Espace vert


Espace vert

Le terme d'espace vert désigne, en urbanisme, tout espace d'agrément planté de fleurs, d'arbres ou engazonné.

Le gazon est un élément important dans la plupart des espaces verts, facteur d'appauvrissement en biodiversité quand il est artificiel et monospécifique

Sommaire

Définition

Dans les années soixante l'urbanisme est en plein expansion , les jardins sont alors désignés par "espaces verts" car ces sites sont peints en vert sur les plans d'architectes.

Pour être qualifié d'espace vert, un site doit répondre à plusieurs critères informellement définis, mais qui semblent consensuels. Par exemple, il doit être assez grand, être ouvert au public et facilement accessible (un rond-point fleuri n'est pas un espace vert) à pied et généralement en vélo mais non aux engins motorisés. Il est « bien » entretenu et ne doit pas présenter de dangers pour les usagers, enfants en particulier.

Le mot sous-entend une situation en milieu urbain ou péri-urbain, en tout cas en milieu construit. Il peut se trouver au milieu d'une ZAC #Zone d'Aménagement Concerté# ou d'une zone industrielle et peut dans certains cas être une mesure compensatoire liée à un permis de construire.

Vocations et tendances

La création ou l’amélioration d'espace vert se fait de plus en plus dans une perspective de développement soutenable[1],[2], et donc souvent au service de populations et lieux qui en manquent, pour des raisons sociales, sanitaires et écologiques (trame verte et bleue urbaine et réseau écologique[3] et d'agrément, et peut être décidée autant par les pouvoirs publics (mairie ou communauté de communes le plus souvent) ou par un promoteur immobilier a des fins écologiques et promotionnelles, ou compensatoires obligatoires, ce qui se fait de plus en plus. L'intégration de la biodiversité dans les espaces verts nécessite une formation initiale et continue des concepteurs d'espaces verts, mais aussi des équipes qui vont devoir les entretenir ou les surveiller ou les animer[4].

La double vocation sociale et écologique des espaces verts tend à se développer en recherchant plus de naturalité avec la gestion écologique et donc différenciée, la conservation de bois mort et d'arbres sénescents, la création de cheminements et de plans d'eau moins artificiels, l'abandon des pesticides, l'usage d'essences et d'espèces plus locales et moins horticoles, et une plus grande tolérance à l'égard de la flore sauvage et spontanée, etc. Sans négliger les parcs historiques des centres des grandes ville, il apparait nécessaire de considérer les friches, la nature banale et les zones vertes de périphérie où les enjeux pour la biodiversité sont également importants[5].

Certains espaces verts contiennent des arboretums et/ou cherchent à développer une vocation pédagogique, avec par exemple des chronoxyles ou des fermes pédagogiques.

Ils peuvent jouer d'autres rôles, tampon notamment, pour limiter la périurbanisation ou par comme bassin écrêteur de crue (comme à Douai en zone d'affaissement minier, ou dans le nouveau parc de Saint-Vicens de Perpignan [6]) ou avec d'autres jardins de pluie. Une attention particulière peut être portée aux zones périurbaines (ex : projet Interreg IVC intitulé « Periurban parks[7] »).

L'importance de la proximité de la nature pour la santé et les services écosystémiques rendus fait aussi l'objet d'études quantitatives et qualitatives[8]. En France, la Fédération française du paysage et l'Union nationale des entrepreneurs du paysage[9] concluaient en 2011 que 5 milliards d'euros de dépenses de santé pourraient être économisés chaque année en France si chacun avait chez lui une vue sur un espace vert (« 15 millions de Français n'ont ni jardin ni terrasse ». En effet selon le " National Ecosystem Assessment"[10](étude commandée par le gouvernement anglais, faite de 2009 à 2011 et publiée en juin 2011), 340 euros par personne et par an est la valeur estimée pour la santé, d'avoir un logement avec vue sur un jardin ou un parc.

Voir aussi

Liens externes

Bibliographie

  • Bo Chen, Ochieng A. Adimo, Zhiyi Bao, Assessment of aesthetic quality and multiple functions of urban green space from the users’ perspective: The case of Hangzhou Flower Garden, China  ; Landscape and Urban Planning, Volume 93, Issue 1, 30 October 2009, Pages 76-82 (Résumé)
  • Patrik Grahn, Ulrika K. Stigsdotter, The relation between perceived sensory dimensions of urban green space and stress restoration ; Landscape and Urban Planning, Volume 94, Issues 3-4, 15 March 2010, Pages 264-275 (Résumé)
  • Christina Germann-Chiari, Klaus Seeland, Are urban green spaces optimally distributed to act as places for social integration? Results of a geographical information system (GIS) approach for urban forestry research  ; Forest Policy and Economics, Volume 6, Issue 1, January 2004, Pages 3-13 (Résumé)
  • Ulf G. Sandström, Per Angelstam, Abdul Khakee, Urban comprehensive planning – identifying barriers for the maintenance of functional habitat networks ; Landscape and Urban Planning, Volume 75, Issues 1-2, 28 February 2006, Pages 43-57 (Résumé)


Notes et références

  1. Aggeri (CNFPT), Gaëlle, Dossier - La prise en compte du développement durable dans les espaces verts - in : Territoriales : le magazine du Centre national de la fonction publique territoriale n° de revue 204 du 12/2009, pp. 4-5
  2. Trancart, Monique, Biodiversité, les pratiques durables gagnent les espaces verts, Territoriales La Gazette des communes n° 1848 du 07/08/06, p. 38 En quinze ans les communes sont passées de la gestion différenciée des espaces à la recherche de la biodiversité. La communication vers le public s’est révélée indissociable de la gestion durable.
  3. Fanhua Kong, Haiwei Yin, Nobukazu Nakagoshi, Yueguang Zong, Urban green space network development for biodiversity conservation: Identification based on graph theory and gravity modeling ; Landscape and Urban Planning, Volume 95, Issues 1-2, 30 March 2010, Pages 16-27 (Résumé)
  4. Aggeri, Gaëlle, La Sauvegarde de la biodiversité passe par la formation - in : Territoriales : le magazine du Centre national de la fonction publique territoriale n° de revue 209 du 05/10, pp. 4-5
  5. Fayolle, Pascal Le débat sur la biodiversité urbaine serait-il l'arbre qui cache la forêt ? ; Lien horticole n° de revue 712 du 30/06/2010, p. 10
  6. NAMIAS, Olivier, Espaces verts : un parc extensif pour écrêter les crues Moniteur (Le) n° de revue 5570 du 27/08/2010, pp. 28-29
  7. Portail du Projet Periurban parks
  8. K. De Ridder, V. Adamec, A. Bañuelos, M. Bruse, M. Bürger, O. Damsgaard, J. Dufek, J. Hirsch, F. Lefebre, J. M. Pérez-Lacorzana, A. Thierry, C. Weber, An integrated methodology to assess the benefits of urban green space  ; Science of The Total Environment, Volumes 334-335, 1 December 2004, Pages 489-497 (Résumé)
  9. Les espaces verts au secours de la sécu, journal Le Monde 27 juillet.
  10. "UK National Ecosystem Assessment"


  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Espace vert de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Espace Vert — Le terme d espace vert désigne, en urbanisme, tout espace d agrément planté de fleurs, d arbres ou engazonné. Le gazon est un élément important dans la plupart des espaces verts, facteur d appauvrissement en biodiversité Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Espace vert — ● Espace vert surface réservée à un parc, un jardin public dans une agglomération …   Encyclopédie Universelle

  • vert — vert, verte [ vɛr, vɛrt ] adj. et n. m. • 1080; verd jusqu au XVIIe; lat. viridis I ♦ Adj. 1 ♦ (Couleur) Intermédiaire entre le bleu et le jaune (radiations lumineuses dont la longueur d onde avoisine 0,52 μ). Par ext. Tirant sur le vert. Bleu… …   Encyclopédie Universelle

  • ESPACE (espace et architecture) — Le substantif «espace» appartient aujourd’hui au langage courant concernant l’urbanisme (espace urbain, espace public, espace vert) et l’architecture (espace classique ou baroque, statique ou dynamique... et, plus spécifiquement, espace de séjour …   Encyclopédie Universelle

  • ESPACE-TEMPS — La mécanique classique, sous la forme mathématique rigoureuse que lui a donnée Newton, repose sur les deux concepts fondamentaux d’espace et de temps absolus: un événement ponctuel est parfaitement déterminé lorsqu’on connaît sa position dans… …   Encyclopédie Universelle

  • Espace Localement Connexe — L espace vert A est connexe, alors que l espace bleu B ne l est pas En mathématiques et plus particulièrement en topologie, un espace localement connexe est un espace dans lequel le voisinage de chaque point est constitué exclusivement d… …   Wikipédia en Français

  • espace — 1. espace [ ɛspas ] n. m. • spaze v. 1190; v. 1160 « moment »; surtout « espace de temps » jusqu au XVIe, et souvent fém.; lat. spatium I ♦ (Spatial) Cour. Lieu, plus ou moins bien délimité (où peut se situer qqch.). 1 ♦ …   Encyclopédie Universelle

  • espacé — 1. espace [ ɛspas ] n. m. • spaze v. 1190; v. 1160 « moment »; surtout « espace de temps » jusqu au XVIe, et souvent fém.; lat. spatium I ♦ (Spatial) Cour. Lieu, plus ou moins bien délimité (où peut se situ …   Encyclopédie Universelle

  • Espace connexe — Connexité (mathématiques) Pour les articles homonymes, voir Connexité. Un archipel, comme celui des îles Canaries, n est pas connexe : il n est pas possible de passer à pied sec d une île à l autre. Les îles sont les composantes connexes …   Wikipédia en Français

  • Espace vectoriel normé lisse — Espace lisse Définition Un espace vectoriel normé est dit lisse si pour tout et tout la fonction est dérivable en 0. Exemples L espace …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.