Eugen Fink


Eugen Fink
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fink.

Eugen Fink (11 décembre 1905 à Constance - 25 juillet 1975 à Friburg-en-Brisgau) est un philosophe allemand. Il est l’une des grandes figures de la phénoménologie.

Sommaire

Biographie

Eugen Fink est né à Constance. Il étudie tout d’abord à Münster et Berlin, puis à Fribourg-en-Brisgau. Il soutient sa thèse sous la double direction de Husserl et de Heidegger. Après le départ en retraite de Husserl, en 1930, il fait partie du cercle étroit de ses proches.

En 1933, Fink choisit de devenir le secrétaire privé de Husserl plutôt que d’embrasser la carrière universitaire. Il participe à l’élaboration des textes de Husserl.

En 1938, le père Van Breda transfère à Louvain les manuscrits de Husserl. Fink prend part, avec Landgrebe, aux premiers travaux des Archives Husserl nouvellement créées. Lorsque la guerre éclate, tous deux sont internés en France. Après l’invasion, Fink est enrôlé dans l’armée allemande.

Fink soutient son habilitation à Fribourg en 1946. Il enseigne à l’Université et à l’Institut pédagogique de Fribourg. Il est également actif au sein de divers organismes d’éducation populaire.

Il dirige les Archives Husserl de Fribourg, depuis leur fondation en 1950, à 1971, année de sa retraite.

Il meurt d’une attaque en 1975.

Œuvre

L’œuvre de Fink est inspirée de celles de Husserl et de Heidegger, avec lesquelles elle se confond en partie : Fink a donné des prolongements aux manuscrits de Husserl sur lesquels il a travaillé (les Méditations cartésiennes) et développé des travaux dont Husserl put dire qu’ils ne contiennent « pas une phrase qu[’il] ne puisse [s’]approprier ». En collaboration avec Heidegger, il dirigea lors du semestre d’hiver 1966-1967 un séminaire sur Héraclite resté célèbre.

Il a cependant développé une œuvre propre, sous la forme d’une anthropologie cosmologique. L’homme n’est ni sujet ni Dasein, mais déterminé par l’édifice du monde : il existe dans l’espace ouvert par le jeu d’une « dialectique cosmologique » du Ciel et de la Terre, du Monde et de la Chose. Fink déploie l’existence de l’homme insérée dans le monde au fil des « phénomènes fondamentaux » du travail, de la domination, de l’amour et de la mort.

Dans de nombreux articles et conférences, il s’empare de questions ayant trait à l’éducation ou à la technique moderne sur le fond de cette anthropologie.

D’importants essais sur l’histoire de la philosophie, dans lesquels Fink se confronte avec les présocratiques, Kant, Nietzsche et Hegel, s’inscrivent aussi dans cette même perspective.

Postérité

Restée dans l’ombre de Heidegger, l’œuvre de Fink (surtout l’œuvre tardive) est encore relativement méconnue. Elle a cependant eu une influence importante sur la phénoménologie européenne, notamment francophone.

Les Archives Eugen Fink, fondées en 1981 à Fribourg, conservent l’ensemble des manuscrits de Fink. Une édition critique de ses œuvres complètes a été entreprise en 2004. Vingt-cinq volumes doivent paraître aux éditions Karl Alber.

Publications principales

  • (de) Vom Wesen des Enthusiasmus, Freiburg, 1947.
  • (de) Nachdenkliches zur ontologischen Frühgeschichte von Raum - Zeit -Bewegung, Den Haag, 1957.
  • (de) Alles und Nichts, Den Haag, 1959.
  • (de) Spiel als Weltsymbol, Stuttgart, 1960.
  • (de) Nietzsches Philosophie, Stuttgart, 1960.
  • (de) Metaphysik und Tod, Stuttgart, 1969.
  • (de) Heraklit. Seminar mit Martin Heidegger, Frankfurt/Main, 1970.
  • (de) Erziehungswissenschaft und Lebenslehre, Freiburg, 1970.
  • (de) Sein und Mensch. Vom Wesen der ontologischen Erfahrung, Freiburg, 1977.
  • (de) Grundfragen der systematischen Pädagogik, Freiburg, 1978.
  • (de) Grundphänomene des menschlichen Daseins, Freiburg, 1979.
  • (de) Grundfragen der antiken Philosophie, Würzburg, 1985.
  • (de) Welt und Endlichkeit, Würzburg, 1990.
  • (de) Hegel, Frankfurt, 2006 (2).


Œuvres en français

  • La Philosophie de Nietzsche, trad. fr. H. Hildenbrand et A. Lindenberg, Minuit, Paris, 1965.
  • Le Jeu comme symbole du monde, trad. fr. H. Hildenbrand et A. Lindenberg, Minuit, Paris, 1966.
  • Martin Heidegger - Eugen Fink, Héraclite, trad. fr. J. Launay et P. Lévy, Gallimard, Paris, 1973.
  • De la phénoménologie, trad. fr. D. Franck, Minuit, Paris, 1975.
  • Proximité et distance, trad. fr. J. Kessler, Jérôme Millon, Grenoble, 1994.
  • Sixième méditation cartésienne, trad. fr. N. Depraz, Jérôme Millon, Grenoble, 1994.
  • Autres rédactions des Méditations cartésiennes, trad. fr. F. Dastur et A. Montavont, Jérôme Millon, 1998.

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eugen Fink de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Eugen Fink — (* 11. Dezember 1905 in Konstanz; † 25. Juli 1975 in Freiburg im Breisgau) war ein deutscher Philosoph. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Philosophie 3 Werke …   Deutsch Wikipedia

  • Eugen Fink — Saltar a navegación, búsqueda Eugen Fink Filosofía occidental Siglo XX Nacimiento Constanza 1905 Fallecimiento Friburgo de Brisgovia 1975 …   Wikipedia Español

  • Eugen Fink — (* December 11 1905 in Konstanz; † July 25 1975 in Freiburg im Breisgau) was a German philosopher. Biography Fink was born in 1905 as the son of a government official in Germany. He spent his first school years with an uncle who was a catholic… …   Wikipedia

  • Fink (Familienname) — Fink ist ein Familienname. Namensträger Inhaltsverzeichnis A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z …   Deutsch Wikipedia

  • Fink — [fɪŋk], der; en, en: kleiner Singvogel mit buntem Gefieder und kegelförmigem Schnabel: im Garten haben sich Finken ein Nest gebaut. Zus.: Bergfink, Buchfink, Distelfink, Schneefink. * * * Fịnk 〈m. 16; Zool.〉 Angehöriger einer Unterfamilie der… …   Universal-Lexikon

  • Fink — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Fink est un nom propre qui peut désigner : Amanda Fink (née en 1986), joueuse de tennis américaine Fink, un projet open source visant à porter des… …   Wikipédia en Français

  • Eugen Funk — (* 17. Mai 1911 in Stuttgart; † 11. Januar 2004 ebenda) war ein deutscher Künstler, Professor an der Staatlichen Akademie der Bildenden Künste Stuttgart, Grafikdesigner und Typograf. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Buchausstattungen 3 …   Deutsch Wikipedia

  • Eugen Lerch — (* 25. Dezember 1888 in Berlin; † 16. November 1952 in Mainz) war ein deutscher Romanist und Sprachwissenschaftler. Inhaltsverzeichnis 1 Leben 2 Schriften 3 Literatur …   Deutsch Wikipedia

  • Fink — (izg. fȉnk) DEFINICIJA 1. Eugen (1905 1975), njemački filozof, učenik E. Husserla, blizak M. Heideggeru 2. Nikola (1894 1968), hrv. zoolog, obradio zoološko nazivlje životinja …   Hrvatski jezični portal

  • Karl August Fink — (* 10. Mai 1904 in Konstanz; † 4. April 1983 in Rottweil) war ein römisch katholischer Theologe und Kirchenhistoriker. Leben Karl August Fink studierte katholische Theologie und mittelalterliche Geschichte an der Albert Ludwigs Universität… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.