Eugene Cernan


Eugene Cernan
Eugene Cernan
Image illustrative de l'article Eugene Cernan

Nationalité Américain
Naissance 14 mars 1934
Chicago, États-Unis
Temps total passé dans l’espace 23 j 14 h 15 min
Sélection Groupe 3 de la NASA, 1963
Mission Gemini 9A Ge09Patch orig.jpg
Apollo 10 Apollo-10-LOGO.png
Apollo 17 Apollo-17-LOGO.jpg

Eugene Andrew Cernan dit « Gene » Cernan (né le 14 mars 1934 à Chicago, Illinois) est un astronaute américain. Il est à ce jour le dernier humain à avoir marché sur la lune (Harrison Schmitt est le dernier à avoir posé le pied sur l'astre selène mais il est remonté dans le LEM avant Cernan).

Sommaire

Biographie

Il est le petit-fils d'émigrants tchèque et slovaque, établis dans la région de Chicago avant la première guerre mondiale. Né à Chicago il grandit à Maywood (Illinois). Attiré très jeune par les avions et le pilotage, il tente de suivre une formation de pilote, et vise un programme de formation d'officiers de réserve (ROTC) en quatre ans pour la Navy, à l'université Purdue. En juin 1952, finissant 14ème sur 762 à la Proviso East High School (en) de Maywood, il est accepté dans cette formation[C 1].

Il est diplômé Bachelor en ingénierie électrique à Purdue le 6 juin 1956, avec une moyenne de 5.1 sur 6 (17/20), et commence son service militaire dans la Navy de trois ans en tant qu'aspirant sur l'USS Saipan (CVL-48). Durant les 18 semaines de service sur ce navire, il est encouragé à s'engager dans la Navy, ce qu'il accepte. Début 1957, il commence à apprendre le pilotage sur des T-34 Mentor. Il poursuit sa formation de pilote pendant six mois à la Naval Air Station Whiting Field (en) sur des T-28 Trojan[C 2].

Au moment où il s’apprête à retourner sur l'USS Saipan en tant que pilote, les règles du jeu du service militaire changent car les autorités veulent maintenant un engagement de cinq ans au lieu de deux ans pour une formation de pilote, ce qui provoque un flux de démissions. Cernan, qui ne rêve que de piloter des jets, accepte volontiers cette prolongation et obtient ainsi la possibilité de suivre une formation de pilote de jet à la Naval Air Station Memphis (en) et pilote bientôt des T-33 Shooting Star. Il obtient sa qualification de pilote le 22 novembre 1957[C 3].

Affecté début 1958 à la Naval Air Station Pensacola, il poursuit sa formation sur des F9F Panther où ses résultats brillants lui donnent la possibilité de choisir sa future affectation : pilote d'attaque au sol à la Marine Corps Air Station Miramar (en), qui deviendra connue sous la dénomination de Top Gun. En mars 1959, il participe à une grande manœuvre dans le pacifique ouest à bord de l'USS Shangri-La (CV-38), pilotant des Douglas A-4 Skyhawk.

C'est à bord de ce porte-avion qu'il remarque la présentation au monde, en avril 1959, du premier groupe d'astronautes recruté par la NASA, les fameux Mercury Seven, et devient immédiatement fasciné par leur mission et par l'idée de partir dans l'espace. « Un nouveau rêve s'était formé dans mon crâne rasé »[C 4]. Mais il dispose alors de trop peu d'expérience en tant que pilote pour postuler. Il poursuit les manœuvres sur l'USS Hancock (CV-19) jusqu'en mars 1961.

En mai, il se marie avec une hôtesse de l'air, Barbara Atchley, qui deviendra une des femmes d'astronautes les plus connues et prisée des média lors des programmes Gemini et Apollo.

A l'été 1961, la Navy propose à Cernan d'obtenir une maîtrise ("master's degree") en sciences aéronautiques, à la Naval Postgraduate School (en) à Monterey (Californie), avec un engagement de 3 ans par année d'étude, c'est-à-dire six ans supplémentaires, ce qu'il accepte. Cernan suit alors avec passion les exploits de Alan Shepard ou Gus Grissom dans le programme Mercury. En septembre 1962, il apprend qu'un second groupe d'astronautes - les New Nine - est sélectionné et se pose sérieusement la question de savoir s'il peut postuler. Mais il se rend à l'évidence : bien que possédant l'âge et la formation requise, il est loin d'être un pilote d'essai vétéran comme la plupart des nouveaux astronautes. Mais il tente de se rapprocher de l'univers de l'espace en spécialisant sa maîtrise sur les systèmes avancés de propulsion de fusée par propergol liquide.

C'est en juin 1963 qu'il reçoit un coup de téléphone en provenance de la NASA. Il apprend qu'il a été sélectionné - avec 400 autres civils et militaires - comme candidat potentiel pour le programme Apollo en train de se mettre en œuvre. Cernan accepte la proposition avec enthousiasme. Pendant la longue série de tests, d'interviews et d'examens médicaux de la NASA, il termine avec application sa thèse sur l'utilisation de l'hydrogène pour des moteurs fusée à haute énergie, toujours assez sceptique sur le fait d'être sélectionné.

Pourtant, début octobre 1963, il reçoit un coup de téléphone de Deke Slayton, le chef des astronautes de la NASA : il lui apprend qu'il est officiellement sélectionné dans le groupe d'astronautes 3, avec Dick Gordon son collègue et ami à Monterey. Sans vraiment l'avoir recherché, ni y avoir cru, mais en ayant donné son maximum lors des tests et examens, Cernan atteint son rêve de devenir astronaute. Il déménage avec sa famille à Houston (Texas) début 1964 et commence sa carrière d'astronaute.

Apprentissage à la NASA

Cernan subit la formation habituelle des astronautes : cours théoriques, entrainement à la survie, apprentissage de la géologie, simulateur.. En tant qu'élève astronaute, il est aussi chargé de tâches au centre de contrôle de mission du programme Gemini. Etant donné la nature de sa thèse de maîtrise, il est affecté au contrôle des systèmes de propulsion et de la pression dans les réservoirs.

En tant que "Tanks" (surnom donné à ce poste) il peut provoquer l'annulation de la mission si des dysfonctionnements interviennent pendant le lancement. Il supervise ainsi à ce poste les lancements Gemini. Il aide aussi à transformer la fusée Agena en cible de rendez-vous spatial, qui sera utilisée en tant que telle dans les missions Gémini.

Cernan se demande s'il aura une place en tant qu'astronaute dans le programme Gemini. Il tient en haute estime Dave Scott, Dick Gordon, Charlie Bassett et Mike Collins du groupe 3 et pense qu'ils partiront avant lui[C 5], sans compter ceux du groupe 2 qui ne sont pas encore partis. Il estime ses chances assez faibles.

Mi-1965, Slayton commence à affecter des membres du groupe 3 comme équipage de réserve de Gemini 7 et comme équipage principal pour Gemini 8 et Gemini 9. Mais Cernan n'est toujours pas mentionné.

Le 8 novembre 1965, Slayton annonce à Cernan qu'il est officiellement nommé comme pilote dans l'équipage de secours de Gemini 9 avec Tom Stafford comme commandant, ce qui lui fait entrevoir un véritable vol sur Gemini 12, dernière mission planifiée du programme Gemini[1].

Mais pour le moment, il doit se préparer à la mission Gemini 9 comme s'il allait réellement y participer (ce qui est possible s'il arrive quelque-chose à l'équipage principal, et il va s'avérer que tel sera le cas). Gemini 9 est une mission très ambitieuse, impliquant un rendez-vous avec une cible spatiale Agena, que Cernan a contribué à développer, d'autres procédures de rendez-vous complexes et surtout une sortie extra-véhiculaire longue impliquant l'utilisation d'un dispositif expérimental de propulsion AMU, qui est effectuée par le pilote de la mission, donc potentiellement Cernan. Il passe beaucoup de temps à Saint-Louis (Missouri) chez McDonnell Douglas à suivre la construction de la capsule de Gemini 9, jusqu'à « en connaitre chaque vis et boulon », et à suivre des séances d'entrainement en simulateur.

Fin février 1966, Cernan se rend donc à Saint-Louis avec son coéquiper Thomas Stafford aux commandes d'un T-38, tandis que l'équipage principal de Gemini 9, Charlie Bassett et Elliott See font de même à bord d'un autre T-38. Les deux avions volent de concert dans des conditions météorologiques excécrables. Une tempête de neige accueille les jets à l'arrivée : le jet de Cernan arrive à atterrir de justesse, mais le jet piloté par See s'écrase sur le bâtiment où est assemblé la capsule Gemini, non loin de l'aéroport. La capsule est sauve, mais les deux astronautes de l'équipage principal de Gemini 9 trouvent la mort dans cet accident. L'équipage de réserve de Gemini 9 devient donc l'équipage principal : Cernan partira donc dans l'espace mi-mai 1966 sur Gemini 9. Un nouvel équipage de réserve est nommé : Jim Lovell et Buzz Aldrin. Selon Cernan dans ses mémoires, sans cet accident, Buzz Aldrin n'aurait pas trouvé si tôt une place dans un équipage et ne serait sans doute pas devenu le deuxième homme à marcher sur la lune[C 6].

Gemini 9

Article détaillé : Gemini 9.
Cernan durant l'EVA de Gemini 9.

La mission va s'avérer difficile pour Cernan et remplie d'embûches et de frustrations. Notamment, c'est à Cernan que revient la charge d'effectuer la seconde sortie dans l'espace effectuée par les Américains après celle de Ed White lors de Gemini 4, exactement un an et deux jours auparavant. Il n'existe donc à ce moment pratiquement aucun retour d'expérience sur ce genre de sortie, celle de Ed White ayant duré seulement 21 minutes, sans activité spéciale.

Il quitta la NASA en 1976.

Vols réalisés

Il a été trois fois dans l'espace :

  • comme co-pilote de Gemini 9A en juin 1966 ;
  • comme pilote du module lunaire Apollo 10 en mai 1969 ;
  • comme commandant de la mission Apollo 17 en décembre 1972, où il fut le onzième homme à fouler le sol lunaire.

Il fut également réserviste des missions Gemini 12, Apollo 7 et Apollo 14.

Cernan sur la Lune

Bibliographie

  • (en) Eugene Cernan et Donald A. Davis, The Last Man on the Moon: Astronaut Eugene Cernan and America's Race in Space, St. Martin's Press, 1999 (ISBN 978-0-3121-9906-7) :
  1. p. 36
  2. p.44
  3. p.46
  4. p. 57
  5. p. 99
  6. p. 130
  • Drapeau de France France Eugene Cernan et Donald A. Davis, J'ai été le dernier homme sur la Lune, Edition Altipresse France 2010, 478 p. (ISBN 978-2-911218-94-1) (traduction par Yann Brindejont de The Last Man on the Moon

Notes et références

  1. Slayton a pour habitude de faire voler réellement un équipage de réserve la troisième mission suivant la première affectation.

Annexes

Article connexe

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Chronologie
précédent : astronaute suivant :
Thomas Stafford 28e Michael Collins
Liste des missions habitées entre 1961 et 1986
astronaute américain
Thomas Stafford 17e Michael Collins
marcheur lunaire
Charles Duke 11e Harrison Schmitt

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eugene Cernan de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eugene Cernan — Land (Organisation): USA (NASA) Datum der Auswahl: 17. Oktober 1963 (3. NASA Gruppe) Anzahl der Raumflüge: 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Eugene Cernan — Eugene Andrew Cernan Nacimiento 14 de marzo de 1934, Chicago, Illinois Estudios Piloto de combate …   Wikipedia Español

  • Eugene Cernan — Infobox Astronaut name = Eugene Cernan type = NASA Astronaut status = Retired nationality = American date birth = birth date and age|1934|03|14 place birth = Chicago, Illinois occupation = Fighter Pilot rank = Captain, USN selection = 1963 NASA… …   Wikipedia

  • Eugene Andrew Cernan — Eugene Cernan Land (Behörde): USA (NASA) Datum der Auswahl: 17. Oktober 1963 (3. NASA Gruppe) Anzahl der Raumflüge: 3 Start erster Raumflug …   Deutsch Wikipedia

  • Cernan — Eugene Cernan Land (Behörde): USA (NASA) Datum der Auswahl: 17. Oktober 1963 (3. NASA Gruppe) Anzahl der Raumflüge: 3 Start erster Raumflug …   Deutsch Wikipedia

  • Eugene Andrew Cernan — Eugene Cernan Eugene Cernan Astronaute Nationalité américain Naissance 14 mars 1934 (Chicago, États Unis) Temps tota …   Wikipédia en Français

  • Eugene F. Kranz — Eugene Francis Gene Kranz (born 17 August, 1933) is a retired NASA Flight Director and manager. Kranz served as a Flight Director, the successor to NASA founding Flight Director Chris Kraft, during the Gemini and Apollo programs, and is best… …   Wikipedia

  • Cernan — may refer to: Eugene Cernan, Gemini and Apollo astronaut Cernan Earth and Space Center, a public planetarium near Chicago, Illinois 12790 Cernan, A minor planet named for astronaut Eugene Cernan This disambiguation page lists articles associated… …   Wikipedia

  • Cernan Earth and Space Center — Coordinates: 41°55′03″N …   Wikipedia

  • Eugene (Vorname) — Eugene ist ein männlicher Vorname griechischen Ursprungs (griech.: Ευγένιος) mit der Bedeutung wohl geboren, edel [1], der insbesondere im englischen Sprachraum (Kurzform: Gene) vorkommt.[2] Die deutschsprachige Form des Namens ist Eugen, die… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.