Equipe de Jamaique de football


Equipe de Jamaique de football

Équipe de Jamaïque de football

Flag of Jamaica.svg Jamaïque
Logo
Couleurs vert, jaune et noir
Surnom Reggae Boyz
Classement FIFA Diminution 76e (3 juin 2009)[1]
Entraîneur Jamaïque Theodore Whitmore
Record de sélections Warren Barrett : 127
Meilleur buteur Luton Shelton : 27
Premier match officiel 9 mars 1925
Flag of Haiti.svg Haïti 1 - 2 Jamaïque
Plus large victoire 24 novembre 2004
Jamaïque 12 - 0 Flag of France.svg Saint-Martin
4 mars 1994
Jamaïque 12 - 0 Flag of the British Virgin Islands.svg Îles Vierges britanniques
Plus large défaite 24 février 1999
Costa Rica Costa Rica 9 - 0 Jamaïque
Coupe du Monde Phases finales : 1
1er tour en 1998
Gold Cup Demi-finaliste en 1993
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Domicile
Team colours Team colours Team colours
Team colours
Team colours
Extérieur

L'équipe de Jamaïque de football est sous l'égide de la Fédération de Jamaïque de football.

Histoire

Les débuts de la Jamaïque

La Fédération de Jamaïque de football (Jamaica Football Federation) est fondée en 1910. Le premier match officiel de la Jamaïque fut joué à l’extérieur, contre Haïti, le 9 mars 1925, qui se solda par une victoire jamaïcaine sur le score de 2 buts à 1. La fédération de Jamaïque de football est affiliée à la FIFA depuis 1962 et est membre de la CONCACAF depuis 1965. Pour la Coupe du monde de football 1966, l’équipe de Jamaïque de football (Jamaica national football team) bat Cuba et les Antilles néerlandaises au 1er tour, perd au tour final contre le Mexique et le Costa Rica. Pour la Coupe du monde 1970, elle est battue au 1er tour par le Costa Rica et le Honduras. Pour la Coupe du monde de football 1978, elle est battue par Cuba au 1er tour. Pour la Coupe du monde de football 1990, elle est battue par les USA au 1er tour.

De 1991 à 1998

À la Gold Cup 1991, l’équipe de Jamaïque enregistre au 1er tour trois défaites contre le Honduras (0-5), le Canada (2-3, buts de Roderick Reid et de Hector Wright) et le Mexique (1-4, but de Roderick Reid). Au 1er tour de la Gold Cup 1993, elle bat le Honduras (3-1, buts de Devon Jarrett, de Walter Boyd et de Paul Davis), fait match nul contre le Panama (1-1, but de Paul Davis) et perd contre les USA (0-1), battu en demi par le Mexique (1-6, but de Hector Wright) et partage la 3e place avec le Costa Rica (1-1 après prolongations, but de Devon Jarrett). Cela constitue la meilleure performance en Gold Cup. Une des plus larges victoires fut enregistrée à Grand Cayman (îles Caïmanes Îles Caïmans) contre les Îles Vierges britanniques, le 4 mars 1994, qui se solda par un score sans appel de 12 buts à 0, dans le cadre de la Shell Caribbean Cup 1994. Pour la Coupe du monde de football 1994, elle bat Porto Rico et T&T au 1er tour, puis au second tour prend la 3e place sur 4, derrière le Salvador et le Canada, devant les Bermudes. Au 1er tour de la Gold Cup 1998, elle fait match nul contre le Brésil (0-0) et bat le Guatemala (3-2, doublé de Paul Hall et but d’Andrew Williams) et le Salvador (2-0, buts de Fitzroy Simpson et de Marcus Gayle) mais perd en demi contre le Mexique (0-1 après prolongations) et prend la 4e place, battue par le Brésil (0-1). Durant cette période, l’équipe de Jamaïque remporte deux fois la Coupe de la Caraïbe en 1991 (bat Guyana et les Îles Caïmans au 1er tour, bat Sainte-Lucie en demi, et gagne en finale 2-0 contre T&T) et en 1998 (bat la Martinique, les Îles Caïmans et les Antilles néerlandaises au 1er tour, bat Antigua-et-Barbuda en demi et bat T&T en finale (2-1)), fut finaliste en 1992 (battue par T&T (1-3)) et en 1993 (battue par la Martinique (0-0 tab 6-5)) et prit la 3e place en 1997 en battant Grenade (4-1), et fut éliminée au 1er tour en 1995 et en 1996.

La seule participation à la Coupe du monde

L’équipe de Jamaïque n'a participé qu'à une seule phase finale de Coupe du monde de football, en 1998, où les Reggae Boyz firent sensation en s'y qualifiant puis en gagnant un match contre le Japon. La plupart des joueurs jamaïcains sont nés et ont grandi en Angleterre comme Deon Burton. Pour se qualifier pour la Coupe du monde 1998, la Jamaïque a battu la Barbade au tour préliminaire, puis termina 1ère des demi-finales, devant le Mexique, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et le Honduras et prit la 3e place sur 6 au tour final, derrière les USA et le Mexique, devant le Canada, le Costa Rica et le Salvador. Au premier tour, elle tombe dans le groupe H composé de la grande Argentine, de la Croatie et du Japon. Lors du premier match, le 14 juin contre la Croatie au Stade Félix-Bollaert de Lens, elle est menée 0-1 par les Croates sur un but de Mario Stanić à la 27e minute sur une frappe poussée dans le but après que le ballon ait tapé la transversale. Mais les Jamaïcains vont créer la sensation en égalisant juste avant la mi-temps sur une puissante tête de Robert Earle. Néanmoins, en deuxième période, les Jamaicains ne tiendront pas leur exploit en encaissant deux buts signés Robert Prosinečki d'un magnifique centre-tir de l'extérieur de la surface et du meilleur buteur de cette Coupe du Monde : Davor Šuker, sur une frappe légèrement déviée. Le second match a lieu au Parc des Princes, une semaine plus tard, face à l’Argentine. Un match que les Argentins n'auront aucun mal à gagner sur le score sans appel de 5-0 grâce un doublé d'Ariel Ortega et un triplé de l'attaquant vedette Gabriel Batistuta. Cependant, les Jamaicains ne sortiront pas la tête basse de cette Coupe du Monde. En effet, devant plus de 39 000 spectateurs au Stade de Gerland, ils s'imposent face au Japon 1-2, grâce au doublé de leur numéro 11 Theodore Whitmore qui marque d'abord à la 39e sur une belle frappe dans la surface et à la 54e sur un tir venu de la droite, à l'entrée de la surface, qui passe entre le gardien et son poteau. Les Japonais marqueront par Masashi Nakayama à la 74e sur une volée après une remise de la tête de son partenaire. Première victoire jamaïcaine dans l'histoire d'une phase finale de la Coupe du Monde, la seule encore à ce jour.

De 1998 à 2005

La plus large défaite de l’équipe de Jamaïque fut enregistrée à San José contre le Costa Rica, le 24 février 1999, qui se solda par un score sans appel de 9 buts à 0. À la Gold Cup 2000, elle enregistre deux défaites au 1er tour contre la Colombie (0-1) et le Honduras (0-2). Pour la Coupe du monde 2002, elle termine deuxième au second tour, derrière le Honduras, derrière le Salvador et Saint-Vincent-et-les-Grenadines, mais finit 5e sur 6 au tour final devant T&T, derrière le Costa Rica, les USA, le Honduras, le Mexique. À la Gold Cup 2002, elle réalise au 1er tour une défaite contre la Colombie (0-1) et une victoire contre le Guatemala (2-0, buts d’Andrew Williams et d’Onandi Lowe) au 1er tour, mais est battue en quarts par le Mexique (0-5). À Kingston, le 24 novembre 2004, la Jamaïque affronte Saint-Martin, cela se conclut par une des plus larges victoires de la Jamaïque sur le même score de 12 buts à 0. À la Gold Cup 2005, l’équipe de Jamaïque bat le Guatemala (4-3, buts de Jermaine Hue, d’Andrew Williams, de Ricardo Fuller et de Luton Shelton), fait match nul contre l’Afrique du Sud (3-3, buts de Teofore Bennett, de Jermaine Hue et de Damion Stewart) et perd face au Mexique (0-1) au 1er tour mais est battue en quarts par les USA (1-3, but de Ricardo Fuller). À la Coupe caribéenne des nations 1999, elle partage la 3e place en compagnie d’Haïti. À la Coupe caribéenne des nations 2001, elle fut éliminée au 2e tour.

Depuis 2005

À la Digicel Cup 2005, l’équipe de Jamaïque bat les Îles Vierges américaines, Saint-Martin et Haïti, Sainte-Lucie et la Guyane française dans les tours préliminaires. En phase finale, elle bat T&T, Cuba et la Barbade. Luton Shelton est le meilleur buteur de la compétition avec 9 buts. Pour la Coupe du monde 2006, elle bat Haïti et les Îles Turks et Caïcos au 1er tour, perd au second tour, derrière les USA et le Panama, devant le Salvador. À la Digicel Cup 2007, elle est éliminée au 1er tour, devancée par Haïti et Saint-Vincent-et-les-Grenadines, devant Sainte-Lucie, ce qui ne lui permit pas de se qualifier pour la Gold Cup 2007.

Lors des qualifications pour la Coupe du monde de football 2010, l’équipe de Jamaïque bat les Bahamas au second tour, et tombe au 3e tour dans un groupe composé du Mexique, du Canada et du Honduras. Suite aux mauvaises performances du cycle aller de l'équipe, match au nul au Canada (1-1 but de Andrew Williams), défaite au Mexique (0-3) et défaite au Honduras (0-2), le sélectionneur René Simoes est limogé, et est remplacé par l'anglais John Barnes. Néanmoins, la fédération nomme comme intérimaire le héros de la Coupe du Monde 1998, Theodore Whitmore de Septembre à Novembre 2008. Lors de leur 4e match de poule (avec Theodore Whitmore sur le banc), les Jamaïcains s'imposent à Kingston 1 but à 0 face au Mexique grâce à leur numéro 10 Ricardo Fuller à la 34 e minute. Une victoire qui leur permet de se relancer dans la course à la qualification, d'autant plus que 4 jours plus tard, elle bat son concurrent direct, le Honduras une nouvelle fois sur la plus petite des marges cette fois-ci grâce à Luton Shelton. Le 19 novembre 2008, elle joue son dernier match de poule à Kingston face au Canada, déjà éliminé (ce qui est le premier match comme sélectionneur de John Barnes). Pour se qualifier pour le prochain tour, elle doit s'imposer tout en espèrant que le Honduras ne batte pas le Mexique à San Pedro Sula (Honduras). Tout se passe bien, la Jamaïque mène 1-0 grâce à Marlon King et le Honduras fait 0-0 face au Mexique. Aux mi-temps, la Jamaïque est qualifiée. Mais à la 51e minute du match Honduras-Mexique, le défenseur Mexicain du Vfb Stuttgart, Ricardo Osorio, marque un but contre son camp. Après ce but, la Jamaïque est éliminée, et ce quel que soit le score face au Canada. En effet, la Jamaïque remporte le match par 3-0, mais est éliminée, en conséquence de la victoire hondurienne sur le Mexique. Le Honduras et son attaquant vedette, David Suazo, est qualifié pour le tour suivant. Fin 2008, la Jamaïque remporte la Digicel Cup 2008 qu'elle organisait.

Palmarès

Parcours en Coupe du monde

  • 1930 : Non inscrit
  • 1934 : Non inscrit
  • 1938 : Non inscrit
  • 1950 : Non inscrit
  • 1954 : Non inscrit
  • 1958 : Non inscrit
  • 1962 : Non inscrit
  • 1966 : Tour préliminaire
  • 1970 : Tour préliminaire
  • 1974 : Forfait
  • 1978 : Tour préliminaire
  • 1982 : Non inscrit
  • 1986 : Forfait
  • 1990 : Tour préliminaire
  • 1994 : Tour préliminaire
  • 1998 : 1er tour
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2006 : Tour préliminaire
  • 2010 : Tour préliminaire

Parcours en Gold Cup

  • 1991 : 1er tour
  • 1993 : Demi-finale
  • 1996 : Tour préliminaire
  • 1998 : 4e
  • 2000 : 1er tour
  • 2002 : Tour préliminaire
  • 2003 : Quart de finale
  • 2005 : Quart de finale
  • 2007 : Tour préliminaire
  • 2009 : 1er tour

Parcours en Coupe de la Caraïbe

  • 1989 : Non inscrit
  • 1990 : Compétition non terminée
  • 1991 : Vainqueur
  • 1992 : Finaliste
  • 1993 : Finaliste
  • 1994 : 1er tour
  • 1995 : 1er tour
  • 1996 : 1er tour
  • 1997 : 3e place
  • 1998 : Vainqueur
  • 1999 : 3e place partagé
  • 2001 : 2e tour
  • 2005 : Vainqueur
  • 2007 : Tour préliminaire
  • 2008 : Vainqueur

Principaux joueurs

Notes et références

  1. Classement mondial sur fr.fifa.com, juin 2009. Consulté le 4 juin 2009.


  • Portail du football Portail du football
Ce document provient de « %C3%89quipe de Jama%C3%AFque de football ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Equipe de Jamaique de football de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.