Etienne de Vaux


Etienne de Vaux

Étienne de Vaux

Étienne de Vaux né vers 1000 et décédé vers 1060, est le premier sire de Joinville connu. Jean de Joinville, le chroniqueur de Louis IX est l’un de ses descendants directs.

Il serait originaire de Vaux-sur-Saint-Urbain, petit village situé à une quinzaine de kilomètres de Joinville. (Aubry de Trois Fontaines, un des premiers à avoir écrit sur les Seigneurs de Joinville, au XIIe siècle, nomme Etienne ainsi : Stephanus de Vallibus, juxta abbatiam Sancti Urbani).

Très apprécié pour ses qualités guerrières, particulièrement par ses puissants voisins, la Maison de Brienne, connus pour leurs brigandages dans la région, il devint le commensal et l’ami du comte de Brienne, dont il épousa la sœur, Adelaïde. Déjà en possession de l'avouerie de l'abbaye de Saint-Urbain, il reçoit du comte de Brienne une partie de l’avouerie de l’abbaye de Montier-en-Der et celle de la vallée de la Blaise.

Il s'installa par la suite non loin du lieu de sa naissance, à Joinville, dont il commença la construction du grand château vers 1030.

Les avantages qu’il tirait de ces fonctions étaient maigres et Etienne de Vaux n’hésita pas à s’attribuer terres et revenus supplémentaires, en spoliant de leurs biens les moines et autres religieux de la région, biens que justement il devait protéger pour eux.

Malgré les plaintes répétées de l’Eglise, outrée par ses excès, Etienne de Vaux, imitant en cela les Brienne, ne s’arrêtait pas.

Il fallut que l'autorité royale demande l’excommunication pour qu’il cesse ses spoliations et restitue (en partie seulement) les acquisitions malhonnêtes qu’il avait faites. Le pape Léon IX dut également intervenir. Le rang des médiateurs renseigne sur la puissance d’Etienne de Vaux et de ses premiers descendants. Bien plus tard, les avoueries seront retirées à Jean de Joinville au profit du roi Louis IX

D’Étienne de Vaux à Jean de Joinville

Le fief d'Étienne de Vaux, ancêtre d’une illustre famille, mariée aux Lorraine et aux Guise, sera érigé en principauté en 1551 par Henri II.

Bibliographie

Précédé par Étienne de Vaux Suivi par
début de la seigneurie
sire de Joinville
Geoffroy Ier
Ce document provient de « %C3%89tienne de Vaux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Etienne de Vaux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Étienne de vaux — né vers 1000 et décédé vers 1060, est le premier sire de Joinville connu. Jean de Joinville, le chroniqueur de Louis IX est l’un de ses descendants directs. Il serait originaire de Vaux sur Saint Urbain, petit village situé à une quinzaine de… …   Wikipédia en Français

  • Étienne de Vaux — né vers 1000 et décédé vers 1060, est le premier sire de Joinville connu. Jean de Joinville, le chroniqueur de Louis IX est l’un de ses descendants directs. Il serait originaire de Vaux sur Saint Urbain, petit village situé à une quinzaine de… …   Wikipédia en Français

  • Église Saint-Étienne de Vaux-sur-Mer — Présentation Culte Catholique romain Type Église paroissiale Début de la construction …   Wikipédia en Français

  • Vaux-sur-mer — Pour les articles homonymes, voir Vaux. Vaux sur Mer Le parc de l hôtel de ville Administration …   Wikipédia en Français

  • Vaux sur Mer — Pour les articles homonymes, voir Vaux. Vaux sur Mer Le parc de l hôtel de ville Administration …   Wikipédia en Français

  • Vaux-sur-saint-urbain — Pour les articles homonymes, voir Vaux. Vaux sur Saint Urbain Administration Pays France Région Champagne Ardenne …   Wikipédia en Français

  • Vaux-sur-Mer — Pour les articles homonymes, voir Vaux. 45° 38′ 42″ N 1° 03′ 37″ W …   Wikipédia en Français

  • Vaux-sur-Saint-Urbain — Pour les articles homonymes, voir Vaux. 48° 22′ 34″ N 5° 12′ 33″ E …   Wikipédia en Français

  • Vaux-sur-blaise — Pour les articles homonymes, voir Vaux. Vaux sur Blaise …   Wikipédia en Français

  • Etienne Deydier — Étienne Deydier Etienne Deydier, né à Pont de Vaux (Ain), le 6 avril 1743, mort à Nyon (Suisse) en 1825, député de l Ain à l Assemblée législative et à la Convention nationale. Avant la Révolution, il était notaire feudiste, géomètre, et vice… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.