Encyclopédie Britannica


Encyclopédie Britannica

Encyclopædia Britannica

L'Encyclopædia Britannica (couramment orthographiée avec un e à la place du æ original) est une encyclopédie généraliste de langue anglaise publiée par Encyclopædia Britannica, Inc., une compagnie privée. Ses articles ciblent un public adulte et instruit, et sont écrits par un personnel d'environ 100 éditeurs à plein-temps et plus de 4 000 contributeurs experts. La Britannica est reconnue comme l'encyclopédie la plus académique[1],[2].

La Britannica est la plus ancienne encyclopédie de langue anglaise encore en publication[3]. Elle est publiée pour la première fois entre 1768 et 1771 à Édimbourg, en Écosse, et grandit rapidement en popularité et en taille : sa 3e édition de 1801 atteint plus de 21 volumes[4],[5]. Son statut grandissant l'aide à recruter d'éminents contributeurs. La 9e édition (1875 - 1889) et la 11e édition (1911) sont considérées comme des encyclopédies de références pour leurs érudition et la qualité de leurs rédaction[4]. Dès la 11e édition, elle a graduellement raccourci et simplifié ses articles afin d'élargir son marché en Amérique du Nord[4]. En 1993, la Britannica est devenue la première encyclopédie à adopter une politique de révision continue, dans laquelle elle est continuellement réimprimée et chaque article régulièrement remis à jour[5].

Sommaire

Histoire

Publicité pour la Encyclopædia Britannica, 1913

Fondée en Écosse au XVIIIe siècle, Encyclopædia Britannica a d'abord été publiée à Édimbourg par Adam and Charles Black. À la différence de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, qui fut à l'origine du concept, la Britannica était politiquement conservatrice.

La publication déménagea à Londres et fut associée au Times dans les années 1870, pour ses 9e et 10e éditions. Pour la 11e édition, l'encyclopédie fut associée avec l'Université de Cambridge. La marque commerciale et les droits de publication furent cédés après la 11e édition à Sears Roebuck et l'encyclopédie déménagea à Chicago, dans l'Illinois. L'éditeur actuel est Encyclopædia Britannica Inc., également éditrice de l'Encyclopædia Universalis. Elle possède la marque commerciale mondiale Britannica.

En 2004, la version la plus complète de l'Encyclopædia Britannica contient environ 120 000 articles, soit 44 millions de mots. Elle est publiée sur papier (32 volumes, 65 000 articles. Prix : 1 395 USD en 2006), sur Internet (120 000 articles ; les résumés des articles sont accessibles librement, le texte intégral étant accessible moyennant un abonnement de 10 USD par mois ou 60 USD par an pour les abonnés individuels), sur CD-ROM ou DVD-ROM (plus de 100 000 articles, 50 USD).

La version courante de l'encyclopédie a été écrite par plus de 4 000 contributeurs, dont de nombreux universitaires comme Milton Friedman, Carl Sagan et Michael DeBakey. Trente-cinq pour cent de son contenu a été réécrit pendant les deux dernières années.[réf. nécessaire] Ted Pappas est l'actuel directeur de la publication.

Histoire des éditions

Édition Dates de publication Taille
1re 17681771 3 volumes
2e 17771784 10 volumes
3e 17881797, 1801 suppléments 18 volumes et 2 suppléments
4e 18011809 20 volumes
5e 1815 20 volumes
6e 18201823, 18151824 suppléments 20 volumes et 2 suppléments
7e 18301842 21 volumes
8e 18521860 21 volumes et index
9e 18751889 24 volumes et index[6]
10e 19021903 9e édition et 9 suppléments[7]
11e 19101911 29 volumes[8]
12e 19211922 11e édition et 3 suppléments
13e 1926 11e édition et 6 suppléments
14e 19291973 24 volumes
15e 19741984 28 volumes
1985 32 volumes

La première édition sur CD-ROM est parue en 1994.

Comparaison avec Wikipédia en anglais

La revue scientifique britannique Nature a publié en décembre 2005 une étude[9] portant sur 42 articles scientifiques dont les conclusions sont que le taux d'erreurs est près de 32 pour cent supérieur sur Wikipédia en anglais. Cet article a fait l’objet, de la part de Britannica[10], d'une réponse qui en a entraîné une autre[11]. Britannica conteste notamment 64 des 123 erreurs et omissions attribuées par l’étude de Nature[12].

Article connexe : Critiques de Wikipédia.

Référence en informatique

Richard Feynman prédisait en 1959 qu'il serait possible de stocker les 24 volumes de l'encyclopédie Britannica dans une tête d'épingle.

Notes et références

  1. (en)Kenneth Kister, Kister's Best Encyclopedias: A Comparative Guide to General and Specialized Encyclopedias, Oryx Press, Phoenix, AZ, 1994 (ISBN 0897747445).
    2nd éd.
     
  2. (en)(en) Marian Sader, Encyclopedias, Atlases, and Dictionaries, R. R. Bowker (A Reed Reference Publishing Company), New Providence, NJ, 1995 
  3. (en)Modèle:Cite encyclopedia
  4. a , b  et c (en) Herman Kogan, The Great EB: The Story of the Encyclopædia Britannica, The University of Chicago Press, Chicago, 1958 
  5. a  et b Modèle:Cite encyclopedia Aside from providing an excellent summary of the Britannica's history and early spin-off products, this article also describes the life-cycle of a typical Britannica edition. A new edition typically begins with strong sales that gradually decay as the encyclopaedia becomes outdated. When work on a new edition is begun, word leaks out and sales of the old edition effectively stop, just at the time when the fiscal needs are greatest: a new editorial staff must be assembled, articles commissioned, etc. Elkan Harrison Powell identified this cyclic fluctuation of income as a key danger to the fiscal health of any encyclopaedia, one that he hoped to overcome with his innovative policy of continuous revision.
  6. La 9e édition comprenait des articles rédigés par des sommités de l'époque, comme James Maxwell sur l'électricité et le magnétisme et Lord Kelvin sur la chaleur.
  7. La 10e édition vit l'ajout d'un atlas et d'un volume d'index.
  8. La 11e édition est considérée comme l'édition classique. Elle est tombée dans le domaine public depuis (voir Encyclopædia Britannica 1911).
  9. (en)L’étude Internet encyclopaedias go head to head, Nature 438, 15 décembre 2005, Jim Giles et alli.
  10. (en) Lettre ouverte sur le site Britannica, 22 mars 2006
  11. (en) réponse sur le site de Nature, 23 mars 2006
  12. La Révolution Wikipédia, éd. Mille et une nuits, p.46.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Liens externes

Ce document provient de « Encyclop%C3%A6dia Britannica ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Encyclopédie Britannica de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Britannica — Encyclopædia Britannica ██████████2 % Traduction …   Wikipédia en Français

  • Encyclopedie gratuite — Wikipédia …   Wikipédia en Français

  • ENCYCLOPÉDIE — Page de couverture de l Encyclopédie de Diderot et D’Alembert, éd. 1751 1772. Une encyclopédie est un ouvrage dont le but est d’exposer et de couvrir l ensemble des champs du savoir ou des connaissances, ou une partie déterminée de ceux ci …   Wikipédia en Français

  • Encyclopedie — Encyclopédie Page de couverture de l Encyclopédie de Diderot et D’Alembert, éd. 1751 1772. Une encyclopédie est un ouvrage dont le but est d’exposer et de couvrir l ensemble des champs du savoir ou des connaissances, ou une partie déterminée de… …   Wikipédia en Français

  • Encyclopèdie — Encyclopédie Page de couverture de l Encyclopédie de Diderot et D’Alembert, éd. 1751 1772. Une encyclopédie est un ouvrage dont le but est d’exposer et de couvrir l ensemble des champs du savoir ou des connaissances, ou une partie déterminée de… …   Wikipédia en Français

  • Encyclopedie Brockhaus et Efron — Encyclopédie Brockhaus et Efron Page de titre de l encyclopédie. Le dictionnaire encyclopédique Brockhaus et Efron (en russe : Энциклопедический словарь Брокгауза и Ефрона) a été publié dans l Empire russe de 1890 à 1906 par une association… …   Wikipédia en Français

  • Encyclopédie Brockhaus Et Efron — Page de titre de l encyclopédie. Le dictionnaire encyclopédique Brockhaus et Efron (en russe : Энциклопедический словарь Брокгауза и Ефрона) a été publié dans l Empire russe de 1890 à 1906 par une association d éditeurs de Leipzig …   Wikipédia en Français

  • Encyclopédie brockhaus et efron — Page de titre de l encyclopédie. Le dictionnaire encyclopédique Brockhaus et Efron (en russe : Энциклопедический словарь Брокгауза и Ефрона) a été publié dans l Empire russe de 1890 à 1906 par une association d éditeurs de Leipzig …   Wikipédia en Français

  • Encyclopédie Universalis — Encyclopædia Universalis L Encyclopædia Universalis est une encyclopédie en français publiée en volumes sur papier, sur CD ROM et sur DVD. Elle est également accessible sur Internet par abonnement payant. C est le plus grand fonds encyclopédique… …   Wikipédia en Français

  • Britannica — Encyclopædia Britannica Die Encyclopædia Britannica [ɪnˌsaɪkləˈpiːdiə bɹɪˈtænɪkə] ist eine bedeutende englischsprachige Enzyklopädie; sie beansprucht für sich – ähnlich dem deutschen Brockhaus – das menschliche Wissen in möglichst großer… …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.