Endomorphine

Endomorphine

Endorphine

Les endorphines, ou endomorphines, sont des composés opioïdes peptidiques endogènes. Elles sont secrétées par l'hypophyse et l'hypothalamus chez les vertébrés lors d'activité physique intense, excitation, douleur, et orgasme. Elles ressemblent aux opiacés par leur capacité analgésique et à procurer une sensation de bien-être.

Découvertes dans les années 1970, les endorphines (de morphine et endogène) sont des neurotransmetteurs agissant sur les récepteurs opiacés. On les retrouve entre autres dans le cerveau et la moelle épinière ainsi que dans le système digestif.

Sommaire

Histoire

Les premières endorphines ont été découvertes par John Hughes et Hans Kosterlitz dans le cerveau d'un cochon. Ils appelèrent celles-ci enképhalines (du grec enkephalos: dans la tête). D'après une étude (à compléter), il a été démontré que ces récepteurs opiacés provoquaient chez les mammifères des sensations de plaisir. Une expérience consistait à présenter à un rat une petite pédale qui en l'actionnant transmettait une décharge électrique activant ces récepteurs. Le rat actionne tout d'abord la pédale par hasard, puis rapidement l'animal comprend et appuie de plus en plus fréquemment, jusqu'à ne plus se nourrir et finit par mourir. Les recherches actuelles mettent en évidence des réseaux plus complexes que ceux découverts dans les années 1970, la neuro-imagerie va probablement remettre en question le modèle causaliste linéaire qu'on utilise depuis lors pour expliquer toutes sortes de dépendances. Les recherches sur la complexité et la spécificité des mécanismes du plaisir, de la dépendance ou des addictions en sont aux balbutiements.

Dépendance

Certains produits contenus dans le tabac ou dans l'alcool, ayant des structures moléculaires proches de celle des endorphines, sont parfois utilisés pour déclencher une sensation de bien-être. Mais on prend alors le risque de devenir dépendant et de fragiliser l'équilibre du cerveau. En faisant de l'exercice physique, la fabrication d'endorphines peut être augmentée jusqu'à cinq fois la quantité normale. C'est pourquoi on recommande souvent aux personnes un peu déprimées, aux anciens fumeurs ou aux anciens buveurs de reprendre une activité physique régulière (jogging, vélo, natation) d'au moins 30 minutes par jour à un rythme soutenu car celle-ci augmente naturellement la production d'endorphines.

Articles connexes

Bibliographie

  • (en) Hinderk M. Emrich (dir.), The Role of endorphins in neuropsychiatry, S. Karger, Bâle, Munich, paris, 1981, 290 p. (ISBN 3-8055-2918-X)
  • (en) Jeffrey B. Malick et Robert M.S. Bell (dir.), Endorphins : chemistry, physiology, pharmacology, and clinical relevance, M. Dekker, New York, 1982, 296 p.
  • (en) R.J. Rodgers et S.J. Cooper (dir.), Endorphins, opiates, and behavioural processes, J. Wiley, Chichester, 1988, 361 p. (ISBN 0-471-91675-7)
  • (fr) Deva et James Beck, Les Endorphines : l'autogestion du bien-être (trad. de l'américain par Myriam Zeghouani et Ludovic Lanier), Le Souffle d'or, Barret-le-Bas, 1993, 114 p. (ISBN 2-904670-27-0)
  • (fr) Augustin de Bretagne, Impact de l'activité sportive sur la sécrétion des endomorphines, Université de Picardie, 2006, 71 p. (thèse d’exercice de pharmacie)
  • (fr) André Orsetti, Sports et endorphines : endorphines et enképhalines, nos stimulants internes naturels, Chiron, Paris, 1991, 109 p. (ISBN 2-7027-0435-2)
  • Portail de la pharmacie Portail de la pharmacie
  • Portail de la médecine Portail de la médecine
Ce document provient de « Endorphine ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Endomorphine de Wikipédia en français (auteurs)

См. также в других словарях:

  • endomorphine — endorphine [ ɑ̃dɔrfin ] n. f. • 1973; angl. endorphin, de end(ogenous) et (m)orphin ♦ Biochim. Groupe de peptides isolés à partir du lobe intermédiaire de l hypophyse, aussi efficaces que la morphine contre la douleur. On dit aussi ENDOMORPHINE …   Encyclopédie Universelle

  • endorphine — [ ɑ̃dɔrfin ] n. f. • 1973; angl. endorphin, de end(ogenous) et (m)orphin ♦ Biochim. Groupe de peptides isolés à partir du lobe intermédiaire de l hypophyse, aussi efficaces que la morphine contre la douleur. On dit aussi ENDOMORPHINE . ●… …   Encyclopédie Universelle

  • opioïde — [ ɔpjɔid ] adj. • 1979 n. m.; de opium et oïde ♦ Biochim. Qualifie un groupe de peptides exerçant un effet physiologique semblable à celui de la morphine. Peptides opioïdes endogènes. ● opioïde adjectif Peptide opioïde endogène, toute substance… …   Encyclopédie Universelle

  • Fessee — Fessée Représentation médiévale d un écolier fessé aux verges. La fessée est un châtiment corporel consistant en une série de claques ou de coups administrés sur les fesses. Elle est essentiellement infligée aux enfants ainsi qu aux adolescents.… …   Wikipédia en Français

  • Peptide opioïde endogène — ● Peptide opioïde endogène toute substance morphinomimétique de nature polypeptidique sécrétée par certaines structures cérébrales et dont le type est l endomorphine …   Encyclopédie Universelle


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»