Ernest Pignon-Ernest


Ernest Pignon-Ernest

Ernest Pignon-Ernest, de son vrai nom Ernest Pignon[1], est un artiste plasticien né en 1942 à Nice.

Il est un des initiateurs, avec Daniel Buren et Gérard Zlotykamien, de l'art urbain en France[2].

Sommaire

Vie et œuvre

Hanté par les ombres laissées sur les murs, à Nagasaki et à Hiroshima, par les corps volatilisés, il a apposé des images peintes, dessinées, sérigraphiées sur du papier fragile, sur les murs des cités, dans des cabines téléphoniques, images qui se fondent dans l'architecture urbaine, sont acceptées par les populations qui les défendent même de leur dégradation lente (comme à Naples). Les témoignages photographiques accentuent cette fusion et en gardent les traces. Ernest Pignon-Ernest dénonce l'art construit pour les musées et les expositions, ce qui ne l'empêche pas d'y exposer.

Ernest Pignon-Ernest décrit lui-même son œuvre comme une manière de saisir l'essence d'un lieu. Il puise dans l'histoire du lieu, dans les souvenirs, mais aussi dans la lumière, l'espace. Puis, il vient y inscrire une image élaborée dans son atelier. Cette image est en général le dessin d'une représentation humaine à l'échelle 1, reproduite par sérigraphie. Pignon-Ernest installe lui-même son œuvre dans la ville, durant la nuit. Nourri par un héritage culturel mêlant chrétien et païen, Pignon-Ernest n'hésite pas à s'inspirer et à citer les œuvres de Caravage (comme lors de son travail dans les rues de Naples).

Après son intervention contre le jumelage de Nice avec Le Cap en 1974, Ernest Pignon-Ernest a joué un rôle important dans la campagne Artistes du monde contre l'apartheid. Il a ainsi, depuis plus de vingt ans, gardé des liens étroits avec l'Afrique du Sud. Parti en 2001 pour Johannesburg avec l'intention d'y mener un projet sur le caractère multiculturel du pays, il a été amené à changer de thème en découvrant sur place la gravité de la pandémie de sida et en écoutant les sollicitations des organisations qui luttent contre l'hécatombe annoncée. Après de nombreuses rencontres dans les hôpitaux, les dispensaires, les crèches et en liaison avec les associations, Pignon-Ernest a élaboré une image, née de l'écoute de ceux qui vivent au cœur de ce drame contemporain. Sérigraphiée sur place à plusieurs centaines d'exemplaires, il l'a collée, accompagné des habitants, sur les murs des quartiers particulièrement touchés de Warwick à Durban et de Kliptown à Soweto.

Installations, expositions

  • 1972 :
    • Les Accidents du travail. Salon de la jeune peinture au Grand Palais (Paris) ; 12 jours d'exposition, 156[3] images d'un homme grandeur nature
    • Les Hommes bloqués (Paris)
  • 1974 :
    • Jumelage Nice-Le Cap. Sujet : l'apartheid
    • L’Homme et la Ville (Le Havre)
  • 1975 :
    • Sur l’avortement (Tours, Nice, Paris, Avignon)
    • Les Immigrés (Avignon)
  • 1978-1979 : Rimbaud, Paris et Charleville[4]
  • 1977 : Les Expulsés
  • 1984 : Les Arbrorigènes, au Jardin des plantes (Paris). Des statues vertes de chlorophylle d'hommes et femmes nus, juchées dans des arbres, composées de micro-algues, de mousse de polyuréthane, de végétation naturelle
  • 1988-1995 : Naples I, II, III, IV. Incrustations de figures[5] peintes sur papier, sculpturales voire religieuses
  • 1988 : La Déposition-Mise au tombeau-Naples-1, dessin, photographie, signé en bas à droite, 2,15 m (h.) x 1,41 m, réalisé à Naples ; musée municipal (ancien évêché) d'Evreux
  • 1996 : Derrière la vitre. Silhouettes peintes dans des cabines téléphoniques à Lyon
  • 2002 : Soweto-Warwick-Durban, Afrique du Sud. Le fléau du sida en Afrique
  • 2003 : Le Parcours Maurice Audin, Alger. Mémoire de la guerre d'Algérie
  • 2009 : Décorations peintes sur la cathédrale de Montauban (dégradées par des catholiques traditionalistes[6])

Bibliographie

Notes et références

  1. Pour se différencier d'Édouard Pignon (leurs initiales portèrent à confusion lors d'une exposition conjointe), il redoubla son prénom derrière son nom.
  2. Stéphanie Lemoine et Julien Terral, In situ : un panorama de l'art urbain de 1975 à nos jours, Éditions Alternatives, 2005, p. 10.
  3. 156 : le nombre d'hommes qui allaient mourir d'un accident du travail pendant les 12 jours de l'exposition...
  4. Ville natale de Rimbaud.
  5. L'artiste s'inspire des maîtres italiens (Fra Angelico, Michel-Ange, Le Caravage...), qu'il recopie. Il tire des sérigraphies de ses dessins et les affiche en ville. Il étudie la religion à cette occasion.
  6. « Des anges d’Ernest Pignon-Ernest censurés à Montauban », brève de Connaissance des arts (30 juillet 2009) reprise sur le site Prochoix.

Liens

Lien interne

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ernest Pignon-Ernest de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • PIGNON-ERNEST (E.) — Ernest PIGNON ERNES Le dessinateur, peintre, créateur d’événements à travers le monde Ernest Pignon Ernest est né à Nice en 1942. Travaillant la ville comme un matériau plastique et symbolique, Ernest Pignon Ernest crée des œuvres éphémères par… …   Encyclopédie Universelle

  • Ernest Pignon Ernest — est né en 1942, à Nice (France), de son vrai nom Ernest Pignon. Il est artiste plasticien, travaille à Paris. On lui doit plusieurs « interventions urbaines » depuis trente ans. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Sources …   Wikipédia en Français

  • Ernest pignon-ernest — est né en 1942, à Nice (France), de son vrai nom Ernest Pignon. Il est artiste plasticien, travaille à Paris. On lui doit plusieurs « interventions urbaines » depuis trente ans. Sommaire 1 Biographie 2 Œuvres 3 Sources …   Wikipédia en Français

  • Ernest Pignon-Ernest — (* 1942 in Nizza, Frankreich) ist ein französischer Künstler. Seine Werke, meist großformatige Figuren, finden sich unautorisiert an öffentlichen Orten der Städte. Pignon Ernest lebt und arbeitet in Paris Werk Pignon Ernest lädt mit seinen in… …   Deutsch Wikipedia

  • Pignon — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Pignon », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot pignon possède plusieurs… …   Wikipédia en Français

  • Ernest — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Ernestine — Ernest Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Ernst — Ernest Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Sens et origine du nom 2 Variantes 3 …   Wikipédia en Français

  • Béguinage de Lierre — Portail d entrée au nord est du béguinage. À droite: façade arrière du vieux presbytère (prob. fin XVe) Présentation Nom local Begijnhof Lier Culte …   Wikipédia en Français

  • Centre européen d'actions artistiques contemporaines — Le Centre européen d actions artistiques contemporaines (CEAAC) est une association née d une volonté commune des assemblées élues d Alsace d affirmer la présence et de contribuer au développement de l art d aujourd hui dans cette Région. Ses… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.