Estampage


Estampage
Motif estampé sur argile, donnant une brique décorative (Asie du Sud-Est, période Silla, VIIIe siècle).

L’estampage est une opération de forgeage en trois coups (ébauche, finition et ébavurage). Cette opération consiste à former, après chauffage, des pièces brutes par pression entre deux outillages nommés matrices, que l’on vient fixer sur des presses (hydrauliques, mécaniques…).

On commence par faire l’ébauche de la pièce désirée, en plaçant le lopin dans la matrice d’ébauche. Une fois celle-ci prête, on la met dans la matrice ayant la forme de la pièce voulue. Puis, on vient découper les cordons de bavures.

Le matriçage, réservé aux métaux non ferreux, est une variante de l’estampage (on dit aussi estampage de précision). Dans ce cas la presse hydraulique lente se substitue au marteau-pilon et la pièce est insérée par force dans un outillage (matrice) démontable. Dans le matriçage, il n’y a pas de bavure, il s’agit donc d’une opération en deux temps.

L’intérêt technique de ces procédés est la compression des molécules de matière selon la forme de la pièce d’où des résistances extrêmes aux efforts mécaniques.

Sommaire

Technique artistique

Matrices modernes et anciennes pour l’estampage des décors de cloches.
Articles détaillés : gravure, estampe et moulage.

L’estampage est une technique de reproduction qui donne des estampes, et qui produit éventuellement des effets de relief par impression d’argile dans un moule en creux ou d’une feuille de papier sur une plaque gravée.

Plus généralement, l’estampage est une technique artistique utilisée pour donner forme ou relief en faisant l'empreinte d’une matière dure dans une matière malléable.

Ainsi, des sculptures majeures sont éditées (avec une finesse de réalisation inatteignable par les techniques de moulage) par estampage d’argile dans des formes de plâtre, puis retouche manuelle pièce par pièce. Les formes de plâtre sont en général elles-mêmes fabriquées par empreinte directe à partir de la sculpture originale. Selon la complexité de l’œuvre plusieurs formes peuvent être nécessaires. Elles composent en creux un puzzle en trois dimensions. Les éléments en argile façonnés par estampage dans ces formes en plâtre sont ensuite assemblés entre eux à l’aide de barbotine (même argile mais plus liquide) et modelés jusque dans les détails les plus fins. Chaque pièce tirée a ainsi « la patte » du sculpteur modeleur qui l’a retouchée. Les pièces sont ensuite séchées, cuites et parfois patinées.

Estampage en Chine

Article connexe : art chinois.

La Chine ancienne connaît une variante de cette technique. Toutefois l’estampage chinois est la reproduction par frottis sur un papier spécial d’une œuvre qui primitivement n’était pas destinée à cet usage : bas-relief funéraire, inscription gravée dans la pierre (copies anciennes de peintures au trait disparues). Mais les stèles portant les calligraphies de Classiques chinois étaient conçues pour l'estampage.

L’estampage est une technique de reproduction qui est l’une des raisons d’être de la stèle. Celle-ci conserve le texte original mais l’estampage permet de transmettre et diffuser le texte sous forme d’une calligraphie artistique : Une feuille de papier est appliquée à l’aide d’une brosse humide, afin d’épouser la gravure dans ses moindres détails. On tamponne ensuite la surface redevenue sèche avec de l’encre : les parties qui ont épousé les creux de la gravure apparaîtront en blanc sur fond noir. La « Forêt de stèles », actuellement un musée célèbre de la ville de Xian, est le centre chinois de cette activité qui remonte au IIIe siècle.

Les estampages des époques Han ou Tang sont très recherchés mais le faux abonde.

L’estampage a été utilisé en épigraphie pour obtenir la copie exacte d’une inscription intransportable.


Voir aussi

Bibliographie

  • A. Chamouard, Estampage et forge, Dunod, Paris, 1964-66, Tome 1 : Statique appliquée aux déformations à chaud par forgeage, filage et matriçage, 206 p. ; Tome 2 : Dynamique appliquée aux déformations à chaud par forgeage, filage et matriçage. 356 p.

Liens externes

  • Atelier Campo, atelier d’artisanat d’art, œuvrant pour la sauvegarde du savoir-faire d’estampage de terres cuites d’art

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Estampage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • estampage — [ ɛstɑ̃paʒ ] n. m. • 1628; de estamper 1 ♦ Action d estamper; son résultat. Estampage des monnaies, des bijoux. L estampage d une inscription. 2 ♦ Fam. et rare Escroquerie. ● estampage nom masculin (de estamper) Façonnage, par déformation… …   Encyclopédie Universelle

  • ESTAMPAGE — n. m. Action d’estamper. L’estampage d’une monnaie, d’un fer à cheval. Il se dit encore d’un Procédé par lequel on prend l’empreinte d’un monument épigraphique, et de cette empreinte elle même. Cet épigraphiste a travaillé d’après des estampages …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • estampage — (è stan pa j ) s. m. 1°   Action d estamper. Prendre l estampage d un monument épigraphique. 2°   Action d imprimer des ornements dans les pâtes céramiques encore molles. 3°   Terme de coutellerie. Opération par laquelle on donne la forme… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • estampage — n.m. Tromperie, duperie …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • estampage — es·tam·page …   English syllables

  • estampage — ˌeˌstämˈpäzh noun ( s) Etymology: French, from estamper to stamp, pound (influenced in form by Italian stampare to stamp; French, from Old French, of Germanic origin; akin to Old High German stampfōn to crush, pound, stamp) + age more at …   Useful english dictionary

  • Estamper — Estampage Motif estampé sur argile, donnant une brique décorative (Asie du Sud Est, période Silla, VIIIe siècle) L estampage est une opération de forgeage en trois coups (ébauche, finition et ébavurage). Cette opération consiste à former,… …   Wikipédia en Français

  • estampatge — estampage m. estampage ; impression ; gaufrage ; bosselage …   Diccionari Personau e Evolutiu

  • mpage — estampage estompage pompage trempage étampage …   Dictionnaire des rimes

  • FORGEAGE — Terme générique utilisé pour définir un ensemble d’opérations de mise en forme des matériaux, le forgeage permet la production de pièces mécaniques ébauchées ou finies dont les hautes caractéristiques sont très recherchées. Cette mise en forme… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.