Eustochium


Eustochium

Sainte Eustochium (° vers 368 - + vers 419) est la sœur de sainte Blésille et la fille de sainte Paule à laquelle elle succéda à la tête du monastère de Bethléem.

Sa fête est le 28 septembre

Sainte Paule, sa fille sainte Eustochium et saint Jérôme, peinture de Francisco de Zurbarán

Sommaire

Vie

Eustochium est née à Rome aux environs de 368. Elle était la fille de sainte Paule, et du sénateur romain Toxotius. Sa sœur était sainte Blésille. À la mort de son père, en 380, Paule et Eustochium vécurent à Rome, menant une vie austère, à l'image de celle des Pères du Désert.

Quand saint Jérôme vint à Rome depuis la Palestine, toutes deux en firent leur guide spirituel. Hymettius, un oncle d'Eustochium, ainsi que sa femme, Prætextata, essayèrent vainement de persuader Eustochium de quitter cette vie de pauvreté et de mortifications et de jouir des plaisirs du monde. Au contraire, aux environs de 384, la jeune fille fit vœu de virginité perpétuelle. A cette occasion saint Jérôme lui adressa une lettre intitulée De custodia virginitatie (Ep. xxii in P.L., XXII, 394-425).

Saint Jérôme retourna en Palestine un an plus tard, et fut rapidement suivi par Paula et Eustochium.

En 386, Eustochium et sa mère accompagnèrent saint Jérôme en Égypte, où ils visitèrent les ermites de Nubie, pour étudier et ensuite imiter, leur mode de vie. Ils retournèrent ensuite en Palestine, et s'installèrent définitivement à Bethléem.

Là, Paule et Eustochium érigèrent quatre monastères et un hôpital près du lieu de naissance du Christ. Tandis que les monastères se bâtissaient, dans les années 386-389, elles habitaient à proximité, dans une toute petite maison.

Un des monastères fut occupé par des moines, sous la direction de saint Jérôme. Les trois autres furent dirigés par Paula et Eustochium, et accueillirent de nombreuses vierges rassemblées autour d'elles. Pour ces trois établissements, il n'y avait qu'un seul oratoire, où les moniales se retrouvaient plusieurs fois par jour pour prier et chanter des psaumes.

Eustochium et sa mère étudiaient longuement les Saintes Écritures avec saint Jérôme. Eustochium parlait le latin et le grec couramment et lisait la Bible en hébreu. De nombreux commentaires de saint Jérôme furent écrits sous son influence, et il lui dédicaça ses commentaires des prophètes Isaïe et Ézéchiel, ainsi que de nombreuses lettres pour son édification spirituelle[1].

A la mort de sainte Paule, en 404, Eustochium assuma seule la direction des monastères, malgré les lourdes difficultés aussi bien spirituelles que matérielles qu'elle devait affronter. saint Jérôme, par ses conseils avisés et sa sollicitude lui fut d'un grand secours.

En 417, les monastères de Bethléem furent attaqués par des bandits qui les pillèrent, et en incendièrent un, blessant ou tuant les moniales. On supposa qu'ils n'étaient que les sbires du patriarche de Jérusalem et des Pélagiens contre lesquels saint Jérôme avait écrit quelques pamphlets virulents. Ensemble, saint Jérôme et Eustochium envoyèrent une lettre au Pape Innocent Ier, qui réprimanda vertement le patriarche.

Peu de temps après, Eustochium mourait, et fut remplacée dans sa tâche par sa nièce, Paula.

Citation

De saint Jérôme :

  • « Paule et Eustochium, puisse le travail de ma pauvre vie vous être agréable, utile aussi à l'Église, et digne de la postérité; quant aux contemporains, leur jugement me touche peu »
  • « Servantes du Christ, opposez le bouclier de vos prières à mes aboyeurs »

Voir aussi

Un autre personnage porte le nom d'Eustochium : la Bienheureuse Eustochium de Padoue (morte en 1468), fille d'une religieuse de Padoue qui avait eu un moment d'égarement. Elle devint religieuse à son tour, mais fut accusée d'être possédée par le démon, à cause de ses origines. À sa mort, à l'âge de 24 ans, on découvrit que le nom de Jésus était gravé sur sa poitrine. Elle est toujours vénérée à Padoue et sa fête est le 13 février.

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Eustochium » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Encyclopédie catholique 1913

Lien externe

Notes

  1. De viris illustribus, cap. cxxxv

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eustochium de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • EUSTOCHIUM — Paulae mulieris Romanae filia, latinarum, Graecarum, et Hebraicarum literarum perita, unde et suo tempore novum orbis prodigium vocata est: Ingenium sacris literis maxime devovit, atqueve adeo, ut Psalmos Hebraice legeret cursim et mirâ… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Eustochium — Infobox Saint name=Saint Eustochium birth date=c. 368 death date=c. 420 feast day=28 September venerated in=Roman Catholic Church Eastern Orthodox Church Eastern Catholic Churches imagesize=200px caption= Saint Jerome, Saint Paula, and Saint… …   Wikipedia

  • Eustochium — Der heilige Hieronymus mit den Heiligen Paula und Eustochium. Ölgemälde von Francisco de Zurbarán. Eustochium (* um 368 in Rom; † 28. September 419 oder 420 in Bethlehem), geboren als Julia von Rom, war eine geweihte Jungfrau der frühen Kirche.… …   Deutsch Wikipedia

  • Eustochium, S. (1) — 1S. Eustochium, V. (28. Sept.) Vom Griech. εὔστοχος = gut treffend, scharf = sinnig etc. – Diese hl. Eustochium, um das J. 364 zu Rom geboren als die Tochter des Torotius und der hl. Paula, stammte aus den edelsten und ältesten Geschlechtern Roms …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Eustochium, B. (3) — 3B. Eustochium (Smaragda), Abbat. (20. Jan. al. 27. 28. Febr.) Diese hl. Eustochium wurde im J. 1430 zu Messina im östlichen Sicilien geboren. Ihr Vater war aus dem edeln Geschlechte von Calafato, und ihre Mutter aus dem der Colonna. Die Jungfrau …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Eustochium, S. (2) — 2S. Eustochium, V. M. (2. Nov.) Diese hl. Eustochium hat nach dem Mart. Rom. unter Julian dem Abtrünnigen zu Tarsus in Cilicien nach vielen erlittenen Peinen unter Gebet ihren Geist in die Hände ihres himmlischen Bräutigams übergeben. (El.) …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Eustochium (6) — 6Eustochium, (7. Oct.), eine edle Romerin, wurde in früher Jugend mit einem vornehmen Edelmanne von Cartana verheirathet und durch die feurigen Predigten des seligen Vaters Matthäus von Agrigent bewogen, der Welt zu entsagen und im 18.… …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Eustochium (4) — 4Eustochium, (24. Jan.), eine Kloster Jungfrau des Prediger Ordens, starb im Rufe der Heiligkeit im Kloster der hl. Katharina von Siena zu Ferrara im Jahre 1508. (II. 562.) …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Eustochium (5) — 5Eustochium, (18. Febr.), eine Franciscaner Nonne in Sicilien. (El.) …   Vollständiges Heiligen-Lexikon

  • Eustochium (7) — 7Eustochium, Vid. (17. Oct.) Diese fromme Wittwe war eine Schwester des dritten Ordens des hl. Franciscus in Sicilien. Wenn Artur du Monstier im Franciscaner Martyrologium ihr den Titel »selig« gibt, unterläßt dieses Hueber im Menologium… …   Vollständiges Heiligen-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.