Eubacterie


Eubacterie

Eubacteria

Comment lire une taxobox
Eubactéries
 Anabaena sperica
Anabaena sperica
Classification classique
Règne Bacteria
Classification phylogénétique
Position :
Parcourez la biologie sur Wikipédia :
AlphaHelixSection (blue).svg
Symbole-faune.png
Salmobandeau.jpg
PCN-icone.png
Icone botanique01.png
P agriculture.png
Patates.jpg
Extracted pink rose.png

Les eubactéries (Eubacteria), ou « vraies bactéries », sont une subdivision majeure des procaryotes, comprenant toutes les bactéries (exceptées les archaeas). On peut citer par exemple les Chlorobactéries (auxquelles on peut adjoindre, selon la théorie endosymbiotique, les chloroplastes), les Protéobactéries (incluant les mitochondries selon la même théorie), les Cyanobactéries, les Mycoplasmes (Mollicutes), les Entérobactéries, les Pseudomonades et et la plupart des bactéries gram-positives.

Sommaire

Position systématique

Selon Thomas Cavalier-Smith, elles forment un groupe paraphylétique (les Neomura, regroupant Archées et Eucaryotes, s'origineraient en leur sein), alors que, classiquement depuis Carl Woese, elles constituent seules l'un des trois empires du vivant. La classification de Woese est privilégiée par les microbiologistes sur base des analyses phylogénétique. Lors de la découverte des Archées, leurs capacité de se développer dans des environnements classiquement défavorables à la vie laissait supposer que les Archées étaient apparues avant les Bactéries, ce qui justifiait la dénomination d'Archéobactéries (vieille bactéries). Les Bactéries avaient été alors renomées Eubactéries (vraies bactéries). Entre temps, les analyses phylogénétiques ont démontré que les Archées sont phylogénétiquement plus proches des Eucaryotes que des Bactéries et qu'elles étaient apparue après les Bactéries.

Note : Ne pas confondre avec les Eobacteria, taxon paraphylétique regroupant les plus primitives des bactéries, les Chlorobacteria et Hadobacteria.

Particularités

Les eubactéries se distinguent d’une part des eucaryotes par leur structure cellulaire (la structure procaryote) dont une des caractéristiques est d'être sans noyau, et d’autre part des archées par divers aspects chimiques (dont la structure de la membrane cellulaire) et génétiques.

Leur taille varie de celle d'un virus, comme certaines nanobactéries (0,05 µm) à une taille supérieure à celle de la moyenne des Protozoaires (Epulopiscium fishelsoni (600 µm x 80 µm) est beaucoup plus grande qu'une Paramécie)[1].

Importance biologique

Si la diversité des formes est faible, les eubactéries occupent la plupart des milieux, et constituent certainement, en nombre de cellules et peut-être en masse, la plus grande partie du vivant. Elles remplissent des fonctions fondamentales dans l'écosystème terrestre, comme par exemple dans le cycle de l'azote ou du soufre.

Elles jouent aussi un rôle prépondérant dans le recyclage des déchets organiques.

Quand on considère que les mitochondries et les chloroplastes sont des eubactéries symbiotiques, cela inclut aussi la photosynthèse et le métabolisme de l'oxygène (les eubactéries sont à l'origine de tout l'oxygène de l'atmosphère), et elles sont donc la porte d'entrée de toute l'énergie qui fait fonctionner le vivant.

Les plus anciens fossiles connus, les stromatolites, sont d'origine bactérienne et sont datés de 3,5 milliards d'années.

Classification

La classification traditionnelle distingue, sur la base du métabolisme, les bactéries photosynthétiques et les bactéries chimiotrophes.

La systématique moderne, basée sur les analyses génétiques, distingue de nombreux groupes. On notera, entre autres, les cyanobactéries, un groupe important de bactéries photosynthétiques.

Les Eubactéries et l'Homme

Treponema pallidum est une eubactérie spirochète responsable de la syphilis

Historiquement, et peut-être encore dans l'esprit général, les bactéries sont associées aux maladies. En effet, de nombreux parasites sont des bactéries (l'inverse n'est pas vrai). L'étude des bactéries a longtemps été dominée par la pathologie, et, dans une moindre mesure, les applications techniques (entre autres la fermentation, que ce soit pour la favoriser ou la combattre).

Habitat et métabolisme

On trouve des eubactéries dans presque tous les milieux où la vie se révèle possible. Leur répartition va de l'atmosphère aux limites inférieures des sols et des fonds océaniques en passant par tous les écosystèmes.

Selon les lignées, on en trouve des phototrophes (tirant leur énergie de la lumière), chimiotrophes (trouvant leur énergie de gradients chimiques non organiques), hétérotrophes (trouvant leur énergie dans la matière organique, qu'elle soit vivante (parasitisme) ou morte); on en trouve des aérobies ou des anaérobies, strictes ou non.

Références

  1. Lecointre G. Le Guyader H. Classification phylogénétique du vivant, Belin 2001 ISBN 2-7011-2137-X

Voir aussi

  • Portail de la microbiologie Portail de la microbiologie
  • Portail de l’origine et de l’évolution du vivant Portail de l’origine et de l’évolution du vivant
Ce document provient de « Eubacteria ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Eubacterie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • eubactérie — ● eubactérie nom féminin Bactérie vraie (par opposition à archéobactérie). [Les eubactéries représentent l immense majorité du groupe des procaryotes.] …   Encyclopédie Universelle

  • Eubactérie — Eubacteria Eubactéries …   Wikipédia en Français

  • Procaryote phytopathogene — Procaryote phytopathogène Les procaryotes phytopathogènes sont des bactéries responsables de Maladies bactériennes chez les végétaux. Vivant en parasites sur les cultures, les bactéries provoquent, entre autres, chancres et pourriture molles.… …   Wikipédia en Français

  • Procaryote phytopathogène — Les procaryotes phytopathogènes sont des bactéries responsables de Maladies bactériennes chez les végétaux. Vivant en parasites sur les cultures, les bactéries provoquent, entre autres, chancres et pourriture molles. Sommaire 1 Le monde des… …   Wikipédia en Français

  • Comportement — Le terme « comportement » désigne les actions d un être vivant. Il a été introduit en psychologie française en 1908 par Henri Piéron comme équivalent français de l anglais américain behavior. On l utilise notamment en éthologie (humaine …   Wikipédia en Français

  • Comportement de l'Homme — Comportement Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humanisme • …   Wikipédia en Français

  • Comportement humain — Comportement Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humanisme • …   Wikipédia en Français

  • Comportement idéologique — Comportement Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humanisme • …   Wikipédia en Français

  • Comportements — Comportement Psychologie Approches et courants Psychodynamique • Humanisme • …   Wikipédia en Français

  • Digere — Digestion Le système digestif de l homme. La digestion est le processus au cours duquel un organisme vivant reçoit du milieu extérieur des aliments (eau, molécules organiques et minéraux), les modifie afin de les transformer en nutriments et… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.