Erstein


Erstein

48° 25′ 22″ N 7° 39′ 42″ E / 48.42277778, 7.66166667

Erstein
Centre-ville de la commune.
Centre-ville de la commune.
Armoiries
Détail
logo
Administration
Pays France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Sélestat-Erstein
Canton Erstein
(chef-lieu)
Code commune 67130
Code postal 67150
Maire
Mandat en cours
Jean-Marc Willer
2008-2014
Site web http://www.ville-erstein.fr/
Démographie
Population 10 301 hab. (2008[1])
Densité 284 hab./km²
Gentilé Ersteinois(es)
Géographie
Coordonnées 48° 25′ 22″ Nord
       7° 39′ 42″ Est
/ 48.42277778, 7.66166667
Altitudes mini. 147 m — maxi. 157 m
Superficie 36,22 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Erstein est une commune française, située dans le département du Bas-Rhin (Alsace). La ville est le siège de l'une des sous-préfectures du département.

Ses habitants sont appelés les Ersteinois et désignés en alsacien par le sobriquet grâb (corbeaux)[2]. Erstein se prononce èrstaïne ou érchtaïne.

Dans la région, Erstein était connu depuis le Moyen Âge pour son monastère (disparu) et depuis 1894 pour sa sucrerie.

Sommaire

Toponymie

Selon l'abbé René Friedel (1937), le nom d'Erstein pourrait provenir du celte erian (erde, terre). D'autres hypothèses décomposent le nom en herrin-stein « pierre de la dame noble », ehre-stein « pierre d'honneur » ou erstes-heim « premier foyer »[3],[4].

Son nom apparaît pour la première fois en 817 dans un parchemin par lequel l'empereur Louis le Pieux cède la « villa Herinstein » à son fils Lothaire Ier[4].

Différents noms du village, selon les documents anciens[3] :

  • 815 (817?) Villa Herinstein
  • 850 Herestein
  • 868 Eresteheim
  • 870 Erenstein
  • 895 Herasten (roman)
  • 999 Asterna (italien)
  • 1198 Hystehin
  • 1226-38 Eristhen et Erstheim
  • 1247 Eschen (français)
  • 1248 Orsterhere (français)
  • 1262 Erstein
  • 1330 Erstein (français)
  • 1353 Cressein (tchèque)

Géographie

Bras de l'Ill.

La ville est située à une vingtaine de kilomètres au sud de Strasbourg, dans la plaine d'Alsace, à une dizaine de kilomètres du Rhin et de la frontière avec l'Allemagne. La ville borde le canal du Rhône au Rhin.

Traversée par l'Ill, Erstein est sur la limite entre le « Grand Ried » du Rhin (zone inondable de prés et bois luxuriants) du côté est et la fertile plaine de lœss (agriculture) du côté ouest.

L'hydrographie et la proximité de la nappe phréatique rendent certaines zones limitrophes de la ville facilement inondables malgré l'aménagement de digues et écluses.

On trouve en bordure de la ville :

  • des résurgences de rivières phréatiques : les Brunnwasser (« eaux de fontaine »)
  • un massif de forêt rhénane de 600 hectares (classé réserve naturelle) : l'une des deux dernières forêts alluviales d'Europe (rivières, lianes, lierres, clématites, cornouilliers, saules, roseaux, ...)

Hameau

  • Krafft

Cours d'eau

Économie

La multinationale mexicaine de matériaux de construction, Cemex y possède une unité de production de béton prêt à l'emploi. L'emblème économique majeur est cependant la sucrerie Erstein. Par ailleurs, le siège français de la société allemande Würth (leader mondial de la fixation) est également situé dans la ville.

Histoire

Erstein est connu en Alsace dès le Moyen Âge pour son abbaye bénédictine. Village ancien, à proximité d'une route romaine, son existence est attestée par des vestiges mérovingiens.

Héraldique

Erstein obtient dès le Moyen Âge les droits d'une ville, dont celui d'armoiries. Le motif apparaît dans le sceau de documents de 1335 et 1382 par lesquels Nicolas de Shuttern donne des garanties à l'abbesse. Il illustre l'appartenance de la ville d'une part au Landgrave d'Alsace (Werd) et d'autre part à l'abbaye.

Blason d'Erstein

Les armes d'Erstein se blasonnent ainsi : « parti de gueules à la bande d'argent accompagnée de deux cotices fleurdelisées de même et d'azur à un grand portail d'église ouvert de deux portes sous deux tours couvertes en dôme, celle de senestre sommée d'une croix et celle de dextre d'un globe, le tout d'or[5] ».

Nécropole mérovingienne

Des fouilles archéologiques entreprises dans la ville (1999-2003) ont mis au jour une vaste nécropole de l'époque mérovingienne. Plus de 300 tombes retrouvées, dont certaines contenant du mobilier d'une grande richesse, datées du Ve au VIIe siècle, témoignent de la transition en Alsace des influences romaine et germanique vers les traditions du peuple francs[6].

Quelques dates

  • 817 : l'empereur Louis le Pieux cède la villa Herinstein à son fils Lothaire Ier.
  • 952 à 994 les empereurs Otton séjournent fréquemment à Erstein ; en février 953 Otton le grand donne l'abbaye d'Erstein à sa belle-mère Berthe, dite la Filandière.
  • Noêl 994 lors de son séjour à E.,l'Impératrice Adélaïde obtient des terres en Alsace pour son couvent de Seltz, de son petit-fils Otton III.
  • 1191 : L'empereur Henri IV attribue au Landgrave de Basse-Alsace Sigisbert de Werd, le fief d'Erstein (biens, bourg, droits de pêche sur l'Ill). Erstein obtient les privilèges et le titre de ville, et demeure sous l'autorité des Landgraves.
  • 1360-1472 : Erstein sous l'autorité des évêques de Strasbourg, suite à la vente par Charles IV.
  • 1472-1790 : Erstein sous l'autorité du Grand Chapitre de Strasbourg
  • 1790 : Erstein devient chef-lieu du canton. Election du premier maire.
  • 1853 : Construction de la filature de laine peignée. Premiers protestants.
  • 12 août 1870 : Entrée des soldats prussiens.
  • nov. 1918 : Entrée des soldats français.
  • 1939 : Entrée des soldats allemands.
  • 28 nov. 1944 : Entrée des soldats français (2e D.B.)

Abbaye Sainte Cécile et Sainte Agathe

Calvaire (1746), vestige du couvent
  • 821 : Lothaire Ier épouse Ermengarde (fille du Duc d'Alsace Hugues III) et lui offre la « villa d'Erstein » comme Morgengabe ; un présent(ou douaire) de lendemain de noces qui doit lui permettre de vivre en cas de décès du mari.

Pour sa fondation,Irmengarde se rend à Rome pour y chercher des reliques, c'est l'occasion d'une grande cérémonie à laquelle le peuple de rome est associé.

  • 848 : Première mention de la communauté des chanoinesses d'Erstein, dépendant directement du Pape. Elles ont pour mission de prier pour l'Empereur. La première mère abbesse est la fille cadette d'Irmengarde.
  • 849 : Irmengarde fait don d'une importante partie de la villa Herinstein au couvent.
  • En 895 le monastère accueille des moniales de Blangy, chassées de leur couvent par les invassions normandes, avec elles sont ramenées les reliques de sainte Berthe .

Après une période de prospérité qui dura jusqu'à la fin du XIIe siècle, l'abbaye déclina rapidement pour être supprimée en 1422. Les derniers biens du couvent furent incorporés aux biens de l'évêché en 1437.

Les derniers bâtiments disparurent définitivement en 1818, Schweighaeuser signale la découverte d'urnes romaines de terre rouge (1828). L'église abbatiale était située entre l'emplacement de la mairie (1844, 1926) et le bâtiment de la sous-préfecture (Kreisdirektion, 1880). Les deux seuls vestiges sont le calvaire (1746) de la rue du Monastère, et un vieux puits (1580) dans une propriété rue du Couvent.

Services à la population

Culture

Entrée du cinéma (2001)

Un cinéma associatif, Erstein-Cinéma[7], de deux salles. Une première salle de 200 places avec un écran de 11 mètres et une seconde de 170 places avec un écran de 9 mètres. Toutes deux bénéficient d'une sonorisation Dolby Digital (SRD) et sont climatisées. Depuis 2005, l'association participe à Augenblick[8], festival du cinéma de langue allemande en Alsace qui se tient au mois de mars.

Sport

La salle Herinstein installée au coeur des écoles Pierre et Marie Curie offre un cadre sportif moderne et exclusif pour tout âge.

Éducation

Écoles maternelles

  • École du Château d'Eau, rue d'Obernai
  • École du Mittelholz, rue de la Bourgogne
  • École du Briehly, rue de la Dordogne
  • École Popp, rue du Rempart
  • École de Krafft - rue de St. Quentin

Écoles primaires

  • École Pierre Curie
  • École Anne Frank, rue de Strasbourg
    • annexe école A. Schweitzer, rue de la Pente
    • annexe école Popp, rue du Rempart

Enseignement secondaire

  • Collège Romain Rolland, rue de Wissembourg
  • Lycée d'enseignement général, technologique et professionnel Marguerite Yourcenar, rue Victor Schœlcher

Enseignement technique

  • Lycée professionnel agricole, avenue de la Gare

Enseignement spécialisé

  • Institut formation en soins infirmiers (IFSI), 2 rue de la Laine Peignée

Régie municipale

  • Distribution d'eau sur 9 communes
  • Distribution d'électricité sur 11 communes
  • Production d'électricité "au fil de l'eau" (env. 2 % de la distribution totale)
  • Gestion de l'éclairage public
  • Distribution de gaz à partir de 2010 (reprise de la concession à Gaz de Strasbourg, date à valider)

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Jean-Marc Willer[9] DVG  
1989 2008 Théo Schnée PS  
1965 1989 Georges Riehl    
1935 1965 Jean-Philippe Bapst    
1919 1935 Jean-Philippe Kornmann    
1790  ? Kuhn   (1er maire d'Erstein)[4]

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[10] et INSEE[11])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 504 2 344 3 168 3 440 3 613 3 564 3 445 3 585 3 688
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
3 604 3 705 3 899 3 703 3 662 4 127 4 378 4 807 5 270
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 593 5 837 6 061 5 485 5 549 5 649 5 640 5 539 5 747
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007    
6 165 6 288 7 434 8 095 8 600 9 664 9 971    
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux, monuments et événements

Ancienne filature
  • Les Brunnwasser : résurgences de rivières phréatiques.
  • Musée Würth
  • Etappenstall : maison du patrimoine et informations culturelles
  • Église Saint-Martin d'Erstein : Mentionnée dès 1281, reconstruite en 1859-61 sur le modèle de l'église de Willer-sur-Thur par l'architecte Ringeisen.
    • Horloge : l'église abritait une horloge construite en 1850 par Jean-Baptiste Schwilgué et d'un modèle comparable à celle installée en 1825 à Sélestat. Cette horloge a été motorisée dans les années 1950 puis restaurée (mais pas dans son état d'origine) en 2003 par l'entreprise Bodet. Elle est maintenant installée dans une vitrine au premier étage de l'Etappenstall.
  • Êglise luthérienne ou temple d'Erstein[12], construit par l'architecte Maximilian Metzenthin, inaugurée le 9 décembre 1883.
  • Sucrerie d'Erstein : Fondée le 27 décembre 1893 par le baron Hugo Zorn von Bulach, des industriels et des agriculteurs ; cette raffinerie traite depuis plus d'un siècle toute la production alsacienne de betterave sucrière.
  • La Fête du sucre (fin août) et son corso fleuri (défilé de chars fleuris)

Manifestations

  • circuit permanent pédestre organisé par les marcheurs du sucre ouvert toute l'année ; départ à l'office du tourisme ; parcours de 12 et 20 km
  • Marché aux Sucreries Hansel et Gretel : 1er week-end de décembre
  • Marche populaire nocturne et sonorisée de la Saint-Nicolas: 2e week-end de décembre
  • Festival du sucre : dernier week-end du mois d'août

Personnalités liées à la commune

Jumelages

Bibliographie

  • (de) Fr. Eickhoff, Heimatskunde des Kreises Erstein, 1889
  • Joseph Bernhard, Histoire de l'abbaye et de la ville d'Erstein, 1883
  • (de) René Friedel, Geschichte des Klosters und des Fleckens Erstein, 1927
  • Erstein : regard sur le passé, 1993, ISBN:2950784003
  • Philippe de Golbéry, Schweighaeuser "Antiquités de l'Alsace...' 1828
  • (de) Die Geschichte Ersteins nebst der Erteiner Chronik des Franz Bach, Vogt in Erstein anno 1666 par Dr. Caesar, Amstrichter in Erstein, 1912

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. (fr)Population légale d'Erstein en 2006 sur le site de l'INSEE. Consultée le 17/05/2009.
  2. Pourquoi des Corbeaux à Erstein ? (site de l'école Anne Frank
  3. a et b Abbé René Friedel, Histoire de l'Abbaye et du bourg d'Erstein, 1927.
  4. a, b et c Erstein : regard sur le passé, 1993, (ISBN 2950784003)
  5. Les Armoiries des communes du Bas-Rhin, 1952
  6. CAT.INIST
  7. Erstein-Cinéma
  8. Festival Augenblick
  9. [PDF] Liste des maires du Bas-Rhin au 1er avril 2008 sur www.bas-rhin.pref.gouv.fr, 2008. Consulté le 22 mai 2009
  10. http://cassini.ehess.fr/ Population par commune avant 1962 (résultats publiés au journal officiel ou conservés aux archives départementales)
  11. INSEE : Population depuis le recensement de 1962
  12. Temples : Temple d'Erstein


Les communes du canton d'Erstein

Bolsenheim · Daubensand · Erstein (chef-lieu) · Gerstheim · Hindisheim · Hipsheim · Ichtratzheim · Limersheim · Nordhouse · Obenheim · Osthouse · Schaeffersheim · Uttenheim · Westhouse


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Erstein de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Erstein — Erstein …   Deutsch Wikipedia

  • Erstein — Saltar a navegación, búsqueda Erstein Escudo …   Wikipedia Español

  • Erstein — Erstein, Stadt an der Ill, im Arrondissement Schlettstadt des französischen Departements Bas Rhin; Tabaksbau, Tabakfabriken, Färberei, Leinwandbleichen; 3650 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Erstein — Erstein, Kreisstadt im deutschen Bezirk Unterelsaß, an der Ill, Knotenpunkt der Eisenbahn Straßburg Basel und der Straßenbahn Straßburg Markolsheim, 150 m ü. M., hat eine evangelische und eine kath. Kirche, Synagoge, Amtsgericht,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Erstein — Erstein, Kreisstadt im Bez. Unterelsaß, an der Ill, (1900) 5593 E., Amtsgericht; Spinnerei, Tabakbau …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Erstein — Erstein, franz. Stadt im Elsaß 3 M. von Schlettstadt mit 3700 E., Tabaksbau, Leinwandbleichen …   Herders Conversations-Lexikon

  • Erstein — French commune nomcommune=Erstein région=Alsace département=Bas Rhin arrondissement=Sélestat Erstein canton=Erstein insee=67130 cp=67150 maire=Théo Schnee mandat=2001 2008 intercomm=Communauté de communes du Pays d Erstein longitude=7.66166667… …   Wikipedia

  • Erstein — Original name in latin Erstein Name in other language Eerstain, Erstein, Ersten, ai er si tan, erusutan, Ерстен State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 48.42373 latitude 7.66262 altitude 156 Population 9647 Date 2011 11 02 …   Cities with a population over 1000 database

  • Erstein (Bas-Rhin) — Erstein …   Deutsch Wikipedia

  • Abtei Erstein — Erstein …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.