un système de fichiers ext3 peut être monté et utilisé comme un système de fichier ext2). Tous les utilitaires de maintenance pour les systèmes de fichiers ext2, comme fsck, peuvent également être utilisés avec ext3.

Son avantage sur ReiserFS, lui aussi journalisé, est la possibilité de mettre en œuvre le logiciel dump, abondamment utilisé en entreprise pour les sauvegardes.

Fragmentation

ext3 alloue les blocs libres juste à coté des autres blocs utilisés par le fichier, ce qui a pour effet de minimiser l'espace physique entre les blocs.

Beaucoup moins assujetti, il est néanmoins par définition fragmenté, c'est pourquoi son successeur ext4 inclut un utilitaire de défragmentation natif travaillant au niveau des bits et gérant la défragmentation à chaud.

Défragmentation

Officiellement, il n'existe pas d'utilitaire de défragmentation qui travaille au niveau des bits sur une ext3. Des utilitaires de défragmentation existent mais requièrent un démontage puis une conversion vers une ext2. Ces utilitaires sont à utiliser avec une extrême prudence car ils peuvent détruire des données.

Un utilitaire de défragmentation travaille au niveau des bits : e2defrag et deux au niveau de la structure : Shake et defrag.

Limitation

La taille maximale d'une partition ext3 dépend de la taille de bloc (16 Tio pour un bloc de 4 Kio).

Mais si le disque est de type SCSI la taille maximale de ce dernier dépend de la longueur de l'adresse de bloc du protocole SCSI. Si l'adresse est exprimée sur 16 bits la partition ne peut dépasser 2 Gio. Sur 32 bits la limite est de 2 Tio et seule une adresse de bloc SCSI exprimée sur 64 bits permet d'adresser un volume de plus de 2 Tio[5]. Or tous les périphériques, contrôleurs (HBA) ou même les pilotes SCSI (et les Systèmes d'exploitation) ne supportent pas un adressage SCSI sur 64 bits. Dans ce cas c'est la plus petite largeur d'adresse SCSI de la chaîne qui dimensionne la taille maximale d'une partition. Depuis le noyau Linux 2.6 l'OS gère les adresses SCSI de 64 bits. Cela ne veut pas dire que tous les pilotes SCSI de Linux en fassent autant. C'est pourquoi quand on utilise une baie de disques SCSI RAID on est parfois obligé de découper les volumes RAID en volumes d'au plus 2 Tio. On peut alors les agréger avec une gestion par volumes logiques (LVM) jusqu'à la taille maximale qu'un volume ext3 peut avoir.

Notes et références

  1. Le nombre maximum d'inodes (et ainsi le nombre maximum de fichiers et répertoires) est défini à l'installation du système de fichiers. Si V est la taille du volume en octets, alors le nombre maximum par défaut d'inodes est donné par V/213, et le minimum par V/223.
  2. (en) Re: fsync on large files
  3. (en) 2.4.15-final
  4. (en) Theodore Tso, « Btrfs mainline plans », 10 octobre 2008. Mis en ligne le 10 octobre 2008, consulté le 24 juin 2009
  5. (en) Red Hat Enterprise Linux AS 4 Update 1 Release Notes, 2005, Red Hat. Consulté le 19 octobre 2008

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’informatique Portail de l’informatique
  • Portail des logiciels libres Portail des logiciels libres
Ce document provient de « Ext3 ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ext3 de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • Ext3 — Saltar a navegación, búsqueda ext3 Desarrollador Stephen Tweedie Nombre completo Third extended file system Introducido noviembre de 2001 (Linux 2.4.15) Identificador de la partición 0x83 (MBR) E …   Wikipedia Español

  • ext3 — Desarrollador(a) Stephen Tweedie Nombre completo Third extended file system Introducido noviembre de 2001 (Linux 2.4.15) Identificador de la partición 0x83 (MBR) EBD0A0A2 B9E5 4433 87C0 68B6B72699C7 (GPT) …   Wikipedia Español

  • ext3 — Hersteller Open Source Gemeinschaft Vollständige Bezeichnung Third extended file system Erstveröffentlichung November 2001 (Linux 2.4.15) Partitionskennung 0x83 (MBR) EBD0A0A2 B9E5 4433 87C0 68B6B72699C7 (GPT) …   Deutsch Wikipedia

  • ext3 — Développeur Stephen Tweedie Nom anglais Extended file system 3 Introduction novembre 2001 (Linux 2.4.15) Identificateur de partition 0x83 (MBR) Structure Contenu des répertoires …   Wikipédia en Français

  • ext3 — Файловая система Third extended file system Дата представления Ноябрь 2001 (Linux 2.4.15) Структура Размещение файлов битовая карта (свободное пространство), table (метаданные) Сбойные сектора Table …   Википедия

  • Ext3 — или 3 я расширенная файловая система журналируемая файловая система, используемая в операционных системах на ядре Linux, является файловой системой по умолчанию во многих дистрибутивах. Основана на ФС ext2, начало разработки которой положил… …   Википедия

  • EXT3 — (third extended filesystem o tercer sistema de archivos extendido ) es un sistema de archivos con registro por diario (en inglés journaling) por el solo hecho de tener un espacio apartado para el buffer de journaling . Este sistema, el cual se… …   Enciclopedia Universal

  • Ext3 — infobox filesystem name = ext3 full name = Third extended file system developer = Stephen Tweedie introduction os = Linux 2.4.15 introduction date = November 2001 partition id = 0x83 (MBR) EBD0A0A2 B9E5 4433 87C0 68B6B72699C7 (GPT) directory… …   Wikipedia

  • Ext3 — Das ext3 (third extended filesystem) ist ein Journaling Dateisystem, das für den Linux Kernel entwickelt wurde. Bei vielen Linux Distributionen ist es das Standard Dateisystem. ext3 Hersteller Open Source Gemeinschaft Vollständige Bezeichnung… …   Deutsch Wikipedia

  • ext3 — noun A type of Linux file system aimed at improving on the ext and ext2 file systems, and including journaling See Also: ext, ext1, ext2 …   Wiktionary


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»