Enfant De Troupe


Enfant De Troupe

Enfant de troupe

Un enfant de troupe désignait à l'origine un enfant dont le père était sous-officier (appelé bas-officier à l'époque) ou soldat et qui suivait la troupe, en compagnie de sa famille. Contrairement aux enfants d'officiers qui avaient des écoles pour les former au métier des armes, ces enfants de troupe n'avaient aucun autre moyen d'avoir une formation militaire que celui de s'engager en tant que soldat.

Le 1er mai 1766, une ordonnance de Louis XV améliore le sort de ces enfants en stipulant que dans chaque compagnie ou escadron de chaque régiment de l'armée royale, deux postes budgétaires seront désormais réservés aux fils de bas-officiers ou de soldats.

En 1884, les écoles militaires préparatoires (enseignement secondaire), dites écoles d'enfants de troupe, sont créées, supprimant ainsi les postes d'enfants de troupe dans les régiments, puis, en 1982, ces écoles militaires préparatoires se transformeront en lycées militaires, puis Lycée de la défense.

Un enfant de troupe devient également pupille de la nation au décès de son père militaire.

Une association regroupe les anciens enfants de troupe. Elle se nomme AET, [1].

Ce document provient de « Enfant de troupe ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Enfant De Troupe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Enfant de Troupe — Un enfant de troupe désignait à l origine un enfant dont le père était sous officier (appelé bas officier à l époque) ou soldat et qui suivait la troupe, en compagnie de sa famille. Contrairement aux enfants d officiers qui avaient des écoles… …   Wikipédia en Français

  • Enfant de troupe — ● Enfant de troupe autrefois, fils de militaire élevé aux frais de l État et figurant sur les contrôles de l armée …   Encyclopédie Universelle

  • Enfant de troupe — Pour les articles homonymes, voir AET. Un enfant de troupe désignait à la base un enfant dont le père était sous officier (appelé bas officier à l époque) ou soldat et qui suivait la troupe, en compag …   Wikipédia en Français

  • Ancien enfant de troupe — Pour les articles homonymes, voir AET. Un ancien enfant de troupe (AET) est un ancien élève d un lycée de la défense …   Wikipédia en Français

  • enfant — [ ɑ̃fɑ̃ ] n. • XIe; lat. infans « qui ne parle pas » 1 ♦ Être humain dans l âge de l enfance. ⇒ bambin, fille, 1. fillette, garçon, garçonnet, petit; région. drôle, gone, 2. minot, pitchoun; fam. gamin, gosse, lardon, loupiot, marmot, mioche,… …   Encyclopédie Universelle

  • troupe — [ trup ] n. f. • 1477 sens 2; trope, tropel fin XIIe; du frq. °thorp → troupeau 1 ♦ Vieilli Réunion de gens qui vont ensemble, ou qui agissent de concert. ⇒ 2. bande, groupe. « Une troupe de paysans, hommes, femmes et enfants » (Nerval). ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • troupe — (trou p ) s. f. 1°   Multitude de gens assemblés. •   Deux ours sortirent du bois ; et, s étant jetés sur cette troupe d enfants, ils en déchirèrent quarante deux, SACI Bible, Rois, IV, II, 24. •   Siècle vainement subtil.... la princesse… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • TROUPE — s. f. Nombre plus ou moins considérable de gens assemblés. Une troupe de paysans. Une troupe d archers. Une troupe de voleurs. Il était le chef de la troupe. Leur troupe grossissait. Une petite troupe. Une troupe nombreuse. On le dit quelquefois… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TROUPE — n. f. Réunion d’un certain nombre de personnes qui marchent ou agissent de concert. Une troupe de paysans. Une troupe de voleurs. Il était le chef de la troupe. Leur troupe grossissait. Une troupe nombreuse. Troupe de comédiens, Réunion d’acteurs …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • enfant — (an fan) s. m. 1°   Individu de l espèce humaine qui est dans l âge de l enfance. Un petit enfant. Un bel enfant. Jouer comme un enfant. •   Aussi, à dire le vrai, c est une extrême méchanceté de se moquer d un pauvre enfant qui n a appris le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré