Empire Colonial Allemand


Empire Colonial Allemand

Empire colonial allemand

L'empire colonial allemand est créé après l'unification de la nation allemande en 1871 et la naissance de l'Empire allemand, ou Deuxième Reich. Il cesse d'exister après la Première Guerre mondiale.

Apogée de l'empire colonial allemand en 1914

Sommaire

Débuts de la colonisation allemande

Colonies provenant de : l'Empire allemand en bleu, de la Prusse en rouge, et indication de la « petite Venise » (1529-1556) en jaune.

Même s'il y eut bien quelques implantations de colonies allemandes de peuplement au XVIIe siècle, notamment en Afrique[1], la véritable naissance de l'Empire colonial allemand se situe après l'unification de 1871. Elle fut avant tout le fruit d'initiatives privées qui reçurent l'appui officiel du Chancelier Otto von Bismarck. Dès après la victoire sur la France en 1871, quelques journaux réclamèrent déjà l'annexion de certaines colonies françaises mais Bismarck ne jugea pas alors le moment venu de se lancer dans une politique coloniale qui eût éveillé la méfiance de l'Angleterre. L'Empire naissant - à qui manquait par ailleurs des moyens navals nécessaires à une telle entreprise - avait besoin de se renforcer et de se consolider à l'intérieur avant de se jeter dans l'aventure outre-mer. Ce ne sera donc qu'après la création de la Kaiserliche Marine que l'Empire allemand amorça véritablement une politique coloniale d'état, arrivant par ailleurs tardivement sur le « marché » colonial — l'Afrique étant déjà pratiquement partagée entre Français et Britanniques.

Cependant, dès 1878 furent créés les Zentralverein fur Handelsgeographie und Fœrderung deutscher Interesten in Aaslande à Berlin et le Westdeutscher Verein fur Kolonisation und Export à Dusseldorf. Ces groupements lobbyistes s'occupaient de questions économiques et de l'émigration. En 1882, le Reichstag repoussa cependant un premier projet de loi devant apporter une garantie étatique pour une Société d'exploitation des Samoas. Ce vote provoqua une réaction dans le petit monde des chantres du colonialisme et le 6 décembre 1882, le prince de Hohenlohe Langenburg fonda l'Union Coloniale allemande - Deutscher Kolonialverein. L'une des motivations premières de ce groupe d'intérêts concernait le commerce des denrées coloniales et les frais d'intermédiaires et droits douaniers exorbitants qui grevaient ce commerce, par ailleurs presque exclusivement entre les mains de monopoles britanniques et français.

Colonies allemandes en Afrique

Troupes de protection, colonies allemandes de Dar es Salam en 1890

L'Allemagne s'établit dans le Sud-Ouest Africain (actuelle Namibie) en 1883, avant de coloniser le Kamerun (Cameroun) et le Togoland (Togo) en 1884, puis l'Afrique orientale allemande (devenu Tanganyika et aujourd'hui partie continentale de la Tanzanie) et le Ruanda-Urundi en 1885. La D.O.A.G. (Deutsch-Ostafrikanische Gesellschaft, « Société allemande d'Afrique de l'Est ») est créée, et s'implante en Afrique de l'Est, grâce notamment à Carl Peters qui signe des traités avec différents chefs de tribus. En quelques mois, l'Allemagne se trouve à la tête d'un empire colonial cinq fois plus grand que son territoire métropolitain, même s'il n'est que très peu peuplé[2].

De vives réactions s'élèvent contre la politique coloniale de Berlin de la part des autres États européens, mais aussi des autochtones[3]. Les tensions sont particulièrement graves en Afrique australe, où les intérêts des compagnies minières allemandes sont menacés par l'expansion britannique. Un accord est signé le 30 août 1898, par lequel l'Allemagne s'engage à ne pas intervenir dans la Seconde Guerre des Boers en Afrique du Sud.

La rébellion sanglante des Hereros en Afrique du Sud-Ouest en 1904 entraîne une répression aveugle. Des camps de concentrations sont établis, parmi les premiers de l'histoire, inspirés des camps utilisés par les Britanniques lors de la guerre des Boers. Le gouvernement allemand présente en 2004 des excuses officielles, évoquant le caractère génocidaire des massacres.[4].

En 1911, la France et l'Allemagne s'affrontent au sujet d'un protectorat sur le Maroc, dont la plus grande illustration se caractérisera par la crise d'Agadir, qui manque déclencher une guerre. L'Empire allemand cède, mais obtient en contrepartie une extension de sa colonie camerounaise vers les territoires français limitrophes de l'Oubangui-Chari (République entraficaine) , du Congo et du Gabon.

Colonies et concessions allemandes en Chine

L'Allemagne obtient un protectorat sur la baie de Jiaozhou (Kiao-Tchéou) en 1898. Ce protectorat inclut la ville de Qingdao- Tsingtau en allemand. Sa sphère d'influence en Chine s'étend sur toute la région du Shandong et du cours inférieur du fleuve Huang He.

Colonies allemandes dans le Pacifique

Guerriers des Îles Salomon en 1895

L'Allemagne prend également pied dans des îles du Pacifique. Elle occupe l'archipel Bismarck dès 1884, ainsi que le nord de l'archipel des îles Salomon en 1885, où elle impose son protectorat sur ce qui s'appellera les Salomon septentrionales ou Salomon du Nord. Le traité de 1899 les rattache au protectorat britannique des Salomon méridionales créé en 1893, mais l'Allemagne conserve les deux principales îles du nord, l'île Bougainville et l'île Buka. Elle occupe également les îles Samoa, les Mariannes, les Carolines et, en 1884, le nord-est de la Nouvelle-Guinée sous le nom de Kaiser-Wilhems-Land, l'ouest étant occupé par les Néerlandais et le sud-est par les Britanniques. Les îles Marshall sont colonisées en 1885, et Nauru en 1888 [5].

Colons et intérêts allemands en Amérique Latine

D'importantes colonies allemandes, principalement agricoles et issues notamment de la communauté religieuse mennonite, s'établirent également dans les états d'Amérique centrale et méridionale [6]

Fin de l'Empire colonial allemand

Askari Ostafrika Planche de Richard Knötel (1914)

Pendant la Première Guerre mondiale, les colonies allemandes sont presque immédiatement occupées par les Alliés. En Afrique orientale allemande, les hostilités tardent à être engagées, mais certains combats se dérouleront au delà de l'armistice du 11 novembre 1918. En 1919, le Traité de Versailles[7] entérine la fin de l'Empire colonial allemand, dont les vainqueurs se partagent les colonies sous mandat de la Société des Nations :

Voir aussi

Bibliographie

  • Henri Brunschwig, L'expansion allemande outre-mer du XVe siècle à nos jours, Paris, 1957.
  • Robert Cornevin, Histoire de la colonisation allemande, Que sais-je ?, PUF, 1969.
  • Bertrand Couget ,Les Colonies Allemandes, Avant et Pendant La Guerre 1914-17, BiblioLife, 2009.
  • Henri Hauser, Colonies Allemandes Imperiales Et Spontanees, BiblioBazaar, 2009.
  • Bernard Lugan, Cette Afrique qui était allemande, Jean Picollec, coll. « Documents dossiers », Paris, 1990, 267+16 p. (ISBN 2-86477-108-X)
  • Remy Porte, La conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d'un rêve impérial, 1914-18 Éditions 2006 [8].

Liens internes

Carte postale allemande satirique décrivant les bas-fonds de Tsingtau 1898





Liens externes

Notes et références

  1. Le Grand Electeur Frédéric-Guillaume fonda, sur la côte occidentale de l'Afrique, le comptoir de Gross Friedrichsburg, que ses successeurs abandonnèrent.
  2. Les colons allemands en Afrique
  3. Les méthodes de gouvernement dans les colonies allemandes
  4. "L'Allemagne demande "pardon" au peuple Herero", Le Nouvel Observateur, 19 août 2004, http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20040815.OBS4690/
  5. L'importance des colonies allemandes de l'Océanie en 1914
  6. Voir J. Roche, Les systèmes agraires dans les colonies allemandes du sud du Brésil Études rurales, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales
  7. Dispositions du Traité de Versailles relatives aux colonies allemandes
  8. Table des matières


  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne

Ce document provient de « Empire colonial allemand ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Empire Colonial Allemand de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Empire colonial allemand — Article principal : Colonies allemandes. 52°31′N 13°24′E / 52.517, 13.4 L emp …   Wikipédia en Français

  • Empire colonial — Les grandes métropoles européennes ont développé des empires coloniaux qui, cumulés, ont couvert les territoires de la quasi totalité du globe, à l exception de certains pays qui ont pratiqué une politique d isolement volontaire, tel le Japon de… …   Wikipédia en Français

  • Empire Colonial Espagnol — Imperio Español (es) 1492    …   Wikipédia en Français

  • Empire colonial espagnol — Imperio Español (es) 1492    …   Wikipédia en Français

  • Empire colonial britannique — Empire britannique L Empire britannique et ses territoires britannique d outre mer à son apogée L’Empire britannique est un ensemble territorial composé des dominions, colonies, protectorats, mandats et autres territoires gouvernés ou administrés …   Wikipédia en Français

  • Empire colonial japonais — Empire du Japon Empire du Japon 大日本帝國 Dai Nippon Teikoku (ja) …   Wikipédia en Français

  • Empire colonial français contemporain — Second espace colonial français Le second espace colonial français est également appelé Empire colonial français contemporain (ayant été érigé à l époque contemporaine) ou « second empire colonial » ou « empire républicain »… …   Wikipédia en Français

  • Second empire colonial français — Second espace colonial français Le second espace colonial français est également appelé Empire colonial français contemporain (ayant été érigé à l époque contemporaine) ou « second empire colonial » ou « empire républicain »… …   Wikipédia en Français

  • Histoire de l'Empire colonial français pendant la Seconde Guerre mondiale — Troupes américaines débarquant à Arzew (Algérie française) pendant l opération Torch. L Empire colonial français a connu, pendant la période 1940 1945 de la Seconde Guerre mondiale, une situation évolutive et contrastée. À l issue de la bataille… …   Wikipédia en Français

  • Empire Allemand — Deutsches Reich de ↓ 1871   1918 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.