Engin Blinde de Reconnaissance


Engin Blinde de Reconnaissance

Engin blindé de reconnaissance

L'EBR (pour Engin Blindé de Reconnaissance) est un véhicule blindé français, en service dans l'armée française entre 1951 et 1982.

Pix.gif Panhard EBR Mil Land Vehicle Icon.svg
EBR 75 mm
EBR 75 mm
Caractéristiques générales
Équipage 4
Longueur 6,15 m
Largeur 2,42 m
Hauteur 2,24 m
Masse au combat 12,7 t
Blindage et armement
Blindage équivalent à 40 mm
Armement principal canon de 75 mm / canon de 90 mm
Armement secondaire 3 mitrailleuses 7,5 mm ( MAC 34 REIBEL avec chargeur " camembert " de 149 cartouches + 1 inerte)
Mobilité
Moteur 12 cylindres à plat Panhard
200 cv
Suspension oléo-pneumatique.
Vitesse sur route 105km/h sur route
Puissance massique
Autonomie 650 à 700 km

Sommaire

Historique

Conçu en 1951 par Panhard, l'EBR adopte une configuration originale : la capacité à circuler dans les deux sens grâce à une disposition symétrique avant / arrière, et la présence de deux postes de conduite. La caisse blindée est par ailleurs montée sur huit roues motrices, dont quatre roues intérieures entièrement métalliques qui peuvent se relever pour la conduite sur route, lui permettant d'atteindre une vitesse de 100 km/h.

Cet engin de reconnaissance offensive est équipé d'une tourelle armée d'un canon de 75 mm dans la première version. La version de 1954 améliore l'armement avec la présence d'un canon de 75 mm rallongé, permettant une vitesse initiale de 1000 m/s. Enfin la version de 1963 renforce encore la puissance de feu, avec un canon de 90 mm. En 1970, l'EBR est doté d'un Canon long de 120 mm. Sa vitesse maximale (dans les deux sens) peut atteindre 120 km/h sur route (roues metalliques relevées). Les pilotes (avant et inverseur) ne pouvaient avoir une taille supérieure à 1m70. Ils entraient le volant à la main et le vissaient une fois installés sur le siège de conduite. Entre leurs jambes, sous le volant, ils avaient chacun une mitrailleuse de 7,5 mm.

Particularités des engins de reconnaissance français

La France s'est, depuis 1935, signalée par la fabrication et l'utilisation d'une prolifique famille d'engins de reconnaissance blindés à roues, initiée par les réformes des Divisions Légères Mécaniques et l'utilisation d'automitrailleuses à capacité anti-char.

Cet effort procède d'un besoin tactique évident à couvrir les grandes étendues du champ de bataille, dans un contexte de lenteur et de faible autonomie des chars de bataille de l'époque. Le char s'emploie de manière massive et concentrée, ce qui empêche sa dispersion dans des tâches de sûreté et d'éclairage blindé.

C'est donc un trait particulier aux véhicules de reconnaissance français que d'être puissamment armés : l'ancêtre de l'EBR, l'AMD 178 était armé d'un canon anti-char de 47 mm, ce qui était, pour l'époque, un calibre très important pour un si petit véhicule. Le successeur direct de l'EBR, l'AMX-10 RC, sera lui aussi un engin de reconnaissance à roues, armé d'un puissant canon de 105 mm à conduite de tir automatique, dont la puissance de feu est quasi-similaire à celle d'un char de bataille des années 80.

Dans le même esprit, on notera une configuration identique pour l'AML 90 et l'ERC-90 Sagaie.

Ces engins de reconnaissance ne sont pas seulement destinés à la découverte et l'investigation (mission que peuvent remplir des véhicules plus légers et moins armés), mais aussi à des missions de sûreté dans les intervalles du champ de bataille (flanc-garde, reconnaissance offensive, protection) ce qui requiert une importante puissance de feu non seulement pour détruire les éléments avancés adverses, mais aussi pour s'opposer à une incursion blindée dans des actions de freinage ou de jalonnement.


Armement

  • Armement principal (version de 1951) : 1 Canon de 75mm SA 49 (Vo 600 m/s)
  • Armement principal (version de 1954) : 1 Canon de 75mm SA 50 (Vo 1000 m/s)
  • Armement principal (version de 1963) : 1 Canon de 90mm modèle F2 (Vo 750 m/s)
  • Armement secondaire : 3 mitrailleuses de 7,5mm - (MAC 34 "REIBEL" avec chargeur "camembert" de 149 cartouches + 1 inerte.
  • Armement principal (version de 1970): 1 Canon de 120 mm long

Galerie

Liens externes


  • Portail de l’histoire militaire Portail de l’histoire militaire
Ce document provient de « Engin blind%C3%A9 de reconnaissance ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Engin Blinde de Reconnaissance de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Engin Blindé De Reconnaissance — L EBR (pour Engin Blindé de Reconnaissance) est un véhicule blindé français, en service dans l armée française entre 1951 et 1982. Panhard EBR …   Wikipédia en Français

  • Engin Blindé de Reconnaissance — L EBR (pour Engin Blindé de Reconnaissance) est un véhicule blindé français, en service dans l armée française entre 1951 et 1982. Panhard EBR …   Wikipédia en Français

  • Engin blindé de reconnaissance — ● Engin blindé de reconnaissance automitrailleuse Panhard (1950), armée d un canon de 75 mm, dotée de deux postes de conduite en sens inverse et équipée de huit roues …   Encyclopédie Universelle

  • Engin blindé de reconnaissance — Panhard EBR EBR 75 mm Caractéristiques générales Équipage 4 Longueur 6,15 m Largeur 2,42 m Hauteur …   Wikipédia en Français

  • Engin blindé de reconnaissance (EBR) — Engin blindé de reconnaissance L EBR (pour Engin Blindé de Reconnaissance) est un véhicule blindé français, en service dans l armée française entre 1951 et 1982. Panhard EBR …   Wikipédia en Français

  • Engin Blindé à Roues — EBR Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Extended Boot Record contient la table de partition étendue (adresse des partitions logiques). La table de partition primaire est contenue dans le MBR …   Wikipédia en Français

  • engin — [ ɑ̃ʒɛ̃ ] n. m. • XIIe; aussi « adresse, ruse » jusqu au XVIe et dial.; lat. ingenium « talent, intelligence » 1 ♦ Vx Tout objet servant à faire une opération précise. ⇒ appareil, instrument, outil. ♢ Mod. Objet que l on juge complexe, puissant… …   Encyclopédie Universelle

  • Renault Trucks Defense Vehicule de l'avant blinde — Renault Trucks Défense Véhicule de l avant blindé VAB (Véhicule de l avant blindé) …   Wikipédia en Français

  • Renault trucks défense véhicule de l'avant blindé — VAB (Véhicule de l avant blindé) …   Wikipédia en Français

  • Véhicule de l'Avant Blindé — Renault Trucks Défense Véhicule de l avant blindé VAB (Véhicule de l avant blindé) …   Wikipédia en Français