Empire d'Autriche


Empire d'Autriche

Empire d’Autriche
Kaisertum Österreich de

1804 – 1867

Drapeau
Blason

Drapeau et armoiries

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-après.

Localisation de l'Empire d'Autriche (en vert) en Europe

Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Vienne
Langue Allemand et latin (langue bureaucratique)
Religion Catholicisme
Superficie
Superficie 1804 650 000 km2
Histoire et évènements
1804 Création
19 mai 1867 Compromis de 1867
Empereur d'Autriche
1804 - 1835 François Ier
1835 - 1848 Ferdinand Ier
1848 - 1867 François Joseph Ier

Entités suivantes :

L’Empire d'Autriche est l’ensemble de territoires sous domination autrichienne de 1804 à 1867. La défaite lors de la guerre austro-prussienne de 1866 transforme l'Empire en une double monarchie, appelée l’Autriche-Hongrie.

Sommaire

Histoire

Napoléon Ier proclama la fin du Saint-Empire romain germanique, en créant de nouveaux royaumes et principautés, comme la Bavière, le Wurtemberg, la Saxe, la Hesse, le grand-duché de Bade et bien d’autres qu'il regroupa au sein de la Confédération du Rhin. François II, le dernier empereur romain germanique,en devint le premier empereur d'Autriche sous le nom de François Ier, en 1804.

Le congrès de Vienne en 1815 consacre cet état de choses. En Allemagne, la Confédération germanique est créée, et l’empereur d’Autriche prend la présidence, rapidement contestée par le Royaume de Prusse.

Les territoires de l’Empire de François Ier comprenaient près de 900 000 kilomètres carrés répartis sur :

En outre, son frère Ferdinand règne sur le Grand-duché de Toscane, et son influence sur les royaumes d’Espagne et de Naples est majeure.

À sa mort en 1835, il laisse une situation politique stable en apparence, que la montée des idées issues de la Révolution française, va bouleverser. Son fils Ferdinand Ier, bien que faible d’esprit, monte sur le trône, soutenu par le chancelier Metternich qui voit en la personne du monarque non un individu, mais un principe auquel rien ne doit déroger.

Le « printemps des Peuples » de 1848 voit les nationalités de l'Empire réclamer l'autonomie de leurs territoires : c'est ce que feront les Tchèques en Bohême-Moravie, les Polonais en Galicie, les Croates en Croatie-Slavonie, les Roumains au Banat, en Transylvanie et en Bucovine. Les Italiens du Royaume Lombard-Vénitien et les Hongrois du royaume de Hongrie par contre réclament l'indépendance et proclament des républiques. La révolte prend de l'ampleur, les Hongrois sont victorieux mais, en vertu de la Sainte-alliance, les Autrichiens font appel aux troupes russes qui écrasent dans le sang la république hongroise dirigée par Kossuth.

À Vienne, la révolution gronde également et les événements de Vienne et de Budapest obligent les dirigeants habsbourgeois, après la fuite de Metternich, à un changement dans le chef des personnes royales. L’archiduchesse Sophie (1805-1872), l’impératrice douairière, Augusta, demi-sœur de Sophie, et l’épouse de Ferdinand, née Marie-Anne de Savoie, décident, dans ce qu’il est convenu d’appeler le « complot des Dames », qu’il faut donner à l’empire d’Autriche un nouveau souverain, jeune. François-Joseph, fils de l’archiduc François-Charles d'Autriche (1802-1878) et de l’archiduchesse Sophie, neveu et héritier légitime de Ferdinand Ier, monta sur le trône en 1849, après l’abdication de ce dernier et la renonciation de son père.

Cette accession n'est toutefois pas admise par tous les Hongrois, qui considèrent Ferdinand Ier comme leur souverain. La prééminence de la Maison d'Autriche est contestée aussi en Allemagne, par la Royaume de Prusse, qui à la suite de la guerre des Duchés et de la bataille de Sadowa, y met fin. La création de l'Empire allemand, à la suite de la défaite de la France à Sedan, consacre la première place des Hohenzollern en Allemagne. Au sud-ouest, l'unité italienne, menée par Victor-Emmanuel II, Cavour et Garibaldi, avec l'aide de Napoléon III, met fin à la présence autrichienne en Italie du Nord, à l'exception du Tyrol du Sud et de Trieste. L'Empire doit donc se réorganiser pour survivre.

Après l'éviction de l'Autriche de l'unité allemande, options fédérale à six (Autriche, Bohême, Galicie, Hongrie, Croatie et Transylvanie) ou à trois (Autriche, Hongrie, Croatie) sont abandonnées, et en 1867 l'Empire devient une « double monarchie » (impériale et royale) : l'Autriche-Hongrie, rassemblant l'Empire autrichien (ou Cisleithanie) et le royaume de Hongrie (ou Transleithanie), la rivière Leitha constituant symboliquement la frontière entre les deux entités. Ce compromis fait accepter François-Joseph par les Hongrois, et il est solennellement couronné roi de Hongrie à Budapest

Empereurs d’Autriche

Prétendants au trône

Notes et références

Grande Géographie Bong illustrée, tome II, Onésime Reclus, 1912.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Empire d'Autriche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Empire d'Autriche-Hongrie — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • Empire d’Autriche-Hongrie — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • Autriche-Hongrie — Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Monarchia (hu) 1867 – 1918 …   Wikipédia en Français

  • Empire Austro-Hongrois — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • Empire Autrichien — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • Empire austro-hongrois — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • Empire autrichien — Autriche Hongrie Empire austro hongrois Kaiserreich und Königreich Österreich Ungarn (de) Osztrák–Magyar Birodalom (hu) …   Wikipédia en Français

  • AUTRICHE — Pays de 83 855 km2, l’Autriche, quoique deux fois plus vaste que la Suisse, est à peine plus peuplée (7,7 millions d’habitants en 1990); elle est aussi plus alpestre: les Alpes et les Préalpes couvrent près de 70 p. 100 du pays alors qu’elles… …   Encyclopédie Universelle

  • empire — [ ɑ̃pir ] n. m. • XIIe; empirie 1080; lat. imperium 1 ♦ Autorité, domination absolue. ⇒ commandement, maîtrise, souveraineté. L homme qui « donne aujourd hui l empire du monde à la France » (Chateaubriand). ♢ Pouvoir, forte influence. « La… …   Encyclopédie Universelle

  • Empire : Total War — Empire: Total War Empire: Total War Éditeur Sega Développeur Creative Assembly …   Wikipédia en Français