Ennui


Ennui


Sur les autres projets Wikimedia :


L'ennui est un sentiment de démotivation et de désintéressement.

« Ennuyer » est issu du bas latin inodiare, qui signifie « être odieux ».


Sommaire

Se confronter à une temporalité vide

Dans l’existence quotidienne, lorsque nous sommes occupés par des activités, on sait bien que ce sont leurs finalités qui leur donnent un sens, que ce soit dans leur direction vectorielle ou dans leur contenu de signification. C’est dans cette quotidienneté que peut survenir un ennui mécanique, i.e. un ennui au sens de quelque chose qui viendrait interrompre une activité, qui viendrait en différer la continuité temporelle entraînant l'individu à s'occuper à autre chose.

Mais, plus généralement, nous sommes confrontés à l'ennui lorsque c'est l'activité elle-même qui est ennuyeuse. Dans ce cas, c’est l’activité en propre qui ne retient pas notre attention, ce n’est donc pas une cause extérieure qui en vient interrompre le processus mais l’activité elle-même qui devient vide d’une fin digne de s’y intéresser : on cherche alors à s’en distraire au moyen d’un passe-temps, puisqu’il s’agit bien de faire passer le temps malgré tout (cf. la description dans les Concepts fondamentaux de la métaphysique que fait Martin Heidegger d’un homme s’ennuyant dans une salle d’attente). Kierkegaard souligne également que « l'ennui est la mère de tous les maux » et il oppose à cet ennui l'oisiveté. Dans l’ennui, on regarde tout le temps l’heure pour s’assurer que le temps passe car on y est exposé à une temporalité vide qu’on s’empresse de combler.

Reste qu’il existe un ennui plus radical que ces deux types d'ennuis : dans ce dernier cas, l’individu s’ennuie lui-même et d'une partie de lui-même. Il a beau être entouré de tous les objets qui habituellement constituaient pour lui les moyens de donner sens à ses activités mais dorénavant ces moyens ne sont plus susceptible de s’inscrire dans une quelconque temporalité finalisée. L’individu sait pertinemment qu’il retrouvera la temporalité finalisée de ses activités quotidiennes mais il est pourtant submergé par une absence d’appétence dégénérative voir désespoir qui le rapporte à sa propre temporalité vide. Ce ne sont pas tant les objets qui posent problème plutôt que moi-même confronté à une absence de fin et donc à une absence de signification : je ne suis alors plus rien d’autre que cette « temporalité vide et insensée » (Fragment 132 dans Les Pensées de Blaise Pascal).

Le divertissement et la reprise

Il y a bien là quelque chose d’intenable, voire d’écœurant (c’est ce que Jean-Paul Sartre vise dans la Nausée). Il y a donc bien là pour lui de gagner du sens sur le non-sens. Autrement dit, l’homme de la reprise ne s’estime pas posséder sa propre consistance ontologique, il ne vise donc pas ce qu’il sera mais ce qu’il aura été, il vit au futur antérieur. Il y a pour lui, quelle que soit son activité, une fidélité à lui-même, c’est pourquoi il lui est possible de regarder le passé comme relié à son présent : parce que ce qu’il a entrepris dans le passé composé ce qu’il est, cela peut soutenir son propre sens sans illusions sur sa propre essence toujours déjà inscrite sur le fonds de l’absence ontologique de sa propre mort révélée dans et par l'ennui.

Voir aussi

Bibliographie

  • Martin Heidegger. Les concepts fondamentaux de la métaphysique. Monde Finitude Solitude. Paris, Gallimard, 1992. Contient une analyse phénoménologique de l'ennui sur plus de deux cents pages.
  • Gerry Deol, Paroles de philosophes. Voyage au bout de l'ennui, in "Touring Explorer", Mai 2007, n°150, pp. 44-48.
  • Jean Giono, Un roi sans divertissement.

Articles connexes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Ennui de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • ennui — ennui …   Dictionnaire des rimes

  • ennui — [ ɑ̃nɥi ] n. m. • déb. XIIe; de ennuyer 1 ♦ Vx Tristesse profonde, grand chagrin. ⇒ tourment. « Si d une mère en pleurs vous plaignez les ennuis » (Racine). 2 ♦ Peine qu on éprouve de quelque contrariété; cette contrariété. ⇒ désagrément,… …   Encyclopédie Universelle

  • ennui — ENNUI. s. m. Lassitude, langueur, fatigue ou inaction d esprit, causée par une chose qui déplaît par ellemême, ou par sa durée, ou par le défaut d intérêt, ou par la disposition dans laquelle on se trouve. On ne sauroit entendre cela sans ennui,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Ennui — is a word meaning general lack of interest or boredom, or depression. It may also refer to:*Ennui (film), 2003 American film *Ennui (sonnet), sonnet written by Sylvia Plath …   Wikipedia

  • ennui — 1660s as a French word in English; nativized by 1758; from Fr. ennui, from O.Fr. enui annoyance (13c.), back formation from enuier (see ANNOY (Cf. annoy)). Hence ennuyé afflicted with ennui; ennuyée a woman so afflisted. So far as frequency of… …   Etymology dictionary

  • Ennui — En nui , n. [F., fr. L. in odio in hatred. See {Annoy}.] A feeling of weariness and disgust; dullness and languor of spirits, arising from satiety or want of interest; tedium. T. Gray. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Ennui — (fr., spr. Annni), Überdruß, Langeweile; daher Ennuyant (spr. Annüang), langweilig, lustig; Ennuyiren, langweilen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Ennui — (frz., spr. annüih), Überdruß, Langeweile; ennuyant (spr. annüijáng), langweilig, verdrießlich; ennuyieren, langweilen, lästig werden …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Ennui — (frz. annüi), Ueberdruß, Langeweile, davon: sich ennuyiren, langweilen, und ennuyant, langweilig …   Herders Conversations-Lexikon

  • ennui — doldrums, boredom, *tedium Analogous words: depression, dejection, dumps, blues, melancholy, *sadness: listlessness, languidness, languorousness or languor, spiritlessness (see corresponding adjectives at LANGUID): satiation or satiety,… …   New Dictionary of Synonyms

  • ennui — [n] boredom apathy, blahs, blues, dejection, depression, dissatisfaction, doldrums, dumps*, fatigue, ho hums*, lack of interest, languidness, languor, lassitude, listlessness, melancholy, sadness, satiety, spiritlessness, surfeit, tedium,… …   New thesaurus


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.